Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, samedi (à suivre)#7

Bien Cher Mon-Sieur, 

Voilà Dimanche qui s’étire et je reprend l’écriture, tout en reprenant cet acte masturbatoire qui m’emplit d’ivresses pour poursuivre cet écrit….

Ainsi c’est mon émotion qui te parvient transmise à plein mots que je gorge et sature de cette intimité si riche de par ce que nous échangeons et vivons tous les Trois en Volupté….

J’aime Ma-Dame telle qu’elle est là, ainsi posée en Femme Fleur dans ton regard, sur ce fauteuil comme en une Corbeille. Réjouie d’être pleinement Femme de par ce qu’elle exprime et te transmet en vos apartés….

Que d’Honneur de recevoir cela en nos partages subtils,

Mais poursuivons!:

Ma-Dame est ouverte, et écartée dans ton Regard, pour Toi, par Toi et de ta Présence là….

Je vous observe et je commence à douter que tu aies conscience de ma présence, que tu m’aies aperçu, tellement les choses se sont enchaînées rapidement dès ton arrivée et ton entrée dans la pièce! Pas une seule fois, ton attention n’a été attirée en ma direction. Tout est tellement saturé de Vous deux… De vous deux seuls!

Concentrée, Ma-Dame pétrit ses seins en t’observant et de tes saveurs de sexe qui agissent à présent en Elle et à t’observer ainsi; ces saveurs que tu lui a transmises et dont elle est imprégnée. Vos corps vont se retrouver à nouveau, elle en ondule sur le siège… Son bassin est animé d’un mouvement qui la soulève légèrement vers toi, en appui sur ses talons et de son dos sur le haut du dossier du fauteuil par ses épaules. 

C’est une attitude de Désir vers Toi et pour Toi qu’elle accompagne de caresses de ses mains qui quittent sa poitrine et ses seins gonflés et durcis pour parcourir lentement son buste jusqu’à son bassin et ses hanches. Les pointes de ses seins sont visiblement érigées et tendues.

Son regard se fait plus ardent lorsqu’elle se soulève davantage au dessus de l’assise du fauteuil alors que ses mains viennent à l’intérieur de ses cuisses. Sa bouche s’ouvre et son regard devient plus ardent. On devine qu’en elle se jouent des effets d’ivresses et de vertiges, notamment en son ventre, faisant basculer sa raison. Elle projette son pubis de manière proéminente en avant et vers toi au moment où son bassin se soulève et que ses mains se rejoignent en haut de ses cuisses si largement déployées en ouverture…

Nous assistons à cet acte,  de cette offrande à ton attention alors que l’on peut remarquer un changement dans l’expression de visage de Ma-Dame…, beaucoup plus concentré de votre relation toute en intensités.

Ses Mains et ses doigts se sont rejoints à son Centre, à son sexe. Ton regard semble relié directement au Coeur-Soleil de ce Centre. Une de tes mains est venue à ton bas ventre.

Ses fesses sont aux niveaux des accoudoirs. De sa souplesse et du Feu du Désir qui la soulève, elle est juste posée en appui sur les talons et ses épaules. On distingue à présent parfaitement la Fine Parure sublimée par la Chair magnifiée qui la gonfle comme une Voile de transparence totale qui recouvre ainsi toute la surface de sa peau dorée. Un détail: ses ongles de pieds sont peints de rouge… Une fine chaine de clochettes qui se font entendre presque secrètement à chaque cheville.

Ses mains caressent en allées et venues l’intérieur de ses cuisses, son ventre et son sexe, sa vulve… Ses doigts viennent de temps en temps, depuis l’axe du pubis vers le sillon parcourir ses lèvres dans la longueur étroite des lèvres de sa vulve . Des effets instantanés sont visibles de par les frissons qui en naissent sous la peau, dans les muscles tendus de tout son corps… On aperçoit ses doigts disparaître par moment entre ses lèvres et cette caresse semble venir d’une main étrangère lorsque des gémissements et des mots de son corps par sa bouche nous font tendre l’oreille…

– Ô que c’est Bon! Ô que c’est bon!

(À suivre)

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s