Cher Frère, Tes Nouvelles,

Bien Cher Frère,

Très Cher Ami,

Il semble que ton mail/lettre soit parti avant d’être terminé…

Mes messages n’appellent pas de réponse, mais il est vrai que j’apprécie d’avoir de tes nouvelles.

Mes lettres à propos de ma relation à Ma-Dame n’impliquent pas davantage que tu prenne part.

Ma-Dame va bien, elle aime plein d’hommes, elle aime ses très beaux enfants.

Elle nous aime en Femme, elle nous aime en Déesse, elle nous aime en Mère, elle nous aime en Reine, elle nous aime en Femelle…

Elle nous fait l’Amour comme elle aime nous demander d’Être Pleinement, totalement et entièrement à Elle, En Hommes voraces de son Être et de sa Chair, de ses liquides, de ses Eaux, de ses Seins, de ses bras chauds, de ses moelleux, de ses souffles, de son Âme…

De Femme Sauvage de Notre Temps,

Je te parle de moi, simplement.

J’existe bien suffisamment par moi-même et il est vrai que parler de moi, c’est aussi parler de ce que je vis, c’est un excellent support…

Je comprends cette difficulté, voire la souffrance que tu vis actuellement à faire semblant, à faire comme si, tout en bridant sa vie, tout en neutralisant tous ses élans. Et puis jouer la farce, jouer la comédie, c’est horrible! Je regarde beaucoup le cinéma de Visconti en ce moment… Il a le don pour filmer en pleine Appât-Rance l’envers du décor…, La Réalité.

Mais on en passe toujours et souvent par là, dans la vie de couple. Une fois, jamais deux. C’est mieux de le vivre pour la première fois, lorsque l’on a 20 ans, sans enfants et juste dans le regard des copains de 20 ans…,

Mais ça vaccine définitivement sur la morbidité et la putréfaction du social, de la famille et du couple et là, je pense à Pier Paolo Pasolini, tiens!

Ce que tu me dis de ta Famille me parle tellement de cette société viciée dans son essence même de par les bases fondamentales de sa construction édifiante : Dieu et l’Espoir!

Mon propos est noir et sombre et cela me fait vraiment de la peine pour toi…, c’est sans doute pour ce fait de ton message qui finit ainsi…., aussi brutalement et comme un précipice, tu m’as comme conduit à aller de l’avant…

Tes derniers billets sont magnifiques je n’ai trop osé (Heu…) m’exprimer dessus. Il y a peu à dire, et si je disais, cela serait nuire peut-être à la beauté de tes billets, alors je la ferme!

Je préfère lire et regarder tes Lumières agir…

Tu es donc resté longtemps silencieux et je le comprends… Je pense souvent à toi, c’est tout, alors parfois je t’écris.

J’ai toujours de belles nouvelles de Céleste, elle aime ses beaux enfants et petits-enfants. Elle envisage de s’installer dans les montagnes, un endroit de Paradis, non loin d’une Chartreuse et pour y vivre seule avec une nouvelle activité partagée sur deux grandes villes. Elle aussi, un temps a fait semblant: une fois en couple  et jamais deux! Si ça peux t’aider…

Le Conseil, les sociétés de Conseil, j’ai bossé là-dedans un temps, dans l’ingénierie industrielle. Ils m’ont rendu fou et permis au passage de poser les bases d’un burn-out qui m’a conduit au bonheur finalement (Ha Ha Ha!) et hors du travail où je suis revenu après une belle pause (pour le l’épistolaire entre autres chose).

Saloperies de PME, connards de petits patrons, les vrais fachos d’aujourd’hui ces mecs-là avec leurs start-up’ Nation de Merde! « Nous ne seront jamais des Winners Connard! » (vu sur une banderole en manif).

Y a des bons boulots dans le Conseil, et de très joli-e-s stagiaires!

Je te serre la pogne!

J…. a pris sa retraite, il va pouvoir se consacrer pleinement  à la Coke! Et au Champagne! Je ne sais s’il va rester dans la région. La maman de ses enfants, non, elle revient dans la région.

Meilleurs voeux vers le Solstice d’Hiver, Belle transition à Toi, je suis certain que tu seras mieux au lendemain du 22 décembre,

On en reparle.

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Cher Frère, Tes Nouvelles,

  1. Nemesis dit :

    Une lettre bien éprouvante à recevoir sans doute, touchante, libératrice à l’écriture sans doute, et un peu triste aussi, confondue en justifications sincèrement simplissimes mais inhabituelles sans l’ombre d’un doute. Belle soirée Henri

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      La Lettre était Belle, mais, oui, rapporte des faits qui me touchent… Un ami bien particulier pour une relation hors normes et oui, comme vous le pressentez fort exactement aux dimensions ‘inhabituelles »… De cette missive recue, ce qui m’a paru le pus troublant, c’est ce fait qu’elle s’arrête brutalement, sans chute, et comme si justement son auteur avait fait brutalement naufrage….

      J’aime

      • Nemesis dit :

        La frustration et l’inquiétude, mélangées à une certaine nostalgie il me semble, c’est bien ce qui est perçu a la lecture de ce billet. Mais avec un message positif. C’est très particulier.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s