Cette Joie de Toi, Août 2019

Cet après-midi,  je t’écris  ceci:

« Très touché par ce que tu as fait ce matin pour la dame,  cela me renvoie à cet Amour de Guérisseuses que portent toutes ces personnes intervenantes auprès de ma cousine tellement perdue d’être isolée,  malade et âgée.  Merci à toi et à tes Soeurs-Sorcières…. je vous aime Soeurcières, « 

Et un peu plus tôt,  alors que tu allais vers cette fameuse sieste….:

« Cette vierge noire pour te protéger au côté de mon quartz imprégné de Lune et de cosmos…. et dans ce nid de dentelle de tes parfums, et de tes réalités de femme, je t’envoie les textes  en suivant, j’en ai trouvé des très beaux…. ils te sont offerts bien sûr, ils parlent tellement de toi.. »

Et alors que cet après-midi,  de cet Homme,  tu envisageais l’offrande et le partage de ton Féminin sexué dans le Feu de ton Désir. Ton Désir ardent en regard du Désir de cet Homme-Inconnu entrant en Toi et te prenant fermement de ses mains,  dans l’émotion de son charme original comme tu m’en a parlé de ta description troublée…, dans l’émotion de votre Union intime,  Mon Amour,

Alors que tu m’en parlais avec cette ferveur secrète et intime,  imprégnée comme tu l’es de cette Femme Libre et Sauvage,  alors que tu envisageais de tes mots cet Homme comme un amant secret dans ton propos ainsi exprimé,  je vous ai vu,  réunis, alors que tu me parlais de ce qui t’avais conduit à cet orgasme de l’après-midi…, en secret.

Lui,  entrant chez toi,  et toi préparée comme tu aimes l’être avec tant de soins minutieux et intimes, rayonnante et Belle,   Femme et Heureuse,  réjouie et troublée. À peine l’Homme entré, tu es allée et tu vas à lui et tu te love dans ses bras qui t’entourent immédiatement avec chaleur et te prennent en te plaquant contre lui toute entière cuisses, ventre, sein, épaules, bassin.  Ses mains partout sur toi et toi Féline qui cherche,  Femelle vibrante ce riche contact de toutes les parties de ton Corps et de ta peau,  de ta chair,  tu te  frottes à lui en Louve et En Mante religieuse, absorbant de lui toute sa ferveur animale dont tu t’emplis et te nourris,  ce Désir et cette chair virile de l’Homme en désir venant nourrir ton Feu Femelle, ce Feu qui te donne Vie et te mets en Mouvements dans une Danse qui devient alors votre Danse, Danse d’Amour. De ses mains qui te parcourent,  de ton visage et de ton Corps qui se love en lui, dans ses bras puissants,  contre son torse,  contre ses cuisses,  te laissant aller dans les arabesques de ses mains et de ses ondulations contre Toi qui ondule et Bouge, animale dans la Danse.  Tu le parcours de tes mains avec ferveur et impatience…  De ta bouche partout où tu trouve sa peau nue,  dans son cou,  son visage sa bouche, tu découvres sa peau, ses saveurs pour la première fois.  Votre baiser est brûlant au moment de la rencontre de vos bouches… Il te prend de ses mains fermes de plus en plus activement en trouvant les rondeurs de tes hanches,  les moelleux de tes cuisses et de tes fesses, il cherche tes seins, il les trouvent et voyage par endroits et en longs moment sur et dans la nudité de ta peau.. Ton vêtement glisse,  s’écarte,  s’ouvre,  de son visage contre ta peau et ta chair il s’enivre de tes Parfums qui montent en volutes de ton Ventre,  de ton buste,  de tes cuisses et de ta vulve,  de ton sillon et qui visiblement l’emplissent en ivresses…

Au plus brûlant de ce partage amoureux et alors que vous êtes encore dans le séjour,  tu te laisse aller à  terre,  tu poses genoux sur le tapis toujours plaqué à lui en portant tes mains à sa taille.  Tu défais sa ceinture en quelques gestes précis en souriant,  en trouvant son regard,  alors que naturellement ses mains viennent rejoindre les tiennes juste pour caresser tes doigts en train d’agir, te caresser de ses jolies mains et de ses doigts, vous vous regardez,  Mon Amour,

Tu ouvres ainsi son pantalon,  découvrant le dessous qu’il a choisi pour ce jour, qu’il a choisi pour toi,  pour te rejoindre chez toi,  sans vraiment savoir en donnant suite à cette invitation de ta part pour « paser prendre des docuiments », invitation proposée sur le pas de sa porte en repartant de chez lui le matin même…

Il est là,  debout devant toi et tes mains,  tes doigts, se glissent dans le pantalon ouvert de chaque côté de ses hanches, ce qui fait glisser vers le bas son pantalon de toile légère.  Tes mains vont sur sa peau et je le vois se cambrer sous l’effet de tes mains qui enveloppent son bassin de part et d’autre. Ton visage vient à son Ventre duveteux et ton visage vient à  son pubis sur ce dernier écran de textile qui enveloppe son sexe et dont tu viens cueillir les Parfums de son Corps fraîchement préparé pour ce moment de rencontre intime.  Il sent bon et tu t’en enivre, ses mains viennent sur toi,  ses doigts dans tes cheveux, à ton visage… Il y a un temps de vos sensations qui se prolonge dans un Silence total où seuls vos corps échangent et communiquent dans une bouleversante émotion palpable.  Tu parcours de ton visage autant que de tes doigts délicats le relief de son sexe qui s’érige  au travers du vêtement et ta bouche en remontant parcourt de baisers la peau nue de son ventre et en redescendant, vient sur le haut de ses cuisses, tes doigts jouent et virevoltent de mille caresses autour des reliefs et limites du sous-vêtement que doucement tu fais glisser vers le bas sur les côtés, le libérant ainsi et le dévoilant davantage…

De vous regarder et vous observer,  je me suis défait et je me caresse, c’est  tellement beau et émouvant d’observer ainsi préparer ton acte d’amour,  te préparer à recevoir ce Désir et cette Chair dans votre Belle Union.

Tu te redresses légèrement et tu viens plaquer ton buste contre ses cuisses à présent nues et contractées,  fermes et tendues du fait de la tension de sa position debout.  Il n’ose  plus bouger,  tes bras entourent son basin et ses hanches et tu te plaques contre lui,  ton visage sur la peau nue de son ventre dégagé de sa chemise qu’il a ouverte prestement, son dessous baissé. Son sexe est érigé qui palpite… Pour davantage de contact de ta peau et de ton Corps avec le sien,  de quelques gestes tu dénudes le haut de ton Corps et tu reviens avec cette chaleur femelle enveloppante et aimante, de tes bras et en le caressant de tes mains avec fébrilité, excitée et dansante contre lui.

Son sexe est dégagé,  énorme et gonflé et comme pour en prendre enfin la mesure et faire naître en lui ce que tu désires de lui de ton Ventre et de tout ton Coeur, tu viens délicatement de ta main parcourir et caresser son pubis,  le haut de ses cuisses,  son aine, du bout de tes doigts ses aines, puis plus bas entre ses cuisses. Ton visage reste plaqué contre son ventre, sa longueur dans ton regard, son membre gorgé et dont tu prends la mesure alors que de ta main et de tes doigts tu t’en empares sûrement en faisant venir dans sa gorge un profond gémissement au moment où tu l’entoure délicatement de tes doigts. Il projete son pubis en avant dans une puissante contraction,  ta bouche parcourt alors minutieusement le creux de ses aines et son pubis de baisers papillonnants. De ton poignet tu commences un délicieux mouvement tout en le faisant grossir et durcir davantage. Viennt en lui et s’expriment des cris étouffés et des gémissements.

Ta bouche vient se joindre à tes doigts.  Je vois tes seins tendus et gonflés, durcis, pointer se frotter contre ses cuisses nues. Une fébrilité de ce qui s’annonce en toi et en ton Ventre,  tu ondules doucement et délicieusement. Tu viens face à son sexe, tu lèches le bout de son gland où des perles sont venues,  visible et claires que tu viens cueillir de tes lèvres et de ta bouche avant de prendre entièrement sa longue rondeur en Toi,  dans ta bouche pour commencer cette caresse que tu m’offres ainsi à regarder, voir et découvrir de Toi pour cet Homme… comme tu m’as invité ce soir à m’y préparer, en me conduisant à l’orgasme en écho au tien de cet après-midi en ta couche de Reine Femelle pleine de Chaleurs et d’intentions amoureuses…

Henri

P.S.:En pièce jointe un petit enregistrement vers un nouvel orgasme de Nous,  je vais en jouir à nouveau.  Guide moi encore à toi,  ainsi,  Chérie,

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Cette Joie de Toi, Août 2019

  1. Gemssa dit :

    Tes mots sont des images.
    On imagine à chaque ligne
    ces amours proches et à distance, à la fois.
    On y participe presque
    à ces orgasmes partagés.
    Ton texte est très vivant.
    Et la Déesse de l’Amour,
    et vraiment faite pour l’Amour !
    Merci Henri pour ce billet.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Le Fameux ville billet évoqué par ailleurs, à suivre donc…Que de plaisir à te lire, merci,

      J'aime

      • Gemssa dit :

        Il me semble que c’est toi l’auteur et moi le lecteur,
        totalement séduit, d’ailleurs.
        Merci à toi.

        Aimé par 1 personne

        • etoile31 dit :

          Oui, mais dis-toi bien que ton action de lecteur nourrit et inspire…, Lire n’est pas anodin, contribuer à formuler avis et impression abreuve, irrigue, nourrit… L’invitation le fait de participer, oui, est une donnée toute particulière pour ce billet comme je t’en ai fait part, du fait de la dimension réaliste de la situation…., pour l’origine et la Source…., effectivement, des images me sont alors venues que je me suis alors contenté de trans-Poser en écrit…
          Et puis l’orgasme est une Joie, un Chant de la Vie, c’est touchant autant qu’émouvant que tu l’évoques ainsi et ici librement en partage…, et c’est fête que de le constater…, cela est si rare, Voilà de quoi honorer la Déesse, ce à quoi chacun-e de Nous est invité à faire, pour célébration de Nos vies incarnées….
          Quel cadeau que ton acte de dire et d’écrire!

          J'aime

  2. Christian dit :

    J’ai aimé relire ce billet si doux et sensuel que l’on ne s’en lasse pas tellement tu l’a si bien écrit. Les récits érotiques sont pour moi une sorte d’évasion dans un autre monde. Mille mercis.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Ravi ! Te dire que cet écrit comme beaucoup et même là quasi totalité de ces publications est directement extrait du réel et du vécu, de mon vécu, sorte de journal de bord du quotidien.
      C’est le cas pour ce billet avec cette Homme Inconnu et de ce qui s’en est suivi sur la couche d’une Femme-Vénus bien réelle..

      Je poursuis actuellement par imaginaire et nourri de ce que la Reine continue à me transmettre, je poursuis l’écriture (Ma-Dame, Mon-Sieur, Étoile)avec un complice de ce qui est un prolongement déjà vécu concrètement

      J'aime

  3. Ping : Alchimie amoureuse – La Genèse #3 | Les Cent Ciels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s