Affichage Textuel…..

Bonjour,

A titre d’information, voici les consignes qui seront en vigueur et affichées sur le mur auquel Ma-Dame fera face durant la punition d’accueil (appuyée à la table devant un miroir).

 Je te propose de me faire parvenir tes écrits, sans discontinuer et selon l’inspiration, durant la durée du séjour de Ma-Dame…

 Par ailleurs tu pourras lui écrire, il y a ici deux Pc connectés. Elle y aura accès à loisir.

 Ca y est, les textes imprimés ont été placés dans les lieux prévus sous la forme de feuilles pliées en deux.

 Henri

  Lire la suite

Publié dans correspondance, Dance, Humeur, Non classé, Rézos, Textos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

La Bourgogne Dorée – Partie 3 et Fin

Ma longueur glisse doucement entre ses lèvres au moment où je bascule, sous l’effet de ses mains sur moi, à mes reins et à mes fesses, en m’invitant en quelque sorte à une transition, sa bouche emplie de cette chair gorgée de sang chaud, ma chair nourrie de son Féminin et de son si beau Désir

Ses yeux sont toujours couverts de ce trait noir qui voile son Regard lui permettant de laisser libre cours à ses sens et c’est bien de cela dont son bassin Danse, cette houle qui fait ondoyer son ventre, depuis son torse jusqu’à ses pieds qu’elle vient dedélicatement poser sur le bord du matelas, de Notre Couche…

Maintenant ce Feu dans le Silence de la pièce baignée dans le clair-obscur de la chaleur de l’été, je l’observe sans un mouvement ni un geste, placé au niveau de son épaule et me relevant légèrement pour assister au Spectacle Unique de ce Féminin en expressions intimes….es seins sont magnifiques, arrondis en parfaites courbes dans cette positions et animés de mouvements de désir qui font lever les pointes et frémir la peau…. Ses bras bougent légèrement en aveugle comme pour trouver une présence, ma présence, celle de l’Homme fruit de son Désir, la Présence et l’ardeur, ses mains cherchent dans l’air vide en commençant à balayer de part et d’autre de son buste, devinant quand même ma présence dans une sorte de jeu…. J’apprécie alors toute la finesse de sa gestuelle, de son élégance et de la finesse de ses membres, de ses poignets, de ses mains, de ses doigts….
Elle trouve le contact avec ma hanche et je me baisse, je baisse mon visage au-dessus de son buste, au dessus de sa Fantastique poitrine offerte, ses seins magnifiques comme posés en deux boules de pâte à pain dorées, rondeurs de mie moelleuses mordorées et brillantes de reflets d’une faible lumière captée depuis les rideaux à peine entrebâillés… Et visualisant ses frissons qui la traversent, la foudroie, autant qu’ils la parcourent en tous points de son être et comme pour signifier un point de départ de mon prochain voyage, c’est à sa bouche que je dédie ce premier contact de ma bouche avec son corps ainsi dans l’abandon…. (Ô Mon immense Amour!) Et c’est avec une Gourmandise suave, douce autant que Sauvage que je l’embrasse en prenant pleinement possession, de par ma position dominante, de son bouche que je la force presque à ouvrir largement pour la pénétrer de tout mon Désir amoureux sans limite…, ma langue entrant en Elle…., sentant comme une réserve de réticences et peut-être de peurs… Je prolonge ce baiser langoureusement en venant de mes mains à son buste, à ses flancs pour empoigner ses seins par côtés et venir, de mon visage accompagner la caresse et la bénédiction de cette offrande nue, féminine, maternelle, Femelle, ma bouche va d’un sein à l’Autre, prenant soin, bien soin d’effleurer, de parcourir en souffles et légers mouvements de langue et de mes lèvres allant d’un mont à l’autre fêtant joyeusement cette vallée entre ses Seins où m’est offert de cueillir une Rosée d’été, une fine rosée de transpiration Femelle, savoureuse de finesse salée et fraîche…., ma bouche et ma langue prenant bien soin de…ne ni mordiller, ni pincer…
Mes mains sont déjàt à sa taille, alors que descend ma bouche… Mon sexe est dur et gonflé et c’est sa main qui vient, ses doigts, pour s’en emparer alors que ma bouche est déjà à son nombril, (Ô Mon Amour!). Mon sexe durcit entre ses doigts, mon bassin en ondulations proche de son visage… et un mouvement de sa main s’empare de moi, de mon être…. Ma Bouche est déjà à son dessous finement orné d’une dentelle dont je parcours la lisière du bout de la langue…., mes mains sont à ses hanches, et doucement lesparcourent, à plaine mains en allant, voyageant des cuisses à la taille…. et c’est alors que das sa main mon sexe érigé devient énorme et à la limite d’une jouissance de tant d’émotions et de volupté que je glisse le long de son corps pour venir m’agenouiller au sol, entre ses cuisses, mon visage déjà au centre de sa Fourche Sacrée d’où montent ces plus capiteux Parfums intimes…. Mon visage est déjà à découvrir les douceurs de l’intime de ses cuisses, de chacune de mes joues, mes mains forçant délicatement et ouvrant fermement ne faisant qu’accompagner son mouvement offrant largement l’ouverture du compas de ses jambes….ma langue est à ses aines, et je la lèche, découvrant au filtre du fin tissu les humidités de ses sécrétions abondantes.mes mains largement ouvertes glissant sous ses fesses et s’emparent ouvertes de son bassin en la soulevant et c’est lentement, longuement que je fais glisser le dernier rempart de sa nudité complète, alors qu’abandonnée et rejetée en arrière, vibrante elle gémit, …
Ma bouche, mes lèvres accompagnent le parcours du vêtement à l’intérieur de ses jambes et jusqu’à ses pieds délicats qu’elle relève et soulève dans ce mouvement si érotique de tout son corps… Reprenant sa position, c’est davantage ouverte et cambrée qu’elles’est positionnée pour offrir une aisance complète à mon visage à ma bouche et à mes doigts….je prends progressivement et intuitivement possession de son intimité, de ses lèvres, de sa vulve, de son anus, de son périnée….
C’est de ma langue que très longuement je viens découvrir le relief de ses lèvres, de ses aines, de sa fente, de sa vulve, je bois beaucoup en cueillant une abondante cyprine que je mêle à ma salive pour aller plus bas et inonder son sillon, son anus, enduire tout cet Univers féminin, de la naissance de ses fesses, jusqu’à son clitoris minuscule que je parcours de la pointe de ma langue en fines pressions patientes…., puis ses mouvement appellent à une pénétration, c’est donc de mon doigt que je viens donner suite pour commencer… un doigt qui vient découvrir la délicatesse de chaque contraction qui le guide, une contraction, puis une autre qui m’invite, qui invite…, l’émotion m’emplit, je chavire alors que je découvre les merveilleux effets de ce contact si intime entre ma bouche et son ventre, ventre et grotte-Gouffre, Antre intime que je pénètre doucement, longuement, lentement… Son intérieur est si doux, son Antre est si chaud…. La Belle est trempée et Coule et ma langue n’y suffit plus à absorber et boire….. Je la Fouille, je la pénètre et elle bouge et elle Danse, Danse, Danse…. Son ventre appelle et ses gémissements, ses halètements de Femme Sauvage et femelle aussi, brûlante,… ses jambes ses cuisses, palpitent et battent, appelant une pénétration, pour remplacer autant ma bouche que mes doigts…. La Belle appelle à présent à être prise…. emplie, pénétrée, envahie, remplie…Satisfaite….
De sa légèreté, je la retourne sur le lit avec fermeté et je défais le noeud du bandeau pour m’emparer sèchement de ses poignets que je réunis à ses reins en nouant le bandeau autour de ses poignets, ses fesses frottent alors contre mon bassin et mon sexe…. La voilà ainsi livrée, fermement plaquée de son propre poids sur la Couche d’Amour…. Elle est ouverte et cambrée alors que mon sexe vient palpitant battre contre sa vulve et ses lèvres gonfléesque mes doigts viennent à peine de quitter, de quitter des coussinets gorgés et veloutés….. entre ses cuisses fermes aux muscles à présent tendus par la position et une douceur caressant toujours aussi veloutée de l’intérieur de ses cuisses contre et entre lesquelles mon sexe voyage…
Je sais mon amie bien équipée et connait bien les secrets du lit et c’est juste d’un mouvement en dévissant une des têtes de lit que j’accède directement au premier objet qui vient un long plug d’acier que je porte immédiatement à ma bouche alors que mon sexe va et vient à présent entre ses lèvres. Elle bouge et ondule de ses hanches en s’offrant largement…. Au dessus de ses reins, de mon visage je fais venir en ma bouche une abondante salive et alors que mon sexe trouve naturellement l’entrée de son ventre sans aller plus loin pour autant, je joue de ses mouvements de mon gland entre ses lèvres et libère un long jet de salive épaisse et abondante au dessus de son sillon….Réaction à ce contact, mon gland pousse doucement et c’est au moment où la masse de salive arrive au niveau de son anus que du plus, je viens enduire son anus en poussant la ronde longueur annelé en elle faisant venir un cri étouffé et des gémissement au rythme modifié….J’enfonce la longueur d’un mouvement lent, un anneau, deux anneaux, trois anneaux jusqu’à la base….. De ma longueur, juste guidé de deux doigts ma Longueur entre en Elle, de ma Rondeur qui alors se dilate,
Ton,

Henri

Publié dans correspondance, Dance, G+, Non classé, Rézos, Textos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

De ce que la Nuit Offre,

fbb90f3f-2ff7-49af-8067-18ff98fe7525

Belle, 

             Ô Fleur-Reine, 

                                  Ô Perle-Mère,

                                                           Ô Soeur d’Automne,

                                                                                           Ô Bijoux de Chair,

Belle,

                                                                                                                        Ô Rosée de Vulve,

 Je te disais hier soir, Être vide d’inspirations, Être sec et dépersonnalisé de cela…. Je m’en suis endormi en paix….. La nuit est venue et me voilà, inspiré de tes Silences, inspiré de ton Silence, Puis la Nuit s’est ouverte, comme une Aube, comme un voile,

 Alors je voyage, comme tu le vois  ou comme tu peux le voir ci-dessous la Bougie est allumée…Sa Flamme est curieusement très vive et nourrie….

tumblr_my0szjcbdj1t83lmuo1_500

 Je te sais et je te sens moins inspirée également, inactive avec moi en cette matière de l’intime inspirant, je te sais ailleurs, je te sais habitée, inspirée….ailleurs avec ces dimensions si belles que je méconnais ainsi beaucoup de toi et qui te font si Belle, celle que tu es et que j’aime, Belle, Femme Libre, Femme Sauvage… Nous partageons ce goût des autres, ce goût de l’autre choisi, intimement, dans le Secret de notre intime…

Je sais aussi que ta disponibilité est accaparée par tes projets en cours, de différentes natures personnelles qui absorbent beaucoup de concentration et de ton énergie…

Nous allons bientôt nous retrouver et là, je dois dire que je suis inspiré, je sens ce qui est en gestation…, en moi déjà et qui sera peut-être nourri de toi, selon tes envies, idées et souhaits, qui sait… Sinon, je ne manque pas d’imagination et d’idées, elles germent actuellement et fleuriront d’ici là, au moment et sur place!

9130fe15-3c3b-4769-aca9-c5c003dac7ee

ton absence est en moi un Miel… que je déguste en Saveurs et qui diffuse, tant ses pollens qui le Comp-Ose, que le Soleil qui a baigné chaque Fleur qui a produit ce même pollen, En moi, Belle, il y a même de ce Miel, chaque substance Terrestre dans laquelle les racines de chaque Fleur ont puisé, ce qui est ensuite venu produire la Sève qui a nourri chaque Fleur butinée, et tu comprends d’autant mieux que j’ai sur ma peau la sensation de la fraîcheur de chaque goutte de Pluie qui a arrosé les forêts voisines et les terres arables, sauvages et autres environnantes, Eau drainée ensuite jusqu’aux plaines. Voilà en quoi ton Absence est Présence…. Je m’en satisfais à t’en faire part… Je t’en sens plus proche alors que plus haut je dis te savoir ailleurs en une absence qui pour toi est justement une intensité de qui tu es et ce ce que tu en vis….Un Intensité de ton Féminin qui s’épanouit et qui s’exprime; et en cela, en moi coule le Miel, de ce qu’en sororité et Amour tu m’en rapportes et que je cueille avec une autre image qui me vient, c’est celle de la résine de Pin que l’on récolte patiemment et longuement, ainsi que la sève de l’Hévéa sur les troncs majestueux ce ces vénérables arbres…

Oui Ton Féminin est ailleurs pour cette Inspiration Sacrée qui te fait pleinement  celle que j’aime, ce Fruit mûr de ta Chair et de ta propre rencontre avec ton Âme

Belle, 

Je voulais te dire,

Je t’aime Belle, je t’aime,

Ton,

 Henri

f0335bc3-2eda-408b-800e-3776ad582b1a

 

https://photos.app.goo.gl/vzPrsDBS4TiM5XWU6

Publié dans correspondance, Dance, G+, Humeur, Non classé, Rézos, Textos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lectures Inspirées – Anna de Noailles

La chambre noire

 Tu me regagnes ainsi, avait-elle demandé

En pleine obscurité tu seras mon escorte

Dans ma chambre assombrie tu viendras me trouver.

Sans frapper il avait entrouvert la porte

Sans émettre un seul mot il s’était avancé

Il aimait qu’elle énonce ses caprices de la sorte.

 16cuutpv

Il sentit son parfum s’approchant derrière elle

Délaça dans son dos quatre lacets de soie

Fit tomber sur le sol quelques grammes de dentelle.

Pour la faire succomber, il agit comme un roi

L’épiderme sensible, les contours de la belle

Caressés de ses mains, parcourus de ses doigts.

 

Il descend sur ses reins, il l’explore de sa bouche

Il éveille subtilement un à un tous ses sens

Par ses mots il l’enveloppe, il affirme sa présence.

Il l’effleure de son nez, il la frôle, il la couche

Elle sent qu’il la respire, elle veut encore frémir

Il espère ressentir combien elle peut s’ouvrir.

 tumblr_mklp4ssFP31s3ik60o1_500

En ce jour réservé à son initiation

Sans lumière, elle déguise ses premières émotions.

Il prolonge l’exercice et distille ses effets

aussi loin qu’elle résiste, il cultive la lenteur.

Elle supplie pour que cesse le volcan dans son cœur

L’infernal tourment a déjà trop duré.

 

Défaillante et brûlante, elle retient une larme.

Je t’en prie lui dit-elle, je suis prête maintenant.

Elle se courbe exténuée par l’envie qui la tend.

Explosive et offerte, elle déclenche l’alarme.

Un voile dans la voix elle formule son vœu

Maintenant mon amour, encule-moi, je le veux.

Publié dans correspondance, Dance, Humeur, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Sorties Hivernales

 

dimanche 13 février 2 – 01107:57 :

Bonjour Monsieur,

Merci pour ces mots très émouvants pour Ma-Dame,

Mots que j’ai découvert hier soir en rentrant en « messages différés ».

En effet, hier vous êtes arrivé à la fin de nos premiers ébats

et après que Ma-Dame se soit « levée » (comme un très bon pain chaud)

la batterie du PC portable a mis fin à la liaison.

Nous avons encore beaucoup fait l’Amour, fait encore l’Amour

 puis sommes sortis……

et en ouvrant Msn hier soir j’ai découvert ce cadeau.

Je lui ai lu ces mots magnifiques de Votre Tendre Désir d’Homme…..

pour prolonger cela,

 nous nous sommes mis tête-bêche l’un dans l’autre

 jusqu’à nous endormir ainsi en nous léchant suçant,

plein de Réalité et de Pensées.

Je vais tenter de Vous envoyer qques photos prises depuis mon portable hier matin,

l’autre appareil est à « vider » et Ma-Dame dort encore…..

Vraiment enchanté et sincèrement touché par votre présence complice,

inspiratrice et tentatrice d’horizons différents et délicats

de subtilité et de finesse…. 

Ma-Dame sera ravietumblr_m2tjh2hpbd1qbovnfo1_5002 d’aller plus loin,

dans la Relation triangulaire

et vraisemblablement intime et complice

qu’il est possible de créer directement avec Elle par ailleurs….

Ma-Dame est très sensible à la Musique,

 aux photos contenant de la poésie érotique et sensuelle…..

et davantage encore aux écrits de ces natures là……

le tout amplifié par la musique lorsque cela existe,

type Jean-Louis Murat, Léo Ferré, Bernard Thievet

et tant d’autres…..

Tendramicalement,

Henri-Etoile

www.hasardelles.canalblog.com

Publié dans correspondance, Dance, G+, Humeur, Non classé, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Voyages en-Suites

Désir,

voyageur à l’unique bagage et

aux multiples trains.

(René Char)

Publié dans correspondance, Dance, G+, Humeur, Non classé, Rézos, Textos, Trio | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lettres de Janvier….

Madame,

La lutte est vaine et vous avez bien raison……..

votre message nocturne m’a bouleversé,

de par cet abandon intime et personnel,

véritable reddition, enfin!….

Bouleversant message aussi, de ce fait….

de vos pensées nourries de Poésie, d’intelligence, et de Désir,

habitée Vous-même par l’ardeur de cet Elan Intime,

 qui suscite oui, de vaines et stériles jalousies….

Merveilleux Message parsemé de ces Photos Livresques et graphiques de l’Ouvrage de Ce Guerrier Lumineux,

 ainsi mises en valeur par vos clichés,

qui constituent de fait un vrai cadeau de ceux qui font venir les Larmes………..

Vous allez Ap-Prendre, et ardemment…..

Je n’ai nul besoin de ce que vous avez et encore moins besoin de ce que vous n’avez pas,

-remplacez « avoir » par être » par rapport à votre message-…..

Ce qui importe, c’est bien qui vous êtes…..

et que vous appreniez à devenir,

dans la liberté, l’Embrasement et l’abandon………

vers la reddition complète….intime et sauvage…..

profonde, cérébrale et viscérale, totale……

Je n’ai nul besoin de cette affection,

nul besoin que vous aimiez……

 Quelle horreur!

vous imaginez l’Enfer alors que la Réalité est simple Acte

et Choix….

Publié dans correspondance, Dance, G+, Humeur, Rézos, Textos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire