Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, Mercredi (à suivre)#9

Cher Ami,

Ton message d’hier soir me motive donc pour la suite,

Qu’il est bon d’être ainsi avec vous deux,

Mon Sexe en est dur, érigé, gorgé et c’est ainsi que je me caresse tout en rédigeant ces petits épisodes, parfois sur une journée entière, avec généralement de longs moments téléphoniques avec Ma-Dame, comme hier ou en évoquant ses moments de Femme, de sa vie ordinaire.

Est alors monté en moi, puis venu en tout mon être, un orgasme puissant, une jouissance éclatante sur mon ventre…Une jouissance dans des cris au point que Ma-Dame me dit qu’à chaque fois elle fait tout pour étouffer le son de son téléphone lors de ces orgasmes et me demande comment réagissent mes voisins à de tels cris…

Mais continuons:

C’est un tel appel!

Dans le même temps, qui s’ouvre au moment de l’interjection, c’est le clapotis de ses doigts qui viennent d’accélérer qui souligne l’abondance aquatique de la Cyprine qui emplit son sexe, ses lèvres rosées en sont brillantes…

– Oui, Venez! Venez!

Tu t’agenouilles alors, sur l’épais tapis au pied du fauteuil. Vous vous regardez, vous vous regardez longuement, comme si Ma-Dame te transmets alors ses voeux les plus chers pour que tu lui offres ce qui de Toi et en Toi est le Meilleur et que ainsi, tu lui offres temporellement le plus ardent de Toi.

De toi, et nourrir ainsi son Feu-Femme Sacré à l’Aune de ce qu’elle contient pour abreuver cette Soif d’Elle dont tu es le porteur privilégié. Toi Mon-Sieur, et Ma-Dame, dans cette approche à laquelle j’ai l’immense honneur d’assister de mon vécu profond… Vous voilà Unis en cet Espace-Temps!

C’est à ce moment là, où vos Regards se décrochent juste un instant dans une nécessaire respiration raisonnable qu’il me semble que tu m’aperçois… Précisément au moment où moi-même emporté par cette ébullition émotionnelle palpable je reprends mes gestes masturbatoires en retrait.

Ton regard est allé un bref instant vers la psyché où nos regards se sont croisés fugitivement, un éclair! Je poursuis mon acte ému comme jamais par la situation d’offrandes.

Tes mains viennent simultanément se poser sur les pieds de Ma-Dame au moment où ton visage franchit l’espace ouvert de ses cuisses si largement écartées de par ton arrivée en son intime Géométrique.

Un immense frisson la parcourt qu’elle maîtrise visiblement en de perceptibles contractions tout en venant poser délicatement sa main ouverte sur tes cheveux en signe d’accueil et de bienvenue.

Dans un geste d’une très grande sensibilité, tu viens poser tes lèvres et ta bouche à l’intérieur de son genou, tes paupières se ferment.

Tu prends conscience alors de la Nature et de la richesse des Parfums exhalés par cette Chair de Femme hors du commun. Ses Parfums chauds t’enveloppent à présent, autant qu’ils pénètrent en toi… C’est un ingrédient qui va commencer à agir en différentes dimensions de ton Être,

Délicatement, intuitivement, ta bouche et tes lèvres et peut-être de la pointe de ta langue (ce que je ne peux distinguer de ma place), tu te laisses aller à l’intérieur de sa jambe, jusqu’à la cheville. C’est alors une vibration accompagnée d’une accélération de son souffle qui anime Ma-Dame à l’effet de cette caresse.

Tu viens là d’accéder à un point des plus sensibles du Mystérieux Voile d’Aphrodite de celle qui est Reine…. Incroyable!

– Ô Que c’est Bon!

De par cet encouragement tu te laisses aller à voyager tout en mesurant de chaque déplacement de ta bouche à l’intérieur de la cheville.

Tu comprends alors rapidement l’impact de cette intime caresse en un endroit qui demeure un des plus secret de Ma-Dame concernant son sexe et sa sexualité: ses pieds.

Comprenant soudain cette relation à faire avec les traditions anciennes et antiques des rites dévolus aux Reines et Déesses, Telle Iris Messagère ou Aphrodite détournant la Foudre à ses pieds….

La Foudre venait en effet de toucher Ma-Dame par l’étendue des effets de cette caresses, qui la fait alors s’abandonner complètement. Ta bouche et ton visage se tournèrent alors vers l’autre pied, l’autre cheville…

Fugitivement à nouveau et en un éclair nos regards se croisent.

(|A suivre!)

Cher Mon-Sieur,

Nouvel épisode, écrit au Coeur de la Nuit, éveillé que j’ai été, sans doute de par un des Multiples effets de l’influence de la Pleine Lune annoncée samedi. J’y suis extrêmement sensible.

J’ai peu écrit hier, accaparé par diverses choses à faire, dont être proche de mon fils pour la remise de son mémoire universitaire et d’autres actions relatives à un héritage moral de mon père disparu....

Bref, comme une curieuse rencontre passé-présent! Ce jour 11.09, mon fils aîné a sa date anniversaire de naissance.

J’ai été très satisfait de ces caresses intimes avec toi et Ma-Dame pour ce nouvel épisode….

Bien à toi,

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, Mercredi (à suivre)#9

  1. Gemssa dit :

    Je n’ai pas fait de commentaire, encore de ces épisodes que je savoure,
    les uns après les autres,
    car, c’est si bien écrit qu’on imagine vivre la scène.
    L’introduction, si j’ose dire, m’a faite rire : j’espère que tu as
    une double isolation phonique parce que même ton interlocutrice
    s’en inquiète….
    En tous les cas, tu sais très bien transcrire avec ta plume
    tes inspirations.Un vrai talent !

    • etoile31 dit :

      Un Grand Merci du Fond du Coeur Cher Gil! Si je transcris ainsi, c’est notamment du fait de Sources Relationnelles abondantes, dont l’interlocutrice évoquée dans ton Comment-Taire… Oui, car comment taire des cris du Corps, qui sont ceux de la Joie et du Chant du Corps en Amour… A propos de cette introduction, oui, pas d’isolation phonique. Céleste de me demandait souvent de fermer les fenêtres (isolation thermique+ phonique) car été comme hiver dès qu’il y a le soleil, tout est toujours ouvert chez moi, jour et nuit !!! Alors je m’amusais à fermer, mais bon! D’autant que j’ai une cousine qui réside le quartier (50 mètres à vol d’oiseau fenêtres ouvertes) mais pas de vis à vis avec eux…
      Merci pour les compliments associés,
      Un talent confidentiel cela dit, en effet, comme l’a fait remarquer une visiteuse ces derniers jours, bien peu de commentaires sur mes billets de qualité selon elle, mais révélateur(toujours selon elle) de comportements coincés au regard de l’intime romantique et du sexuel…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s