La Queue du Paon…..

 

racontez moi une de vos expériences alors
 celle assez récente d’avoir proposé à une connaissance de blogs (canalblog) de nous retrouver en ville…….
nous échangions beaucoup des commentaires par blogs interposés…….avec beaucoup d’amis communs bloggueurs…….nous nous connaissions seulement ainsi
 donc jamais vue c est ca mais une histoire vécue c est super comme la mienne
 je pense que c est mieux non
 oui, jamais vue, sinon, par des échanges textuels……..
nous nous sommes donc retrouvés en ville, sans but précis autre que se voir,
en février donc un temps plutôt froid dehors………
 alors si vous vous êtes retrouvés en ville tu sais comment elle est c’est vrai qu’en février il fait froid
  non, on s’était donné rendez-vous à une adresse précise………
sans s’être justement jamais vus………près d’un bistrot, pour envisager le partage d’une boisson chaude et d’un moment à passer ensemble……..
  ah oui donc bistrot et après
  nous nous sommes donc retrouvés, d’abord à échanger avec plaisir les premiers mots, dans le froid vif, n’ayant aucune autre envie que d’être ensemble et aucune envie de partager l’ambiance animée d’un café……….
savourant cette intimité si soudaine, tous nos élans chauds et sensuels en tête de nos commentaires et de nos correspondances………
emmitouflés dans nos manteaux j’ai proposé à Ma-Dame sans succès d’aller dans un café………
 sur que d aller dans un café bruyant on préfère rester seul à l’extérieur alors elle n a pas voulue aller dans le café
  disons que j’ai perçu ses réticences, sans qu’elle ait eu à les exprimer………
je lui ai alors proposé -vu qu’elle se plaignait du froid envahisant- de nous rendre chez moi, à quelques pas de là………
 ah oui donc tu lui as proposé et qu’a-t’elle dit
elle a accepté…….
nous sommes donc arrivés, deuxième étage…. la chaleur douce nous a de suite enveloppés………
je l’ai invité à retirer son manteau…..son parfum a envahi l’atmosphère……est entré en moi…….très belle Femme……. puis nous nous sommes dirigés vers la séjour……..je lui ai montré les vues de chez moi, qu’elle connaissait depuis mes albums sur mes différents blogs et qu’elle commentait souvent…….
 ah donc arrivée chez toi c’est sur qu’il devait faire bon vu le froid du dehors et ………….
 puis arrivés dans le salon, la conversation s’est poursuivie pendant la préparation d’un thé agrémenté de biscuits, dans l’ambiance fleurie et lumineuse de la pièce chaleureuse……..
les émotions de nos échanges se sont invitées……….ont commencé à imprégner notre échange, nos regards……….emplissant nos corps de ces troubles bien connus……
 Ha un bon thé et des biscuits j aime bien, ah les émotions qui commencent …………
 mon regard et ma présence sont devenus alors plus denses, plus intenses……..
j’ai senti tout son être traversé de troubles en échos à sa situation assise bien droite au bord de ce canapé et moi, en face d’elle, à distance, sur un fauteuil plus bas…….
Mon regard a commencé à la parcourir, un regard perçant………un regard exigeant………son corps s’est tendu………comme en résistance à l’irréversible………un fil de rasoir……….
l’émotion, le trouble tout quoi mais encore
vous étiez loin l un de l autre
 oui, j’ai ainsi volontairement conservé cet écart, cette importante distance physique
sentant la raison chavirer en cette Femme ivre d’émotions offertes à mon Regard,
la pénétrant de l’acuité de mon Regard, pour lui faire prendre pleinement conscience de l’intensité de cette Volupté offerte comme en cadeau à nos deux êtres ré-unis…….
l’émotion et la tension à son comble……
Mon regard a commencé à la parcourir, un regard perçant………un regard exigeant………son corps s’est tendu………comme en résistance à l’irréversible………un fil de rasoir……….
 l’émotion le trouble tout quoi mais encore
vous étiez loin l un de l autre
 oui, j’ai ainsi volontairement conservé cet écart, cette importante distance physique
sentant la raison chavirer en cette Femme ivre d’émotions offertes à mon Regard,
la pénétrant de l’acuité de mon Regard, pour lui faire prendre pleinement conscience de l’intensité de cette Volupté offerte comme en cadeau à nos deux êtres ré-unis…….
l’émotion et la tension à son comble……
j’ai volontairement laissé le silence s’installer…pour ne plus vivre que par nos perceptions…..embrasées jusqu’à l’ivresse……….
incandescents……..
ah d accord pour l’écart ton regard la pénétrait mon dieu le silence, ça devait être poignant
un fil de rasoir…..comme des hurlements intérieurs………
j’ai laissé se prolonger cet extrême…………
 oui j imagine bien
 jusqu’à ce que d’une vois ferme et déterminée mon Regard plongé dans le sien
je lui demande
de retirer lentement sa culotte pour moi, pour me la confier………
tu lui as demandé directement sa culotte et oui

je vois bien

Je l’ai alors longuement observé faire……..se soulevant du canapé pour faire glisser sa culotte sous sa jupe après avoir très longuement hésité………
elle a conservé hébétée le fin tissu de lingerie entre ses doigts attendant comme une consigne que je me suis refusé à lui donner…………
 mais elle l a quand même retirée et tu l’as laissée attendre encore
  oui attendant qu’elle me l’offre……….
j’ai alors réitéré ma demande………..avec condescendance………
 elle s’est levée pour me l’apporter………cherchant ainsi sans doute un contact……..qui n’avait pas lieu d’être……….
elle a donc repris sa place dans le silence………..
 je lui alors annoncé qu’elle allait se caresser pour moi et devant moi…..mais pas immédiatement………
je lui alors annoncé qu’elle allait se caresser pour moi et devant moi…..mais pas immédiatement………
 donc elle t’a donné sa culotte et tu lui demande de se caresser devant toi ……
mais pas de suite
 et toi tu  la regardais toujours
 sans rien faire ??
 Je lui ai alors demandé de me montrer ses seins…….
j’ai commencé à me défaire……..lentement……..
 alors que dans mon regard, ses doigts donnaient suite à ma demande………
ma voix mes mots choisis se sont fait douceurs et chaleurs……….. la confiance est venue….mon sexe érigé est apparu dans son Regard
  oui tu t es défait et devenue plus doux dans tes mots ton sexe érigé et
 Je lui alors demandé, une fois son corsage ouvert et ses seins offerts, de s’allonger sur le canapé et de commencer à se caresser…….
j’ai disparu alors du champ de son regard……..et elle a commencé à se caresser………
 a oui et elle a commencé
je me suis caressé plus fort………
puis je me suis levé…….. pour venir au-dessus d’Elle……….la découvrir, la regarder…….
Nos regards se sont à nouveau rejoints………
 a et une fois que tu t’es caressé tu es allé la voir du moins son corps pour la découvrir vraiment et vos regards devaient être beaux
 Et sommes ainsi restés Unis plus d’une heure environ……….dans une incroyable fièvre………
 la Semence est monté de partout en mon Corps, tout comme les contractions ont envahi son Corps……..
sa jupe relevée, Indécente et totalement impudique, le chemisier ouvert
 mes mains et mes doigts ayant écartés le chemisier de ses épaules, pour bien dégager la naissance de ses seins, de ses bras………

ma-Dame a alors longuement, fortement et puissamment joui, mon Sexe énorme dardé dans son Regard……..  

Henri-Etoile
http://hasardelles.canalblog.com/

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, G+, Humeur, Non classé, Rézos, Textos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s