Grenier, Beau-Temps pour Balançoire….. (2011)

Grenier, Beau-Temps pour Balançoire…..

P1100885

j’ai réalisé dans une cathédrale de Barcelone que la commode de mon grenier, sur laquelle Céleste a été prise et attachée, cette commode de ma vie de jeune mariée sur laquelle C. a été déposée en offrande et cette position de Céleste en qui j’ai jailli et joui comme je vous en ai parlé.

Seulement à ce moment là et devant le majestueux hôtel de cette basilique de Barcelone, j’ai réalisé ce lien entre commode et Notre Hôtel, celui que nous mettons en scène dans notre récit.

Cet Hôtel en cette cathédrale…

Une nef, Telle un ventre…

 P1100947

j’ai fait part à Céleste de mes émotions à découvrir ce lien à propos de l’autel et de la commode…

En effet, ce que vous avez initié a ensuite beaucoup voyagé en moi, et s’est épanoui au fil des jours puisqu’une semaine n’aura pas été de trop pour réaliser ce projet, de Grenier et de Balançoire, C’est incroyable…

Céleste a adoré être conduite là-haut, puis découvrir le bouquet, les éclairages…

Elle a incroyablement joui, sur la commode/autel,ses chevilles attachées à la poutre aérienne…..

141120117821
 L’approche durant la semaine en votre compagnie a été Fantastique pour Moi, C. étant maintenue ainsi en tension, par des allusions multiples et permanentes sans rien qui ne puisse lui permettre de sa-voir quoi que ce soit. Le Temps de l’approche est venue, son arrivée…

Nous nous sommes retrouvés quelque peu épuisés le soirà l’arrivée du train et après une boisson chaude prise ensemble, Céleste a remarqué une branche lui évoquant un bouquet de fleurs…

Je lui ai demandé si elle voulait voir le Bouquet en question…Elle a dit Oui, ce qui nous a réveillé tous les deux….. J’ai alors pris les clés du grenier….il se trouve qu’alors, nous avons entendu du bruit en provenance de l’escalier menant au Grenier…

Oui, j’avais alors compris que mon voisin qui a engagé une restauration de son grenier pour des emménagements était encore en activité malgré l’heure tardive, minuit environ…

Mais le doute subsiste ayant déjà été squatté par le passé par des résidents clandestins, ceux-ci possédaient en fait un pass de facteurs et logeaient chez nous dans les greniers….. Cela est encore toujours très présent en moi, depuis leur découverte lors d’une nuit entrant directement en face à face avec l’un d’entre eux!!!

Bref, le temps de vérifier que c’est bien le voisin et je demande à Céleste de passer les plus jolis de ses bracelets d’Amour à chacun de ses poignets… De ce temps, je prépare les clés du grenier, le briquet, des mousquetons, une lampe de poche, sans pouvoir retrouver le bandeau pour les yeux…

Puis j’ouvre la porte et prenant Céleste par la main nous gravissons enfin l’échelle de meunier en bois qui conduit aux greniers…

141120117831

N’ayant pas retrouvé le bandeau pour le Regard de Céleste, nous avons enfilé le couloir des greniers à la faible lumière de la lampe de poche, jusqu’à la porte close, devant laquelle j’ai lâché la main de Céleste pour la reprendre afin de la faire entrer dans le noir ne me dirigeant du briquet pour allumer les premières bougies une à une, ainsi que les leds blanches placées derrière les bâches plastiques transparentes recouvrant les portes fenêtres des meubles bas, offrant ainsi une éclairage fantasmagorique diffus éclairant par dessous la volige ancienne du Grenier

Toujours maintenant avec Tendresse et fermeté la main de Céleste, je l’ai conduite jusqu’au niveau de la balançoire… pour lui permettre de s’asseoir, tout en douceur, le confort ayant été assuré et vérifié par mes soins. Céleste découvrant alors le Bouquet de Fleurs choisi et composé le matin même par la fleuriste de mon choix. 

J’ai terminé d’allumer l’ensemble des bougies. Puis suis revenu à Céleste qui avait tout simplement commencé à se balancer naturellement, fasciné par le décorum des miroirs, bougies bâches, etc.

J’ai relié les poignets de Céleste entre eux pour les attacher aux chaînes hautes relevant ainsi les bras de Céleste, pour m’asseoir ensuite sur le fauteuil préparé à cet effet pour engager les Lectures préparées à cet effet

161120117864

J’ai accompagné donc les premiers balancements naturels de Céleste sur cette Balançoire, puis me suis assis sur cet étrange siège

161120117865


P
our commencer les Lectures, j’ai choisi A. Artaud, pour me défaire dans le même temps en observant Céleste se balancer les mains attachées, relevées au-dessus de sa tête, la chaîne reliée à la poutre lui servant en même temps d’axe de balancier.

J’ai alors commencé à me caresser dans ces clairs-obscurs comme dans une sorte de veillée, les Lumières renvoyées par les différents miroirs disposés tout autour de la balançoire, renvoyant nos images, Céleste se balançant dans le Silence frais du Grenier, dans un Silence concentré…

J’ai commencé à lire à la lueur faible d’une lampe de poche à la pile électrique usée, tout en commençant à me caresser, devenant progressivement dur…

P1100904

non, pas de chauffage, il fait encore très bon ici, 18° la journée et le soir, il fait bon… mais j’avais passé la semaine ne revanche à ranger et nettoyer, en effet le Grenier est un nid à poussière. J’avais fait toute une installation pour monter l’électricité pour pouvoir passer l’aspirateur. J’avais dégagé la commode, posé dessus un confortable duvet trouvé dans les affaires de mon fils.

Et puis installé toutes ces bougies, dont toutes celles que nous chapardons dans les cathédrales, églises, abbatiales, chapelles que nous visitons depuis que nous nous connaissons. Au dessus de la commode j’ai également installé une chaîne et des attaches, prévoyant de l’attacher pour prendre Céleste captive, là aussi.

Puis prévu des escabeaux de part et d’autre de la commode pour placer mon ventre à bonne hauteur du sien.

Si, le bandeau…,enfin, trop bien rangé en bas, je ne l’ai pas retrouvé.

après une phase de Lecture douce, poésie d’Artaud, je me suis levé, Céleste se balançant toujours. Puis de mon ventre, suis venu à hauteur de son visage. Sa bouche me cherchait, puis m’a trouvé. Le
balancement en une caresse de va et vient, puis ma main est venue soulever ses vêtements, je me suis accroupi derrière elle et suis venu parcourir ses seins sa poitrine, par dessous. J’ai défait son soutien gorge,toujours ,accroupi derrière elle pour pétrir ses seins, sa poitrine tellement gonflée.

je l’ai ainsi longuement et doucement caressée en lui parlant,dans le cou, dans le balancement continu, ses seins chauds dans mes mains remplies.

puis j’ai senti les tiraillements dans ses bras maintenus en l’air, dans ses épaules. Je l’ai alors détachée, pour lui reprendre la main, et l’allonger sur le dos, sur la commode. J’ai retroussé sa jupe, puis caressé les jambes, ses jambes gainées dans un collant.  ,J’ai glissé mes mains haut et loin sous sa jupe pour retirer son collant, découvrant ses jambes fraîches, à la peau si fine…

vingt-trente minutes environ…

c’est toujours ainsi, durant ces moments, Le Silence, par choix…

Puis après avoir fait glisser son collant le long de ses longues jambes, la déchaussant, ainsi offerte sur cette Commode/autel, j’ai ouvert le tiroir du bas dans lequel est rangé ma valise, « Notre » Valise et n’y
parvenant pas, j’ai ouvert un autre tiroir et trouvé une fine sangle, dont je me suis emparé, et que j’ai utilisé pour confectionner deux bracelets de chevilles pour les relier ainsi entre elles et les attacher à la chaine préalablement placée au faîte du grenier, au dessus de la commode, jambes ainsi relevées, avec un peu d’aisance pour permettre d’ouvrir les jambes assez largement mais sans trop…

 Nous nous sommes connus avec ces jeux de Volupté… Découvrant ainsi les émotions et sensations que cela génère. Nous avons commencé avec des foulards, des éléments textiles, puis du cuir, avec mes nombreuses ceintures, cravates, etc. des bandeaux pour les yeux aussi, puis nous avons eu cette idée des chaines, avec lesquelles sans le savoir nous avons intuitivement pratiqué le Shibari

Sinon que nous avons commencé avec des chaines, des chaines de dimensions différentes, de manière très intuitives et imaginatives, et des mousquetons pour les relier, ce contact avec l’acier, ses douceurs, nous surprenant.

Ce n’est que bien plus tard, que dans le
cadre d’échanges, de dialogues, avec un ami suisse, nous avons découvert que nous pratiquions un art asiatique pratiqué celui-ci avec du chanvre et des cordes, répondant à des caractéristiques bien particulières. Nous avons donc bien évidemment rapidement trouvé ces éléments Magiques, découvrant ensemble de nouvelles esthétiques intimes…, tellement érotiques et sensuelles.

C’est également ainsi et progressivement que Céleste, se faisant Dentellière, a commencé à réaliser nos accessoires d’Amour, ces bracelets d’attaches douces, avec rubans, dentelles, mousses, anneaux, etc. http://hasardelles.canalblog.com/albums/explor…     

http://hasardelles.canalblog.com/albums/explor…

 http://hasardelles.canalblog.com/albums/explor…

http://hasardelles.canalblog.com/albums/explor…

http://hasardelles.canalblog.com/albums/explor…

Voilà, ci-dessus, différents regards, via différents liens…..

201120118050
Et pour continuer, oui, au Grenier, les jambes douces et pleines, ainsi maintenues levées, suspendues par cette attache à la poutre, m’ont offertes toutes leurs douceurs préparées… leurs Parfums, dans lesquels mon Visage est venue Trouver et Re-Trouver Céleste plus intimement que jamais, la peau encore chaude de l’enveloppe du collant et frissonnante du contact avec l’air nocturne et frais du grenier vierge de toute isolation…

Mes mains sont venues rejoindre ces Douceurs tièdes et fuselées, les enveloppant, les parcourant, leur effleurement alterné de pressions douces et possessives, tendres.

Mon visage s’est imposée entre les genoux, glissant depuis les chevilles et les pieds, pour redescendre…

Le visage de Céleste légèrement rejeté en arrière de par sa position allongée sur le dos, le sommet du crâne juste au bord de l’angle de la commode, dans cet éclairage tremblotant des multiples bougies dispersées en différents endroits du grenier. Ces lueurs vibrant dans les courants d’air venant des lucarnes et se faufilant entre les planches larges des cloisons d’une part et des planches de la volige…

La Surprise est encore totale de cette prise de contact entre nous, après m’être emplie les paumes de mains et les doigts de ces pressions douces des seins de Céleste sous son pull, prenant le temps de m’en imprégner, alors qu’elle était sur la balançoire, mon visage dans son cou et ses cheveux. Mes mains glissés sous ses vêtements, empoignant par dessous ses seins moelleux et chauds, fermes de désirs…

Son Corps exhalant tous ses parfums aux Sources de ces mêmes Désirs… Dans ce prolongement, mes mains viennent parcourir prendre possession de ses pieds nus et chevilles levées dans cet air doux de notre nuit d’Amour commencée.

Son Regard vers les poutres et chevrons du toit, le mien avec en perspectives, la balançoire et les éclairages des bougies et lampes diverses.

Mon visage est venu d’abord entre ses chevilles liées et reliées, puis descendu entre ses genoux, mes mains accompagnant ce voyage de sensations, mon corps parcouru d’innombrables frissons et fourmillements.

Puis les Parfums de son ventre, de son sexe m’ont atteint, tout en me guidant, filtrés par un dernier rempart de dentelle…

161120117858

 

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Grenier, Beau-Temps pour Balançoire….. (2011)

  1. Ping : Cher Frère, Tes Nouvelles, | Les Cent Ciels

  2. gemssa dit :

    Délicieuse atmosphère dans ce grenier.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Une atmosphère très minutieusement préparée notamment du fait d’une relation amoureuse très riche et profonde et d’intentions associées d’une grande ouverture sur le Désir et le Corps,
      Le résultat est un Univers de découvertes qui sont infinies et aux contenus plus que jamais Délit-Cieux….
      Ici en est un des innombrables exemples…

      J’aime

      • gemssa dit :

        A commencer par la montée de l’escalier du grenier qui met tout de suite dans l’ambiance.

        Aimé par 1 personne

        • etoile31 dit :

          Le fait de préparer le grenier durant des jours là permis de bien préparer l’accueil de la Reine et de préparer aussi cette atmosphère, surtout que l’escalier qui y conduit à un charme certain et cela signifiait que Madame serait imprégnée durant ce parcours dans l’obscurité d’une curiosité allant croissant à l’approche de l’entrée dans le lieu, sachant qu’elle faisait ces longs voyages en train en se préparant intimement en contact permanent avec moi…
          Son arrivée chez moi a été déjà bouleversant d’ivresses et de vertiges très intenses…, puis je lui ai pris la main…

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :