La demande faite à Ma-Dame – Les Seins, la Poitrine #6 (À suivre!)

Cher Mon-Sieur,

Voilà un nouveau jour, voilà un nouveau matin où je viens te retrouver pour te dire et chanter encore l’aube du jour nouveau qui est là , 

Hier j’ai découvert ton nouveau blog, cela m’a touché, j’ai découvert des compréhensions et des parfums de ce que tu m’as si souvent relaté à propos d’une forme d’expressions au sein de l’univers féminin en partages épistolaires site des forums et sites internet et dont la mémoire est toujours en toi très active… La preuve en est de ce que j’ai pu découvrir de par ces échanges tels qu’ils ont commencé sur ce blog que tu viens de créer et auquel je me suis abonné, si tu acceptes bien évidemment l’idée de ma présence pour des interactions possibles avec les personnes qui sont présentes sur ce blog, 

Avant de reprendre le fil de l’histoire des seins de Ma-Dame, je fais une petite rectification concernant la position de mes mains et de mes bras sur et sous le corps de Ma-Dame. J’ai corrigé le texte ci-dessous à l’instant. En effet il s’agit bien de mon bras gauche qui est sous son corps et qui la maintient ainsi cambrée en extension par-dessous, ma main largement ouverte, au niveau de son dos et de sa colonne vertébrale, comme s’il s’agissait d’un plateau pour une offrande.  Ce maintien accentue ainsi sa position d’extreme ouverture,  pointe de seins et poitrine projetées… Ma main au niveau de sa région lombaire et dorsale toujours en tension, maintient cette tension de cambrure sur le lit. Le haut du corps de Ma-Dame posé sur et dans un univers d’oreillers et de coussins soigneusement positionnés  par ses soins…

Tout en t’écrivant, cher ami et dans un plaisir, une émotion  fraternelle, je me caresse, je me masturbe très activement sur le fil d’un orgasme avec cette émotion effervescente dans ce plaisir sexuel et masculin que tu connais aussi, je suppose en partageant avec tes amies et à présent avec Ma-Dame en la lisant et en lui écrivant,

Aujourd’hui Ma-Dame prend la route pour aller vers son pays avec sa famille, tu pourras peut-être ainsi en ressentir la présence en différences, 

Son Féminin est actuellement exalté, et elle se masturbe beaucoup et elle jouit beaucoup, je formule le vœu autant que je te souhaite de trouver ta place, dans ses caresses dans cette intimité et dans ses jouissances… Elle ne demande que cela…

Tu connais les femmes et tu sais bien que si elle vient d’accepter et d’engager cette relation épistolaire avec toi c’est bien pour nourrir ses pensées, ses désirs, sa spiritualité, ses émotions, et sont intime le plus profond, ce que Ma-Dame appelle son Féminin Sacré. Ces Dimensions profondes qui  comp-osent sa sexualité et de son plaisir autant que de son désir à partager avec des hommes et avec un homme comme toi. Ma-Dame vit ces moments particulièrement personnels et intimes notamment les après-midi ou bien au cœur de certaines nuits, lorsque le désir la bouleverse et que sa main et ses objets viennent à son ventre. Bien en amont pour commencer ses caresses, sa main vient à sa poitrine et à ses seins, qu’elle  aime tellement caresser et parcourir longuement en préliminaires et préambules pour voyager vers ses jouissances et ses orgasmes…

Mais continuons:

La chair et la peau de Ma-Dame est particulièrement souple moelleuse, soyeuse et veloutée, 

Ma main droite se déplace alors continûment et sans cesse depuis son sexe jusqu’au sommet de son corps, parfois son visage même, pour caresser ses lèvres, de sa « bouche du haut » comme elle aime à dire. Je glisse un ou plusieurs doigts entre ses lèvres. Un voyage en escales sensuelles pour parcourir en redescendant, parcourir longuement de l’un à l’autre ses deux seins gonflés et continuer vers le bas du corps soit par le côté soit sur le plat de son ventre et pour aller très souvent sur la hanche ou bien vers le mont de Vénusou se trouve la délicieuse toison qui pare le pubis de Ma-Dame,

Son Pubis  est orné d’un véritable jardin et notamment d’un charmant buisson plus ou moins entretenu, selon les jours et les différentes saisons de la vie de femme qu’est la vie de Ma-Dame, C’est toujours un cadeau intime différent…

Mais effectivement je sens toujours que des principaux endroits sensibles c’est cet endroit au-dessus du Mont de Vénus et les pointes de ses seins ainsi que toutes leurs rondeurs gonflées et enflées de l’intérieur qui procurent le plus de réactions intimes et profondes, 

Et bien évidemment ses seins qui, elle le dit souvent sont presque douloureux de désir, si sensibles  pour l’homme qui est là avec elle, pour elle et à qui elle demande toujours de venir soit des mains, soit de la bouche pour apaiser ce qui se passe dans ses seins et dans sa poitrine. Apaiser et aussi nourrir, pour amplifier l’embrasement en tous points de son être…

Effectivement, alors que je la bois, alors que ma bouche aspire, alors que je la lèche ainsi positionné, ma main est toujours surprise lorsqu’elle retrouve un à un, ses seins, sa poitrine et une à une ses pointe de seins érigées, tendues, que j’effleure à chaque passage en prenant parfois le temps, selon la nature et la qualité des réactions que je reçois de la bouche ou bien de la main placée sous elle, ou bien aussi selon ses mots, selon ses souffles, selon ses gémissements, selon ses »injonctions » qui s’adressent alors soit à ma bouche, soit à ma langue, soit à mes doigts, soit à ma main…

Je dois préciser que depuis que je connais Ma-Dame, plusieurs années donc, il n’y a pas une semaine, où je ne prends pas soin de mes mains et de mes doigts de par des Gommages, des soins appropriés pour obtenir une plus grande douceur, une plus fine sensibilité… 

Et cette préparation est destinée pour une bonne part au sujet qui nous intéresse, les Seins de Ma-Dame, sa poitrine de Femme et son action sur le désir, sur le plaisir et sur ton désir aussi, tout autant que ce lien à te conter ainsi, à exprimer et transcrire ainsi, tant par amitié que par amour,

(À suivre !)

Bien à toi,

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La demande faite à Ma-Dame – Les Seins, la Poitrine #6 (À suivre!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s