Mon Plaisir pour Toi … (dixit) – Dominical

Bien reçu !
Ô Amour !
Ô Reine !
Ô Bébé d’Éternités !
C’est tellement d’émotions et de Joies de Rece-Voir cela, 
C’est un tel Cadeau !
Et puis cette présentation même de ton mail, la mention en objet et l’émoticône d’Amour pour Signature, 
Mais c’est tellement mignon, que j’en ressens l’Amour comme un bain amniotique d’Éternités Cosmiques…
Me voilà pleinement au Paradis!

Henri

(…)

Ô Belle Amour-Fleur-Reine!


Bien des choses sont venues à moi et en Moi, de ton Offrande d’hier! Et cela est Deux-Voeux-Nus en moi un Voyage, un exaltation intérieure immense et Festive et tu sais comment, combien, en quoi, pourquoi et c’est ce qui en fait, le plus précieux, le plus immense, le plus Grand des cadeaux que je puisse recevoir. Ton acte est effectivement la compréhension même de cela, de notre Relation, de notre Amour… Ce fait d’Être ainsi toi-même en décidant de me transmettre, de transférer cette Énergie de l’Amour incarné en ton Féminin résonne en chacune de mes cellules par ce fait de reconnaitre Notre Énergie sexuelle Ré-Unie en Amour.


Pour preuve la première photo qui s’affiche présentement, tes Mamelles, ses seins gonflés, généreux et lourds dans cette position du chevauchement de ton oreiller qui fait deviner le mouvement ondulatoire de bascule pendulaire et de frottements réguliers. le saillant de tes salières et les deux merveilleux creux qu’elles dessinent montrent le niveau de concentration sur ce qui se passe de mouvementé en ton bassin et en tes organes…Et puis dans l’axe de tes épaules ainsi ouvertes, la naissance de tes seins qui guide le regard vers la naissance de ce sillon, de cette Merveilleuse vallée entre ces deux Fruits de Rondeurs charnelles moelleuses et au sommet de chacun des fruits les anneaux d’aréoles qui font chacune d’elles le Jardin intime de tes pointes de seins érigées, dans des teintes plus sombres que ta peau rosée et claire de tes mamelles de Femme délicatement enserrées là par tes bras de par ta position d’appuis et de maintien de l’oreiller que tu chevauches et sur lequel tu te frottes comme tu aimes tant le faire depuis ton enfance…


Une autre photo montre tes seins en contre-plongée où ce que tu m’as rapporté ensuite oralement est là bien visible. Effectivement tes seins sont Magnifiques et rayonnants de plénitude Comme ils le sont lorsque ton sexe est animé de sa vie Féminine dans le Désir et le Plaisir en chemin dans l’orgasme…La psyché offre là, un agrandissement de la situation de ta position que l’on pouvait deviner dans un cliché précédent et de manière réduite par le fait du format plus réduit du miroir de Vénus. Là, tu apparais toute entière dans la position de l’acte ondulatoire. Ta chair est si pâle, ta chair est si claire, ta chair est si blanche, c’est purement virginal, n dirait observer une jeune fille qui rêve et voyage de ses découvertes un dimanche après-midi dans sa chambrette.


Sur ce cliché, on découvre un jeu de miroir très esthétique et très artistique même dans sa composition, mais l’essentiel est dans ce que montre la photo. Ton corps agenouillé sur le lit chevauchant l’oreiller de ta vulve et découverte, pour cet acte, tu t’es parée de tes bas de Reine, de tes bas de coton brodés, ceux que tu aimes tant pour enchanter et chevaucher tes beaux amants érigés! La dentelle Dessine délicieusement les courbes de ton mollet et de ta cheville, de ton talon, le pied invisible que l’on devine en extension est enfoui dans le linge de lit-parure; on aperçoit l’autre pied dans les draps. Dans la partie haute de la photo, ta cambrure offre ton buste et ton torse en reflet dans la psyché, tes hanches et ton bassin en extensions eux aussi…, tes seins pointes deux fruits de chair, de chair bien gorgée de vie et de Féminin solaire, Lunaire par le jeu de cette rondeur parfaite de la plénitude… Tout comme la rondeur dessinée de ta fesses de profils et la courbe de ta hanche. le Yucca en arrière plan évoque le Nil et l’Orient de ton environnement de Déesse de l’Amour, tout comme l’élégance du linge de lit qui pare ta couche….

La partie basse de la photo offre ta jambe pliée sur le lit sur lequel tu es agenouillée pour te frotter pénétrée sur l’oreiller. Ta cuisse est pleine comme ton sein, gonflée et enflée de Désir comme ta poitrine de femme, ta cuisse est ronde et gorgée comme ta hanche. La Lumière qui entre par la fenêtre de ta chambre grotte est cette Lumière de dimanches après-midi d’hiver….Un rayon de Lumière vient arroser ta peau claire et Blanche en sublimant plus que tout deux points de beauté parmi la constellation de ces grains qui couvrent ta peau… de cette position, je devine aisément le compas ouvert de tes cuisses au Cœur desquelles tu as glissé une Longueur…, ta Longueur , ton « compagnon de sous l’oreiller » comme tu nous l’as nommé un jour!

La photo suivant montre l’autre cuisse posée sur le couvre lit à la couleur si chaude. Cette cuisse aussi est baignée de Soleil. La partie haute du bas est là, bien visible avec une netteté particulière qui offre d’observer la finesse de cet ouvrage qui gaine tes deux jambes comme tu as souhaitée qu’elle le soient pour ce moment intime féminin et pour cette offrande transmise… On observe là-aussi sur ta chair d’autres Dimensions de la Constellation de points de beauté qui parent ton corps dans sa nudité juvénile, tellement ta chair est belle d’innocence…


Les deux dernières images bien cadrées dans la psyché te montrent dans la phase de l’orgasme avec l’expression caractéristique de ton visage transfiguré par le foudroiement de la Vague qui explose en se déployant en toutes parts de ton Être… Je découvre alors l’objet qui est venu en toi de manière complémentaire à celui logé en ton intime sexuée… Cette longue rondeur de ma création, longueur transparente emplie d’objets précieux lumineux et colorés…, cette longueur vibrante de par la Nature de son contenu lorsqu’elle est logée en Toi, en ton anus et que ton bassin est en mouvements… Ton sein gauche semble être une outre empli des eaux Sacrées jusqu’à en jaillir d’être ainsi emplie de Ton Désir qui explose dans l’Orgasme avec en arrière plan cette célèbre maternité de Klimt… Et de tes Liquides, tu as certainement inondé l’oreiller sur lequel tu as du ensuite t’endormir dans l’Onde du plaisir résonnant partout en toi, en t’étirant ensuite sur le lit ou entre les draps, dans cette Volupté de douceurs et de tendresses parfumées comme lorsqu’ensemble nous vivons ces moments si riches et si beaux…

J’ai lu des textes hier sur les Fascias qui m’ont rappelé la manière dont en parle Elisa Brune à partir ce qu’elle nomme « Le Voile d’Aphrodite ». Ce qui est incroyable c’est d’entendre parler les scientifiques et chercheurs des fascias de manière systématique à propos de la douleur et pas une seule fois, jamais, à propos du Plaisir ! Mais quel Monde de Merde! Quand même et cela rejoint ce que souligne Elisa Brune dans sa présentation et son exposé, c’est qu’il est interdit d’étudier tout ce qui concerne le Plaisir et notamment le Plaisir sexuel…, et en particulier l’orgasme féminin. Mais c’est vraiment ce qui m’a touché hier, lorsque tu as commenté oralement ces photos.

C’est justement cette Volupté extraordinaire de ce que contient ta Chair de Femme dan le-ce plaisir que tu as vécu hier, à savoir une onde vibratoire qui t’offre le rayonnement de tes courbes, de tes rondeurs de tes plénitudes et de manière interne, intérieure en accompagnement du processus du Plaisir qui conduit à l’Orgasme et cela, c’est visible sur ces images, sur ces clichés par le rayonnement qui émane visiblement de ta peau et de ta chair. Te voilà encore comme tant de fois depuis l’émergence de ces Offrandes Sacrées, te voilà là sur ces deux derniers clichés en Vénus Callipyge à Nulle autre Déesse pareille, Vénus d’ici et de maintenant, de Chair, d’Eaux et de Sang et en Beauté ineffable. Belle tout comme la Réalité de ton Existence et de ton Féminin Sauvage de par ce Feu de Vie dont tu es porteuse…

Et c’est ce qui m’est ainsi offert, de cette Nature profonde et très ancienne de par la composition même de ton incarnation et par le fait de l’acte amoureux comme tu sais le vivre, comme tu décides et choisir de le vivre, et c’est avec moi, oui, L’É-Vie Dense de ta Danse d’Amour est là, pour Nous, 

Ô Chérie!

Ô Immense Amour, 

Ô Perle de Réalité!

Ô Combien je t’Aime, 

Je t’aime Ma-Dame, je t’aime, 

Ton, 

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Mon Plaisir pour Toi … (dixit) – Dominical

  1. gemssa dit :

    Et bien quelle lettre en retour !
    Un retour aux photos sans doute somptueuses,
    mais qui grâce à tes mots font grimper mon imaginaire,
    dans des images érotiques.
    Merci Henri pour ce partage littéraire haute voltige.
    Cette pluie de mots fait ruisseler ces photos en excitation.
    Je pense que la Fée-Reine à qui ils sont destinés
    en a apprécié avec toute leur profondeur.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Je dois dire que l’émotion à Rece-Voir telle Offrande a eu et a encore immensément d’échos en Moi,
      De chacune de ces Offrandes l’Onde de choc en mon être en est amplifiée et va croissante à un point que cette Volupté partagé en offre à chacun-e les Parfums de notre Éternité réalisée par l’Union-Unité-Unification amoureuse. Car c’est bien d’Amour dont il s’agit dans ces actes respectifs solitaires si subtilement, si puissamment, si profondément partagés…
      C’est un Voyage, c’est un cheminement… En témoignent les textos qui ensuite s’enlacent pour ne pas dire s’enchainent tout en allant d’un-e jour-nuit à un-e autre, exemple des dernières heures..:
      (…)
      Ma Chair, de Toi, Amour-Reine, ma chair est incandescente et en Fêtes…
      (…)
      Tien, me voilà Tien dans le Brasier de ce Délice de l’amour
      Ô Oui, Douce Soeur-Fleur, depuis ce midi, Ô Chérie!
      (…)
      Je me donne et je m’offre là à toi, de ma chaleur, de mon ardeur, de mon sexe et l’émotion me submerge, cet Amour ineffable et Fantastique, Ma Chérie… de mon sexe gorgé de Toi, ces Perles qui s’écoulent….., en Larmes de Joie d’Aimer, par mon corps tout entier
      (…)
      Tu es la Fleur de mon Désir, le Parfum de mon émotion d’Homme dans les ivresses et les vertiges de l’Amour, de la Volupté et des plaisirs immenses de l’Amour
      (…)
      Le Jour de Vénus commence dans la Volupté et les gémissements, Chérie empli de cette célébration du Féminin, Ô Femme-Reine de Vie, tout mon Être chante Toi dans mon Coeur et mon Sang
      (…)
      Coeur! Mon Amour, j’ai joui très intensément de Nous et de Toi cette nuit…
      (…)
      Et poursuivre cette célébration tout le long du Jour en t’offrant ainsi le plus profond, le plus ancien de mon Être, le plus subtil, ce qui est Tien en Toi, sur le Fil d’un orgasme tout le Jour, Chérie, c’est tellement puissant et riche,
      (…)
      Et cela m’est offert, de vivre cette Joie et ces Mille enchantements
      Quels Délices mon Coeur d’être ainsi érigé, que d’ivresses,
      Bonjour Coeur Jolie….
      (…)
      Ô Trésor!!!
      Ce que je reçois de Toi est Amour et Énergie Immenses. D’une exceptionnelle pureté
      Oui, « Avec émotion, je viens vers toi, Chérie, » c’est un voyage qui commence mon Coeur en prolongement de ton Offrande pulpeuse Dominicale,
      (…)
      Soeur d’amour, ! Viens en moi au chaud de mon Immense Amour, et reste au chaud de notre Éternité, Jolie Trésor,
      N’aie pas froid Jolie Coeur, mon Coeur doux est là pour t’emplir et t’envelopper de doux et de chaud!
      (…)
      Avec émotion, je viens vers toi, Chérie, » Et de cette émotion, mon Être Enchanté exulte de vertiges et d’ivresses..
      (…)
      Ô! Fleur-Mère! De tout mon Coeur pour Toi toute entière…
      Ô Chérie! Me voilà Tien de ma chair amoureuse
      🔥
      Me voilà Tien, Chérie, et dejà si ardemment.., si intensément, des fruits de Nous..
      Ta Fleur pour Moi, de Notre Chair
      (…)
      Ô Belle Ange ! Mais que de savoureux et Infinis voyages…
      (…)
      En résumé et pour les seuls textos….

      Les Fruits et les Fleurs, tant de ton excitation que de ton imaginaire, m’intéressent en ce qu’ils portent au réel, Cher Ami….

      J'aime

      • gemssa dit :

        Tu comprends pourquoi maintenant, ils installent la 5 G,
        pour traiter tous ces points « G ».
        J’espère que vos portables ne sont pas partis en fumée.
        Il y a de quoi.
        Mais l’arrosage en pluie de Madam’Fée
        doit suffire pour éteindre
        cette incendie de mots jouissifs.

        Aimé par 1 personne

  2. etoile31 dit :

    La Pluie Sacrée de Ma-Dame est un Comp-Osé d’Essences intimes au plus haut point (« G ») Inflammable, en provenance de son Bassin, ce fameux Bassin Féminin siège d’intarissables Sources des Onguents Éternels qui tout en s’épanchant offre le Feu Sacrée au Monde et à l’Univers Lui-même par le Fée de l’Amour Uni-Vers-El’…
    Les fameuses Antennes n’ont rien de dimensionné pour absorber telles énergies amoureuse…, elles s’évaporeraient dès l’approche du premier message d’informations à transmettre…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s