J’En-Rage……. (2007)

A propos de réseau social, ce matin, j’ai été choqué par une de mes propres réactions, à ce sujet……
Je suis allé à l’aéroport et j’ai trouvé un journal (un vrai, en papier)! Je l’ai parcouru, je l’ai lu et j’ai été effaré par la puissance qu’a l’écriture transmise par un support papier, la profondeur des idées, de l’écriture, du style, la typographie, la mise en page, les photos d’illustrations, etc. j’ai insisté, j’ai lu plusieurs pages, puis j’ai pris un autre journal, pareil, Troublant….. Je suis un lecteur, un grand lecteur, depuis ma plus tendre enfance….et j’ai découvert ce matin, tout ce qui est perdu, tout ce qui disparait, avec le média de masse que représente internet et ces « Fuck…. »de réseaux sociaux…..,Je me suis alors souvenu de cette œuvre majeure qu’est Farenheit 451…..et de l’enjeu pour un pouvoir politique de faire disparaitre le livre, le livre en tant qu’objet……

C’est fascinant, on y est en plein, le processus arrive à son terme….. Avec FARENHEIT 451, on se dit que c’est de la science fiction, que c’est totalement impensable, inenvisageable……. Hé ben si, on y est…..et c’est même terminé…..le travail est fait, nous sommes tous connecté, 40 000 000 d’internautes en France, les derniers réfractaires seront éliminés si nécessaire….. comme dans le film…….. Enfin, c’était ce matin……

(rédigé en 2007)

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Enerfé, Humeur, MeWe, Non classé, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour J’En-Rage……. (2007)

  1. Filimages dit :

    L’inverse fait-il aussi peur ?
    Une idée de merde semble-t-elle plus sensée sur un support papier ?
    Un trait de génie est-il diminué s’il apparait sur un écran ?
    Reste que le contact avec le papier (son toucher, son odeur…) est plus sensuel que la vue d’un écran…

    • etoile31 dit :

      Holala! Vaste débat, je mets mon gilet jaune et pi je pose mon joker! C’est que travaillant 30 ans dans une compagnie aérienne j’ai eu accès de tout ce temps à l’intégralité de la presse écrite librement (gratuitement) et comme j’étais grand lecteur, lorsque ce jour là j’ai renoué contact avec ces objets, cela a généré un choc….., vraiment! Mais le sens de mon billet va surtout à l’appauvrissement catastrophique et qui progresse de manière fulgurante de la lecture, lecture avec des contenus, je précise et la disparition définitive et ultime du livre fait froid dans le dos à voir la manière dont elle est programmé avec l’alibi, oui, mais grâce à Amazon, etc. Le bouquin disparait, c’est clair et comme internet se nourrit essentiellement de contenus issus de la culture en général, on voit très vite la suite…., mais bien que le film soit démodé (Truffaut), tu devrais lire le bouquin de Ray Bradbury, c’est un « 1984 » ou un « Meilleur des Mondes ». Je lisais ces bouquins à leur sortie en éditions française, c’est l’ancien Monde dirait notre Président qui fait moins le malin avec sa Kulture de Fuhrer!, ces jours-çi! Ce genre de bouquin ne voit même plus le jour actuellement…

      • Filimages dit :

        N’ayant aucune idée sur l’évolution des ventes de livres, j’ai trouvé les statistiques suivantes :
        https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/68055-chiffres-cles-du-secteur-du-livre-2016-2017.pdf
        En conclusion, si le livre papier doit disparaître un jour, ce n’est pas encore pour tout-de-suite.
        Quant aux 2 bouquins de Ray Bradbury que tu cites, ils sont disponibles chez Amazon (8,90€ et 2€) et sûrement dans d’autres points de vente.
        Elle est pas belle la vie ? 🙂

        • etoile31 dit :

          Bon ben tant mieux, mais bon, depuis que je suis gamin, j’ai vu un nombre incalculable de librairies disparaître, et ce ne sont pas les rayons « Culture » Ha Ha Ha! de la Grande distribution qui ont compensé ces disparitions de savoir-faire, ni de stock de livres, notamment les essais et la poésie, introuvable en supermarchés…. Mais on comprend que les édieurs de livres, soucieux de maintenir les investissements publicitaires aient « besoin » de faire parler les chiffres…, et puis si l’édition se maintient, c’est pour éditer quels contenus…? pour quels choix artistiques…, Autres question, si c’est pour tous lire Harry Potter le dernier Houllebecq, le dernier François Hollande, Musso, etc. où je ne sais quelle connerie commerciale dans le genre…? C’est certain, on fait dire ce que l’on veut aux chiffres, par curiosité, si tu en as le loisir va dans les librairies autour de toi et demande Ray Bradbury, et tu vérifieras pa toi-même, ou demande René Char, Paul Eluard, Aragon au rayon de supermarché…, tu vas voir la tête du responsable de rayon…. C’est sûr Amazon a accès à toutes les bases de données de tous les stocks planétaires d’invendus, et pour cause…

          • Filimages dit :

            Pour l’avoir testé plusieurs fois, quand on demande à un employé d’un grand magasin spécialisé (genre FNAC, Forum du livre…) un bouquin particulier qu’il ne connait pas, il se précipite sur son écran, tapote sur son clavier et finit toujours par dire que le bouquin en question sera en magasin dans X jours.
            Quant aux petits libraires de quartier, ils ne peuvent pas lutter contre le rouleau compresseur d’Amazon. Entre ses frais de fonctionnement écrasants (loyer, charges, impôts, etc…) et Amazon qui n’en a quasiment pas et qui en plus livre gratis, la lutte est trop inégale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s