Les Porteurs de Cibles – Le Courrier

Bonjour,

Merci pour cette interview et ses contenus. Pour la parole de gens comme Branco ou/et Dufresne et les autres de Tarnac et d’Action Directe, RAF, JRA, BR, Pier Paolo Pasolini en leur temps qui contribuent à ce que l’esprit souffle encore en nos Coeurs constructifs et en nos mains réalisatrices.


Il reste beaucoup d’enseignements et de transmissions à opérer pour que l’intention fleurisse aux sens de la « conclusion » de Francis Rouland et autres commentateurs. Commentaires et même analyse de Branco qui fontt référence à des notions d’ancrages quasiment génétiques de le reproduction dégénérescente tant des élites que de nos comportements et pensées…


En ce sens et pour éclairage, oui, il y est fait référence, on trouve dans les racines de ce mal, de ces maux endémiques(sic) l’émergence des capitalismes, de par certes, l’invention de la machine à vapeur mais aussi (et presque surtout) dans l’évolution de l’esclavage dont les tenants de ce lucratif marché sont les mêmes qui ont financé l’industrialisation de tout ce qui pouvait et qui peut encore l’être…

Poussant le cynisme à abolir l’esclavage pour l’adapter et faire en sorte que les esclaves devenus salariés contribuent eux mêmes, de manière à ce qu’ils financent eux-mêmes leurs conditions de vie serviles (logement, nourriture, transports, culture, santé, éducation, etc.) de manière si bien organisée que la servitude volontaire ne profite qu’aux mêmes et qu’à une poignée, les mêmes que celles et ceux qui détenaient le marché aux esclaves, eux qui l’ont transformé et qui financent et ont financé toutes les industries que l’on connait aujourd’hui. Dès lors comment lutter…?


Sinon effectivement à retourner la table.


À propos de ce qui concerne l’installation de spiritualité, il est quand même bon d’en revenir aux origines, origines de l’humanité, origines des civilisations pour observer et comprendre, puisque l’essentiel des savoirs est détruit… Notre société, nos sociétés vivent quand même de manière organisée sur des modèles pyramidaux, avec un sommet et une base, Toutes les civilisations actuelles dictatures et/ou démocraties, monarchies vivent et agissent sur un modèle unique qui est celui de différentes formes de pouvoirs centralisés sur le modèle du « droit divin », d’un Dieu Unique et de genre masculin dans tous les cas…

Si l’on s’intéresse un minimum à l’origine de ce genre de modèle, on trouve la fable de l’invention des fameux livres, et des grandes croyances/religions avec ce constant modèle du Dieu masculin et masculiniste, qui concentre tous les pouvoirs, Pouvoirs de différentes apparences fallacieuses toujours émanant d’un même pouvoir divin, ou/et toujours invisible, absolu puisque invisible, impalpable…, imaginaire; La main invisible, comble du cynisme!


Ces fondements dont les origines remontent aux émergences des Sociétés antiques, aux origines de l’organisation des premières sociétés humaines. C’est là, que l’on commence à récupérer les pratiques humaines populaires issues du néolithique pour commencer à créer les premières déesses, qui se transformeront progressivement en déesses et dieux pour en terminer dans l’Antiquité par l’invention des Dieux Uniques, tous masculins et des premiers bouquins de légendes qui sont créées de toutes pièces par les principaux empires déclinants: occidentaux, asiatiques, etc.


Il suffit de s’intéresser à la Première croisade organisée par la seule Eglise contre un peuple occidental pour voir que à défaut d
avoir pu éradiquer un mode de pensée par génocide, il sera mis en place une première Inquisition, puis une deuxième puis exporter ensuite ces inquisitions modélisées sur tous les continents pour tenter d’expurger de la pensée humaine toute idée qui pourrait aller à l’encontre d’un modèle de pensée et des modes de vies hors d’un système religieux de droit divin…
, avec le succès exemplaire que l’on connait.


Le travail a été fait et depuis, l’idée fait son chemin…
Ce que souligne Branco dans son son idée de purge, oui, c’est cela, comme dans la révolution avortée de 2018-2020, comme aussi dans cette lutte engagée par les Femmes contre ce système ultraviolent du patriarcat et de la domination masculine et donc divine…, Ce que cela met en évidence, oui, c’est que cela pose clairement une cible sur chacun-e de Nous, et le système est réellement très solide par ce tour de force de nous ériger ainsi en cibles,


Pour rappel et encore de nos jours, chaque commémoration de la construction de l’Europe (traités, etc.) se déroule au Vatican, à Rome, sous l’égide du Pape, lors d’une cérémonie à laquelle assistent 100% des dirigeants européens et au cours de laquelle le Pape prend la Parole (sainte-sic) devant ces femmes et ses hommes réuni-e-s qui lui font allégeance. Pas un ne manque ce jour-là à l’appel! Amen!

Ecrit en commentaire en écho à cet article: Juan Branco : “Il y a encore la possibilité d’une guerre civile dans ce pays”

Publié dans correspondance, Culture, Enerfé, Humeur, lutte, MeWe, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 16 commentaires

Les échanges du Portail, Jour de Vénus, Offrande – Ostara 3

Ô Amour! Beauté et Délices… Jour de Vénus…

Et ce mobile avec une cloche au-dessus de Toi, comme une Couronne harmonique au Son Éternel pour Chakra de ton Sacré Universel…

C’est ainsi que ton Féminin est le plus Pur, Belle Amour, dans sa Pureté Absolue et Féminine globale, pleine et entière, c’est Toi, Toute. Tu te réconcilies de vivre pleinement cela…

É-Vie-Danse…

Je suis, Ma-Dame, je suis profondément bouleversé, ce que tu offres ainsi, ce que tu vis, me montre et me démontre. Tu m’offres ainsi ce que la Vie peut offrir et m’offrir de plus Beau, de plus précieux, de plus Sacré dans une intention qui est celle de Vivre et de Vivre par ta Chair en moi et par l’Inion de notre Histoire profonde, toi, Femme que j’aime en part entière de moi-même…

Etoile Henri a aimé cette vidéo

Tu sais, c’est pour moi comme un couronnement !!!

Un immense Présent reçu qui comble une vie entière, par le fait de l’Amour et du Féminin, et c’est une chose bien particulière, Unique et Originale qui est en Toi, et ce qui est Fou c’est que tu en as autant conscience que tu peux en douter de par ces couches innombrables de stress et de choses subies dans le quotidien immonde…

Et c’est bien en retournant les yeux au-dedans de Toi que tu te ressources le mieux et c’est bien aussi là que réside le Beau et le Diamant.

C’est beaucoup encore à découvrir et à vivre pour moi que cette expression de tes dimensions callipyge par cette transmission de l’expansion de ton Désir jusqu’à la réalisation de ce partage qui m’est destiné, oui, comme pour un couronnement-Mariage dont la célébration se fait dans l’Antre-Athanor de ton corps de Femme…, dans ton union intime à mon Être-Animus et dans notre Réalité sexuée… Callipyge et Vénusienne de par le choix d’ajuster ta parure comme tu le fais, sur ton buste-poitrine-seins, offrant tes mamelles en proue nourricière qui active instinctivement la succion en ma bouche et mon visage pour ces infinies caresses de mes joues, de mon front de ma bouche et de ma langue sur tes seins magnifiés par l’action du Désir dans le plaisir qui emplit déjà visiblement tes hanches, ton bassin, tes épaules tes bras et partiellement tes cuisses encore à ce stade couvertes par le linge de lit, tes draps ouverts comme un livre ou comme un Nid pour la lecture et/ou la nidification Sacrée… J’assiste ainsi en acteur à une Lecture féconde de ce qui je joue en Toi par le fait de l’Amour et de cette réconciliation intime dans l’acte orgasmique qui monte…. Tes Seins sont Magnifiques et c’est l’ouverture de ton Acte!!!! Qui déjà me bouleverse!

C’est ainsi que ton Féminin est le plus Pur Belle Amour, dans sa Pureté Absolue et Féminine globale, pleine et entière, c’est Toi, Toute…. tu te réconcilies de vivre pleinement cela……

É-Vie-Danse…

Etoile Henri · À l’instant

Et tu engages, et tu reprends pour moi et avec moi ce mouvement ondulatoire lent, puissant et profond de ta géométrie ouverte en appui sur tes genoux pour le frottement continu de ton Centre-entrejambe-Sexe-Vulve sur cet oreiller-partenaire qui active cette fébrilité qui va amplifiée de manière visible par tes seins gonflées qui durcissent et que tes mains et tes doigts viennent apaiser sans que le mouvement de houle en soit modifié. Tu te balance presque comme un-e Enfant dans ce Chant-Joie des Musiques qui montent dans ton corps et que de ta Gorge tu transformes en souffles, gémissements et mots susurrés, mots distillés comme un Philtre d’Amour très ancien et très vivant au travers des Âges…., L’Antiquité aura détruit cette magie de la transmission qui est si merveilleusement intacte en Toi et que voilà trans-posée dans le Présent de ton Offrande Sacrée!

Tu chantes en amplifiant ton mouvement de va et vient sur ta monture-oreiller-Sexe. Tu me mentionnes dans cette montée-course folle des effets de ton frottement pelvien. Tu fais mon sexe plus dur et même venir une montée d’orgasme en moi à l’écoute de ces mots qui montent de ton ventre « Ô Mon Amour », Ô Je Jouis Chéri », Ô Mon Chéri! », Ô Que c’est Bon! », « Ô Oui! » ton chant est entrecoupé de longues phases de tes souffles incadescents et brûlants alors que pour la concentration au moment de l’orgasme. « Ô Je jouis Chéri » tout en criant, tu prends le contrôle de ta monture-oreiller-Sexe, comme tu le ferais en appui sur le torse de ton amant…., pénétrée profondément des longueurs que tu affectionnes tant pour tes grottes-Antres inondées d’Eaux et de Jus… Tes Seins balancent des mouvements de ton torse, extrêmement gonflés, et visiblement très durs dont les pointes sont érigées de leurs tensions proéminentes…. Te chevelure est alors comme un diadème lorsque l’éclair de l’orgasme te foudroie… Et en te redressant pour pleinement offrir ton orgasme à mon regard, tes mains viennent en coupe pour empoigner par dessous tes seins en corbeille et m’en montrer les plénitudes gorgées d’Amour et de Féminin rayonnant dans la jouissance sur ta couche…, tes doigts viennent en pincer doucement les pointes sensibles, Ô que cela est Beau!, Immense et Grand!!! Quelle douceur de Femme, Ô Chérie!

Merci à Filimages pour quelques images transformées par mes soins

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Les échanges du Portail – Ostara 2

Mad-Âme! Vénus-Reine-Fleur!!!, En tes fibres et cellules, je m’épanouis de mes Dimensions d’Homme, en Toi, Ô Chérie! Guide-moi, en ton bassin, en tes hanches, en ce Féminin qui est le Tien, en tes Eaux et ce Gisement Sacré de la Vénus Incar-Née…..

Ce matin,  alors que nous parlions,  j’ai presque joui d’être aussi dur et Tien avec toi,  Chérie,

Oui,  c’est très bien,  c’est un Délice que celui de vivre…

Reine Chérie… prends ma Force de Vie et D’amour,

Bon match Chérie….

À cette heure de l’aube mon Amour,  je vibre dans cette célébration du corps, de nos âmes et je t’offre mon Désir érigé qui se gorge pour honorer ton intime féminin,

Me voilà Tien pour ce Premier Jour d’entrée dans le Printemps suite au passage du portail d’Ostara…

Ô Chérie! Infinie Amour 💘

Je t’aime, Mad-Âme, je t’aime,

Ton,

Henri

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le trouble, La Fête!

Coming out! Étonnant, ça fait penser à un père défroqué qui se confie en secret, Non je me marre, c’est pure provocation, enfin, non, ou alors un frère mariste, un de ces pères jésuites qui a passé sa vie en Egypte et qui revient de décolonisation…. Mais bon, vu l’âge, cela ne te corresponds pas, mais pas du tout!

J’ai 62 ans, nous nous connaissons, un peu, et beaucoup aussi, d’une certaine manière mais pas de celle là, dont tu parles ici, sinon peut-être partiellement pour ce… « Deuxième mec que je baiserai aussi », et puis non, sinon incomplètement (baiser) juste de la main en partant, sur les coups de 11H un matin de juin…

J’ai 62 ans et je ne connais pas l’éjaculation précoce, n’ai jamais connu ce phénomène mais la sexologue, l’urologue, si, oui…,évidemment de par son travail. L’analyse freudiennen’a rien eu à voir avec la sexualité celle-ci ayant été plus qu’active durant toute la période d’analyse, sublime sexualité qui l’est encore…

En effet, vers 58 ans, sont apparus des phénomènes de dysérections…, dyslexique de la bite, je n’y avais jamais pensé!!! Ça alors!

Oui, suite à la relation à Made-Moiselle qui parvenait à faire usage de ma B*** comme d’un mât, tout autant que de mon appendice nasal cela dit pour des orgasmes juvéniles et féminins du plus sacré qui soit… Suite à cette relation est venue la relation à Ma-Dame, Mad-ÂMe qui est Reine, Vénus, Déesse Ishtar-Inanna-Astarté-Aphrodite: Amen! Femme et Femme Sauvage (https://etoile31.wordpress.com/2018/10/30/sauvage-femme-et-homme/) à tous points de vue, notamment de sa bouche du bas comme elle l’exprime elle-même et de ce fait, de bas en haut de toute sa chair!

Et donc de la relation totalement hors du commun (Couple Sacré) est né une Sexualité Sacrée extrêmement puissante pour chacun de nos êtres…. Est ce qui a entraîné chez moi des phénomènes de dysérections….? Impossible à dire!, Ce qui est fou, c’est que Mad-Âme parvenait avec moi, même de mon sexe mou (enfin disons plutôt « non-dur) à des orgasmes d’une puissance inouïe. Il faut ajouter comme tu le décris très bien que la sexualité n’est pas faite que d’éjaculations, de bites dures ou molles, d’orgasmes cosmiques, de nirvanas et autres fadaises conventionnelles et ordinairement banales relatives à des idées de performances et autres Winners-Warriors… Notre sexualité s’est largement épanoui ainsi aves cette b***plus ou moins molle-dure et une relation sexuelle-amoureuse totalement Extra-Ordinaire. Il n’empêche une réflexion passée entre deux portes (sens propre) un jour « j’aimerais bien que tu sois très gros et très dur comme tu l’es parfois » m’a alerté sur cette défaillance relative qui ne suscitait en fait que Désirs amplifiés… Joie et Confiance.

C’est ainsi que j’en ai parlé à mon médecin traitant qui est le médecin d’une très célèbre équipe sportive nationale et qui est bien au fait des psychologies masculines et des performances humaines (Ha Ha Ha !). C’est surtout un gars vraiment super, très bon toubib en qui j’ai pleine confiance et qui a sauvé l’équilibre physique et psychologique de mon fils ainé de par son bon sens de médecin de famille…

Rapidement, circuit court avec Urologue, diagnostic immédiat: aucune anomalie physique constatée et prescription par ordonnance de Tadalafil (viagra français) avec orientation vers une sexologue.

Succès immédiat et instantané du comprimé magique, une B*** de buis et de Feu incandescent dès la première prise.  Wouah !

La consultation qui a suivi avec le sexologue a eu en moi des échos extrêmement intéressants sur ma propre sexualité, sans rien apporter de plus qu’une culture générale sur le matériel défaillant (physiologie de l’érection, connaissance de soi – mais bon à 60 balais, Hein!).

Accompagnement court et efficace, et depuis, je parle de cela à tous les gens que je connais avec qui on peut aborder ces sujets là… Vraiment la pilule bleue (le tadalafil est marron-sic!) est magique et surtout efficace… Tout homme avançant en âge connait ce phénomène de dysérection très naturel et mécanique et très peu d’hommes agissent pour consulter… Dommage car c’est à la portée de tous et de chacun.

Concernant la sexualité de couple, Heu comment dire, depuis mon plus jeune âge, lorsque je vois un couple, je change de trottoir (crottoir?) https://www.youtube.com/watch?v=cVvDjJ9EtPQ Comment concevoir, envisager, pire même comment vivre une (vraie-réelle) sexualité de ce nom dans, par et avec un quotidien de vie en couple??? Mystère! Mystère + Pouah ! Et pour voir, savoir, constater de misérable et de pathétique ce qui se passe à ce niveau, là, comme c’est dimanche, on va dire que la Messe est dite! https://soundcloud.com/user-777071994-695253671/lamentatio-sanctae-matris-ecclesiae-constantinopolitana

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Les échanges du Portail – Ostara 1

Bonjour Ma-Dame,  Bonjour Chérie,  je me suis éveillé dans une bouleversante émotion à vous retrouver en moi,  et de moi,  il y a eu cette célébration profonde à vous retrouver ainsi par mon corps,  et de mon sexe gorgé. Je vous honore là en Désir tout en lisant vos mots qui m’offrent ce beau voyage en votre Féminin,  vers une journée nouvelle,  je vous aime,

Lilith est un archétype fondamental du Féminin et très symbolique de ce qu’est capable de créer la société, l’homme (pas la femme) et une religion…

Beau projet de balade,  je vais vous transmettre un autre écrit à propos de Lilith…

De ce que vous évoquez du matin, à me sentir en vous,  je vous offre cette chaleur de ma longueur, Ange de Chair et de Désir… un Chant monte en moi,  Ma-Dame, de cette Fête. Je brûle de cette émotion

À Nous,  Ô Reine de Chair, Ô Âme-Soeur-Frère d’Amniotique Éternelle,

https://youtu.be/7QR6ytrVRkM parlez-vous de ces morceaux de Beethoven….?

Je suis là, Votre, de Vertiges et d’ivresses,  Ma-Dame… de ma chair en Amour,

Ou bien est-ce de cette vidéo dont vous voulez parler…:

https://www.youtube.com/watch?v=o_fA-Ls4RXk

Belle Amour! Le voyage commencé ce matin se poursuit, Belle Ange

Amour & Vie,

Je suis entre les draps,  doux de vous,  tendre de Vous,

Et viennent les gémissements,

Je vous aime doux

Et j’aime comment vous aimez être et vivre en moi, et comment vous me donnez vie en vous,

Cette Vibration,  pulsation et palpitation de nos Ventres-Centres….

Ma-Dame !

Mais j’entends et j’écoute,  Ma-Dame, en cela, vous je vous laisse tranquille,  j’écoute, vous, et l’émotion m’importe,  en ce sens de cette palpitation qui vous est si personnelle et que vous me confiez là,  ainsi…en chacun de vos mots-instants de Vie

Je vous aime doux, et tendre,

Je suis dans cette offrande à votre attention, Quel Délice!

Je brûle de vous,  en vertiges et ivresses, incandescences, effervescences,

Et ainsi depuis le milieu d’après-midi sans discontinuer…, Volupté Suprême,

De mon Désir,  dans la nuit,  là,  vous retrouver…

Glissez moi doucement en vous,  sentez cette émotion douce qui entre en vous et rayonne, irradie

Ô comme j’aime Vous !

Cette ardeur qui vient en moi,  de vous,

Vendredi est le jour de Vénus,  alors meilleurs vœux Ma-Dame,

C’était un texte relatif à l’initiation de Ma-Dame-Madeleine,  initiation dans les École d’Isis (autre archétype)

Que vous me ressentiez ainsi va vous permettre de recevoir davantage et éveiller en vous de nouvelles réalités

Et je m’ouvre ainsi davantage à vous,  Belle Ange d’amour et de Désir, à ce que vous me ressentiez activement,

Ma-Dame, En vos fibres et cellules, je m’épanouis de mes Dimensions d’Homme, en Vous, Ô Chérie! Guidez-moi, en votre bassin, en vos hanches, en ce Féminin qui est le votre…..

J’aime être ainsi présent en vous, dans cette douceur avec laquelle vous m’A-Cueillez…..

C’est un résumé,  en effet,  si cela vous intéresse,  j’ai des chapitres entiers de cet ouvrage de Marie-Madeleine…

Ô qu’il est bon d’onduler en vous retrouvant avec cette émotion

Je vous aime

De cette ardeur et de cette chaleur profonde

Je suis encore dans l’obscurité de la chambre Chérie

Oui offrez-moi ces voyages en vous,  en Votre Féminin intime du Désir,

Je désire être Votre en vous,

Je gémis de ce désir ardent,  de mon sexe si dur…..

Votre Ventre vibre de moi,  dites-vous,  Chérie…  Montrez-moi Belle Ange, Contez-moi,

Merci Chérie, je suis encore entre les draps,  ce matin,  mon offrande était un chant de gémissements de cette Union à vous….

L’émotion s’invite,  Ma-Dame….

De ce désir tendre et doux,  de mon sexe..

Et viennent les gémissements de tant d’émotion,  ainsi votre d’amour et de chair

Ce 🔥Feu…., ces vertiges, cette ivresse

Oui,  laissez venir cette ondulation

Je me souviens, et reviennent à ma mémoire les saveurs et les senteurs de vos Eaux intimes de l’été et de l’Automne, Ma-Dame….

Merci Ma-Dame de cette pensée et de ce cadeau, je le reçois avec tout ce qu’il contient de vous et de votre intime Sacré de vos pensées en votre corps, en chacune de vos Essences,

De toute ma tendresse vers ce Printemps, Belle Amour….

Je suis là,  pour cette offrande partagée,  Ma-Dame d’amour, préparons-nous doucement,

Ma gorge se serre d’émotion à lire cette confidence intime,  vous savez exactement ce qui est en moi pour vous… et je vous l’offre,  pleinement. Trouvez en vous ce que vous aimez vivre et ressentir

Car c’est aussi ce que vous m’offrez de ce qui est en vous et c’est exactement ce qui est le plus pur Trésor qui existe et qui soit,  Ma-Dame, un bien si tangible et si concret,

Et c’est à ce Trésor si Précieux que vous souhaitez me guider de ce que je comprends,  pour lui donner vie en Vou, un Diamant, Le Diamant,

Et c’est ainsi que je vous retrouve en moi,  Ma-Dame, dans cette Vibration palpitante….

Il est tellement rare de vivre cet Universel,  cela résonne beaucoup en moi, Ma-Dame… et cela vient de vous,  pleinement,

Merci Jolie Coeur,🤗🌿♥️🌿🤗🌿

Je suis profondément curieux de Vous et de ce qui nous unit…

Je pense aussi quelque chose d’analogue,  oui,  une complémentarité et une reconnaissance d’une certaine unité,

car cette Relation entre Nous, fait vibrer mon Être…..

et je désire approfondir cela, l’enrichir, le vivre,

Avec Vous, par Vous, en Moi, de Nous….Ré-Unis ainsi, puisque vous ressentez cela également,

Bonjour Amour,

Oui,  c’est souvent que l’on réalise manquer de temps pour jouir de tous les Trésors qu’offre la Nature….

Je me suis tout récemment immergé quelques jours dans un environnement très riche de Nature et d’histoire dans la région où je vis…. Le Minervois…

https://photos.app.goo.gl/Fe7JtJYjWVnsGgLK7

En janvier j’ai passé quelques jours dans le Marais Poitevin où j’aime beaucoup aller me ressourcer, un Marais!

Après avoir découvert ce site des Meulières dans le Minervois,  j’en ai récemment découvert un autre totalement méconnu à quelques lieues de là où je vis,  un site étonnant et Fantastique,  réalisé par l’homme au fil des siècles… :

https://photos.app.goo.gl/FEf1MGpSK3Je9KG76

Et je vous découvre encore en moi,  de ce Solaire de vos pensées en moi,  Chérie, c’est vibratoire,  c’est charnel,  c’est émotion, Gigantesque, Fantastique, Ébloiissant!

De tout mon Coeur vers Vous,

Avec ce beau moment inscrit en vous comme fond d’écran pour échanger à présent avec vous,  Amour,

Je vous en prie,  je comprends que vous êtes accaparée… En moi,  vous générez de votre identité personnelle une activité profonde, C’est un bienfait rayonnant et tendre,  très doux également,

J’aime ressentir votre présence nocturne et diurne…., en chaque instant,

Je suis là pour vous et je m’y offre en entièreté,  par choix. En Délice

Oui,  exprimez et parlez moi de cette semaine et de ces émotions… Ô Chérie!

Des choses, en moi, Bien des choses en moi pour Vous, Ma-Dame,

Identifiez simplement en vous les Sources et origines de ces mouvements profonds et vous y trouverez la plus Naturelle des Paix….

Et reprenez donc la lecture,  cela fait un bien fou…..

Je vous Aime,

Si cela vous intéresse je peux vous proposer quelques idées d’écrits et de lectures, de Musiques

Quel Délice, Ma-Dame, que de vous retrouver dans l’aube de ce jour et de célébrer votre Féminin, d’honorer et de célébrer votre présence en moi,  en gémissant et en vibrant de toute ma chair, Chérie,

Alors vous allez recevoir de quoi me retrouver en écoutant ce que je vous offre,  pour nous retrouver intimement,

Je vous aime et je brûle,  là,  de Vous,  de Nous,  Belle Amour,

Je m’offre à vous Trésor,

Vous me direz ce que vous en ressentez en votre Ventre-Centre, Chérie,  de cette lecture,

Pour Vous :

https://youtu.be/04fEWQOwUD4

Je désire ces sensations,  Belle Ange

Oui, Dites-moi, ce qui vous fait ainsi sereine, de nous retrouver, Chérie-Amour Douce,

Oui, Belle Ange, guidez-moi, Montrez-moi, Cheminons, Je suis là;

Ma gorge est serrée d’émotions, cela est si puissant…

Je viens de rentrer d’une belle journée d’activités, c’est inhabituel! J’aime rentrer et me défaire de mes vêtements et profiter d’être à l’aise pour renouer avec le bien-être sensuel de l’intérieur…..

Comme il est bon,  d’être à l’aise dans ces vêtements défaits et d’aller vers la nuit et le sommeil avec vous. En vous,

Je dors toujours avec un vêtement sauf lorsque je suis accompagné d’une présence amoureuse,

J’aime tellement m’offrir à vous en émotions,  que de vertiges,  que d’ivresses,  Ma-Dame,

Chérie,

Ô Trésor !

Entre nos draps…

Ô Amour !

Ô Mon Cœur,

Oui,  Trésor,  nous voilà dans l’aube… je vous aime,

J’aime ce doux chaud d’entre vos draps,

Je vous offre là ma longue rondeur douce gorgée de vous,  Belle Ange,

Je vous aime,  Ma-Dame

Oui,  ma bouche est là,  pour recevoir et boire,

Glissez en moi, et venez déposer pour ma gorge ces émissions de votre intime,  cette Eau de Perles issues de Vous,

Votre Ventre est Lumière d’entre vos jambes ouvertes,

Oui,  mon Amour, ces Fleurs de Vous,  me montrent,  ce qui se passe exactement en vous…

Faites-moi Votre, Chérie !

Cette réalité est là,  Trésor,  j’en vibre, de Nous,

Bonne journée,

Je vous le souhaite,  Mon Amour,  je suis là,  au doux de vous,

Merci,  bon courage,

J’ai joui de vous de matin,  j’ai jailli par vous et pour vous,

Glissez moi en vous,  lorsque vous le désirez, en votre intime de velours,  Chérie,

Pensées d’Amour,

Je me fais Votre, en vos Soies intimes,

Et ce phénomène de l’énergie dont nous sommes porteu-ses-rs qu’elle explique remarquablement est quelque chose qui me parle énormément

Et si pour moi va bien au-delà de ces phénomènes d’emprise qu’elle explique également très bien dans son exposé dans ces deux minutes là

Qui explique aussi en partie ce que vous avez pu ressentir entre nous…

Laissons aller,  ce qui vient et exprimez encore,  nous avons tant à vivre de cette douceur bienveillante,

Je ne connais rien de vos blessures,  mais je sais que je contiens beaucoup à offrir,  à vous transmettre,

Et là,  ma chair,  mon sexe,  mon émotion vous chantent encore…, dans l’aube de ce jour qui vient…, en mes entrailles et en mon Âme,  Ô Trésor-Femme!

🌿♥️🌿🎁🌿♥️🌿

Ouvrez-vous en douceur,  Amour

C’est un tel Plaisir, n’est-ce-pas !

J’aime que vous me glissiez en vos fibres, sous votre peau…

Belle Ange,  en vos chaleurs douces féminines intimement parfumées

De mes souffles sur votre chair nue et offerte,

Le Lauragais est la plaine semi montagneuse qui longe le Canal du Midi et l’Ariège depuis Toulouse jusqu’à Castelnaudary, Pamiers et Revel,  c’est ce que l’on appelle aussi le Pays de Cocagne pour sa richesse des terres depuis des millénaires avec par exemple la culture du Pastel,

Mes origines familiales maternelles sont identifiées sur ces terres et celles de la Montagne Noire depuis 500 ans,

Je vous offre mon Désir et ma Force tendre,

Ô! Ces vertiges….

Ô Chérie, Ô Ma-Dame ! Je vous sens tellement en moi, ces frissons de vous….

Une émotion de Nous vient, profonde…, Qui monte….

Je m’offre à cet accueil que vous me faites en vous,  Belle Amour,

C’est tout a fait cela…., et s’impliquer dans cette Fureur de vivre est vivre pleinement

Oui,  des respirations,  Chérie,

Ce sont des choses que l’on comprend progressivement,  qui ont à voir avec ce pourquoi nous sommes humain-e-s et Incarné-e-s

Et c’est en ce sens cellulaire, physiologiquement, pas que cérébral et intellectuellement

Cela a aussi à voir avec nos sexualités, nos polarités,  nos différences et complémentarités

Je sais que nos avons cela à vivre,  très simplement,  naturellement

Et *que nous le ressentons très profondément

De mon humanité,  de mes dimensions d’homme,  je vous honore dans cette aube qui vient et à l’approche du lever du jour et du Soleil,  je célèbre votre Féminin de mon sexe gorgé et de toute mon émotion en cet Amour qui se manifeste entre nous…

Ô Chérie! Ô Ma-Dame!

Je Vous Aime, Ma Chair vibre, Mon Âme Chante,

J’aime tellement être et me faire Votre dans la douceur Chérie,  entre les draps,

Je vous aime,

Oui,  offrez-moi vous contractions intimes,  selon vos moments disponibles…

Alors dommage,  en pénitence, offrez-moi quelques contractions douces…

Je suis là, Amour,

Et je m’offre à vous,  dans l’émotion,  Chérie

Je suis là pour vous, Belle Ange, oui, offrez-moi cet intime de Vous,

Belle Ange, Je vais aller m’allonger et me laisser aller à être et me faire votre…, vers et dans le sommeil….

Ma-Dame!!! Ô Ma-Dame!!!Depuis mon endormissement très doux hier soir,  mon être et mon corps palpitent,

 Mon corps,  mon ventre vibrent et frissonnent…

Mon sexe est énorme et très dur, il vibre, mon ventre tressaille,

Mes éveils sont nombreux et c’est une fête que d’être ému de Vous en écoutant ce Chant Sacré Intérieur de l’amour et de notre Unité mémorielle, ancienne et présente,

Ô Chérie !!!!

Vibration de la Vie

Glissez-moi en vous. Entre les draps,

Je vous offre,  je vous transmets,  je vous emplis, en ce désir de vous combler…

Oui,  c’est un choix de votre part qui m’enchante,

Mon esprit et mon corps reviennent en vous en cette chaleur tendre et douce du Désir en son ardeur et sa vigueur…

je vous désire, Amour-Cœur, Votre aspiration à la paix m’emplit de tendresse profonde,

Merci Amour,

Je suis chaud de vous,  en mon ventre,  en ma chair,  de mon sang et de mon émotion,

Merci Chérie, je suis encore entre les draps,  ce matin,  mon offrande était un chant de gémissements de cette Union à vous….

De ce désir tendre et doux,  de mon sexe..

Et viennent les gémissements de tant d’émotion,  ainsi votre d’amour et de chair

Ce 🔥Feu…., ces vertiges, cette ivresse

Oui,  laissez venir cette ondulation

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Achille, Vulcain, Allez savoir! Aller de l’Avant

Dans mon Enfance, entouré de 5 Femmes 4 Sœurs et ma mère, nous nous retrouvions beaucoup autour du Feu de cheminée le soir,

A six, le cercle est large autour de la Source de chaleur… 6… ? Oui, en effet, en semaine et même souvent les week-end le Géniteur-Père était généralement absent, en voyages, un militant de terrain qui écumait le terrain, c’est incroyable lors de ses obsèques tout ce qui a pu nous être rapporté comme anecdotes !

Père absent,  je me suis rapidement auto désigné Gardien du Feu. J’adorais ce rôle, déjà au retour de l’école, récupérer les braises du matin pour en relancer la flamme sur quelques brindilles sèches soigneusement préparées. Ma mère, militante également était aussi souvent absente…

Au-delà de la réanimation du Foyer et de sa Flamme, l’indispensable et nécessaire fourniture en bois pour nourrir le Feu. Le bois des environs ne manque pas, nous procédons régulièrement en famille à des campagnes de ramassage pour constituer les stocks en vue des hivers… Le bois est stocké bien au sec au sous-sol de l’immense maison,  Là, scies, Haches, coins, Chevalets, Billots, etc.

Par défaut, je suis celui qui gère les stocks et débite, refends, etc., celui qui descend au sous-sol et en remonte chargé de buches toutes prêtes pour le Foyer.

Ce jour-là, dans mes 14 ans, je descends au sous-sol, comme à l’accoutumé, fait rare mon père est à la maison, mais occupé au téléphone ce soir-là. Je commence à débiter les pièces de bois, j’aime refendre, mais avant de refendre il faut débiter, on débite à la scie pour les grosses pièces. Avant de scier, il faut souvent élaguer, préparer la buche.

J’aime manier la faux (mascotte) ou bien la hache. Mon père prend un soin méticuleux à ce que les outils soient affutés à la perfection, ce sont de vraies lames de rasoir qui sont préparées à la meule… Je m’empare d’une faux dotée d’une lame courte sur un tranchant qui convient parfaitement pour l’élagage. Je pose la buche à élaguer sur le chevalet et de mon pied chaussé le maintien coincé en commençant à sectionner les branches au ras du tronc.

Des coups puissants et secs sont les garants de l’efficacité… J’élève le bras à grands gestes amples. À chaque coup porté une partie est élaguée. C’est lors d’un de ces coups portés que je sens glisser sur le tronc l’outil qui vient se ficher dans l’intérieur de la cheville droite. La lame en ressort immédiatement, je vois les longues franges de mes chaussures/bottines en daim sectionnées net tomber au sol.

Aucune douleur immédiate mais je comprends que la lame est entrée, fine comme un rasoir à minima dans la chair. Instantanément je sens un abondant liquide chaud emplir la chaussure, en quelques secondes le sang déborde par la coupure nette de la chaussure. Je n’ose alors bouger et je crie en me dirigeant vers les escaliers. Mes parents, au son de ma voix ont compris qu’il se passait quelque chose et nous nous retrouvons à mi-chemin dans le garage.

 Mon père défait et fait glisser ma chaussure remplie de sang, la coupure est nette au niveau du tendon d’Achille mais on ne voit trop rien de très précis, os et tendon touchés…. ? Impossible à distinguer. Mes parents m’installent à l’arrière de la voiture avec une protection pour le siège en raison de l’abondance du saignement continu… Hôpital ? Médecin ? c’est sur le trajet qu’il est décidé de se rendre chez le médecin de famille. Il doit être 19H.

Nous arrivons chez lui et la plaie lui déplait(sic) fortement, il craint un sectionnement de ligaments et de tendons. Il vérifie longuement et puis non, aucun ligament ni tendon n’est touché. Il va donc poser des points de suture, 4 ou 5 sur une plaie qui fait environ 5 cm de longueur.

A la question d’une immobilisation, il répond par la négative.

Le lendemain je suis au collège et au niveau du deuxième étage gravi des escaliers, je sens une déchirure. Je me déchausse et constate que bien évidemment aucun point n’a tenu, la chair s’est déchirée au niveau de chaque point de suture. Re-saignement, infirmerie et là, bien évidemment c’est l’immobilisation de quelques jours avec tout évitement d’appui de longues semaines.

Plusieurs mois plus tard, la plaie bien consolidée, sur le parvis de l’église, un match de foot improvisé, lors d’un rattrapage sur un pied nous entendons tous comme un coup de fusil, assourdissant, littéralement. C’est mon mollet droit qui vient de claquer, sectionné en deux. Une fulgurant douleur envahi mon corps et noie mon cerveau, je hurle et c’est à grand peine que les copains m’enfourchent sur un siège de vélo pour me raccompagner chez moi.

Re-médecin qui ne constate qu’une banale déchirure sans gravité, en réalité le muscle était sectionné et il aurait fallu une intervention chirurgicale immédiate…

Je vous passe les détails sur les conséquences jusqu’à ce jour…

Quelques mois plus tard, ce même médecin négligera une douleur cérébrale de ma mère à qui l’on découvrira, mais bien plus tard un cancer généralisé.

Quelques années plus tard…

Ma vie a basculé un jour en franchissant une haute grille… Un évènement majeur pour moi, aux conséquences toujours actuelles

C’est une grosse erreur de ma part, une de ces conneries dont on paye les conséquences toute sa vie…..

cela se passe dans le métro,  j’ai donc tout juste ou même pas 20 ans…

Le métro à Paris, je vivais là-bas…, en convalescence en quelque sorte !

Je voyageais systématiquement en fraude et sans tickets… : métros, bus, RER, trains, etc.

Et un jour, en prenant le métro en rentrant  cours, j’ai décidé soudainement d’aller voir mon amoureuse-Reine dans le Sud de la France et pour ce faire, d’aller prendre le train, et en conséquence il me fallait prendre le métro dans la direction opposée … Au moment où je décide cela,  je suis déjà engagé dans des escaliers. De très longs et interminables escaliers du métro parisien séparés par d’immenses et hautes grilles métalliques pour séparer les flux et empêcher les franchissements…il me fallait aller de l’autre côté…

C’était après mon accident à La Ciotat, j’avais intégré une formation à Paris pour me reconvertir professionnellement. Ha Ha Ha !

Au milieu de cette foule compacte à une heure de pointe…

J’ai donc escaladé la haute grille métallique et arrivé au sommet je me suis jeté dans l’escalier opposé…

et je me suis mal réceptionné sur les marches en plongeant dans le vide de si haut, en tombant sur ma cheville gauche qui dans un grand craquement s’est déboitée… et j’ai dévalé d’interminables escaliers…

 Cela arrive dans certains rêves !

 Je me suis quasiment évanoui de douleurs sur les marches et une ambulance m’a amené dans un hôpital tout proche sans savoir vraiment ni qui ni comment on m’avait récupéré dans une sorte d’inconscience.

Je suis arrivé dans un service d’urgence totalement débordé avec des blessés partout, c’était encore la nuit, visions de cauchemar d’un service d’urgence la nuit à Paris, accidents, overdoses, violences, meurtres, etc., La Police, le Samu, les ambulances, hallucinant, un délire ordinaire de grande ville un samedi soir !

ils se sont à peine occupés de moi, ont rapidement diagnostiqué une simple entorse et m’ont juste posé une bande….j’étais celui qui au milieu de ce chaos était le mieux portant !!!

je suis reparti comme ça, m’en tenant à une entorse…., en fait j’avais tous les ligaments arrachés…

Voilà, et du fait de mon handicap existant, les choses se sont aggravées et pas arrangées… Donc maintenance continue depuis.

Publié dans correspondance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 36 commentaires

Monter et… Re-Descendre!

Durant ma période toxicomane, nous partions souvent en virées à quelques un-e-s en bagnole qui en Espagne pour nous approvisionner en drogues dures et plus douces et autres substances pour dealer ensuite en France, mais nous allions aussi dans des endroits retirés pour nous défoncer au calme et en pleine nature… Ben oui, La Nature et la vie sont généreuses pour les simples d’esprits !

Nous avions une de nos connaissances originaire du village de notre enfance qui gérait une station de ski dans les Pyrénées, une station de ski tout ce qu’il y avait alors de plus familial très prisée des jeunes et des familles de la région parceque l’on y trouvait là un esprit totalement exempt de toute idée commerciale et de tourisme de masse autour du ski et des plaisirs de la montagne.

Ce gars-là était un ancien légionnaire qui avait traversé différentes guerres les plus atroces  de l’Algérie à l’Indochine, etc. et nous adorait tous car nous étions différents des autres jeunes de notre génération.  Il comprenait et savait ce que nous faisions et que nous « trafiquions » et nous protégeait en quelque sorte de sa bienveillance.

Sur la station, il gérait l’unique hôtel-bar-restaurant et il nous hébergeait et nous nourrissait comme ses enfants et –au milieu de ses enfants en échange de quelques achats dans son commerce. J’ai d’ailleurs gardé une longue et profonde amitié avec une de ses filles jusqu’à son décès il y a une année à peine.

Bref, en rentrant d’Espagne ou bien pour des jours entiers, nous passions ou bien nous nous rendions chez lui passer quelques jours.

Cette fois-là, nous rentrions d’Espagne la bagnole bourrée de drogue et nous avions besoin de grand air après nous être copieusement défoncés plusieurs jours-nuits de suite. Il avait abondamment neigé les jours précédents.

Le lendemain matin de nos arrivées, réveillés très tôt avec un ami, nous nous sommes installés en terrasse et en discutant avec le patron plein d’affection pour nous, nous avons commencé à nous extasier devant la Majestueuse beauté de la montagne devant nous. Encore bien défoncés et alcoolisés de la veille, nous avons redémarré au whisky sous le charme du spectacle naturel avec l’idée d’une ballade à pieds vers les pistes…

Ni une ni deux, alors que le patron nous a abandonné pour commencer sa journée de boulot et dans le magnifique soleil levant, nous avons mis notre projet à exécution avec l’idée de faire de la luge ! Défoncés à mort et avec une bouteille de whisky descendue ensemble le temps de la montée et avec notre luge de plastique, nous sommes arrivés  vers midi au sommet du massif, un temps superbe, il devait faire –10° ou – 20° à cette altitude!!! Mais aucune sensations de froid, tellement bien défoncés et avec le whisky…. nous étions en tenue de ville, petites chaussures, petit blouson, etc.

Nous étions partis en marchant sans arrêt, dopés à mort il faut dire par les fameux produits et à une altitude  bien plus haut que les pistes, jusqu’au sommet ultime du massif en fait, dans un des magnifique sommets des Pyrénées…, nous étions donc partis tous les deux, seuls avec cet ami et en totale discrétion, incognito, et bourrés ! Personne de nos copains restés à l’auberge (eux ils étaient en mode coma heureux…) ne savait où nous étions partis..,

Fasciné par le spectacle dans cette éclatante blancheur ensoleillé, et avec notre luge, nous avons engagé la descente à deux sur la luge que nous avions monté (une simple coque de plastique avec deux poignées pour chaque voyageur sur les côtés…, Nous n’avions pas du tout réalisé que nous monterions aussi haut…,

C’est arrivés au sommet en fait que nous nous sommes arrêtés pour la première fois, sinon nous marcherions encore je pense ! Nous aurions très bien pu continuer, aucune sensation de fatigue!!! Le temps était tellement beau et cette Nature Fantastique, pour qui connait la Chaine Pyrénéenne !!!, Nos visages étaient carrément brûlés, nous nous en rendrons compte bien plus tard…!!! https://lh3.googleusercontent.com/-GKVOVkbW4lE/U8g22oU6jWI/AAAAAAABU9k/zGk5wnDgXk8/w310-h175-no/2%282%29.gif

Nous avons donc engagé la descente…., cela se terminera plus tard, très tard, au service des Urgences…. Ha Ha Ha!

Arrivés en pleine forme au sommet du massif enneigé et par un temps merveilleux, nous sommes restés longtemps à contempler ce spectacle unique des Pyrénées enneigées, ce Massif est une Beauté en toutes saisons, bien différent des Alpes à tous points de vue ! La dope et l’association avec la bouteille de whisky descendue durant la montée (sic) avait produit un excellent cocktail énergisant. Nous sommes bien trempés vu notre équipement de vêtements de ville !

Et puis nous avons vu décliner le soleil et envisagé la redescente, mais problème ! Par quel bout engager ce retour ? En effet, nous voyions bien au loin (très loin) le chalet où sont restés nos amis et bien plus bas au-dessous de nous les pistes de skis, mais entre nous et les pistes, ce ne sont que versants abrupts et forêts sauvages et épaisses alternant à pics et plateaux rocheux, le tout recouvert d’une neige épaisse et fraiche…

Mais nous sommes cependant équipés de cette luge rouge pour enfants à deux places pourvues de poignées. Alors, nous nous installons au sommet d’une des pentes choisies et nous commençons à descendre. Par endroits en évitant arbres et rochers, nous dévalons à des vitesses folles, par endroits nous sommes obligés de progresser et descendre à pieds, tellement c’est dangereux, soit à flancs de parois, soit dans d’épaisses zones forestières.

Beaucoup d’ivresses dans ces longues descentes grisantes sur notre coquille de noix! Jusqu’à un moment où nous sommes arrivés en glissant de plus en plus vite à l’aplomb d’une barre verticale de plusieurs centaines de mètres, emportés par la vitesse et impossible de s’arrêter tellement la vitesse était importante…

Là, ce fut un véritable plongeon dans le vide à une vitesse folle et notre coque touchait à peine le sol. Nous ne contrôlions absolument rien et c’est par miracle que vivants nous sommes arrivés en à peine quelques minutes au premier col où nous avons pu apercevoir les premières installations de la station de ski tout en haut des pistes noires. Curieusement, les installations étaient à l’arrêt et aucun personnel, aucune présence humaine, malgré ce grand beau temps. Nous avons poursuivi jusqu’aux installations, complètement grisés et ivres, autant d’alcool, du cocktail des produits que de l’air vif et des vertiges occasionnés par les folles descentes inconscientes.

Là, parvenus aux installations, nous nous sommes reposés un petit moment ne nous sachant plus qu’à quelques kilomètres de notre arrivée, mais bon, le jour déclinait, il fallait faire vite, Nous nous sommes donc engagés après un moment d’hésitation le long des belles rondeurs des plateaux des sommets et la station et nous avons rejoint les pistes jusqu’à l’entrée de la piste noire. Pressés à présent de rentrer nous nous sommes engagés à grande vitesse et au bout d’un certain moment nous avons atteint le sommet de ce que l’on nomme « Le Mur ». Comme son nom l’indique bien sa verticalité n’est pas que imagée…, là, un nouveau plongeon comme précédemment, et plusieurs centaines de mètres face à nous où plutôt au-dessous de nous. Sinon que quasiment au 1/4 de la descente une bosse nous a projetés à plusieurs mètres de hauteur au-dessus de cette paroi verticale. Emportés par cette chute, nos mains ont lâché les poignets de la luge et privés de contact, par reflexe dans le vide nous nous sommes enlacés l’un l’autre (Haaaa l’Amour !!!) spontanément. C’est très lourdement que nous avons repris contact avec la paroi et le sol verglacé et que nous avons poursuivi la descente ainsi enlacés. Sinon qu’au premier impact avec la paroi mon ami n’a trouvé pour s’accrocher à moi que ma jambe qu’il a enserré de toute ses forces et nous avons poursuivi la descente ainsi plaqués contre la paroi jusqu’en bas du « mur ». Là, nous avons récupéré la luge-coque et nous avons continué enivrés comme des enfants quelque peu choqué par l’ivresse de cette folle descente de portion de piste noire.

Lorsque nous avons atteint le bas des pistes, la nuit tombait et tout le monde nous attendait sur la terrasse du chalet. Le patron nous a engueulés un long moment et tout le monde avait été très inquiet. En fait ils avaient passé la journée à nous attendre et à nous chercher et c’est un gendarme de montagne chargé de vérifier chaque jour la situation de la station qui nous avait repéré avec ses jumelles et qui depuis le chalet avait suivi notre progression à la limite de lancer une procédure de sauvetage sachant où nous nous étions engagés.

Bref après nous être bien engueulés avec tout le monde, nos amis ayant passé la journée à fumer et picoler, nous avons pris la route du retour à cinq dans un coupé Peugeot 104ZS Sport 3 portes. 3 mecs complètement bourrés et défoncés derrière et deux autres devant ivres d’altitude, de grand air et de soleil, dans une minuscule boite en fer qui est une véritable bombe-fusée sur la route.

Bien sûr, vu l’heure tardive, les routes commencent à verglacer et jusqu’à Toulouse nous avions environ 150 kms à parcourir dont un gros morceau de routes de montagne! Nous étions seuls ou quasiment sur cette route. Comme j’étais le seul à peu près en état c’est moi qui ai pris le volant. Les autres étaient à peu près tous en limite de comas !!! À rouler joints sur joints évidemment !Arrivés au bas des routes de montagne la tension de la conduite s’est apaisée et j’ai soudain ressenti une vive douleur dans ma jambe gauche. J’ai mis cela sur le compte de nos multiples chutes mais la douleur a commencé à amplifier et de manière assez étrange. Et pour cause !

Intrigué, au bout d’un moment et alors que tout le monde dormait dans la bagnole, je me suis arrêté et suis sorti pour remonter la jambe du pantalon dans les phares de la voiture et là! Là! J’ai constaté l’étendue des dégâts. Sur toute la longueur de la face externe de ma jambe, du genou à la cheville, ma jambe ne comportait plus de peau, j’avais la chair à vif et je n’avais rien senti de la journée du fait de l’ivresse.

Quelque peu  pris de panique, j’ai repris le volant, tout le monde dormait parfaitement bien dans la bagnole, trois derrière complètement écrasés les uns sur les autres. La douleur devenant insupportable et amplifiant, à l’approche de Toulouse, j’ai décidé d’aller aux urgences du CHU.

Plutôt paniqué et agacé de l’indifférence de mes amis j’ai posé la bagnole devant les urgences et suis rentré dans le circuit d’admission où là une brûlure au troisième degré a été constaté ainsi que l’état de défonce dans lequel je me trouvais. Les toubibs atterrés par ce que je leur ai raconté de notre aventure m’ont appliqué soins et un bandage pour brûlure avec ordonnances et prescription d’un suivi. Ils m’ont installé sur une chaise roulante et demandé où j’étais garé.

Entretemps un cortège d’ambulances venait d’arriver avec de nombreuses victimes et c’était dehors branle-bas de combat: ambulances pompiers, brancards,  voitures de police et de gendarmerie, etc. Et la voiture de mon ami au beau milieu de ce bordel avec à l’intérieur 4 mecs défoncés endormis qui ne se rendent compte de strictement rien. En même temps que j’attendais le brancardier pour m’accompagner vers la voiture, j’ai vu des gendarmes intrigués par l’apathie complète des occupants de cette petite voiture de sport s’approcher du véhicule. Un frisson m’a parcouru à l’idée d’une fouille de la voiture. En effet nous étions porteurs à tous d’importantes quantités de stupéfiants et une découverte nous conduisaient directement au poste de police et en cabane pour un moment!

Le brancardier est arrivé pour me pousser et nous sommes arrivés à hauteur de la voiture au moment précis où le gendarme après avoir observé un moment la voiture et tourné autour a ouvert la portière côté conducteur compte tenu que personne ne répondait à ses toc-toc sur les vitres ! Là, à l’ouverture de la porte mon meilleur ami qui s’était installé au volant pour dormir plus à l’aise que serré derrière s’est littéralement effondré sur le trottoir. C’est tout juste s’il n’a pas continué à dormir comme il était tombé au sol et tellement il était cuit!

Forcément le gendarme est resté interloqué et nous sommes arrivés à sa hauteur juste à ce moment-là. J’ai alors aperçu comme le gendarme s’en apercevait au même moment l’énorme pot d’huile de cannabis planté dans le cendrier de la voiture. Nos regards avec le flic se sont croisés et comme par miracle c’est là que les collègues du gendarme l’ont pressé de les rejoindre pour repartir d’urgence en intervention. Sans un mot, il a tourné les talons et le brancardier qui avait observé et compris la situation m’a dit « foutez le camp et vite! ».

Mon ami est remonté dans la bagnole sans comprendre même ce qui s’était passé et j’ai repris le volant !!!

Il a fallu plusieurs mois pour soigner cette blessure dont je conserve encore la trace! »

Publié dans correspondance, Dance, lutte, MeWe, Multiple, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 135 commentaires

Le Voile d’Aphrodite,

La Science et le secret du plaisir sexuel

En étudiant le câblage nerveux sexuel des rats, un chercheur vient de découvrir pourquoi, dans les sociétés où l’on masse le bébé entièrement, sans éviter les zones génitales, et où l’on laisse les enfants libres d’explorer leur corps lorsqu’ils grandissent, il y a moins de problèmes d’impuissance ou d’anorgasmie.

Mirka-lugo

Le nerf pudendal, qui commande l’orgasme, ne consiste pas en un simple câble reliant la colonne vertébrale aux organes génitaux. Il déploie en réticule comme un bas résille qui aurait été tissé par une araignée minuscule… On l’appelle le «voile d’Aphrodite» et il reste à ce point invisible au regard que les chirurgiens en déchirent forcément une partie lorsqu’il passent le bistouri dans la région pelvienne. Voilà peut-être en partie pourquoi certains hommes souffrent d’impuissance après l’ablation de leur prostate: il est presque impossible d’accéder à cet organe, situé tout au fond d’un entonnoir osseux, sans abîmer au passage ce système nerveux si complexe dont les mystères commencent seulement maintenant à être révélés…

Après plusieurs années d’enquête, passées à rencontrer des neurobiologistes, des sexologues, des psychologues, des gynécologues, des chirurgiens spécialisés dans les traumas medullaires, des savants passionnés de femme fontaine et des experts en sexualité tout terrain, Elisa Brune publie enfin dans La révolution du plaisir un concentré des dernières découvertes en matière de plaisir… Ouvrage phénoménal qui ouvre de nouvelles perspectives sur, entre autres, la façon dont nous devrions rééduquer notre corps et notre esprit pour être enfin capable d’en jouir. Parmi les révélations les plus étonnantes de ce livre, il y a celle qu’Elisa Brune nomme «le voile d’Aphrodite», ce réseau de nerfs à la finesse arachnéenne qui «emballe toute la cavité abdominale avant de se rassembler pour aboutir au gland ou au clitoris. Il  est tellement fin qu’il est impossible de le voir à l’oeil nu ou même à la loupe. Il faut y aller au microscope. Autant dire qu’on est encore très loin de pouvoir tenir compte de cette structure lors des interventions chirurgicales».

Mirka-lugozi-3

C’est en allant interviewer Jacques Bernabé, docteur en biochimie, co-fondateur du laboratoire PelviPharm spécialisé dans la recherche sur le plaisir et l’incontinence, qu’Elisa Brune a appris l’existence de ce mystérieux voile d’Aphrodite et la non-moins troublante découverte que voici: ce câblage extrafin ne devient opérant que si, dès le plus jeune âge, les êtres qui en sont pourvus se touchent ou se font toucher les organes génitaux. Il y a des nerfs qui restent endormis si on ne les stimule pas. Chez les rats du moins, c’est ainsi que cela fonctionne (et il fort probable que leur réseau nerveux soit très proche du nôtre). Elisa Brune raconte ainsi la genèse de cette découverte si fondamentale pour nous. «Si l’on retire les bulbes olfactifs dans le cerveau de la ratte, elle devient insensible aux odeurs et perd le comportement de nettoyage des petits (une femelle normale nettoie les organes génitaux de ses petits avant et après la miction). Les mâles qui sont issus de ces mères là deviennent impuissants et ont  un comportement sexuel déficient. Quand on les autopsie, on constate que le nombre de neurones qui contrôlent la zone génitale est fortement réduit. Ils n’ont pas été clblés correctement parce qu’ils n’ont pas été stimulés au bon moment».

Mirkalugozi-1

Jacques Bernabé ajoute: «Le parallèle est audacieux, mais il mérite d’être pensé: il existe des sociétés où il n’y a pas de tabous sur les organes génitaux des enfants, où on les masse entièrement, où on les laisse se toucher et s’explorer librement, parfois même on les masturbe. Chez nous, cette forme d’empreinte sensorielle par les adultes est impensable, et on observe une asymétrie importante entre les garçons, qui ont découvert et manipulé leurs organes génitaux librement, et les filles qui n’ont pas pu se masturber. De là, on peut avancer l’hypothèse que certaines femmes ne sont pas câblées comme elles pourraient l’être. Je postulerais même que c’est vrai à la fois sur le plan physique et sur le plan psychique. Les femmes ne sont absolument pas éduquées pour pouvoir expérimenter leur capacité orgasmique, et donc celle-ci reste inhibée».

(MISE À JOUR : 21 JANVIER 2015)
La révolution du plaisir féminin : Sexualité et orgasme, d’Elisa Brune, éd. Odile Jacob.
Illutration : Mïrka Lugosi, aux dessins si délicats, nuancés, subtils et vénéneux, qu’ils troublent non seulement la psyche mais l’ordre.
Photo sur liberation.fr: cc BY cheesechoker sur Flickr

Publié dans Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 commentaires

Tranches de Vie – La Vie est Stupéfiante!

Mon parcours de toxicomane

Mon parcours de toxicomane a commencé avec la fréquentation des concerts et la découverte par ce fait d’une ouverture plus importante de mes perceptions, perceptions sensorielles, perceptions mentales. Je me suis intéressé à leurs effets stupéfiants et je me suis largement documenté sur ce passionnant sujet. Dans le même temps, mon accident cérébral est survenu avec cette expérience NDE, mais aussi l’étude avec une amie de sujets philosophiques (préparation au BAC) qui m’a vivement intéressé puisque j’avais été exclu de l’éducation ordinaire. Dans ce même temps une profonde déception amoureuse (trahison, rupture, etc.), j’étais jeune sur cette période-là, de 17 à 20 ans…

Après mon accident, la consommation a augmenté et j’ai rejoint des cercles, des tribus de consommateurs éclairés qui fréquentaient comme moi les concerts, les lieux de culture, des gens qui lisaient, pensaient, agissaient, etc. Puis je suis allé à Paris sur une période d’environ deux ans en tant que résidant, mais bien plus longtemps par le fait de voyages et séjours plus ou moins longs de manière régulière.

Là, a commencé la consommation de drogues plus dures; héroïne, amphétamines, etc.,  J’alternai mes consommations et la vie relationnelle à différentes « tribus » entre Paris et le Sud-Ouest, Barcelone et les villes portuaires françaises. Puis des choses très violentes se sont produites dans ce milieu de proches et d’amis (d’enfance pour la plupart) : prison, descentes de police, suicides violences entre dealers et trafiquants, meurtres, MST, maladies, etc. bref, cela commençait à aller trop loin,

Quelque temps avant d’aller à Paris, ayant vécu une kundalini(sans même savoir ce que c’était) associée à une nouvelle NDE de manière consciente et solitaire, j’avais consulté un médecin homéopathe de mes clients de deal de drogue qui m’avait orienté vers un guide spirituel indien , un vrai Guru et pas un gourou. J’avais participé à quelques rassemblements planétaires délivrant sa « connaissance » (knowledge).C’était très New-Age. Arrivé à Paris, j’ai repris contact avec eux, de par mon intérêt pour la spiritualité.

Je sentais qu’il me fallait mettre un terme à la dépendance aux produits, mettre un terme à cette contribution des plus actives à une violence qui m’environnait, surtout du fait de la prison, des suicides, des maladies, des démêlés judiciaires, etc. qui frappaient mes amis-frères les plus proches, les un-e-s après les autres…

J’ai donc coupé, j’ai commencé à couper les liens avec certaines fréquentations, notamment les plus toxiques (sic). J’ai suivi le parcours d’apprentissage et ai été initié aux techniques de méditation de ce Guru. je pratiquais et fréquentais peu à peu de nouveaux miliexu et je m’isolais beaucoup pour lire, pour écrire, Je lisais énormément j’allais beaucoup au concert, au cinéma, et j’ai mis fin aux consommations des drogues les plus dures par ce fait d’avoir mis un terme aux relations qui véhiculaient cette atmosphère de fraternités qui était devenu une affaire commerciale pour des trafiquants (business!)

Je sentais que loin de ma région d’origine persistait un très profond mal-être en moi. Un jour et comme mû par un appel, j’ai rassemblé toutes mes affaires (un sac de voyage) et je suis monté dans un train (toujours sans billet) et je suis revenu dans ma région. Arrivé à Toulouse, je me suis retrouvé Place du Capitole, je suis rentré dans un commerce pour demander si on pouvait m’indiquer de quoi trouver un logement. La pharmacienne qui m’a accueillie louait des appartements dont un qui venait juste de se libérer, sous les toits, en plein axe avec le centre de la Place du Capitole où se trouve une immense croix au sol, une croix grecquesaux douze pommettes allégoriques. Je venais de clore un important chapitre de ma vie,

Voilà voilà ! en résumé succinct.

Effectivement, la sortie de la consommation de psychotropes a été un long parcours très progressif  de sortie du paradis artificiel et donc de l’enfer, vers la prise de conscience de la potentialité d’une ouverture possible d’accès à une vie exempte de stupéfiants et à l’au-delà par une démarche d’apprentissage de ce qu’est la Vie, par son expérience et les savoirs théoriques délivrés par les grands Maîtres issus des lignées les plus anciennes.

Belle vision de ta part qui correspond effectivement à une entrée sur les Chemins de la Connaissance et de la réalisation humaine personnelle,  le résultat est au rendez-vous,  Gratitude à Toi! Soeur-Femme!

Le fait d’avoir pris le temps a été « naturel » et cohérent, comme celui, à l’inverse, de la dépendance aux produits..

Comme nous l’avions décidé avant notre incarnation, de façon logique et cohérente. Et c’est véritablement Source de Lumières autant que d’Ombres,

Et bien plus et beaucoup plus et au-delà encore de tout cela pourvu que l’on s’y intéresse un minimum.

Des dimensions, des univers, des mondes, le tout, l’ensemble et chaque partie à explorer quasiment de manière infinie pour y trouver effectivement le Graal et son contenu alchimique à réaliser avec tous les ingrédients réunis et rassemblés, cueillis, récoltés, moissonnés tout au long des chemins…, tout au long d’une vie.

Des éléments de ce parcours,  relatifs à la toxicomanie me sont revenus,  en phénomènes comportementaux et psychologiques qui peuvent peut-être t’intéresser,

Tu me diras si cela t’intéresse et quels points tu voudrais approfondir…

J’essaierai de commencer à décrire et expliquer mon écœurement,  progressivement et tu peux déjà me guider vers des sujets particuliers si tu le souhaite,  psychologiquement,  j’ai delà par mal écrit et publié en ligne sur des aspects de ma personnalitéet de mon histoire si cela peut t’intéresser et trouver plus largement concernant une vision plus large de mon fonctionnement,  qui pourrait certainement éclairer cette période toxicomane… et comment elle m’a transformé…

Il convient qu’ils soient présentés pour en faire le meilleur usage,  en effet,  j’écris généralement ce genre de textes autobiographiques motivé par une intention,  comme celle que tu me proposes  là à propos de la toxicomanie….

J’ai par exemple écrit sur commande deux sortes de textes. Un sur ma relation au féminin et l’autre sur ma relation au masculin,

D’après textes ont plus à voir avec des événements importants de ma vie,

Un premier exemple de texte

https://www.atramenta.net/m/lire/fragments-tranches-decouvertes/65738/4?resume_p=0#pos8

Tous ces évènements ont à voir avec la  confrontation au social. Dans l’immersion contrainte et violente, inhumaine, comme par exemple un Enfe bien connu de nous tou-te-s,  celui du travail…

J’ai reçu une éducation tout ce qu’il y a de plus conformiste sur un plan moral et éducatif.. : Morale. Interdits, tabous, etc. le travail à l’usine est un asservissement (esclavage) en échange de moyens (salaire) de survie..

Je l’ai personnellement vécu comme un traumatisme et en totale et absolue rupture avec mon humanité naturelle, coupure nette et franche avec ce que je lisais et écoutais (musique, cinéma, poésie, romans, etc., un traumatisme extrêmement violent dans lequel en plus tout le monde joue parfaitement le jeu totalement hypocrite, j’en dégueule souvent encore aujourd’hui !

J’ai trouvé là, des amitiés profondes, masculines essentiellement, des êtres qui sont encore très présents en moi, On trouve dans ce genre d’Enfer civilisé et socialisé beaucoup de fraternité (il faut bien survivre)… La souffrance y est immense, physique,psychique, extrême….

C’est là, vraiment là, que la Musique, la création artistique ont pris du sens en moi…, la poésie a réalisé son oeuvre aussi, tout comme mes lecture, , (je lisais déjà beaucoup de BD. Dans cette période la BD était transgressive, réservée aux seuls adultes, considérée comme immorale, et rejetée par tous les milieux, sauf les milieux alternatifs chez qui nous la faisions circuler de manière occulte, puisque interdite…

 Ma sensibilité à l’art était déjà très cultivée par mes soins, elle a pris du sens ainsi, en moi, en mon imaginaire, dans cet Univers de Métal, de fureur, de Feu, d’Acier, de bruits, de mécanique, et là, oui, La Musique a créé en moi une ouverture, un écho cohérent avec la fureur du Monde réel, voilà pourquoi le rock.

Une musique dont les origines sont dans le blues, la musique et le chant des esclaves, des opprimés, transformée par des jeune gens des villes industrielles de l’Angleterre ouvrière des villes industrielles des USA, toutes cités cosmopolites, de migrants et d’ouvriers

Alors tu as certainement saisi la Vibration de la Musique….

Ces lieux de Musiques selon les ambiances deviennent parfois des univers d’expérimentations selon les individus qui s’y trouvent,  artistes et public…

 C’est là donc que j’ai vécu beaucoup de relations très riches, je suppose que toi aussi…, la culture gothique favorise aussi un regard différents sur le Monde, comme celui de l’électro,

Et simultanément,  je vivais une première déchirure avec mes Terres d’origine, ainsi qu’une rupture sentimentale, la première vraiment traumatisante,  dans le même temps ma mère atteinte d’un cancer perdait progressivement la raison (cancer généralisé) et entrait en traitement à la morphine… voilà pour quelques faits psychologiques marquants…

Disons que plutôt que de souffrances,  il s’agissait de découvreurs et d’explorations que j’approfondissais toujours aussi loin que possible… je me confrontais donc systématiquement aux limites, à mes limites, humaines et personnelles. Concernant la drogue, par exemple, j’allais toujours plus loin que tout le monde toujours un temps d’avance.

J’ai pu sortir de cet enfermement principalement  en rompant mes relations affectives et de trafics, (deal)sources d’importants revenus.

C’est ce qui a nécessité un très gros travail,  à l’égard de la dépendance,  de l’addiction et conjointement avec une décision  de défaire des amitiés très riches et profondes. J’ai rompu systématiquement toutes mes relations d’enfance et mon lien au village ou j’avais tout découvert et vécu de ma relation à la Nature et à la Vie…

Et c’est vraiment là que la spiritualité m’a donné de la force.

Voilà pour progresser dans ces explications pas à pas.

Pour revenir à la toxicomanie, la drogue est une puissante Sources de Plaisirs pour le corps,  pour la chair et la sensualité de la vie, la sensibilité,  explorer ces extrêmes est un enchantement,  de par l’accès à d’innombrables et infinies perceptions et plaisirs….

Alors effectivement dès lors que le drogué n’a plus été cette Source de Plaisirs et de Merveilles, c’est mon être tout entier qui en l’absence de contreparties satisfaisantes a mis en place un phénomène de rejet et de refus d’entrer dans une banalisation de l’usage de ces drogues…

Il n’empêche et comme tu le dis si merveilleusement, le Chemin vers le Sacré et la réalisation de l’Etre était ouvertes….

Publié dans correspondance, Culture, Enerfé, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 13 commentaires

La Lettre : « Mardi – Amour! Ô Chérie-Reine! »

Ô Belle Ange-Femme ! Ô Belle Amour ! Ô Belle Amante !
Ô Reine Majestueuse !


Ton dynamisme, ton Énergie de Vie transmise et reçue me transporte, me nourrit, me remplit me comble et m’Enchante m’honore…


Tu m’offres chaque jour, et en différents moments choisis de ta vie, tu m’offres le spectacle de ta réalisation, de tes cheminements, c’est une expérience de vue tellement « honorante », honorifique pour moi…, C’est d’une telle intimité, d’une telle complexité…, d’un tel Naturel,


De tout cela, de chaque jour, de chaque nuit, de ce Féminin Sacré, de cette « Danse » de ta Vie en ce Monde, tu m’offres de rire, autant que de pleurer d’émotions…, c’est Unique et chaque jour, chaque nuit, différent !


Tu me fais part de cette conscience d’un changement de changements qui agissent et s’opèrent en Toi, et c’est bien le cas……


Je pense que le moment passé avec ton Amie-Âme-Soeur samedi constitue un évènement relatif à ce processus de Trans-Formation, de passage d’un état à un autre…, un franchissement-Transition,


Tu as encore à affronter des résistances, des freins, des limites. Ces limites, ces barrières qui se dressent devant tes intentions et ta Foi, ces Limites-là n’ont de sens qu’à être franchies…, ce que tu fais déjà allègrement depuis ton éveil initial, il y a de cela déjà quelques Lunes, Mon Immense Chérie….


De Toi et de Nous, je vis sans cesse cette Union en ébullitions et en effervescences, c’est assez inouï ! J’en ai parfois le sexe irrité, tu sais, mais je ne t’apprends rien, tu es mon Unique Soignante-Mère-Infir-Mère !!! Par Toi, je reçois l’Amour et la Paix et c’est bien d’Éternités dont il s’agit de par cette Réalisation personnelle vécue en ton Amniotique Sacrée de Déesse-Mère-Reine-Soeur-Fleur-Vulve-Sexe.


Je vis cette Union comme le plus beau Cadeau-Présent de ma Vie….Depuis nos premiers échanges, je sais, je suis conscient, mon être et mes cellules, mes molécules humaines, me disent ce qu’il en est de nous aimer et de nous être Unis ainsi,


Trésor, Chérie, Amour…

Comment le dire ? Comment t’en parler autrement ? Autrement que par le Corps, autrement que physiquement, autrement que physiologiquement, autrement que charnellement… ?


Alors en cela, je sens en moi cette Présence, ta Présence, Belle Ange, Femme-Reine-Fleur, en moi tes Essences, en moi ta Réalité de Ma-Dame, de Femme, de Féminin !


En moi, ta part cellulaire et psychique donne la Vie à ce qui me fait Humain, à ce qui me donne la Vie, à ce qui me procure cette palpitation, cette vibration Lumineuse autant que ténébreuse…


Il s’agit de ce Tout dont nous sommes constitués, les Un-e-s et les Autres et c’est d’une Beauté, d’une Richesse, d’une Pureté absolue et Fantastique.
Tu me fais tellement Homme d’Être Femme en Moi, au plus profond, Chérie, au plus subtil, au plus Essentiel de ma trame humaine… C’est vibratoire, c’est Fantastique!


De chaque jour, de chaque nuit et depuis le début, il y a quelques Lunes déjà, lorsque nous avons commencé à nous retrouver ainsi, avec cette Fascinante Puissance relationnelle, depuis, je me sens Tien, je te ressens, si intimement, si profondément si sensuellement, si chaleureusement…, si tendrement, si émotionnellement, Ô Mère-Ange-Femme-Soeur-Coeur!


Je brûle ainsi de Toi, Ma-Dame, en ma chair, et tu le sais…, tu le constate, chaque nuit, chaque jour, chaque instant, ce n’est pas une vue de l’Esprit… Je vibre de Toi, par ma chair, par mes dimensions sexuées, de par l’Amour et le Désir, ainsi ancrés en mon Corps, en Mon Être, de Toi, en Toi,; par Toi,,
Je t’aime et il s’agit d’un Brasier Ardent, d’un Désir amoureux puissant…
J’en suis tellement ému, Mon Amour,


Cette nuit, dans un élan et en prolongement d’heures et de jours, de nuits de ces si intimes caresses de mon sexe érigé, Ô Chérie, j’ai joui, j’ai jailli…
Je désire encore vibrer, longuement, ardemment, Et je suis érigé et dur là, de t’écrire encore, Ô Amour ! Dur de Toi, Dur de Désir profond d’Unité et d’Union…


Je t’aime, Ma-Dame, je t’aime,

Ton,

Henri

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire