Kabbazah et Le Voile d’Aphrodite, (À suivre) pour qui le souhaite…#2

La Science et le secret du plaisir sexuel

En étudiant le câblage nerveux sexuel des rats, un chercheur vient de découvrir pourquoi, dans les sociétés où l’on masse le bébé entièrement, sans éviter les zones génitales, et où l’on laisse les enfants libres d’explorer leur corps lorsqu’ils grandissent, il y a moins de problèmes d’impuissance ou d’anorgasmie.

Mirka-lugo

Le nerf pudendal, qui commande l’orgasme, ne consiste pas en un simple câble reliant la colonne vertébrale aux organes génitaux. Il déploie en réticule comme un bas résille qui aurait été tissé par une araignée minuscule… On l’appelle le «voile d’Aphrodite» et il reste à ce point invisible au regard que les chirurgiens en déchirent forcément une partie lorsqu’il passent le bistouri dans la région pelvienne. Voilà peut-être en partie pourquoi certains hommes souffrent d’impuissance après l’ablation de leur prostate: il est presque impossible d’accéder à cet organe, situé tout au fond d’un entonnoir osseux, sans abîmer au passage ce système nerveux si complexe dont les mystères commencent seulement maintenant à être révélés…

Après plusieurs années d’enquête, passées à rencontrer des neurobiologistes, des sexologues, des psychologues, des gynécologues, des chirurgiens spécialisés dans les traumas medullaires, des savants passionnés de femme fontaine et des experts en sexualité tout terrain, Elisa Brune publie enfin dans La révolution du plaisir un concentré des dernières découvertes en matière de plaisir… Ouvrage phénoménal qui ouvre de nouvelles perspectives sur, entre autres, la façon dont nous devrions rééduquer notre corps et notre esprit pour être enfin capable d’en jouir. Parmi les révélations les plus étonnantes de ce livre, il y a celle qu’Elisa Brune nomme «le voile d’Aphrodite», ce réseau de nerfs à la finesse arachnéenne qui «emballe toute la cavité abdominale avant de se rassembler pour aboutir au gland ou au clitoris. Il  est tellement fin qu’il est impossible de le voir à l’oeil nu ou même à la loupe. Il faut y aller au microscope. Autant dire qu’on est encore très loin de pouvoir tenir compte de cette structure lors des interventions chirurgicales».

Mirka-lugozi-3

C’est en allant interviewer Jacques Bernabé, docteur en biochimie, co-fondateur du laboratoire PelviPharm spécialisé dans la recherche sur le plaisir et l’incontinence, qu’Elisa Brune a appris l’existence de ce mystérieux voile d’Aphrodite et la non-moins troublante découverte que voici: ce câblage extrafin ne devient opérant que si, dès le plus jeune âge, les êtres qui en sont pourvus se touchent ou se font toucher les organes génitaux. Il y a des nerfs qui restent endormis si on ne les stimule pas. Chez les rats du moins, c’est ainsi que cela fonctionne (et il fort probable que leur réseau nerveux soit très proche du nôtre). Elisa Brune raconte ainsi la genèse de cette découverte si fondamentale pour nous. «Si l’on retire les bulbes olfactifs dans le cerveau de la ratte, elle devient insensible aux odeurs et perd le comportement de nettoyage des petits (une femelle normale nettoie les organes génitaux de ses petits avant et après la miction). Les mâles qui sont issus de ces mères là deviennent impuissants et ont  un comportement sexuel déficient. Quand on les autopsie, on constate que le nombre de neurones qui contrôlent la zone génitale est fortement réduit. Ils n’ont pas été clblés correctement parce qu’ils n’ont pas été stimulés au bon moment».

Mirkalugozi-1

Jacques Bernabé ajoute: «Le parallèle est audacieux, mais il mérite d’être pensé: il existe des sociétés où il n’y a pas de tabous sur les organes génitaux des enfants, où on les masse entièrement, où on les laisse se toucher et s’explorer librement, parfois même on les masturbe. Chez nous, cette forme d’empreinte sensorielle par les adultes est impensable, et on observe une asymétrie importante entre les garçons, qui ont découvert et manipulé leurs organes génitaux librement, et les filles qui n’ont pas pu se masturber. De là, on peut avancer l’hypothèse que certaines femmes ne sont pas câblées comme elles pourraient l’être. Je postulerais même que c’est vrai à la fois sur le plan physique et sur le plan psychique. Les femmes ne sont absolument pas éduquées pour pouvoir expérimenter leur capacité orgasmique, et donc celle-ci reste inhibée».

(MISE À JOUR : 21 JANVIER 2015)
La révolution du plaisir féminin : Sexualité et orgasme, d’Elisa Brune, éd. Odile Jacob.
Illutration : Mïrka Lugosi, aux dessins si délicats, nuancés, subtils et vénéneux, qu’ils troublent non seulement la psyche mais l’ordre.
Photo sur liberation.fr: cc BY cheesechoker sur Flickr

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Kabbazah et Le Voile d’Aphrodite, (À suivre) pour qui le souhaite…#2

  1. Gemssa dit :

    Henri en scientifique.
    L’as-tu trouvé ?
    Je n’ai pas de microscope. Comment on le stimule ?
    Ce voile serait-il plus féminin que masculin (vu son nom, Aphrodite) ?

    • etoile31 dit :

      On le stimule concrètement comme tu sais déjà si bien le faire…. Prendre conscience de la présence de ce « voile » offre de découvrir pour chaque Partenaire une exploration Unique et exceptionnelle. Tu as déjà du t’en rendre compte. Sa stimulation est érogène elle couvre une grande partie de l’abdomen de la taille, des hanches et des Cuisses. Chez certaines Femmes, les Pieds sont même innervés à ce point que certaines vivent de véritables jouissances et orgasmes à des caresses, en certaines parties et zones des pieds, chevilles, etc.
      La Science s’est intéressé à cela chez l’humain par le fait que l’on a constaté que l’organisme dispose neurologique de multiples réseaux nerveux de secours en cas d’accidents, comme lors des sectionnements de membres et/ou de moelle épinière. Dans ces cas là, le cerveau continue de fonctionner en recevant et transmettant les informations des parties théoriquement privées du réseau neurologique principal. Personnellement victime d’un AVC conséquent, les neurochirurgiens m’ont explique ce que le cerveau met en place lorsqu’une de ses partie est inopérante. Un réseau alternatif se met immédiatement en place. J’étais très jeune, donc cela a fonctionné parfaitement. Sur du matériel usagé, cela est moins évident.
      A propos de l’idée du masculin féminin, on sait que la Femme est dotée d’un organe: le clitoris qui est déjà doté d’un réseau nerveux très dense et riche en lui-même du fait de sa longueur (eentre 10 et 15 cm) dispose par ailleurs de 7000 à 8000 terminaisons nerveuses très concentrées. Par comparaison, le coussinet de l’index n’en comporte que 3000. Il ne s’agit que de « terminaisons, ce qui déployé va au delà d’une simple zone pubienne. On dit que ce réseau est par ailleurs connecté à notre deuxième cerveau, celui de la digestion, centre neurologique extrêmement riche en fonctions multiples. L’homme est également doté d’organes sensoriels développés, mais tant chez l’Homme que la Fermme, les recherches à propos du plaisir ne font l’objet d’aucun financements. Pire, ceux qui se sont essayé à y travaillé se sont vu interdire de poursuivre. Ha Ha Ha! il ne manquerait plus que l’on n’ait plus envie de consommer, de se déplacer pour rien (tourisme, travail, etc.) et de regarder la télévision et le conéma…. Ha Ha Ha.

      Un exemple concret de mon expérience personnelle lors de certaines explorations de ce voile complexe et Extra-Ordinaire de par le Fantastique des Voyages possibles!!! c’est ici: https://etoile31.wordpress.com/2019/09/22/larche-de-la-bellet-rois-et-reine/ et là: https://etoile31.wordpress.com/2018/11/13/larche-de-la-belle/
      (meme article présenté différemment, je pense…)

  2. Gemssa dit :

    PS: Les statuettes sont magnifiques.

    • etoile31 dit :

      Marie-Paule Deville-Chabrolle, oui, elle reproduit délicieusement élégamment, délicatement les Apparences Féminines, notamment dans cet Esprit d’une esthétique qui montre plus qu’il ne dévoile, à l’image de ce voile d’Aphrodite qui fonctionne en révélateur du système neurologique de surface épidermique féminin évoqué dans ce sujet, Partir à sa découverte est un voyage aux confins tant de l’Esprit que de la Chair humaine…

  3. Ping : La demande faite à Ma-Dame – Les Seins, la Poitrine #5 (À suivre!) | Les Cent Ciels

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s