Lettres et Parfums d’Éphémères – #4/5

Henri Toulouse

Ven 30/04/20.. 10:02

Jour de Vénus – Matin – Vers Beltane

Bonjour Ma-Dâme, 

Je sais que ce message sera lu lors d’un de vos rares temps de disponibilité,

Je l’écris en prenant « le temps »… Après avoir choisi de vous honorer sur le temps du petit-déjeuner comme vous avez pu ou bien comme vous pourrez le voir et constater…

Oui, cette Journée de Vénus, veille de Beltaine, Ô je demande à la vivre avec vous tout le jour, Amour ! Ô Reine ! Ô Amour, Ô Tendre Fleur !

Ô Reine-Cœur, de mon sexe, là, en préparation à cette célébration, s’écoulent des Perles ! Ô Coeur-Femme !

Oui, de ma pulsation sanguine, mon sexe s’est gorgé et se gorge encore de cette Vie pour honorer et célébrer, votre Féminin et ce Sacré, de par la Vie dont ce Féminin est abreuvé en vous ces temps-ci…, pour célébrer mieux encore cette palpitation du Sang en votre Ventre-Centre en cet Utérus-Rameau, en cet Utérus Racine qui vous offre cette Dimension d’Éternité par-delà les Temps terrestres, Ô Amour et en chaque cycle, comme celle-là, Dimension terrestre et astronomique de cette Fête de Beltaine…

En nous, se diffuse à présent, en chacun-e de Nous, se diffuse cette Inspiration-Essence Sacrée que nous contenons de toujours et qui se trouve libérée, il s’agit bien d’Amour, oui, de L’Amour, Ô Ma-Dâme ! Ô Soeur-Fleur !

Voilà la rencontre réalisée et il s’agit de Cueillir et d’À-Cueillir, en fêtes…. il nous suffit d’être attentifs, il ne s’agit plus que d’observer pour que le Monde et l’Univers nous transmette, Ô Coeur-Fleur !

Henri

Henri Toulouse

Mar 04/05/20.. 13:45

Correspon-Danses

Bien Chère Ma-Dâme!

Comme votre longue lettre est riche,

Riche de ce que durant cette si courte période de temps relationnel vous avez pu vivre et Être, Être vous-même avant tout, Être dans cette connexion, oui, à vous-même par un effet de Rêve-Elle-Ha-Si-On…, par un autre effet « miroir », vous Rêve-Élan ainsi, révélant ainsi qui vous êtes à vous-même et ce sans fard, et ce, sans faux-semblant social…

Votre lettre apporte et m’apporte, nous apporte tant et tellement de cet Éphémère (Effet-Mère… ? Et-Fée-Mère… ?) qui nous a vu Unis, pour un Éclat, pour un Brasier Amoureux Instant-À-Né, même si tout s’est préparé pour cet embrasement l’été dernier…, souvenez-vous… Ma-Dame !

L’idée de cette publication m’est venue cette nuit, suite à un rêve…, un Rêve dans lequel il y avait justement une situation de divulgation d’un Secret au Monde…, une divulgation par le biais d’une sorte de code dans une écriture… Un Secret pour changer le Monde, et un Secret d’une simplicité absolue…, et vous comprenez bien de quoi je parle, Mad-Âme…

Et ce rêve m’a fait réfléchir porteur encore en chaque instant de ce que nous ressentons encore si profondément, si intimement, chaque nuit, chaque jour…

La page se tourne, oui, et quand nous en sommes, ensemble, arrivés à  cette page partagée de notre vie, nous étions déjà en train de la tourner, c’est évident et c’est bien ce qui est si beau dans ce Livre-Chemin de Vie, Ô Mad-Âme…, en cet écrit de notre Histoire In-Finie,

Aussi, j’ai donc repris une à une les 4 ou 5 lettres que je vous ai écrite et leurs contenus ont créé une Onde en moi… Une Onde merveilleuse, et vous me dites pleurer, oui, comme et combien je vous comprends…

Sachez que de ce temps choisi de vivre ainsi ce temps de nos êtres Ré-Unis, sachez que de ce temps, et c’est illustré par certaines de ces lettres, comme par bien de mes textos, de ce temps et dans cet Espace de notre Union Sacrée, en mon Corps, en mon Être, en mes Dimensions incarnées, sachez que se sont déployées des Kundalinis qui ont fait au Travers de mes cellules et de mes structures charnelles et osseuses se Réunir Terre et Ciel, comme je l’ai souvent illustré par de nombreux et multiples envois à votre attention.

Je vous souhaite le Meilleur,

Bien à vous, en Amour

Votre,

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Lettres et Parfums d’Éphémères – #4/5

  1. gemssa dit :

    Echanges d’un journal intime,
    mais échanges éphémères, si j’ai bien compris.
    Je souffle sur la bougie et vous laisse entre vous,
    sans avoir lu les lettres de Ta-Dame…
    mais j’ai bien compris, c’est très personnel, et le respecte.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Effectivement je ne publie que ce qui est convenu, par respect, mais aussi parce-quil s’agit de mes seuls écrits, un journal intime comme tu dis… à base d’échanges épistolaires… échanges durables s’il en est, depuis plusieurs mois, mais p oui, la vie elle-même est très éphémère…, alors que dire de nous relations humaines…, sinon que le Beau est incendiaire… et Magique…

      Aimé par 1 personne

      • gemssa dit :

        Ah, j’ai oublié de te dire, que j’aime bien ta toute première illustration,
        cette espèce de « pudeur déguisée », parce qu’elle allume quand même, la coquine.

        Aimé par 1 personne

        • etoile31 dit :

          Je pense qu’il s’agit justement d’une des toutes premières images qui m’a conduit à créer une série d’albums de photos réunissant plus de cent mille photos sur le thème de Madame Bovary… effectivement, l’émotion générée par ces photos artistiques m’a réellement guidé vers une réalisation personnelle par l’exploration de la richesse du Féminin dans la relation à l’amour, àlaVie et au Monde hors des sentiers battus et des conventions sociales….
          Tu connais la suite, qui n’est qu’un début, pour l’essentiel exprimé ici, en résumés, dans ce blog comme dans tous les autres,

          Aimé par 1 personne

  2. etoile31 dit :

    Par le Bovarisme comme on en.parle aujourd’hui suite à la révolution littéraire apportée par cette œuvre, le personnage d’Emma lui-même étant « secondaire » pour mettre en avant le Féminin(décrit par un Homme-encore une fois!)… Le Bovarisme ou encore le romantisme et son corollaire, la mélancolie, l’existentialisme par le prisme du Féminin… une vision du Monde et des Univers de l’intime par l’expression de l’invisible et de la sensibilité… En quelque sorte, le personnage met en évidence la grandeur de l’âme au regard de la vanité de ce qui est matériel et physique, en évoquant et décrivant le rôle et la place des émotions et de la sensibilité dans une vie humaine et par les innombrables pressions subies par un être du fait de la socialisation, du conformisme et de l’éducation…
    Cette oeuvre lietteraire découverte dans mon enfance aux côtés de bien d’autres de la même veine je la trouverai ensuite reproduite à l’infini dans différents esthétiques artistiques comme par exemple la photographie. Et je commencerai ainsi à cueillir une à une des images dans des flux incessants auxquels j’étais abonné.
    Exemples: https://photos.app.goo.gl/NJNRcPgiQdq5MVfY7

    https://photos.app.goo.gl/tdbBC4lKzY4htopr2

    Aimé par 1 personne

    • gemssa dit :

      Mme Bovary t’inspire remarquablement à la vue de tes illustrations (tes liens).
      Beaucoup d’images m’ont fait un effet très agréable.
      La reine de l’adultère aux yeux de Flaubert,
      est des plus respectables pour mettre en valeur l’envie de sortir de la monotonie.

      Aimé par 1 personne

  3. etoile31 dit :

    Oui, ce qui est contenu dans ces deux albums est une très infime partie de ces images… https://goo.gl/photos/cuxNf37PMNHUU1r8A
    Et tu auras remarqué qu’il y aussi beaucoup de photos qui évoquent autant l’invisible que la Nature et le Cosmos, le Fantastique et l’Étrange, le Mystérieux…
    « L’adultère »! encore une notion imprégnée de masculinisme et de vision de la norme chrétienne et catholique religieuse et sociale encadrée par les codes civils et la morale… une déclinaison du pouvoir dans toute son horreur et son cortège de misère et de souffrance et en cela, effectivement l’histoire de cette Madame Bovary illustre parfaitement cette abomination du piège dans lequel l’être -individu est trappé dès le premier souffle et jusqu’au dernier… Emma Bovary en souffre des pieds à la tête jusqu’à en mourir de douleurs durant toute une vie…
    https://goo.gl/photos/rSWUwsKXyJmMee827

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s