Sacré, jour d’Hiver 2013,

Sacré, jour d’Hiver,

 

Nous nous connaissions depuis plusieurs mois par échanges internet…….

lorsqu’elle m’apprends être sur Toulouse pour qques jours…..

nous dialoguions avec beaucoup de complicité, d’intimité, d’échanges textuels,

d’orgasmes parfois…

mais aussi dans le cadre d’échanges avec d’autres blogs, d’autres internautes, sortes de « cercles »…….

Là, elle me dit pouvoir venir en ville, en écho à une de mes propositions de rencontres…

dans l’après-midi….

Le lendemain, je dois retrouver Céleste…….

nous nous sommes donnés rendez-vous en ville

il pleut,

elle est accompagnée de son amie…..

je dispose de mon après-midi……

mon idée : aller boire un café en ville…..

nous nous sommes donc retrouvés, en ville dans la rue, la pluie…..

en deux minutes, Madame a donné rendez-vous plus tard en ville et nous avons marché quelques pas tous les deux pour décider de ce que l’on faisait du moment qui arrivait

j’ai proposé aller boire un café ou bien aller le boire chez moi,

C’est Madame qui a décidée, : chez moi, nous étions à deux minutes…….. il pleuvait, en voiture……

nous sommes montés, Madame s’est installée au salon,

je suis allé en cuisine préparer le café……

Je ne me souviens plus, peut-être, je suis revenu, avec le plateau complet…….. invité Madame à s’asseoir sur le canapé, le fauteuil elle a choisi le canapé, s’asseyant juste au bord, sur l’angle, je me suis assis en face d’Elle, sur un fauteuil, le plateau sur la table basse, légèrement sur le côté et nous nous sommes engagés dans les clarifications des zones d’ombres sur ce que nous connaissions l’un de l’autre………

oui, dans cette Lumière verdoyante, venue des bords du Canal, d’entre les épais rideaux de cotons gris,

j’ai demandé à Madame de remonter sa robe sur ses jambes, une robe déjà courte, près du corps….

Oui, ce jour-là, les rideaux à demi-tirés, 

diffusaient une lumière douce,

Celle venant de la large et grande baie principale qui donne sur le Canal,

Les immenses platanes diffusant aussi leur Lumière végétale tout à la fois filtrée et reflétée……

Une Lumière de lampes basses donnant cette ambiance feutrée,

 dans le silence total de l’appartement où le silence s’installait après la discussion d’arrivée animée……

et alors que

je défaisais mon pantalon

sans aller plus loin,

jouant du Regard et de quelques mots fermes avec les réticences de cette femme dans mon séjour…..

Nos Regards emmêlés, 

appréhendant tout à la fois cette situation Extra-Ordinaire

tant de fois vécus dans l’imaginaire,

l’un pour l’autre

l’un et l’autre……

nos corps distants de quelques centimètres, pourtant si proches,

Nos Corps appréhendant pleinement, cette Volupté érotique et sensuelle,

sexuelle, émotionnelle……

Et mes mots, fermes et doux, incitatifs, suggestifs,

pour que Madame remonte sa robe, plus haut et ouvre ses genoux,

ouvre ses cuisses,

les écarte, là, devant moi, pour moi……

dans un Vertige et une émotion grandissante,

augmentant au fur et à mesure de son hésitation alors que

ma main parcourt mon sexe au travers des vêtements……

dans une situation

déjà tellement et tant de fois vécue textuellement…..

Je lui ai demandé de s’asseoir tout au bord du canapé,

Le plus près possible de moi,

une table basse de côté, fixait une sorte de limite séparation,

sans toutefois être entre nous deux, mais

la distance était d’environ 1mètre

entre nos genoux……

j’étais complètement enfoncé dans le fauteuil pour la regarder…..

en me caressant longuement, lentement toujours au travers des vêtements…….

Hésitante, ses mots disaient « non, non, non »….. « je ne peux pas, je ne peux pas »……

Son corps s’est approché, s’est avancé,

j’insistais fermement

 pour qu’elle ouvre ses jambes,

ce qu’elle a commencé à faire,

 j’ai ouvert mon pantalon,

 la situation a changé….

La Situation a changé, parce qu’à partir de ce moment, il n’y a plus eu d’hésitations de sa part…….

L’engagement dans la relation s’est produit…..

elle s’est avancé, approchée, émue……

et a ouvert ses genoux, ses cuisses…..

j’ai fini de me défaire

faisant apparaitre mon sexe érigé entre mes doigts…

Nos Regards toujours profondément plongés l’un dans l’autre……

Cueillant, savourant, recueillant chaque seconde

sachant que pour chacun

cette première fois

était à jamais là….

La situation a changé parceque tout s’est enclenché sans que nous puissions vraiment Sa-Voir

ce qui alors allait se produire……

un Tourbillon…..

Les gestes de Madame se sont faits plus précis…

sentant venir et monter en Elle ce qu’elle percevait

déjà lors de nos échanges textuels…..

Mon Regard est donc allé à ce qu’elle faisait,

à ses mains et ses doigts qui accompagnaient le tissu tendu de sa robe plus haut,

ses cuisses s’écartant, s’ouvrant…..

dans mon regard, à hauteur de son bassin,

mes doigts parcourant mon sexe se gorgeant de cette situation follement vertigineuse…..

Son regard embué contenait doutes et questionnements,

connaissant mes pratiques intimes en détails….

mon sexe est devenu plus dur de ce qui se passait en elle,

Dans son Regard, mes mots l’encourageant ces Mots de la tendresse,

ces mots de l’Intime, ces Mots de la Volupté,

dans mes souffles brulants et chauds…….

Madame est devenue Belle, en s’ouvrant, comme dans un épanouissement…..

écartée, la position commençant à la forcer à se cambrer, la culotte m’apparaissant plus nettement…….

Ma Queue est devenue très dure……

Les Perles sont venues……

je voyais Madame parcourue de ses propres Vertiges offerts, l’intimité allant croissant……

« Vous allez vous caresser, vous allez me montrer vos seins……, vous allez mon montrer, vous allez vous faire Mienne….. »

Et j’ai donc à ce moment-là, décidé de choisir

vivre la situation ainsi……

toute en Volupté…….

sachant Madame prête…..

ayant tellement échangé sur ces situations, sur ces Dimensions……

vécu tant d’orgasmes ainsi

en dialoguant…..

Alors Madame s’est ouverte, écartée…..

« Je vous veux là, ainsi, maintenant,

Impudique, Indécente, oui, Montrez-Moi……. »

Les gestes de Madame alors comme guidés par

Mon puissant et Profond Désir,

« Oui, regardez, regardez ce que vous faites de moi…. »

mes doigts caressant longuement lentement un sexe gorgé à Blanc,
énorme et dur…….

racine de buis…

« Oui, écartez bien, montrez-moi…..vous allez vous branler vous aussi…… »

Alors Madame a remonté sa robe…..

« Oui, c’est bien, continuez, montrez-moi »……


Je commençais à me branler plus activement,

contrôlant déjà la montée d’un orgasme,

que je souhaitais contenir le plus loin possible,

des contractions me parcourant en tous points du corps….

me faisant tressaillir en m’érigeant, tendant mon bassin vers Madame,

Ce qui l’inspirant, commençait également à animer son corps d’ondulations,

alors qu’elle s’effleurait,

se parcourait le corps de ses mains,

de ses doigts, s’écartant, s’ouvrant, s’offrant,

Indécente, Impudique……

« vous allez retirer votre culotte, la baisser, la garder à vos pieds, à vos chevilles…… »

Oui,

Sa robe était tendue, serrée…..

le long de son corps…..

plaquée contre ses cuisses….

elle l’a remontée

« passez-là sous vos fesses, oui, dégagez bien vos cuisses, vos hanches, vos fesses,

Montrez-moi »…….

puis lentement, doucement

obéissante, en parcourant ses jambes et cuises de ses mains ,

de ses doigts,

elle est venue faire glisser sa culotte,

de sa taille, à ses hanches, le long de ses jambes, à ses chevilles,

à ses pieds…..

Mon souffle s’est accéléré……

de cette intimité dévoilée, montrée……

« Oui, écartez bien, montrez-moi, ouverte,

Vous allez vous caresser, de moi, pour Moi…

Là, regardez, voyez, ce que vous faites de moi….. »

E t donc elle a ouvert, écarté ses cuisses, ses jambes, ses pieds maintenus liés par la culotte baissée….et je l’ai regardée ……..

Ses yeux, son Regard se sont voilés, alors qu’elle portait sa main, ses doigts à son ventre…….

Et comme trouvant ensemble, cette Dimensions commune…..nous nous sommes regardés,

mon Regard ouvert, offert…..

sans ciller…….

concentré….

Le sien chavirant,

naufrageant,

en rythmes presque réguliers……

sur les ondes de cette ondulation qui a commencé à la parcourir……

Mes mots la cinglant presque parfois, pour orienter le rythme, les vagues, la houle,

l’Onde……

puis je me suis levé….

Je me suis levé…

dirigé vers Elle, Mon sexe érigé, énorme et dressé…..

Debout devant Elle, assise

sa main à son entrejambe,

le Corps parcouru de vibrations,

comme le mien

Trouvant progressivement

L’Unis-Son…..

Ensemble,

dans cette Communion

de Sens exacerbés……

bouillonnants

fusionnants……

Fission allant vers l’ultime…..

Je me suis approché, mon ventre, mon sexe

à Hauteur de son visage

Contenant/retenant cette éjaculation/orgasme….

avec quelque difficulté….

Je me suis ainsi tenu debout, devant Elle……

« Oui, c’est bien, continuez, faites, montrez-moi…

Vous allez jouir

de me faire ainsi Votre, et de me faire, ainsi Homme,

de Vous et pour vous……

Sur ce sofa, alors

Madame s’est allongée,

son bassin posé sur l’angle/le bord du sofa…..

ouverte, écartée, cambrée, posée en arrière,

allongée……

de ma main,

alors, je suis venu remonter, retrousser son haut……

dévoilant son soutien-gorge

ses seins ainsi enveloppés…..

continuant à me caresser/masturber

au-dessus d’Elle……

de son visage et de son Corps

Offert

Prop-Osé……

Je n’ai eu, je n’avais

En-Vie que de Notre Orgasme mutuel, Respectif…….

Ainsi Ré-Unis en Amour et en Désirs

Incandescents, Volcaniques…….

Nos Corps arc-boutés, tendus aux Extrêmes, comme Jamais peut-être

alors, nous n’en avions alors atteint……

dans une Telle Volupté…….

Madame s’est ainsi Ouverte, écartée….cambrée…….

masturbant mon sexe d’une main,

De mon autre main, de mes doigts, debout

au côté de Madame et au-dessus d’Elle allongée,

je suis venu parcourir son corps de ma main libre de mes doigts l’effleurant,

ainsi défaite pour Moi, de Nous……

Indécente, impudiquement écartée, ouverte et offerte,

Mienne, me faisant alors

totalement et exclusivement Sien…..

mes doigts sont venus, sur sa peau claire, sa chair libre,

partiellement entravée par ses vêtements choisis ce matin là,

sans vraisemblablement,

qu’il n’ait été envisagé telle situation d’offrande, de Liberté, d’Être…….

Mes doigts ont découvert, parcouru…….

alors que sa main, toujours à son entrejambe,

à son sexe,

continuait à se caresser faisant approcher ce moment,

cet orgasme…..

Ma main, mes doigts ont commencé à longuement jouer de ces effleurements,

contacts électriques, multiples…….

Générant tant en moi qu’el Elle

de Puissantes Fulgurances

Ma Queue se faisant énorme, Perlant…….

Au-dessus d’Elle………

Mes doigts se sont mêlés aux Siens…..

en cet endroit choisi, Sa Source, Son Bouton…….

entre ses lèvres,

je suis alors venu enrichir,

compléter, de ma découverte de ses lèvres,

de sa fente

de son orifice…..

chaque partie, en venant composer,

d’appuis, d’effleurement, de caresses,

chaque vibration de son corps,

déjà engagé dans l’orgasme…….

pour porter, plus loin, et plus haut, cette extase

visible dans Mon Regard……..

dans ce total abandon……..

En Moi, une houle est montée,

en se concentrant,

tout en agrégeant en Moi,

La Semence la plus Riche,

d’une Telle Révélation……..

J’ai alors presque crié……:

« Je Vais Jouir, Je Vais Jouir, »

Au moment même où a explosé l’orgasme de Madame………

Extrêmement puissant…….

contenu dans la limite du supportable, par un corps au bout de mes doigts…….

« Non, Non! » a alors dit Madame

« Pas sur ma robe »………

D’une contraction plus puissante que tout ce que je pouvais imaginer alors,

j’ai brutalement contenu mon orgasme, ma jouissance…….

Et Notre Plaisir, immense

en est alors resté là, suspendu à jamais et pour toujours,

dans ce Présent qui se poursuit encore aujourd’hui……..

Le Lendemain, Céleste recevait cette Semence…….

Dédiée Comme un Pur Présent……….

La Volupté

Le Plaisir

de ce moment

Vécu, la tendresse, l’affection partagée,

l’Amour,

ont atteint ce jour là,

des Sommets,

rarement inégalés…….

Je savais rejoindre Céleste le lendemain……..

Frustré comme cela,

je voudrais bien

l’Être Continuellement………

C’est ce que nous mettons en Oeuvre quotidiennement avec Céleste,

depuis bientôt 7 ans…….

cela dit……..

et par Choix……..

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sacré, jour d’Hiver 2013,

  1. Gemssa dit :

    Pour un jour d’hiver, c’était chaud.
    Jolie communion dans une intensité croissante.
    Et oui, il faut attention à la robe de Ma-dame.
    Sinon, le café était bon ?
    Froid, sans doute….

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      C’était génial et quelle surprise m’a offert cette Femme en m’informant ainsi qu’elle se trouvait à deux pas de chez moi, sans que cela ait été prévu!!!! D’autant qu’elle savait très bien que j’allais retrouver Céleste la nuit même. Et que pour Céleste je faisais de la rétention de Semence pour la lui offrir en quantité et jouant de cela des orgasmes secs avec ces Femmes. Entre Céleste et moi le tantrisme aura été porté à son apogée…

      J'aime

      • Gemssa dit :

        Tout s’explique, petit veinard.

        Aimé par 1 personne

        • etoile31 dit :

          Nous étions deux et nous attirons très bien pu également rester à une table pour votre un café, mais nous vivions déjà un Amour si romantique depuis des mois et des mois que la mise en relation physique a été incendiaire. Plus tard, quelques heures après, je jouirai loin, profond et haut, de mon sexe brûlant et palpitant dans les vélos et la soie du corps de Céleste, qui se préparait déjà à mon arrivée chez elle de la plus féminine et intime des manière, préparée à distance par ses complices de son choix…

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :