Le Musée (82)

Coucou Dame du Désir dans le Clos !

Bon ben je peux te faire le retour, sans problèmes.

Initialement, c’est ton envoi de l’information sur l’exposition du Château de Laréole (Emmanuel Bornstein)qui m’a fait penser à passer voir le Nouveau Musée Ingres-Bourdelle qui se trouvait sur ma route. J’avais entendu parler de cette nouvelle appellation du Musée et le connaissant, j’avais bien compris qu’il y avait eu du changement. 

Et puis l’intitulé de l’exposition de l’abbaye de Brou « Suzanne Valadon et les contemporaines » m’avait donné l’idée de revoir l’œuvre de Ingres en souvenir de cette fabuleuse exposition de « Ingres et les Modernes » que j’avais vue plusieurs fois, notamment avec toi, tellement elle m’avait apporté et impressionné.
Et puis en regardant les infos pratiques du Musée avant de m’y rendr

e, il y a eu cette découverte de la programmation de Georges Rousse Salle du Prince Noir du musée, Georges Rousse raté de peu au Château de Benisson en juin et découvert de manière surprenante à Toulouse à mon retour. 

Je me suis donc décidé pour un programme avec un profond Désir d’une nuit de bivouac en cette période de Pleine Lune et en Pleine Nature… et c’était parti !

Le Musée Ingres-Bourdelle à été fondamentalement repensé avec de nouveaux espaces comme tu l’as vu sur quelques photos transmises pendant ma visite puisque tu semblais si curieuse. Je me suis longuement attardé dans une exposition temporaire dont je ne pensais pas trouver grand intérêt, sinon que j’y ai découvert tout un pan de l’histoire royale et d’une période de l’histoire du pays et de Ingres lui-même.  Si l’on m’avait dit que je m’intéresserais un jour à ce genre d’exposition. …! Mais voilà, ce Nouveau Musée a eu ce premier effet sur moi, car l’accrochage est tellement bien fait et les salles de ce monument sont tellement belles…, du sol au plafond, fascinant !

L’expo temporaire:  https://museeingresbourdelle.com/ferdinand-philippe-d’orleans

J’y suis donc resté là quasiment deux heures…. et j’étais pratiquement seul. 
Du coup, la partie Ingres,  au delà de la mise en valeur actuelle, je la connais et j’y ai passé moins de temps. …, je préfère y revenir une autre fois par pure gourmandise au vu de la qualité de cette nouvelle muséographie. 

Bourdelle est magnifiquement mis en valeur dans des salles malheureusement trop basses pour le gigantisme de son travail et ce n’est pas le Délicieux Musée Bourdelle que nous connaissons du Montparnasse,

Au passage, je ne peux jamais penser à ce musée Bourdelle sans l’associer à ton papa et à son accident dans ce musée…

Là, dans ce Nouvel Espace, certains éléments de l’œuvre de Bourdelle pour le théâtre des Champs Élysées sont formidablement accrochés. 

Le personnel du Musée avec qui j’ai beaucoup discuté en arrivant et avant d’entrer m’avait indiqué comme étant à voir absolument les plafonds rénovés et restaurés de l’escalier monumental par lequel nous entrions jadis dans le Musée avant sa rénovation. 
Et c’est justement par cet escalier que l’on accède aux profondeurs souterraines et à demi enterrées dans lesquelles se trouve la « Salle du Prince Noir » et l’œuvre de Georges Rousse… Sacré histoire que celle de ce lieu. …: https://museeingresbourdelle.com/le-chateau-medieval

Formidable salle de par son gigantisme et au contenu composé de vestiges de différentes périodes médiévales dont d’impressionnants sarcophages et autres baptistères utilisés par l’artiste dans et par son œuvre surprenante. Du coup les cheminées monumentales de cette salle sont magnifiquement sublimées. 

Bon,  ben j’en avais terminé avec ce Magnifique Nouveau Musée, et ton indication de l’exposition de Emmanuel Bornstein pouvait être suivie de son effet de déplacement vers le sud-ouest de Montauban et vers le Haut Tolosan….

Quelques photos te parleront donc de ce Nouveau Musée, https://photos.app.goo.gl/CP8M9D9bp5gTkKuPA

254 new photos by Etoile Henriphotos.app.goo.gl

Je donnerai suites à ton long message séparément…

Hier en rentrant vers la suite de l’exposition d’Emmanuel Bornstein, j’ai écouté deux émissions de radio :

Passionnante émission sur un personnage emblématique: https://www.franceculture.fr/emissions/louise-michel-grandes-traversees

5. La fin des utopiesÀ la fin de la vie de Louise Michel, le refus des dominations, aussi multiples qu’elles soient, ne s’amenuise pas, au contraire…www.franceculture.fr

J’ai adoré différentes séries sur l’anniversaire de « La Commune de Paris » sur France Culture depuis le début de l’année, « Commune de Paris » dont Gustave Courbet a été un des acteurs lui aussi comme Louise Michel, lui aussi récupéré pour les besoins de l’Histoire du Parti Communiste…

 Et deuxième émission :

Découverte d’une artiste que tu connais peut-être: https://www.franceculture.fr/emissions/toute-une-vie/la-route-de-lhasa-1972-2010

La route de Lhasa (1972-2010)Rediffusion du 15.07.2017. Une musique qui ne me plaît pas est une musique ennemie, je la déteste, je la juge. Je me dis : elle essaie de me déprimer cette musique, elle veut me dire que la réalité est comme ça et qu’il n’y a pas de beauté dans ce monde.www.franceculture.fr

Une émission intéressante à propos du parcours d’une personnalité, notamment l’enfance et la famille…, toujours et encore les lignées !!!

Henri

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le Musée (82)

  1. Filimages dit :

    Content de te « revoir » dans cette partie de la blogosphère, Henri.
    Cette visite au musée est un excellent motif d’absence… entre autres.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Merci pour ton message. Effectivement mon activité ici a toujours été et est sporadique, épisodique, etc. au gré de l’inspiration et de la Vie. La viste au Musée est très limitée temporellement au regard des plages de mes silences blogosphèriques…, mais il est vrai que entre Ingres, Bourdelle et Rousse, il y a matière à exprimer et ressentir… et puis une Dame qui demande à rendre compte d’une visite, cela inspire ossi.
      Amen!

      Aimé par 1 personne

  2. gemssa dit :

    Merci pour ce large partage, Henri.
    Je vois que le bain est obligatoire après la visite.
    Elle y prend beaucoup de plaisir.
    J’adore.

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Oui, ce partage est lié au plaisir de découvrir et de vivre ces moments de ressentis personnels… Il est large parce que ce qui est à vivre chaque jour est d’amples dimensions, pour peu que l’on s’intéresse à ce que contient chaque instant en Présents… Toi qui connais les Îles océaniques tu as du déjà entendre parler de Louise Michel… Toi qui aime les voyages tu aimeras cette émission où il est question de la vie de Lhasa qui a vécu avec ses quatre soeurs et ses parents multinationaux dans un van entre les différentes Amériques…. Tu devrais également aimer sa voie charnelle…

      Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Et le Bain c’est parceque Ingres autant que Bourdelle magnifient dans leurs oeuvres la relation du Corps à l’Eau et l’inverse aussi….. Dans la peinture et la sculpture, les artistes de tous temps ont représenté le Féminin par les baigneuses: Picasso, Courbet, Renoir, Gleizes, etc. à l’infini…

      Aimé par 1 personne

  3. ID de femmes dit :

    Merci pour ce voyage au Musée, truffé de liens très intéressants, dont j’avais entendu certains contenus, et contente de retrouver Louise Michel. Quant au bain, il y en a, de fait, de toutes sortes!

    Aimé par 1 personne

    • etoile31 dit :

      Oui, cette allégorie du bain et la représentation des femmes nues sous-tendue par une vision sexiste qui illustre bien l’idéologie véhiculée par l’art et les artistes essentiellement masculins…
      Cela est très subtilement expliqué dans l’exposition consacrée à Suzanne Valadon dans laquelle on voit la nudité féminine représentée par les femmes artistes aux prétextes de toilettes des enfants, de l’hygiène, etc.
      Dans l’histoire de l’art, connaît-on beaucoup de représentations des baigneurs, etc des hommes au bain…? Oui, il m’en vient quelques-unes : Marat mis à mort par une Femme ou encore le Jean-Baptiste, et là encore dans une posture de soumission à une puissance chimérique, extérieure et masculine et virile bien évidemment !
      Tout un programme!
      💖Louise💖, Reviens!!!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s