J+158 Retour à la Ferme

v__9791

Lundi 26 Juin 2017:
Monsieur :

En debut d’après midi, Mademoiselle est passée à la maison, elle avait mal au pieds d’avoir marché, puis froid au pieds de ses pieds déchaussés sur le carrelage…., j’ai proposé de les lui réchauffer, toute contente elle est allée installer deux fois face à face……
De mes mains douces pour vous et gommées chaque jour j’ai commencé de longs massages de ses jeunes pieds près sur mes genoux……
Tout en parlant nous avons évoqué des crèmes de soins de peau que je lui avais offert , puis nous avons parlé de ses études… À moment donné en parlant massages, elle m’a demandé qui je voulais bien lui masser le dos…..
Elle s’est alors tournée. Et j’ai passé mes mains sous son t-shirt pour lui caresser longuement le dos, j’ai dégrafé et dégagé de son dos et de ses épaules son soutien gorge sous le t-shirt pour plus d’aisance…….
Je lui avais proposé d’aller au cinéma, elle avait choisi trois films et l’heure est arrivée……

Ma-Dame :

je suis heureuse que vous ayez toujours cette belle proximité avec Mademoiselle , votre douce enfant/femme … à qui vous apportez toujours du bien être partagé et beaucoup d’affections … je vous aime henry par cette possibilité touchante de votre part de vous donner entier au bien être de la femme … Pourrez vous me satisfaire de mes besoins de l’instant et pourrais je vous le demander en simplicité et amour ? c’est une question que je me posais car il m’est si difficile bien souvent de dévoiler mes envies soudaines à un homme : puisque mes hommes rencontraient n’étaient sans doute non intentionnel avec moi , d’aucune douceurs vrais …. Vous , vous êtes doux avec autant de bonheur …

v__2e562

Monsieur :

Mon Ange, Oui, bien évidemment, préparez-moi donc une corbeille de souhaits à satisfaire…..

Nous sommes alors partis vers le cinéma, avec quelque retard……

Madame :

Déjà , au téléphone , vous étiez à vouloir me prendre dans vos bras avec autant de détails en vos gestes imaginés : c’était si troublant que j’en étais pétrifiée d’autant d’amour pour moi …. incroyable d’être aussi englobant en vos mots … je suis amoureuse vous …

Monsieur :

et arrivés au cinéma, le film était commencé, nous sommes donc allés voir le complexe multiplex non loin de là, en ville, mais rien ne nous a inspiré…., je l’ai donc invitée à aller manger un gâteau….., un salon de thé, au frais, dedans que des dames à la jeunesse passée de longtemps…. Mademoiselle a commencé à parler, à me parler d’elle de manière confidente, et très vite à regardé autour d’elle en faisant des remarques désagréables (type adolescents) sur le lieu…., elle a manifesté être mal à l’aise en ce lieu…. Je lui ai demandé ce qu’elle souhaitait, elle m’a dit qu’elle voudrait dormir, qu’elle voudrait être dans la nature…

vous vous donnerez à moi très fort, oui, bien sûr, vous avez choisi de me faire Votre, je choisis d’être Votre…..

dsc_3485

Madame :

Elle sait dire ses besoins , ses envies , être vrai comme vous sans aucun doute …..

lorsqu’elle a commencé à entrer en confidences c’était pour me parler d’un malaise d’être avec moi en pensant à son petit ami qui lui dit ne pas vouloir être son amoureux…..

c’est toujours triste Mademoiselle et les garçons!

😉

je lui ai alors proposé de la raccompagner à son train… (elle habite chez ses parents en grande banlieue de Toulouse (genre Comté – Royaume )

Madame :

Tiens donc , vous connaissez Comté?

en sortant du salon de thé quelques gouttes de pluie, la voilà qui râle en pensant à son trajet à pieds pour rentrer chez elle… Je propose de la raccompagner et dans la voiture, elle manifeste son plaisir à avoir été massée et me demande si je ne voudrais pas continuer/recommencer..

je connais Comté parceque c’est là que vous résidez, non….?

Madame :

Comment le savez vous ? je ne vous l’ai jamais précisé mon amour ?

j’ai préféré attendre au tout début pour vous le dévoiler, je ne voulais pas tout vous dire par sécurité ….

je ne sais plus mais je crois avoir trouvé seul….

dsc_3463

Monsieur :

Ha vous avez mener votre enquête bel inspecteur Etoile ….

oui, ma curiosité intime n’a pas de limites

Madame :

je vis juste en face donc d cela mairie en plein centre , vous le verrez … je me suis débrouillée comme une cheffe pour me dégoter ce petit joyaux pour moi et les enfants …

Monsieur :

je découvrirai

Madame :

Mademoiselle semble être en attente d’un retour vers vous ? le sentez-vous ?

Monsieur :

non, justement, c’est ce qui l’a mise très mal à l’aise…… Elle est assurée de ma présence, et a besoin de son indépendance, elle la trouve, mais je suis très attentionné

c’est un peu addictif sans doute et confortable

Madame :

je comprends , vous semblez si proche l’un l’autre … Alors gardez contact tout en étant attentionné avec elle , elle en a encore besoin pour sa confiance d’être une belle femme en devenir …

je suis amusée que vous ayez trouvé ma ville

Monsieur :

oui, voilà cette histoire de confiance en elle revient souvent

Madame :

Vous le sentez comment ? de m’en parler ?

vous semblez troublé? mais je me trompe peut être …

Monsieur :

pas troublé, vous en parler vient naturellement

c’est de moi dont je vous parle en évoquant cela

je me sens à l’aise

Madame :

merci de me le partager , nous aurons beaucoup de choses à échanger pendant notre rencontre

oui, vous m’avez beaucoup parlé de vos amants, de vos hommes, cela m’a touché

wp_20180602_22_25_18_rich

Madame :

Et comme vous , je me suis sentie si à l’aise avec vous mon ange : vous me mettez en confiance avec mon corps , mon esprit et mon âme ….

Monsieur :

Et donc avec Mademoiselle, nous sommes allés en pleine nature

Madame :

vous avez marché, vous vous êtes allongé, vous vous êtes endormi l’un près de l’autre , en position protectrice peut être ? j’en suis curieuse ?

Monsieur :

Arrivés sous les arbres, j’ai installé une bonne couche de couvertures, duvets dans l’herbe, sous une chênaie en lisière d’un champ

et nous nous sommes allongés, oui, comme pour une sieste, Mademoiselle sur le ventre, moi sur le côté….., à son côté

ma main est venue, comme souhaitée sur son dos, puis sous son t-shirt

pour reprendre le massage

ma main, dans cette position avait de l’aisance pour passer dans son pantalon et venir caresser ses fesses et le haut de ses cuisses au plus loin possible

elle a approché sa main de la mienne, sur le côté, comme pour me montrer son acceptation à plus d’audaces

mes mains sont si douces de vous à présent

j’ai commencé à onduler doucement à son côté, du bassin

elle me regardait parfois du coin de l’oeil en tournant légèrement sa tête, oeil brillant et souriant

dsc_3448

Madame :

ô mon amour , que cette scène est magnifique avec Mademoiselle … j’aimerais aussi être en nature avec vous …

Monsieur :

puis je me suis levé pour l’enjamber et venir m’asseoir sur le haut de ses cuisses pour masser son dos de mes deux mains libres et plus à l’aise pour d’amples massages et caresses

nous irons en Pleine Nature

je l’ai longuement massé, son t-shirt relevé, juste le dos donc……, et les reins, les épaules et la taille, les flancs

Madame :

j’ai l’impression d’être une petite souris et je vous visualise ensemble dans cette scène bucolique …

Monsieur :

je vous montrerai le site, les lieux

et mes massages étaient appuyés et légers à la fois, je sentais son désir de ce contact

Madame :

je vous ferez découvrir aussi des beaux lieux autour de Comté dont j’ai le secret …

L’Antre des Reines!

20180708_013738

Monsieur :

alors de mon buste, je me suis plaqué sur son dos, mon visage dans son cou pour ce contact plus complet des corps

Madame :

L’Antre des Reines est trop visitée pour pouvoir s’enlacer mais je réfléchis à des endroits tranquilles et reposants ….

Monsieur :

ne vous creusez pas la tête…, nous verrons bien

Madame :

vous étiez en fusion des corps …

Monsieur :

oui, ma main droite est venue sous elle, sur son ventre

puis est passée dans son pantalon, dans sa culotte, je sais qu’elle adore se frotter et mes caresses sur son clitoris ultra sensible (je n’ai jamais connu telle sensibilité!!!)

elle adore se frotter des heures sur moi, de son sexe sur ma longueur, en l’écrasant littéralement

Madame :

oui nous verrons , nous nous laisserons aller à la vie tout simplement …

son bassin est entré en mouvements, mon sexe dur contre ses fesses au travers de mon seul slip et de son pantalon

mes doigts sont venus envelopper sa vulve pour un premier contact tendre

voilà l’endroit: https://goo.gl/photos/E5sR1G2pDbp3JUaa9

Madame :

l’endroit est délicieux , j’aime ces endroits sauvages de campagnes naturelles …

Monsieur :

la vue des champs et une partie d’un corps d’une très très belle ferme abandonnée…. https://goo.gl/photos/5oU7QxNMJrgKtqEL7

voilà la ferme, derrière le hangar: https://goo.gl/photos/gycjVNEFxav3RbqR7 l(hiver ou par temps de pluie nous posions la tente sous un grand hangar et divers endroits nous servaient de salle de bain, mais généralement, je dors dans les champs dans l’herbe grasse

et de mes doigts, j’ai découvert qu’elle coulait qu’elle était trempée…..

de la seule pulpe d’un de mes doigts, j’ai caressé son bouton, et son bassin en entamé cette danse vers l’orgasme…, tout mon poids plaquait son corps et son bassin au sol

ela a duré longtemps… mon souffle dans son cou, dans ses parfums de cheveux fins

tumblr_on36ymox5W1vkeazao1_400

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, MeWe, Non classé, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s