Ithaque, Les Cyclopes, Toussa………

ImageProxy (1)

Ha Ben!

Vous faites vite, Vous…….

Rhââââ!
ImageProxy
Voilà qui donne à Réfléchir,

Il Phallusse que nous en causions….

http://www.ferries-greece.com/images/islands/ionian/ithaki/ionian_ithaca_mythology.jpg
Moi, plutôt qu’un Ange, Non….?
ImageProxy.mvc

Non, Rien,

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Jeremy Mann

Jeremy Mann Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Promesses,

Promesses

 

Tes pensées non éphémères

En vit de ton mystère

 Effleure la serre

Humide de mon cratère.

 

Au bord de ta faim,

A portée de ta main

Tu goutes mes seins

Libérés de leur écrin.

Tu humes, prends la mesure

De toutes mes fêlures.

De plus en plus sûr

Que notre désir est mûr.

 

Délicieuse attente fébrile

Qui paralyse et annihile

Les idées stériles

Pour une ivresse subtile.

Envie du fruit défendu

Qui malicieux est tendu

Offert à la goulue

Bouche déjà perdue.

 

De convoitise, mon calice

Erige son oppidum de malice.

Ta langue de suite s’y glisse

Puis ton doigt s’immisce.

 

Jeu d’amour et de tendresse

Colin Maillard de caresses.

Baisers miellés de liesse

Avenir lourd de promesses.

Source: poesianne.net

Publié dans correspondance, Culture, Dance, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Poésie Egyptienne

La bouche de ma sœur est un bouton de lotus,
Ses seins sont des pommes d’amour,
Ses bras sont des étaux,
Son front est le cerceau de l’acacia,
Et moi je suis l’oie sauvage.
Mes regards montent vers sa chevelure, un appât,
Et je suis pris dans le piège.

Je suis le plus bel arbre du jardin,
Et, en tous les temps, je demeure.
La bien aimée et son frère
Se promènent sous mes branches,
Ivres de vins et de liqueurs,
Imprégnés d’huile et d’essences odorantes.

 

Le malheur me submerge,
Tous mes membres sont lourds,
Mon cœur me délaisse.
Si les médecins viennent (me voir),
Mon cœur rejettera leurs remèdes.
Les magiciens sont impuissants,
Mon mal ne peut être décelé.
Mais si l’on me disait :
« Elle est ici « , cela me rendrait la vie,
Son (seul) nom me ferait lever.

 

Unique amante, sans seconde,
Plus belle que toutes les femmes.
Vois, elle est comme l’étoile qui se lève
Au commencement d’une belle année;
Lumineuse et parfaite, éclatante de teint,
Elle séduit par le regard de ses yeux
Et charme par les paroles de ses lèvres.

L’unique, la « soeur » sans égale,
Belle plus que toutes les autres,
La voir est comme (voir) l’étoile qui apparaît
Au début d’une bonne année.
Celle à la perfection lumineuse, à la complexion resplendissante,
Celle aux jolis yeux quand ils jettent un regard,
Suave est sa lèvre quand elle parle.

Unique est l’Aimée, sans pareille
La belle inégalée,
Regarde-la, elle est comme Sothis
Quand elle reparaît au début de l’année heureuse,
Brillant merveilleusement, la peau blanche, le teint clair,
Les yeux charmants, ensorceleurs,
Que ses lèvres sont douces dès qu’elles parlent !

Publié dans Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Eaux de la Nuit, #1

Pour ressentir quelque chose d’aussi fin qui m’a interrogé toute la journée inconsciemment…, Incroyable

Recevoir ton Amour et ta Présence… tu m’as porté en ton Ventre et cela t’a transmis ma substance que tu imprègnes totalement de Toi, alors que tu coules déjà dans mes veines et sous ma peau de ta Réalité

Oui, je veux apprendre à m’imprégner de ta peau, de ta Chair Mon Amour et de tes substances profondes,

En m’en imprégner en profondeur et pour toujours,

Te boire

Je désire m’imprégner des Tiennes, je veux que mes Eaux découvrent le Soleil de ton Féminin, que mes Eaux Trouvent par ma bouche ce que tu vas m’apporter en saveurs dans ma gorge par les liquides de ton Ventre… je veux glisser mes doigts en Toi pour que coulent tes Sources et que tu m’abreuves pour enrichir mes Eaux humaines,

Mes Eaux profondes contiennent des histoires qui sans cesse émergent

Pour leur donner Vie, ton Eau féconde est un Soleil

Tes Eaux sont imprégnés de ce Féminin de ta Matrice Royale

Il y aura Mille Nuits, oui

Tu trouves chaque Nuit comme tu trouves déjà partout ma Présence

je t’attends, Mon Amour, Mes nuits sont tellement Nouvelles depuis que nous voilà Ré-Unis….

Cette Nuit, le Ciel est si Lumineux…..

Je t’attends, je t’attendrai, et tu le sais de chacune de tes fibres….

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Sang Rouge Vif

Le Sang Rouge Vif

WP_20171031_08_09_26_Pro

P1200709

Le matin après avoir longuement et délicieusement petit-déjeuner, nous sommes venus, Re-Vœu-Nus dans la Chambre Ciel-Grotte à la Géométrie Sacrée. Suite à la Belle Première nuit de retrouvailles passée ensemble nous nous sommes immédiatement enlacés amoureusement pour faire l’Amour divinement, en Mille Caresses, baisers souffles chauds, brûlants et doux…. Étoile avait préparé les objets retrouvés dans le tiroir de Dame Reine…, notamment les Sphères d’Or, la longueur Kristal… Nos Corps parfumés des dernières 24 heures embaument le désir… Embaument les chaleurs de L’Amour dans l’alchimie de la Joie Immense qui transforme nos êtres Ré-Unis en un Permanent sourire amoureux en Gloire. Longuement Étoile et Ma-Damese retrouvent, Longuement Ma-Dame aime Étoile, longuement Étoile aime Ma-Dame, Mille et Mille caresses, mots chuchotés, baisers de velours, effleurements infinis, doigts, baisers, souffles… Étoile va au ventre de Ma-Dame-Parfums, de son visage, pour y retrouver Source de Vie, Eau Sacrée à la Vasque qui doucement s’emplit…. Le visage et les mains, les doigts d’Étoile viennent au Triangle Ouvert des Jambes de Ma-Dame, Au Voile d’Aphrodite, et le Voyage des Mille Caresses se poursuit, reprend, continue, se poursuit, va, vient, se prolonge ; Fantastiques, Incroyables découvertes, Interminables, Infinies Rêve-Et-Là-Si-On-s !!!… Les jours et les heures ont été longuement comptés durant un mois entier de séparation, Quelle Fête. La langue d’Étoile commence le voyage à la Vulve de Ma-Dame dont les Lèvres-Pétales s’ouvrent, s’écartent, Étoile découvre et Redécouvre…, C’est Fantastique. Le Miel vient se déposer sur le bout de la langue et instantanément se diffuse, diffuse les Essences intimes de Ma-Dame dans le sang d’Étoile, et se marier aux Inoubliables Parfums Femelle du Triangle Sacré dans lesquels les Ingrédients du Désir amoureux ont produit l’Alchimie et la Rêve-Elle à l’Homme… Longuement Étoile découvre, vit, regarde, touche, caresse, les doigts de leur pulpe la plus douce et longuement préparée viennent effleurer, toucher, caresser chaque rondeur, chaque surface, chaque pli…, se mêlent parfois à la langue, à la bouche… des mouvements, de chair, de muscles, de bassin, de cuisses invitent la main à se déployer, à s’ouvrir et ce sont alors de nouveaux départs, de nouveaux horizons qui s’offrent… La main, les mains largement ouvertes vont alors, du creux du sillon et des aines, quittant l’orée de la Vulve vers les plaines des cuisses et du ventre, du bassin, de la taille, des hanches, au buste, aux seins… Longuement, lentement, au gré des souffles et soupirs, gémissements, les doigts, les mains, la langue, la bouche, vont et viennent… comme infiniment, trouver et cueillir…. Ma-Dame regarde, Ma-Dame observe, les doigts et les mains de Ma-Dame vont et viennent au visage et dans les cheveux de son amoureux, de son amant, au gré et au fil des ondulations, contractions, ivresses et vertiges, voyages et envols… Les doigts d’Étoile viennent à la Vulve de manière plus dédiée en effleurant, survolant, parcourant, touchant, appuyant, et découvrent longuement la richesse infinie de ce Trésor, les moelleux, les soyeux, les reliefs en dentelles, les reliefs humides, intérieurs, ceux extérieurs, plus secs, ces bombés, qui commencent à se gorger tant de flux sanguins que d’humeurs aqueuses, lesquels s’épanchent et s’écoulent en se mêlant à la salive abondante aussi de l’appétit vorace et contenu du mâle ivre ; lequel est Em-Porté, Trans-Porté, par ses propres Vertiges, entre les cuisses de sa Déesse, Au Cœur des géométries Fantastiques et Sacrées de la Femelle chaude, Louve Sauvage… ; longuement les doigts voyagent tout autour de la Vulve, alors que l’autre main largement ouverte, parcourt hanches, fesses, bassin et le ventre, le buste, les seins, le torse, ce Ventre sous la peau duquel est déployé le Voile d’Amour, Voile de Déesse, Voile d’Aphrodite, ce Fameux Voile qui vient gonfler et enfler les voiles du Vaisseau en lequel les Amants viennent d’embarquer depuis la Veille, empruntant le Chemin des Etoiles de ce Donjon des Pays de La Fée… Les Voiles sont à présent emplies de ces Vents de l’Infini Amoureux qui a permis la rencontre de ces Deux Anges Ré-Unis en la couche de la Grotte-Ciel… C’est en cette houle naissante qu’après de longues caresses, sentant l’appel de ce Ventre autant Fertile que Fécond à l’approche d’un cycle menstruel, les doigts se font plus sexuels et viennent se glisser entre les lèvres, alors que la langue et la bouche poursuivent leurs ablutions. Cette bouche gourmande vient envelopper, vient parfois aspirer, mordiller, mordre et à l’imitation des mains partant en voyage sur les paysages environnant la vulve, la bouche se déplace et vient mordiller, pincer, sucer, lécher, savourer, manger, goûter, absorber les délices appétissants du corps de Ma-Dame, de sa chair, de sa peau, de son corps… Les doigts poursuivent la découverte, simultanément et viennent plus loin, entre ces lèvres à présent gorgées, emplies, pleines, rondes, volumineuses, et c’est alors que les longueurs digitales et charnelles, osseuses, les doigts d’Étoile pénètrent doucement, lentement, les lèvres s’écartent, les jus les accueillent, en progressant, les doigts glissent dans les soies et les velours des coussinets, continuent doucement ; les coussinets se contractent, se gorgent davantage encore sous l’effet de la pénétration… Le temps précieux s’étire et c’est très longuement que c’est d’un seul doigt que le bonheur des retrouvailles prendra effet… Puis un deuxième doigt, viendra plus loin, Ma-Dame réagit, s’ouvre…, s’offre… Les doigts sont invités à venir, à aller, Étoile découvre le Sacré du Plaisir féminin dans une amplitude Fantastique que seule Ma-Dame peut offrir en Femme-Femelle Accomplie et réalisée à Son Homme choisi… Les doigts progressent toujours et sont progressivement enveloppé par ces délicieuses parois vaginales, à la texture indéfinissable tellement Étoile les compare à un nuage, un nuage de fraîcheurs, un Nuage de chaleurs…, un nuage d’eau, un nuage de vapeurs…, et alors commence une Danse entre La Reine et son amant…, une Danse de Souffles, une Danse de Regards, une Danse de Silences, un Danse d’ondulations, une Danse charnelle…, Cette Danse est un continuum de houles, d’ondulations… Dans un de ces mouvements des Corps Assemblés par le Mariage, Unis par L’Union consacrée de cette Rencontre cosmique des deux Amants voyageant dans le Temps…, dans un de ces mouvements, Étoile cueille les rondeurs d’Or posées sur le drap pour les porter à sa bouche et comme s’il s’agit d’un sexe les glisse dans sa propre bouche, une à une, pour les enduire de salive…, puis les Sphères sont proposées à la Vulve, posées simplement sur elles, pour exercer leurs rondeurs planétaires… Une à une elles entrent, une à une Étoile les logent dans cette intimité de coussinets, de soies moelleuses et de velours vaporeux, Une à Une elles pénètrent en cette Chaleur humide poussées de la pulpe des doigts avec cette infinie tendresse amoureuse, propre à l’Amour infini que les amants se portent l’un à l’autre dans la chaleur d’une confiance infinie de même…, Ma-Dame gémit, Ma-Dame regarde…, son amant est ému… L’effet est immédiat, Étoile est transporté par cette Volupté propre à l’émotion de l’Offrande de son Aimée… La Langue d’Étoile reprend ses caresses en parcourant les haut des lèvres et de la vulve…, aspirant, l’englobant, la gobant, la mordillant des lèvres et légèrement des dents. Tout proche, la longueur de Kristal est sollicitée et après l’avoir imprégné de salive en le suçant, Étoile vient doucement appuyer sur l’anus pour permettre à une puis deux puis trois rondeurs en reliefs de cette longueur claire et transparente d’entrer en Ma-Dame…, L’effet pour Ma-Dame est visible, perceptible. Les doigts d’Étoile attentif à la moindre réaction, glissent à nouveau en tendresse dans le vagin de Ma-Dame ; de l’autre main, les doigts d’Étoile maintiennent la longueur active dans l’anus ouvert et offert, les doigts rencontrent les sphères logées dans le cœur chaud du ventre de Ma-Dame d’Amour qui entonne le Chant du Corps en de multiples ondulations et vibrations profondes chantantes au bout de la pulpe tant de la langue que des doigts…De ses doigts, Étoile engage sa propre danse qui est une danse à plusieurs temps, comme un roulement dans le puits de Velours de Ma-Dame… Les doigts rencontrent les sphères d’or et de Soleil et naturellement, les rondeurs solaires viennent jouer entre pulpe et parois du Velours Soyeux et Chaud… C’est une longue ronde qui commence alors que la longueur de cristal toute proche vient vibrer, toute proche amplifiant cet écho intime du chant des Sphères… Ma-Dame Chante, Ma-Dame Danse, nos Regards se croisent, je l’Aime, je t’Aime… La Musique amoureuse se prolonge, le Voyage est Magique…, Parfums d’éternités… L’osmose est totale. Les Sphères tournent et dansent, virevoltent une à Une dans ce gant soyeux et si merveilleusement velouté pour la main d’Étoile et ses doigts jouant ainsi dans la Ronde des Sphères contre lesquelles la longueur à présent logée dans l’anus de Ma-Dame participe au chatoiement, à La Musique et à la Danse, ce sont alternativement doigts et rondeurs qui festoient dans le Nid Sacré de ces si Douces parois Parfumées. Étoile voyage de son visage et de sa langue dans Mille Saveurs et Mille Parfums, ivre, enivré, il voyage du Regard dans les Courbes et Rondeurs de Ma-Dame de sa langue il donne pleine vie au bouton Sacré, dans son Visage transformé en Paysage de Femme, le clapotis musical du Ventre de Ma-Dame attire le regard d’Étoile, la Longueur Kristal a quitté l’anus de l’Aimée sous l’effet puissant des contractions, et Étoile remarque une rougeur sanguine sur le drap, puis sur une rondeur douce de la naissance de la fesse à l’orée de la vulve et de l’anus… Les doigts d’Étoile sont toujours dans la Soie et le Velours enveloppant, au Cœur et dans le Gant Magique de Velours. Étoile retire délicatement ses doigts du velours des lèvres/dentelles du Ventre de l’Aimée…, ses doigts sont recouverts de sang, de sang frais, de sang rouge frais ! De sang Rouge vif ! Délicatement Étoile chuchote en Amour le fait du saignement à l’Aimée…, Étoile se recule et constate la présence de différentes traces de sang sur le drap gris, notamment de part et d’autre de la naissance des délicieuses fesses de Ma-Dame, sur ces petites rondeurs en fossettes… Rapidement il est évident qu’il s’agit d’un saignement, Le Cycle de l’aimée est proche, il peut s’agir de cela, mais la Force des caresses réalisées durant de longues minutes peut aussi laisser penser à un saignement accidentel, une plaie… Beaucoup d’émotions et de regards échangés, quelques mots et c’est là qu’Étoile constate la présence de larges traînées de sang rouge vif sur son avant-bras, sur ton torse, alors que le sang sur le drap et la peau de Ma-Dame est plus sombre… Légère panique et Étoile glisse à nouveau ses doigts dans le Velours et la Soie de la Vulve de l’Aimée…, du bout des doigts il extrait en douceurs, une à une les Sphère d’Or, elles sont maculées du Sang Rouge Vif de Ma-Dame, Ô Ventre Sacré ! Les traces sur le bras et le torse d’Étoile sont très vives et Étoile quitte le lit prestement pour aller vers la salle de bain et chercher un gant…

P1200703

WP_20171031_08_08_14_Pro

 

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Poésie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Enfin en Feu!, Enfin la Peur! Joie!

Cette galerie contient 89 photos.

Enfin en Feux,Enfin la Peur! Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire