L’appel de 11H30 – Urbanités,

Bonsoir Mon-Sieur,

Je t’écris au soir d’une journée que l’on pourrait qualifier de particulière,

Ce matin alors que je t’écrivais, Ma-Dame m’a contacté et après avoir longuement discuté je lui ai relaté nos échanges et notamment la richesse du courrier que je venais de recevoir de ta part. J’ai enrichi le contenu des propos de ta lettre avec mon avis sur ce sujet en lui disant que de mon côté je poursuivais un récit relatif à sa poitrine et à ses seins, récit qui t’est destiné et qui fait l’objet de publications.

Suite à quoi elle m’a fait part du fait de t’écrire toujours animée de cette intention de te décrire ce qu’elle avait vécu dimanche. Elle a également évoqué le fait des photos à joindre à son envoi….

En fin de matinée alors que j’étais dans un lieu public entouré de monde, des échanges ont commencé entre nous deux par textos et par messagerie instantanée.

Je venais de quitter ce lieu public entouré de monde et au moment précis où je m’asseyais dans la voiture pour me préparer à partir, Ma-Dame m’a contacté par le biais d’un appel vidéo, 

Elle était nue, agenouillée sur sa couche de Femme face à l’objectif tout en ondulant langoureusement sur des oreillers plaqués entre ses cuisses, son bassin allant et venant visiblement le long d’un axe…  Cet axe pouvant aisément être deviné de par le fait du mouvement régulier le long d’un objet logé en elle…

Elle haletait et gémissait très activement dans le même temps qu’elle m’a fait part d’un plaisir et d’un feu intense en son ventre et en tout son corps. Elle a commencé à accélérer en exprimant son désir ardent et en caressant de manière poignante sa poitrine, ses seins en  les empoignant alternativement avec son élégance naturelle, chevauchant ses oreillers…

Sa sensualité s’exprimait visiblement avec volupté en faisant rayonner sa féminité, son bassin ondoyant et ondulant d’une danse qui a commencé à la porter et la maintenir sur le fil d’un orgasme ponctué de gémissements accompagner d’une effusion de mots amoureux… J’étais subjugué!

Le désir s’est emparé de moi à mon tour je ne pouvais que me caresser au travers de mes vêtements au vu de l’endroit où je me trouvais stationné en plein centre-ville, les passants allant et venant sur le trottoir le long duquel j’étais stationné.

Elle était très excitée et de ce que j’ai compris d’émotions intenses suite à l’écrit qu’elle venait de te transmettre et toujours dans les pensées consécutives à cet événement du dimanche,

Dans de brèves pauses, elle exprimait son plaisir a être pénétrée de deux objets, en me montant notamment cet objet que je lui ai offert, ce tube de plexiglas. En me le montrant pour mieux le réintroduire en elle en reprenant des mouvements ondulatoires sur son oreiller…

La suite est très émouvante et très amusante aussi je t’en ferai part par ailleurs si toutefois elle ne t’en parle pas d’ici là…, De cette situation quelque peu particulière et d’un commun accord, nous avons mis fin à la conversation vidéo. J’ai pris la route jusqu’à chez moi tout près de là où je me trouvais. À peine avais-je déposé mes affaires chez moi que je recevais ce message:

– « Oh mon ammmmourrrrrrrr Oh je jouis de toi ….. ohhhhhhhhhhhhhh ohhhhhh je t aime »

 – » ……Oh mon chéri »

Le tout accompagné de délicieuses images d’après orgasme,

Mais nous parlerons de ces choses-là , cet événement a un très fort retentissement en moi dont les effets se font encore sentir à l’heure qu’il est,

Mais poursuivons le récit puisque nous sommes toujours chez Ma-Dame :

( À suivre !)

Bien à toi,

Henri


Cher Henri

Très jolie anecdote peu commune, entre deux êtres aimants.

Des fois, aux contacts des corps,

des fois en virtuel imagé.

Une passion forte, fusionnelle, volcanique.

Merci de ce beau partage Henri.

 

Fais tout de même attention, en public, ça peut occasionner des choses non voulues,

et en voiture, être dangereux, mais je sais que tu maîtrise bien tout ça.

Mon-Sieur


Cher Ami,

Pour information, et j’ai mal dû m’exprimer, mais j’étais à l’arrêt et en stationnement lors de l’appel vidéo, environné toutefois de passants effectivement…, et si je me caressais effectivement, c’est au travers de mes vêtements…, et de manière fort discrète…

Mais je te l’ai déjà conté, avec Céleste par exemple, sans chercher à nous montrer ni à être vus, nous agissions de manière parfaitement visible, tant pour d’éventuels observateurs discrets que par des systèmes de vidéo-surveillance, même si nous trouvions toujours des endroits très discrets, on ne pouvait jamais être sûr d’être totalement invisibles… On a du nous observer plus d’une fois, 

Idem avec Ma-Dame, et Mon-Sieur 3 en a été un peu soufflé une fois à une autre lorsque nous lui racontions…., notamment nos frasques dans les basiliques, chapelles et cathédrale, etc. Comme par exemple à la basilique de Chartres lorsque demandant officiellement Ma-Dame en mariage je me suis allongé au sol, face contre terre et les bras en croix face à elle dans le Choeur de la Basilique…

Effectivement, cette Cathédrale est une des plus visitées au monde, on nous a peut-être remarqués, mais à ce moment là, nous étions dans l’impression totale qu’il n’y avait que nous deux sur Terre, et personne n’est venu nous dire quoi que ce soit. Sinon, nous aurions simplement fourni l’explication: Quel plus emblématique lieu qu’une Basilique Royale pour demander une Belle en Mariage!!!

Ha Ha Ha!

Bien à toi,

Henri

 

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s