Émergence d’une spiritualité – Par le Féminin

Émergence d’une spiritualité – Vers le Féminin Sacré

Je suis né d’une famille de cinq enfants, je suis le dernier arrivé au cœur de 4 sœurs….

Dans un milieu catho pratiquant. de parents qui étaient des paysans. J’habitais en campagne près d’un petit village, et au bord d’une rivière

Enfant j’étais souvent seul, et toujours avec des livres dans la Nature, dans la rivière, je péchais, j’allais dans les arbres, les ravins, les fossés, la forêt, je chapardais et jouais à chasser, etc. Je faisais plein de cabanes, et souvent-toujours seul.., dans une relation très active à la Nature.

J’ai découvert les plaisirs du corps, de mon corps et de la lecture, je cachais des livres au bord de l’eau, aussi dans les arbres. Il s’agissait généralement de lectures interdites, le reste je pouvais le lire dans des environnements « normaux ».

La poésie m’inspirait beaucoup et la BD, c’était les débuts de la BD, un genre graphique et littéraire très marginal qui était souvent réservée alors aux seuls adultes !

Des BD d’aventures et des BD transgressives (morale, sexe, drogue, etc.), des romans sulfureux,

Et ma maman écoutait et lisait beaucoup de poésie aussi : Rimbaud, Baudelaire, Léo Ferré, Aragon, Apollinaire, etc. et écoutait beaucoup la radio,  des créations radiophoniques policières, des trucs passionnants qui souvent m’effrayait. J’adorais ces univers mystérieux et poétiques, puis j’ai découvert mon corps, ma sexualité, ce qui m’a beaucoup interrogé au regard de ce que j’entendais dire de la sexualité dans mon environnement : par les parents, par le monde autour de moi… cela m’a beaucoup éclairé sur le monde et des incohérences : ce qui était bon pour moi était qualifié d’immoral et interdit, tabou, sans intérêt, etc.

Et donc cet immoral, cet interdit ont commencé à me fasciner au vu des effets intimes et profonds expérimentés…

À m’interroger…

Très jeune j’ai été exclu du système scolaire ordinaire

Mes parents ont été convoqués par le directeur de l’école où j’étais et en ma présence leur a dit « on ne peut rien faire de votre fils », « nous devons l’exclure »… et ses observations de directeur à mon sujet dans le livret scolaire étaient telles, qu’aucun établissement ne m’a ensuite accepté.

Je cultivais donc mon imaginaire, ma vie sauvage au contact de la Nature par mon corps, je lisais énormément….

Je sentais bien que derrière l’invisible et le superficiel visible, une vie se jouait en permanence, dans l’eau, dans le vent, dans le végétal, dans les cailloux

Mais aucune preuve, aucune clé, sinon des impressions profondes d’une vie déjà vécue en d’autre temps, cela m’arrivait souvent d’avoir ces impressions très puissantes de choses déjà vécues.

De La Ciotat, dans mes 18 ans d’où je suis parti, exclu encore une fois sur un plan social (travail), je suis allé chez mon père qui était donc seul et déprimé à cette époque-là, j’ai continué à me droguer avec des produits plus sérieux, par injections, inhalations, décoctions, des trucs qui démontent tout avec beaucoup de plaisirs, et c’est la toxicomanie avec ses pentes savonneuses, et ses corolaires d’effets induits directement : mort, violence, prison, police, justice, maladie, etc.

Mais je sens que les choses tournent mal et qui s’enchaînent: police, suicides, overdoses, prison, violences de dealers, etc. (bis) cela devient inintéressant et un ami me propose de m’éloigner de ce milieu trop toxique en m’hébergeant à Paris où de toute façon je devais aller pour me refaire une situation (transition) avec une formation professionnelle… 

à Paris, beaucoup de culture : musées (Le Louvre cinquante fois peut-être cent !!!), arts, concerts, lectures, cinéma, 

et encore la drogue et la rencontre avec la sexualité amoureuse avec une personne avec qui j’ai ensuite vécu quelque temps que j’ai beaucoup aimé et qui aimait beaucoup la sexualité (bisexuelle) 

Suite à cet accident dans mes 18 ans et  après cette expérience de mort imminente (NDE) suite à mon accident, j’avais rencontré ce Guru indien (et non « Gourou ») en Espagne 

et en allant à Paris j’ai renoué avec ces personnes rencontrées en Espagne pour me désintoxiquer psychologiquement de la drogue avec cette communauté de méditants qui vivaient en ashrams de manière apaisée et spirituelle 

J’ai suivi les enseignements de l’initiation délivrée par de Guru et ai décroché progressivement puis soudainement des  produits (drogues, etc.)en quelques mois tou en découvrant les richesses de la méditation 

Mais toujours assez tourmenté existentiellement par une insatisfaction, des frustrations profondes 

J’ai approfondi avec des lectures plus ciblées et beaucoup lu avec une amie qui révisait son bac, lu et étudié avec elle la philosophie et les grands philosophes, l’histoire de la pensée humaine, son développement…, puisque j’avais été exclu très jeune de ces enseignements scolaires de base.

Cela m’a énormément ouvert et enrichi en complément de ce que la drogue me permettait de vivre de ces réalités intérieures et d’une vie « différente » si ouverte, tant vers la mort que vers la vie

Alors j’ai médité, j’ai approfondi mes angoisses et mes joies, les ai identifiées, explorées, beaucoup de noirceur, beaucoup de ténèbres et beaucoup de Lumière aussi et de sensations 

Oui, les plongées dans la méditation, cette déconnexion et cette sensation du corps et de ces énergies qui le composent……. 

Le vide laissé par les plaisirs de la drogue a été comblé par les énergies de mon, mental et de mon corps, du Monde, de mes expériences et des environnements dans lesquels je me trouvais selon les situation, notamment au contact et avec des artistes. 

Puis je suis revenu dans ma région, j’étais en effet loin de mes Terres et de mes origines terrestres profondes. Je vivais de manière incomplète et en effet, de retour sur ces Terres d’origines, j’ai senti une paix possible et à trouver là où mes lignées ont vu le jour, 

J’ai trouvé un travail, vécu avec cette amie (S…….) encore proche des produits mais que drogues douces, des gros trafics (armes, bijoux volés, drogue, etc.) existaient toujours dans mes relations et je restais à distance, grâce à mon travail. Elle aimait fumer, ne touchait jamais aux drogues dures.

je méditais toujours et ai découvert la littérature et les arts de manière plus concrète en créant une structure de théâtre professionnelle (aucune fonction artistique) au contact de gens brillants intellectuellement et artistiquement qui m’ont ouvert des accès aux clés de la création et de l’écriture.

Puis j’ai contribué ensuite à la création d’une structure professionnelle à la demande des pouvoirs publics dont j’étais le responsable, une structure d’organisation de concerts et de très gros festivals de rock, ainsi qu’une importante structure d’aide et de soutien à la création artistique contemporaine (musique, danse, arts plastiques, etc.). 

Cela m’a énormément apporté et nourri. C’était une famille de gens (individus) qui me ressemblaient tous ou quasiment tous, plus ou moins rejetés par la société et le système, une sorte de tribu fraternelle et sororale où se mêlaient artistes et militants, que des êtres originaux et différents. La drogue y était très présente mais dans des intentions constructives et créatives. 

Puis j’ai eu un enfant, le premier, l’aîné.

Avec une personne, F….., avec qui nous nous sommes mariés pour faire une fête gigantesque et réunir ami-e-s, tribus (rock, théâtre, etc.) et familles. Et elle est partie quasiment immédiatement après ce mariage-fête, j’étais alors seul avec mon fils de 3 ans. 

Et j’ai rencontré peu après une femme, M…… avec qui la réalisation de ma sexualité s’est produite, et là, ce fut un premier déclic, en quelque sorte une première vraie réponse et aussi un choc, J’ai commencé à partir de là à beaucoup et souvent pleurer.

L’Amour certes, mais l’exultation du corps et de l’Âme par-dessus tout ! 

J’ai donc approfondi cette découverte par mon être et de cette première étape-parcours de ma vie qui se transformait. 

Et exploré davantage par des lectures, par la découverte des arts et de la création littéraire, artistique, la poésie notamment. Tout ce qui pouvait faire lien entre mes réalités intérieures et le fait d’être au Monde. Et je trouvais beaucoup d’éléments qui se coordonnaient, se synchronisaient…, sans pour autant y voir très clair.

Un jour, j’ai fait un cauchemar qui m’a effrayé et j’ai eu très peur de sombrer dans la folie et je suis alors allé consulter un psychiatre et j’ai engagé un travail d’analyse qui durera 15 ans sur une période de 25 ans, sans cela je n’aurais pu vivre…. 

J’adore les rêves, même mes terreurs nocturnes aussi effrayantes qu’elles soient m’ont appris par la suite, mais quel cauchemar peu faire des dégâts aussi violents ? 

J’ai rêvé que j’égorgeais mon père assis sur un fauteuil face à moi et que du magma de sang et de viscères qui en résultait, je franchissais alors un corridor de velours, un col d’utérus en fait et que je venais ainsi au Monde broyé de souffrances physiques par l’étroitesse du col et la venue au monde incarné, Univers totalement inconnu! 

Les souffrances et douleurs physiques ont duré plusieurs jours et le rêve revenait sans cesse plusieurs heures durant, j’étais sidéré, tétanisé, hagard ! 

J’ai pensé sur le moment devenir fou, incapable de contrôler mon esprit et mes pensées, tout m’échappait. J’ai appelé le dernier psychiatre de la liste de l’annuaire (à la lettre « Z ») de la ville où je me trouvais et j’y suis allé ! 

Le début du travail m’a beaucoup apporté.

Et c’est là que j’ai commencé à travailler sur moi et sur la relation aux Mondes : le visible et les mondes invisibles bien plus Multiples et riches en contenus.

J’ai repris des études universitaires que je n’avais pu faire par interdiction (aucun diplôme du premier ni du second degré). 

Et j’ai eu un deuxième enfant, avec M……,

La relation à cette femme avec qui j’avais tant découvert s’est éteinte (la relation amoureuse-sexuelle) avec la naissance de notre fils 

J’ai vécu ensuite des choses extrêmement violentes dans mon travail et avec la structure  Culturelle dont j’étais responsable et puis j’ai rencontré un Amour, une Femme exceptionnelle.

Et une sexualité-sensualité extraordinaires 

Qui a été comme un aboutissement de ce dont je suis porteur par sensibilité et par le fait du corps, de mon corps. 

Des découvertes communes de cet Amour et de cette sexualité de manière totalement intuitive et instinctive… 

Totalement hors du commun et ensemble nous avons exploré les Arts, la Nature pour des séjours en Pleine Nature sans rien, juste une tente et des duvets durant plusieurs nuits et jours, loin de tout.

Pour des expositions et Univers d’art contemporain qui brisaient tous les codes. Nous avons réalisé ensemble beaucoup des vœux les plus chers de nos existences respectives…

Une seule personne ne peut combler une satisfaction sexuelle, amoureuse, spirituelle, intellectuelle…., psychologique, et surtout pas dans une relation de couple.

Je n’ai jamais vécu avec qui que ce soit et jamais avec ces personnes avec qui je vis ces relations si intimes et profondes 

En repensant à ce fil de mon parcours de cheminement spirituel il est important que j’évoque quand même les quelques clés fondamentales qui m’ont permis et me permettent de voir des aboutissements et des accomplissements personnels se réaliser, des composantes de ma vie être réalisées et de comment cela s’est produit pour moi, en ce Monde, en cette Vie Terrestre et de par mon incarnation et notamment par le fait d’une spiritualité sous-jacente constante.

Des clés fondamentales et des Ingrédients d’une Alchimie extrêmement fine, subtile et délicate pour chaque Être dans son parcours…, ces Ingrédients, ils sont nombreux, mais ceux qui pour moi ont permis cet achèvement de cycles,

C’est le Féminin et l’Amour, comme par exemple ces Femmes rencontrées en ce parcours, ces Porteuses d’Eau je dirais, pour illustrer ce dont chacune d’entre Elle, en Femme est porteuse, ce Principe Féminin, ce « Princeps » ! Porteuse de cet Amour Universel et porteuse en leur Bassin de ce Sacré de Vie… Porteuse d’Eaux, oui, d’Eaux Guérisseuses, 

Voilà, oui, l’Amour et le Féminin, me concernant en une sorte de « Clé de Voute » ! 

Mais je m’en suis arrêtée à une Femme dans ce récit, mais, ce n’est pas terminé, cela ne s’arrête pas là…. 

En effet et pour reprendre en résumé rapide, il y a S……. avec qui j’ai vécu au retour de Paris, puis il y a F……., Maman de mon fils aîné, puis il y a M……., avec qui tout s’est joué sexuellement, M……. Maman du deuxième enfant et puis il y a Céleste comme pour l’entrée dans La Pleine Réalité on va dire…, évoquée juste ci-dessus. 

Puis Céleste a proposé de mettre fin à notre relation, elle souhaitait vivre autre chose, avec quelqu’un d’autre et autrement (nous vivons à 600 kms l’un de l’autre) et notre relation aura duré plus de dix années… 

Au sortir de cette relation, j’ai rencontré une Femme, puis une autre Femme, et ces deux Femmes, ces deux dernières rencontrées sur une période relativement courte, amoureuses profondes, ces êtres, ces deux Femmes habitées m’ont fait comprendre qu’elles ne pouvaient ni ne souhaitaient pleinement vivre une relation dans la durée.

C’est à ce moment-là que j’ai décidé de ne vivre que pour et que par l’Amour, l’Amour terrestre, l’Amour universel, l’Amour sexué, Puis j’ai rencontré une jeune Femme : S…… et compte tenu de notre écart d’âge, nous avons mis un terme à notre relation après 3 ans de partages bucoliques et profonds, extraordinaires de découvertes et de Pleine Nature, de culture aussi, et de transmission,

Et c’est au printemps suivant, au cours du mois de Mars, le Mois des « Amants Sacrés » qu’un contact s’est établi avec une personne au Féminin très affirmé, à l’identité très marquée et typée en ce sens (du Féminin). 

Nous avons immédiatement réalisé qu’il se produisait quelque chose, quelque chose d’étonnant de surprenant, qui nous dépassait, beaucoup de synchronicités et d’harmonies, beaucoup de bouleversements profonds en chacun de Nous à ce contact épistolaire et à distance. Alors décision a été prise de nous rencontrer physiquement après des mois d’approches. 

Dédicace à Gemssa

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Émergence d’une spiritualité – Par le Féminin

  1. gemssa dit :

    Et bien, cher ami, quel texte, quel texte émouvant.
    Emouvant par sa sincérité, par son contenu.
    Cette autobiographie résumée est si bien écrite, qu’on se demande
    comment ces idiots d’enseignants ont pu faire pour t’interdire l’éducation scolaire.
    (d’accord, je sais, que tu n’étais pas trop demandeur…mais, c’est scandaleux d’interdire).
    Ensuite, je pense, que tu dois une fière chandelle au long travail du spy et surtout à ces femmes et ami(e)s.
    Quoiqu’il en soit, ton parcours n’a pas été facile, mais, je pense, te connaissant un peu, je crois que tu orientes ta vie, actuellement vers tes passions (nature, voyages à travers la France gorgée d’histoires, et bien sûr l’Amour) et je te souhaite plein de bonnes choses à venir, encore et encore..
    Merci, Ami Henri, pour tes mots si touchants.

    Aimé par 2 personnes

    • etoile31 dit :

      Cher Toi,
      Tu es à l’origine de la publication de ce texte qui a été écrit il y a quelques jours à peine dans le cadre d’un échange avec l’une de ces rencontres féeriques dont je te fait régulièrement part.
      L’exclusion scolaire m’a permis d’échapper à un conditionnement formaté qui était pour moi un véritable supplice,
      Le travail analytique m’a permis lui de rester en vie, puisqu’il s’est étalé sur la quasi totalité de ma vie d’esclave(professionnelle). Sans cela, je serai mort, clairement,
      Dans le même temps, en parallèle je faisais un travail analogue sur mon corps et avec mon corps avec une technique originale de kinésithérapie. Un véritable coaching autogéré….🌿🏆🌿
      L’amour et le Féminin, la Nature me permettent de sublimer chaque instant de manière Solaire et Lunaire, alliant ainsi Ténèbres et Lumières.
      Vivre cela, c’est effectivement et concrètement franchir quelques limites de ce qui est superficiel et visible.
      Le résultat est la vie humaine pleinement réalisée,
      Ce que jamais je n’avais envisagé possible ou imaginable…
      Et quelle Paix profonde! Quelle simplicité! Quelle Liberté!

      J'aime

      • gemssa dit :

        Paix, Simplicité, Liberté si amplement méritées pour continuer à vivre sereinement tout ce que tu aimes, et qu’on a déjà cité ci-dessus.
        Au fait j’ai vu que tu commences à décorer tes réponses avec de jolis petits émoticônes.
        Hé,hé.

        Aimé par 1 personne

        • etoile31 dit :

          Oui, c’est une fonctionnalité (émoticones) qui est disponible depuis l’application WordPress sur smartphone, et que j’utilise depuis toujours,
          Mais il est vrai que j’utilise généralement un ordinateur,

          J'aime

  2. gemssa dit :

    J’ai oublié une chose simple mais si importante.
    Tu mérites toutes ces belles choses,
    puisque tu es tout simplement un mec bien, une belle personne.
    Et dans mon énumération, psy, amours, ami(e)s, j’ai oublié tes enfants et petits enfants.
    Mille excuses.

    Aimé par 2 personnes

  3. Filimages dit :

    Gil a tout dit.
    Et rosir, c’est rougir timidement…

    Aimé par 2 personnes

  4. Vincent dit :

    Merci aussi Henri pour ce très beau texte, un des plus touchant que j’ai lu depuis longtemps et merci aussi à ceux qui ont fait des commentaires que j’ai lu dans la foulée et avec beaucoup d’intérêt tant ils étaient empreints de justesse. J’ai un parcours un tout petit peu similaire au tiens, je n’ai pas été exclu de l’envole, mais cela a été très très compliqué dès le CP. J’en parle beaucoup sur mon blog, dans des nouvelles ou des sonnets de cette période qui n’aurait été que souffrance si je n’avais pas rencontré aussi des enseignants qui ont cru en moi, dont un prof de sport et une de français. Cela m’a tellement marqué que j’en ai fait mon métier depuis plus de trente ans de m’occuper d’enfants que l’école a mis en échec, et je ne suis pas le moins combatif quand il s’agit de dénoncer la défaillance de la société à leur égard. Et puis, il y a aussi que je me sens partager quelque chose avec toi de fort quand tu parles de la littérature et de l’amour charnel qui mérite tout autant le nom de spirituel. Ces deux sujets ont une grande place aussi dans mes écrits. Je viens d’ailleurs de trouver une définition de l’écriture, encore une ! Elles semblent inépuisables. Écrire, c’est soigner son intérieur. Il va de soi que lire aussi, j’ai trouvé aussi il y a quelques jours, Qui lit se lie. Merci encore Henri, grâce à toi ma journée commence en beauté.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Ravi de faire ainsi davantage ta connaissance, j’avais remarqué dans nos échanges certaines synchronicitésv et une compréhension mutuelle en peu de mots,
      Je n’ai pas rencontré comme toi d’éducateurs pour m’éclairer. En revanche dans la lutte, dans des actions de conflits et de créativité revendicative, j’ai rencontré des personnes porteuses de connaissances et de savoirs instinctifs et intuitifs, parfois transmis, comme dans le milieu foisonnant de la création artistique.
      Par le fait de l’amour et de la sexualité, on découvre également beaucoup de la Vie et de son origine notamment dans le fait de la réalité de l’humanité.
      Cette humanité dont l’organisation sociale est une aberration absolue, une organisation mortifère, perverse à tous points de vue qui contribue à la dissolution même de la vie, en conduisant à une destruction ultime de sa Beauté et de son authenticité,
      Découvrir l’autre dans et par l’orgasme, la Volupté et la sensualité, c’est réellement se découvrir soi-même et en apprécier davantage l’Autre et la Vie.
      Bonne journée,
      🌿♥️🌿

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s