Le Troubadour et les Zanges

LA PETITE IDÉE DERRIERE LA TÊTE

Il s’est penché à la fenêtre, puis il a appelé un ami
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Il serait donc parti le 16, quelqu’un l’aurait vu à Roissy
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de jalousie
Qu’allait-il faire dans cette galère, mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
La p’tite idée derrière la tête a souri
 
Elle a visité la Toinette, on l’aurait vue près du Sancy
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Elle a garé son Audi verte place Gaillard à 10h06
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de jalousie
Qu’allait-elle faire dans cette galère oh mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie
 

Il s’est penché à sa fenêtre, il a rappelé un ami
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Il serait donc parti le 16, quelqu’un l’aurait vu à Roissy
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de jalousie
Qu’allait-il faire dans cette galère, mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie
 

Elle a visité la Toinette, on l’aurait vue près du Sancy
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Elle a garé son Audi verte place Gaillard à 10h06
La p’tite idée derrière la tête l’aura suivi
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de jalousie
Qu’allait-elle faire dans cette galère oh mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie

Allant Pessade Courbanges à pied, je marchais pourtant sans répit
La p’tite idée derrière la tête m’aura suivi
Murmurant « saut de la pucelle » toute l’âme murmura aussi
La p’tite idée derrière la tête m’aura suivi
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de jalousie
Qu’allait-il faire dans cette galère mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie
 
Voilà donc l’histoire de grand-mère qui obsèdera toute ma vie
Ce chat ronronnant à l’envers de la vie
Ce chat noir qui lui a dit : « merci m’a bien pourto ma mie »
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie
Les juges ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
Qu’allait-il faire dans cette galère mes amis ?
Les gens ont dit c’est une affaire, c’est une affaire de maladie
C’te p’tite idée qui s’rait l’envers de la vie

J’AI TUÉ PARCE QUE JE M’ENNUYAIS

J’ai tué parce que je m’ennuyais

Dois-je vous le chanter

Comme je m’ennuyais à mourir

A force de tout voir partir

Je suis le pire ennemi de Dieu

Qu’il cesse enfin ce petit jeu

Qu’il cesse de déposer ses œufs

Petit chaton ce n’est pas mieux

Voudrais-tu bien baisser les yeux

Le tout

Jusqu’à l’éternité

J’ai tué parce que je m’ennuyais

Dois-je vous le… yeah yeah yeah

Lèvres gercées j’ai dû rêver

Que tout rétrécissait

La police a tout emporté

Mes ustensiles de boucher

Quelle sale façon de travailler

Quelle sale façon de s’aimer

Quelle sale façon de regarder

Le tout

Jusqu’à l’éternité

J’ai tué parce que je m’ennuyais

Dois-je vous le chanter…

Dans cet asile d’aliénés

Pris dans cet essaim de beauté

La musique propre est à gerber

L’œil de la bête m’a regardé

L’animal est abandonné

Le tout

Jusqu’à l’éternité

SUICIDEZ-VOUS LE PEUPLE EST MORT

à Manille respire encore
ma mère dépouillée de son or

qu’on me garde si tu t’endors
ma mère, ta tête dure, tête de mort

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

pense fort à moi pense au trésor
à ton petit le matador

dégaine vite, dégaine encore

mais dégaine vite, dégaine encore
 
suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

je souffrais, je bouffais mes dents
j’attendais petit cet instant

je bandais fort, oui mais dedans
quel délice, quel soulagement

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

je t’aimais tard, mais je t’aimais
je prenais mes quarts, je tenais
mais c’est trop tard pour regretter
bien trop tard pour recommencer

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

à Manille respire encore
ma mère dépouillée de son or

frapper pour moi si elle vous mords

sa tête dure, tête de mort

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

pense fort à moi pense au trésor
à ton petit le matador

mais aime vite, aime encore

tire vite, oh tire encore

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

je t’aimais tard, mais je t’aimais
je prenais mes quarts, je tenais
mais c’est trop tard pour regretter
bien trop tard pour recommencer

suicidez-vous le peuple est mort
suicidez-vous le peuple est mort

©Jean-Louis Bergheaud dit « Jean-Louis Murat »

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans Culture, Dance, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Troubadour et les Zanges

  1. Paul Philbée dit :

    En lisant le texte je me disais « ça se rapproche, le Sancy, place Gaillard, mais pourquoi parle t il d’Emmanuel Macron ? » 😅
    Hier il était aux 100 ans du journal La Montagne et au zénith de Clermont pour le sommet de l’élevage !
    Ah mais c’est JLMurat. .. 😉😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s