Au défaut du silence

Au défaut du silence

 

Je me suis enfermé dans mon amour, je rêve.

 Qui de nous deux inventa l’autre ?

 Visage perceur de murailles.

 

Ta chevelure d’oranges dans le vide du monde

Dans le vide des vitres lourdes de silence

Et d’ombre où mes mais nues cherchent tous tes reflets.

 

La forme de ton cœur est chimérique

Et ton amour ressemble à mon désir perdu.

Ô soupirs d’ambre, rêves, regards.

 

Mais tu n’as pas toujours été avec moi. Ma mémoire

Est encore obscurcie de t’avoir vue venir

Et partir. Le temps se sert de mots comme de l’amour.

 Elle m’aimait pour m’oublier, elle vivait pour mourir.

Dans les plus sombres yeux se ferment les plus clairs.

 

Les lumières dictées à la lumière constante et pauvre passent avec moi toutes les écluses de la vie. Je reconnais les femmes à fleur de leurs cheveux, de leur poitrine et de leurs mains. Elles ont oublié le printemps, elles pâlissent à perte d’haleine. Et toi, tu te dissimulais comme une épée dans la déroute, tu t’immobilisais, orgueil, sur le large visage de quelque déesse méprisante et masquée. Toute brillante d’amour, tu fascinais l’univers ignorant.

Je t ‘ai saisie et depuis, ivre de larmes, je baise partout pour toi l’espace abandonné.

 

Amour, ô amour, j’ai fait vœu de te perdre.

 Grimace, petite fille de naissance.

 Les formes de tes yeux ne m’apprend pas à vivre.

 Et si je suis à d’autres, souviens-toi.

Ta bouche aux lèvres d’or n’est pas en moi pour rire

Et tes mots d’auréole ont un sens si parfait

Que dans mes nuits d’années, de jeunesse et de mort

J’entends vibrer ta voix dans tous les bruits du monde.

 

Dans cette aube de soie où végète le froid

La luxure en péril regrette le sommeil ,

Dans les mains du soleil tous les corps qui s’éveillent

Grelottent à l’idée de retrouver leur cœur.

 

Souvenirs de bois vert, brouillard où je m’enfonce,

J’ai refermé les yeux sur moi, je suis à toi,

Toute ma vie t’écoute et je ne peux détruire

Les terribles loisirs que ton amour me crée.

 

Pleurs, les larmes sont les pétales du cœur. *

 Où es-tu ? Tournes-tu le soleil de l’oubli dans mon cœur ?

 Donne-toi, que tes mains s’ouvrent comme des yeux.

 Folle, évadée, tes seins sont à l’avant.

 A maquiller la démone, elle pâlit.

Paul Eluard –Au Défaut du Silence

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Au défaut du silence

  1. Elisa dit :

    Je n’ai jamais été une sorcière,
    Je suis une schamane …

    Aimé par 1 personne

  2. Elisa dit :

    Je ne sais pas ….
    Un signe pour quoi ?

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Parce que je suis sensible à ces pratiques et à ces énergies mises en oeuvres, je les reçois…. Et puis quand m^me! Après votre commentaire sur « La Queue du Paon », ce commentaire ici sur un texte aussi emblématique!!! Cela me parle!, oui, et attise ces pensées initiées par ce « Signe »(sic)

      J'aime

    • etoile31 dit :

      Un signe à l’égard d’une »connexion » établie au travers du choix des textes commentés et au regard du contenu de ces commentaires de votre part

      J'aime

  3. Elisa dit :

    Mon commentaire ici était en référence à un terme utilisé dans le texte précédent « Cellule souche unifiée ». J’aurais pu le mettre dans ce dernier, mais il y avait ce texte là ici qui était sorti depuis et qui était également chargé. Etant donné que je ne me suis jamais, au plus profond de moi, identifiée à une sorcière, quand bien même celle-ci en serait une Sorcière-Guérisseuse. J’ai donc posté ici sur dernier texte du jour sorti, après avoir posté dans « La Queue du Paon », texte signé d’Henri et de votre commentaire pour Henri.

    Aimé par 1 personne

  4. Elisa dit :

    En date du 8 et 10 Janvier 2011.

    Errreur de ma part : texte signé Henri-Etoile. Et commentaire d’etoile31

    (Cela va me jouer de tours ce problème de repérage environnemental …)
    Mes excuses.

    Aimé par 1 personne

  5. Elisa dit :

    En l’occurrence … Henri, tout comme Etoile, savent l’un comme l’autre, exactement mon identité intime.

    Aimé par 1 personne

  6. Elisa dit :

    Et vous une question, il me semble

    Aimé par 1 personne

  7. Elisa dit :

    Dans Pays de Poésie, que j’ai laissé hier, dans Amphore du druide

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Mais comment vouliez vous que je sache et devine, comprenne que dans la blogosphère planétaire, un billet contenant des mots agencés sans que même une question n’en surgisse…., comment voulez vous que je trouve un tel chemin… Hormis une histoire énigmatique de « jus d’orange »…, je ne vois pas du tout….

      J'aime

  8. Elisa dit :

    J’en suis désolée ; je pensais que comme moi vous suiviez la progression.
    Il y avait bien une question dans ma phrase. Mais bon cela n’a plus bien d’importance …
    De toute façon, cela en a-t-il eu une … ? Cela en aurait eu effectivement si vous étiez/aviez été cette personne, cette étoile, cette constellation.
    Je ne m’impose pas plus …

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Disons que Votre commentaire sur « La Queue du Paon m’a puissamment et très profondément interpellé…., J’ai bien pensé que vos deux commentaires avaient parties liées, d’une manière ou d’une autre, puisque oui, bien évidemment, j’ai bien compris que Vous et Vous (Elisa et Elisa-Elle) êtes bien une même et Unique personne…. Vous ne vous imposez pas, cette synchronicité me parle plus que fortement!

      J'aime

    • etoile31 dit :

      Je ne suis pas du tout « Pays de Poésie », il m’est arrivé, oui, lors de la découverte, il y a déjà qque temps… Au delà de l’importance, vous avez et vous éveillez une curiosité… Cette personne que vous évoquez me semble bien énigmatique…. Une constellation…? Il se trouve que cette Nuit, dormant en Pleine Nature, j’ai bien du passer une heure immergé totalement dans la Voie Lacté…. Synchronicité vous dites…?

      J'aime

  9. etoile31 dit :

    Et c’est d’Andromède que j’arrive, Galaxie d’étoiles en cette Nuée où nos incarnations se retrouvent portés en cet Espace-Temps commun… où il m’a paru naturel d’adopter une identité stellaire,
    Mais je ne pourrai vous être très utile dans votre recherche…

    J'aime

    • Elisa dit :

      Je vous remercie. Ce n’est pas grave concernant cette recherche qui n’en était pas une ; juste cru voir passer un signe que j’ai voulu suivre … une coïncidence …. qui m’a fait poster chez vous.

      Aimé par 1 personne

      • etoile31 dit :

        Quel événement…, Mais je trouve là bien des explications, à bien des signes, transmis sans chercher et c’est étonnamment vous qui « postez » un message, et puis deux……….

        J'aime

        • Elisa dit :

          Et oui, je suis comme cela .. quand je vois passer des signes, un ensemble de signes, je les fais corréler ou vais les vérifier, les suivre … et en suis un ressentis … où il me mène …
          Cela en serait-il à regretter … ? Pour ma part … je suis … je suite … et je vois …

          Aimé par 1 personne

          • etoile31 dit :

            Voilà un point commun de fonctionnement au regard des blogs et des commentaires…, je dois avouer que là, il s’est trouvé une avalanches de signes de différentes origines et nature/qualité et bien difficile à corréler !!!! Sinon que j’ai ressenti, plus que très très fortement, me nant à…., y voir plus clair avec un peu de perspicacité et beaucoup de désir…. et la suite est en train de s’écrire, vers……

            J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s