Etoile de Hasard : Part Two (Golf de Seilh-Ascension)

Etoile de Hasard : Part Two (Golf de Seilh-Ascension)
Tout se précipite alors, en chacun de Nous, rien de cela, rien de tel n’est prévu…. Le Cœur bondissant et tâchant chacun de contenir son propre vertige, le moment est propice, je dispose d’un moment…… et voilà l’embrasement réciproque….C. bafouille, parvient à réaliser qu’elle a engagé le contact, qu’une page s’écrit, en souffles, en mots….je la flatte et la félicite d’avoir réalisé cet acte manqué si bien réussi….Voilà, le contact est établi, la voix est chaleureuse, chaude, c’est un grand moment d’émotion partagée……Ce n’est que plus tard, que je saurai, de C., à quels points la voix la transporte……(extrait de mail 10/06/2006: « votre voix est importante pour moi……… »)
Oui, les dix premiers jours, les 300 premières heures ont tout construit……édifié, érigé….enfanté, généré…..C. se faisant et devenant Mienne, me demandant, m’écrivant, s’exprimant, me trouvant en Elle et partout, là où j’étais, pluies de textos, Flux de mots, orgasmes, exigences, conseils, caresses, rêves, sommeil, éveils, nuit, jour…l’Amour….
(Extrait de mail 23/05/2006: « Rien de bon n’est jamais sorti des reflets de l’esprit se mirant en lui-même.
Ce n’est que depuis que l’on s’efforce de se renseigner sur tous les phénomènes de l’esprit en prenant le corps pour fil conducteur, que l’on commence à progresser ».
Ainsi parlait Zarathoustra
Nietzsche
Avec beaucoup d’amour…………
à demain
Ange de Vous…….)

Ces mots sont venus quelques heures à peine avant notre première vraie rencontre physique fin mai autour du week-end de l’ascension. C. avait prévu de venir passer quelques jours en famille dans la région de Toulouse… Se sont alors posées les conditions de la rencontre, d’un lieu, étant l’un et l’autre totalement étrangers à ce genre de pratique et d’exercice de rencontres à partir de dialogues. Il m’était une fois arrivé d’avoir été invité par une femme, via XYZ, à une rencontre pour se voir, ce qui était resté sans suites… Nous avions alors choisi un Golf de la banlieue de Toulouse, pour le Hall accueillant de son Hôtel, j’ai alors pensé à ce même lieu mais ai proposé le Club House.
Le jour dit, vers l’heure dite, je me suis donc dirigé vers le lieu, avec quelque petit retard, rien d’extra-ordinaire, sinon qu’à peine arrivé bien sûr beaucoup de fébrilité et d’appréhension…..

Depuis plusieurs jours donc, cette même appréhension a progressivement envahi et empli mon esprit, jours et nuits…..Comment envisager dire à cette Femme ce Désir d’Être en sa présence pour lui offrir et Prop-Oser d’être Ainsi Sien, d’Être ainsi Mienne, sans réserves et aux fins d’explorer tout ce que le mot Désir peut bien contenir de Chair et de Chaleurs….de Mots et de Pensées…..Comment de ma Queue son Ventre allait prendre possession de tout mon Être en Elle….. Comment dire, comment regarder, comment Rece-Voir…. Regards mots et attitudes, lui dire, lui demander, la Regarder ; l’Entendre, l’Écouter…..La Prendre…..la Pénétrer….Donner offrir, S’offrir, se Donner, Échanger, Partager……
Je suis alors sorti, du véhicule, sur un parking encombré de véhicules vides, pour me diriger normalement vers les quelques marches du Club House, un lieu où je me rendais annuellement pour des moments de Noël, avec les enfants et familles de l’entreprise… Contexte dérangeant et troublant à la fois, d’un lieu et environnements connus de moi seul ou C. vient en étrangère…

Je ne me souviens à Présent que de la Terrasse du Club House dominant le Golf et les Practices, le soleil éclatant et bien Sûr C., sa Présence, sa Belle taille et corpulence de Belle et Grande Femme…..Son Regard et son élégance discrète….raffinée…Nos doigts se sont effleurés, nos mains rejointes, nos doigts croisés….C. a proposé que nous allions nous promener, ce que j’ai accepté après avoir consommé une boisson fraiche ensemble. Nous avons alors poursuivi notre discussion, relativement banale et quelconque en parcourant les interminables allées du Golf pour revenir au pont de départ après de nombreuses pauses, pour arriver à la fin de l’après-midi ainsi.

Au cours de cette « randonnée », je comprenais que des changements étaient amorcés dans la vie de C. en raison notamment d’appels téléphoniques agacés à propos d’un changement de domiciliation bancaire.

Nous avons alors convenu de nous retrouver 48 heures après, chacun vaquant entre-temps à ses occupations familiales et professionnelles dans la région. Il fallait ce premier contact, très physique et primordial avant d’aller plus loin….

Le rendez-vous suivant a été fixé approximativement sans précision de lieu.

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans Dance, Humeur, MeWe, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s