Le Bouquet de Vidéos du 31 juillet, Vidéo Une

38406419_10216718648342826_4218098290618531840_n - Copie

Une fois n’est pas coutume, la Première vidéo commence par tes mots, par des mots de Bien-Vœu-Nue, comme un texte Pré-Paré, mûri au chaud des 31 premiers jours de juillet (tiens! encore un 31!: Synchronicité! Wow!), Juillet mois anniversaire (mais nous y reviendrons à l’occasion de la vidéo suivante)…

C’est ainsi que tu déclames une sorte de Psaume, comme une présentation introductive, avec un souci de m’inviter à cet Intime, puisque c’est même par un Bonsoir que commencent les ré-Jouissances de la Fête de tes Mille Sens que tu as à Offrir au Cœur de cette Nuit; c’est donc par un « Bonsoir » très conventionnel que tout commence, la suite le sera moins, beaucoup moins

90bece2b-3086-4779-9042-2cc7c76e705d - Copie
C’est ton visage qui apparaît initialement, dans un curieux effet de cadrage puisque l’on voit seulement une moitié de ton buste alors que ton visage est presque au centre de l’écran, c’est bien avec cette prise de parole donc à qui, une fois n’est pas coutume dans ces vidéos, tu donnes la primeur, ce qui est amplifié dans l’écoute par le fait que tes mots et ta parole sont chuchotés… En effet, on tend l’oreille pour écouter cette Parole que l’on entend vite être un Chant de Désir, un Chant d’amour enflammé par le Feu de ton Ventre, ce célèbre Volcan!!!

Ce contexte de l’embrasement nous est également donné et proposé par ła dominante Orangée de l’ambiance de l’image et de la pièce , cette Chambre Grotte-Ciel baignée de cette Chaude Lumière d’ambiance qui rappelle totalement ces images des gigantesques brasiers des côtes californiennes, brasiers actuels que l’on nous explique impossibles à contenir tellement ils sont nourris par de multiples facteurs endogènes… on retrouve tout cela dans ce qui est à l’écran… Fantastique et totalement réel, tous comme ces Incendies Gigantesques et voraces de Vie…

aec3c49b-5dd2-4c84-9284-889a6f064686 - Copie


Et tu le dis toi-même en commençant à décrire précisément avec moult trémolos dans la voix et dans ton expression, en joignant le geste à la parole…

Oui ton Sein, tes seins sont presque outrageusement gonflés encore ce soir, je décris et évoque « ton » Sein, car comme indiqué plus haut, Ton buste n’apparaît qu’en partie, penchée que tu es sur un côté… et c’est donc un seul sein dont ta main en coupe vient s’emparer par dessous, joignant le geste à la parole.

Mais tu m’empoigne pas ce Sein, non, tout en m’invitant à le regarder et à te regarder faire… tant par la parole que par ton geste, c’est avec une infinité délicatesse de Mère que cette coupe Comp-Osée de ta main et de tes doigts vient à ton Sein effectivement gonflé comme une Outre, et c’est dans un délicieux mouvement de rotation effleurante que tu me montres effectivement à quels points ils sont gonflés et tendus de moi dis-tu, tellement fermes et à la fois moelleux…

c540ee37-6e53-47d9-aef2-0ce6130566a7 - Copie


Tu me confieras plus tard qu’ils sont gonflés ainsi Et conjointement du Désir de ton Amant aussi, de son attente ardente… de ton Désir de Lui.. Ô Ma Reine, que d’émotions à cette confidence, dont les ressentis intuitifs en moi avaient bien saisi ce qui se jouait alors en Toi venant confirmer la Belle et riche intuition qui m’a portée à l’orgasme par trois fois depuis…

Tu commences cette caresse en dessinant des arabesques en rondes autour de ton mamelon, parcourant toute la surface de ton Sein de tes longs doigts et de toute ta paume en tournant plusieurs fois, soulevant le sein, le pressant doucement et chuchotant ces mots joints à tes gestes.

C’est à ce moment-là, alors que tu deviens plus Femelle de cette chaleur qui monte visiblement en toi et ce n’est que le début; c’est à ce moment-là, que j’observe que depuis le début, c’est ton corps tout entier ondule et tangue, roule dans cette Houle,

4603cb53-0d78-4a93-beb4-de7ba89096d4 - Copie

Je comprends alors que tu es posée sur le lit, la Longueur enfoncée en Toi, Ton bassin ouvert comme une Fleur sur ta Couche et que tu es pénétrée en ton Centre par une Longueur logée en Toi…. Et que c’est bien une Danse de Prêtresse Souveraine qui est engagée alors que tu as décidé de me faire parvenir ces message enregistrés… et tu Danses, et tu Danses, à présent de manière rythmée, rythmique et nous le verrons plus loin, comme mécanique dans une sorte d’effet visuel « piston » ou bien encore « vérin »…

C’est sans doute de par cette intensité montante, croissante et changeante en toi que tu décides de justement recadrer l’image…, tu apparais alors plus entièrement, tout le haut de ton buste dans le Champ de la caméra tout en continuant à chanter, dans cette psalmodie de l’Amour et des mots comme en autant de mantras, ton corps toujours baigné dans les orangés dorés du brasier de ton corps, merveilleusement doré lui aussi .

tumblr_nl48mt3cd01s2rscko2_400

Tes Seins sont naturellement dressés, extrêmement gonflés aux pointes comme rarement vues ainsi érigées, proéminentes, visiblement très dures, on les devine presque vibrer de leurs tensions et c’est bien ce que tu me montres en approchant l’objectif tout en prenant grand soin de les caresser de tant de douceurs, tout en les filmant et en les empaumant si délicatement par-dessous, ta main se faisant délicat Panier pour présenter le fruit mûr…tu me les offres ainsi un à un dans leur gémellité…Gonflés comme ces Outres de ton Désir Fécond et si Fertile…. Mamelles emplies et nourries de leurs propres mouvements de balancements, dans les assauts de ton bassin qui va et vient sur la Longueur… On perçoit tout le moelleux de tes Seins et leurs Velours….

A propos de la Longueur et du Centre de ton Corps, tu choisis de déplacer la caméra vers le bas, et tu dévoiles ainsi le Siège du Centre de ton Compas… ton bassin est déployé, ouvert, cette Géométrie Magique, Siège et Origine de tes Sources !

tumblr_n99tdnty9R1qziu2zo1_500

Dans le même temps que tu orientes ainsi le champ de la caméra à l’intime, ton souffle devient plus profond, la respiration plus ample. Tu portes ta main gauche à ta bouche, le haut de ton visage est hors champ…, on te devine enduire de salive la surface intérieure de tes doigts et la main vient à ta Vulve, tes doigts en coupe, une Coupe charnelle enveloppante constituée de tes doigts serrés qui en quelques gestes viennent ou reviennent, autant enduire de salive tes lèvres et ta Fente qu’eux-mêmes s’enduire de cyprine et d’Eaux… Le geste en devient nerveux, presque saccadé alors que les mouvements de ton bassin, de tes hanches, du poids de ton buste font entrer et sortir la longueur dressée, érigée sur la Couche sur laquelle tu es autant posée comme une Fleure que pénétrée comme une Fauve… On devine la présence de la longueur par un trait de couleur, la Couleur de cet objet tant chéri des parois internes et intimes de ta Vulve, leurs coussinets et tes lèvres ouvertes et caressantes, accueillantes…

Ta main revient à ta bouche pour en enduire de salive tes doigts autant que pour boire ta propre cyprine qui les a inondés… Ta main revient à ta Fourche, à ton sexe et on voit alors, on retrouve la présence du coussin des précédentes séries de vidéos, de l’oreiller qui a quitté le contact avec ton sexe le temps de ces caresses digitales et peut-être pour appuyer davantage sur la Longueur en te rejetant buste et corps en arrière pour permettre à l’Objet d’aller plus loin, plus haut, plus profond en Toi, Animale, Chaude et brulante….

tumblr_nmdilhA7hL1tezjkso2_400

Ta main aux doigts visiblement trempés remonte une nouvelle fois mais pour venir et aller là, d’un sein à l’autre enduisant ainsi d’une abondante cyprine les pointes brillantes et durcies de tes seins…, tu amplifies les mouvements du bassin et vient alors un petit gémissement animal, suivi d’un autre, puis d’autres, alors que s’écoulent de ta bouche, de ta gorge et de ton corps des mots, les mots de l’intime, les déclarations en Fontaine…

Un autre aller-retour, de ton sexe ouvert à tes seins et dans le feu des ondulations et des gémissements, tu mets l’image et le son en pauses….

(à suivre)

tumblr_nrpxsuseXn1s63s56o1_400

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, MeWe, Non classé, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.