Bien-Voeu-Nue aux Sources, Suite – #2

 

Publication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

 

C’est vers 3H du matin que nous sommes allés vers la chambre parée de Jaune-Soleil et qu’Henri a pu découvrir le cadeau des dessous en mousseline de Ma-Dame. Incroyable sensation et Délices pour les Yeux et le Regard de l’Homme…. Puis nous avons fait l’Amour. A plusieurs reprises en faisant l’Amour, Henri mentionnera l’acte amoureux en tant qu’acte de guérison. Plusieurs jours avant et à de nombreuses reprises, Henri a évoqué son Désir, le Désir de sa Langue à la Fente de Ma-Dame, entre ses Lèvres et à ce point de la Vulve ou le Clitoris offre sa minuscule proéminence chez Ma-Dame… Donc Henri est venu là, et de longues caresses linguales se sont prolongées faisant couler une cyprine dans laquelle Henri baignera longuement tout son visage…

 

Jardin Des Délices 

 

Quand le monde autour de toi aura tant changé
Que toutes ces choses que tu frôlais sans danger
Seront devenues si lourdes à bouger
Seront devenues des objets étrangers
Où l’a-t-on rangé
Ce bout de verger

 

Avec ses fleurs grimpantes
Sa lumière en pente
Couleur de dragée
Quand le monde autour de toi sera mélangé
Que le drap de ta chambre dans l’ombre restera plongé

Que viendra la nuit aux pourpres orangés
Et sans rien de plus peut-être pour te protéger
Où l’a-t-on rangé
Ce bout de verger

 

Avec sa glycine
Comme une racine
Dans la terre plongée
Jardin des délices
Tourne comme une hélice Dans le fond du crâne
Tourne comme une hélice

Gerard Manset

https://www.youtube.com/watch?v=JRFbNAx4Q5o

 

La profondeur des actes amoureux, leurs intensités, leurs infinies Douceurs alimenteront sur ces trois jours les couches les plus profondes de nos inconscients respectifs et de la mémoire de nos cellules les plus anciennes… Les paroles échangées, les pensées formulées contribuent à porter à l’émergence des Réalités enfouies, des vécus profonds….
C’est ainsi qu’alors que Ma-Dame sera adossée à la tête de Lit dans le Nuage des coussins, bassin, jambes et vulve ouvertes et offertes dans un abandon Princier et Henri à son Ventre de ses doigts, mains et de son visage pour honorer la Féminité de Ma-Dame comme si souvent, va se produire une série d’éveils de mémoires…

 

Publication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

 

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Bien-Voeu-Nue aux Sources, Suite – #2

  1. Filimages dit :

    Très bien (aussi) la chanson de Gerard Manset.
    J’aime !
    Très bon choix…

  2. Gemssa dit :

    Merci pour le lien et la découverte de Gerard Manset.
    Rien que le titre me séduit « Jardin des délices ».
    Que dire des paroles bien ciblées qui surfent sur une très belle musique.
    Merci, Henri.
    Henri, surfe…ça me permet de faire la transition vers la première partie,
    où Henri aime passer du temps (et je te comprends) dans les ruisseau féminin,
    telle une vague qui vient lécher le sable déjà imprégné d’une humidité salée et poivrée à la fois.
    Que c’est bon !

    • etoile31 dit :

      Pour tout dire, j’évite les Grains de sable autant que faire se peut en telles Anfractuosité, mais j’ai une incroyable anecdote à ce sujet, Holala! Quand j’y Pense!!! Parfois le Ruisseau nous fait l’honneur de Saveurs et Senteurs ferrugineuses, et fournissent alors de Belles opportunités artistiques partagées dans le plus vif esprit éclatant des rituels Anciens et originels liés à la Menstrue…

      Pour Gérard Manset, il a pas mal bercé mes pensées avec notamment un titre « Ailleurs », dans lequel il chante que « Ailleurs! Ailleurs! Le Monde est bien meilleur! » Durant des années/décennies, j’ai fredonné cette litanie.. Récemment, suite à une écoute d’interviews d’Albert Camus, j’ai déduit une phrase qui me parle beaucoup, au seuil de ma vie… »L’Espoir est une Insulte faite au Temps Présent »! Un pied de nez à ces faits stériles de croire, d’espérer et d’attendre….

      • Gemssa dit :

        Vas-y pour l’anecdote.
        Mais je persiste à dire que tu aimes (tout comme moi) les jolis coquillages.
        Ailleurs, on croit que le monde est meilleur. C’est ce qui nous fait voyager.
        Le plus souvent, c’est vrai, parce qu’on choisit nos destinations, quand on peut.
        Et, si c’était pire ????
        Quoiqu’il en soit, on aime toujours revenir au bercail. Pas vrai?
        Peut-être avec de nouvelles idées.

  3. etoile31 dit :

    L’Anecdote! Halala! Mais c’est un roman !!! Je publierai donc ce texte, une fois rédigé!

    Rituellement, Dans des traditions Antiques qui remontent aux Déesses-Mères et au culte de Vénus et aux Prêtresses de l’Amour, chaque année l’Amant Favori est sacrifié rituellement et il ressuscite donc en un Nouvel Amant dont on célèbre les Noces relatives à la Nouvelle Union.

    De l’Amour et de ses origines, subsiste en moi cette Culture là. Cela est même transposé de manière contemporaine en ce qui me concerne et concerne aussi l’Épouse dans le réel jusqu’au « Voyage de Noces » !!! C’est dire!

    Donc chaque année, Il est décidé que je suis sacrifié, ce qui l’été dernier a donc été organisé sur une rive océanique de l’Ouest du continent. Plage sauvage, plage déserte choisie pour ce faire.Suite à la première partie du rituel qui consiste en une suite de bains dans une nudité absolue et intégrale, un repas a été organisé et en vue des rituels du lendemain il a été procédé à la mise en place du campement pour le sommeil (Et oui!) dans les Dunes et au Coeur d’une belle végétation Sauvage. Un fois fait, des actes amoureux se sont enchaînés préalablement au Sommeil sous la Pleine Lune (rituel oblige !). Au lendemain matin, dans l’aube, aux premiers rayons de soleil, honneur est fait au sillon et plus avant, à la bouche du bas de la Reine !De Longues minutes passées là aux Mille Saveurs Enrichies par la nuit et l’activité alchimique du Corps et du Féminin en particulier. Soudain surprise, une sensation étrange sur la langue, une rondeur perceptible de minuscule taille. Retrait momentané et alerte exprimée. Vérification à la clarté des jambes ouvertes. Doigt porté à la langue et la découverte : un petit et minuscule galet de la taille d’une tête d’épingle… On reconnait donc immédiatement un cristal de roche particule de la plage qui s’est donc retrouvé dans les profondeurs vaginales et qui revient à la surface… par curiosité, nouvelle exploration linguale et digitale dans une exploration intime et intimiste riche d’effets bien connus mais toujours nouveaux…, Ha ! Un deuxième élément minéral…
    Conservés bien précieusement un à un comme Pierre Précieuse s’il en est du Trésor de l’Île au Trésor riche de toutes les Légendes Océaniques ! Voilà les cristaux glissés dans une boite d’ébène à leur taille.
    C’est ainsi qu’au terme d’une semaine et plusieurs fois par jour sera procédé à une Multiplication des Cristaux en une Pêche miraculeuse vaginale régulière. Et la Boite recueillera ainsi une bonne vingtaine de ces Cristaux sacrés en Mémoire du Sacrifice de l’Amant Cueillis pour l’essentiel du bout de la langue…

    J’aime tellement aller de l’avant…. Un refuge est toujours bienvenue… Ailleurs comme ici…. Mais ici et maintenant c’est surtout très bien! Gérard Manset est un grand Conteur d’aventures…

  4. Gemssa dit :

    Et toi aussi, tu es un beau conteur.
    Ton récit est plein d’iode venu du large.
    Et quand l’étale s’immobilise dans ces corps à corps,
    c’est l’ivresse des profondeur qui arrive
    dans toute sa splendeur orgasmique.
    Comme quoi, un petite coquillage est aphrodisiaque,
    quand on le déguste, en prenant son temps, comme il faut.
    C’est un plaisir certain, comme le plaisir
    que j’ai eu à te lire dans cette dernière réponse.
    Rédige bien ton texte promis pour cette anecdote,
    à moins que ce soit ce qui a été couché dans la foulée ???
    Les traditions antiques m’ont toujours fasciné.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s