Honorer et Célébrer

Ô Ma Chérie!

Ô Immense Amour,; 

Ô Infinie Moitié de Notre Amour-Âme-Être!

 

Ô Comme c’est Bon! Ô Comme c’est Bon!, 

C’est ainsi que lorsque emporté par et dans le plaisir c’est ainsi que tu eX-Prime en mots ton Chant, Tes Chants d’Amour, Ô Reine-Dame-Femme-Fleur-Soeur, 

Ô Belle de Nos Amours pour Toi!

Oui, Ce matin, comme depuis que nous sommes Ré-Unis en ce Monde, 

ce matin encore, tu donnes à chanter à mon Être….

Ô Comme c’est Bon! Ô Comme c’est Bon!,

C’est ainsi que tu feules, 

de ces cris autant que de soupirs, autant que de gémissements, 

Et c’est ainsi que en Femme Sauvage, et c’est ainsi que en Femme et en Plaisir tu chantes, 

en et de par ces feulements que tu nous offres en hommages à ces queues que tu désires et aimes tant au point de nous honorer, nous plongés en toi de ton Amour de Reine et de Déesse incarnée, 

Ô Comme c’est Bon! Ô Comme c’est Bon!,

De se branler, de se masturber de Toi, et pour Toi, 

de t’honorer et te célébrer ainsi, 

de nos sexes offerts et durs, comme tu aimes….

Ô Ma Chérie, 

Voilà, c’était juste un chant du matin, alors qu’un Fier amant ce matin, te prend et te pénètre….

sa longueur d’Amour en toi érigée, dure,

et ses mains puissantes te maintenant,

pour te prendre fermement, puissamment et faire venir en toi ce Chant,

Ô Comme c’est Bon! Ô Comme c’est Bon!,

vois et regarde comme je bande!

Gloire à Toi mon Immense et Infinie Amour,

T’Honorer et te Célébrer est une Joie!

Ô Comme c’est Bon! Ô Comme c’est Bon!,

Chante Enc’Or’ Amour!

Ô Comme c’est Beau! Ô Comme c’est Beau!,

Je t’aime Reine-Dame-Fée-Fleur, je t’aime….

Ton,

Henri, 

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

Bien-Voeu-Nue aux Sources, Suite – #6

Publication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

(…)

Alors nommons un Samedi,

Sambati dies, Le 6ème Jour, Deux fois Trois….

Je suis d’une Terre  qui a brûlé à Coeur parce que ici, de manière ancienne les Femmes avaient les mêmes droits que les hommes,

Ce que l’église n’a toléré qu’en échange d’une croisade génocidaire dont les effets ont voué aux gémonies toutes velléités de libertés de penser et de vivre libres. Le Fin’Amor était mort…., Le Roi et Dieu venaient de vaincre le Désir et la Poésie chantante des Corps et des Âmes…

Ma-Dame est venue ici,  pour me voir et découvrir cette Terre d’Oc et d’Amour Courtois et cela me bouleverse encore… Elle a dit hier vouloir encore Être Femme dans Notre Chambre-Chair aux draps anciens d’épais cotons et de Lin brodés et reprisés… Comme je languis qu’elle revienne…

Je vous aime mes Amours…

Votre,

Henri

in:Les Lettres de J-La dizaine…

(…)

« Et que penser des amours de la déesse Inanna – plus tard appelée Ishtar puis rattachée à cette Aphrodite mentionnée par Hérodote ? Divinité féminine la plus importante en Mésopotamie, elle règne sur l’amour – mais que l’on se garde d’imaginer là un sentiment platonique : c’est bien l’amour physique, éminemment charnel et passionnel qu’elle régente. Elle-même est une déesse torride, insatiable dans ses ébats, n’hésitant pas à harceler sexuellement mortels et immortels, au travers de propos pour le moins explicites :

« Quant à moi, à ma vulve, à moi, tertre rebondi,

Moi, Jouvencelle, qui me labourera?

Ma vulve, ce terrain humide que je suis,

Moi, Reine, qui y mettra se boeufs de-labour? »

« Sitôt que du « giron » du roi l’  « eau du-coeur » eût jailli,

A ses côtés sortirent les plantes, à ses côtés poussa le grain:

Steppe et vergers, près de lui, se chargèrent de luxuriance!

Tandis qu’en la Maison-de-vie, dans le Palais royal,

sa « femme » demeurait près de lui en liesse;

Qu’en la Maison-de-vie, dans le Palais royal,

Inanna demeurait près de lui en liesse! 

Pour moi, ma vulve,

Pour moi, le monticule élevé,

Pour moi, la vierge, pour moi, qui la labourera ?

Ma vulve, terre arrosée, pour moi,

Moi, la Reine, qui amènera le taureau ?

О Dame Souveraine, le roi la labourera pour toi,

Dumuzi, le roi, la labourera pour loi.

Laboure ma vulve, homme de mon cœur.

Quand pour le taureau sauvage, pour le seigneur, je me serai

baignée,

Quand pour le berger Dumuzi, je me serai baignée.

Quand avec … j’aurai paré mes flancs.

Quand avec de l’ambre j’aurai enduit ma bouche

Quand avec du kohl j’aurai peint mes yeux,

Quand de ses belles mains mes reins auront été pétris,

Quand le seigneur, étendu au côté ď Inanna, le berger Dumuzi,

Avec du lait et de la crème aura lissé  le sein,

Quand sur ma vulve il aura posé sa main, …

Quand comme son vaisseau noir il l’aura…

Quand comme son vaisseau « étroit » il l’aura…

Quand sur le lit il m’aura caressée,

Alors je caresserai mon seigneur, un doux destin je décréterai

pour lui,

Je caresserai Šulgi, le berger fidèle, un doux destin je décréterai

pour lui,

Je caresserai ses reins, la charge d’être le berger du pays,

Je la décréterai pour son destin. »

In: Le mariage sacré de S.N. Kramer

(…)

 Cet Amniotique Sacré,

 Dans lequel Ma-Dame va nous baigner ensemble, 

 tous les deux, 

 toi et moi en Frères d’Elle et en Elle……., 

 puisque sa propre Nature est cette fécondité Originelle…

 Nous Faire Hommes d’Elle et pour Elle, 

 en cette Vénus-Aphrodite Antique,

 Astarté! Ma Chérie!

 Vénus Callipyge dans ses Parures choisies pour nous…

A vous lire à tous deux,

Henri

in: Fraternités, Sororités, Amour,

(…)

Publication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ferveurs d’Aimer

tumblr_musopyfhxq1r399exo1_5001

Ô Ma Louve-Reine…

Oui,  tu es Femelle de tes seins qui ont pour destination de me nourrir et de m’inspirer en les têtant et en les caressant de mon visage et de mes doigts et de mes mains,

Oui ma Femelle Louve, tu es si Sauvage de ton Désir de Moi,  tu as le Feu et tu me l’offres, j’adore cela que tu te réveilles ainsi en exprimant tout l’amour qui est en Toi pour moi….

Tu vas pouvoir te préparer à être et te faire mienne  avec beaucoup de ferveur, beaucoup de chaleurs dans tout ton Être…

J’aime tellement comment tu apprends et comment tu me guides à toi,  cela est si puissant…

Je désire que tu aimes cela et que tu désires notre Relation bien plus ardemment encore…

Ton,

Henri

tumblr_mfwceetl3f1rfi1ufo1_500

Lire la suite

Publié dans correspondance, Humeur | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ferveurs d’Aimer

tumblr_musopyfhxq1r399exo1_5001

Ô Ma Louve-Reine…

Oui,  tu es Femelle de tes seins qui ont pour destination de me nourrir et de m’inspirer en les têtant et en les caressant de mon visage et de mes doigts et de mes mains,

Oui ma Femelle Louve, tu es si Sauvage de ton Désir de Moi,  tu as le Feu et tu me l’offres, j’adore cela que tu te réveilles ainsi en exprimant tout l’amour qui est en Toi pour moi….

Tu vas pouvoir te préparer à être et te faire mienne  avec beaucoup de ferveur, beaucoup de chaleurs dans tout ton Être…

J’aime tellement comment tu apprends et comment tu me guides à toi,  cela est si puissant…

Je désire que tu aimes cela et que tu désires notre Relation bien plus ardemment encore…

Ton,

Henri
tumblr_mfwceetl3f1rfi1ufo1_500

Lire la suite

Publié dans correspondance, Humeur | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bien-Voeu-Nue aux Sources, Suite – #5

ublication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

Hymne à Hathor

Qu’elle est belle! La dorée est fleurie!
La dorée est fleurie, brillante, toute en fleur!
Pour toi le ciel et les étoiles frappent le tambourin,
le soleil et la lune te louent, les dieux te glorifient,
les déesses entonnent des hymnes.
Qu’elle est belle! La dorée est fleurie!
La dorée est fleurie, brillante, toute en fleur!
Pour toi chante toute la terre pour toi danse tout ce qui vit.
Le Double-Pays et les nations te glorifient dans le ciel jusqu’à l’horizon.
Qu’elle est belle! La dorée est fleurie!
La dorée est fleurie, brillante, toute en fleur!
Aton dans sa course, la mer entière pour toi frappent le tambourin.
Les Grecs célèbrent tes louanges, les étrangers sont pour toi remplis de joie.
Qu’elle est belle! La dorée est fleurie!
La dorée est fleurie, brillante, toute en fleur!
Les hommes et les femmes pour toi frappent le tambourin.
Les dieux puissants dansent pour toi, toute l’Égypte te glorifie,
les deux déesses font tes louanges.

(…)

Le Songe des Salles d’Amenti

Après m’être endormi dans ton ventre dans des parfums et en ayant accédé à la Porte Dorée par la porte de l’image lumineuse rayonnante et radieuse de ton utérus d’Or je suis entré dans tes Eaux, je suis venu en ton bassin pour me lover, tel que tu m’y a guidé en allant ensemble dans le Sommeil…

Dans la nuit tu as fait de moi le Gardien que je suis, tu as fait de moi le Messager que je suis et tu as fait de moi celui qui est allé dans la forêt et sur la terre à la recherche et à l’identification des accès aux salles d’Amenti. C’est de ma présence en tes Eaux et en ta Chair, en tes fibres que s’est réalisée cette action. De Cet Egrégore enfanté par Notre Union, je suis allé….

Alors j’ai trouvé dans la forêt, à la surface de la terre autant d’entrées à ces Salles, autant d’entrées, en autant de Vulves, de Vulves Naturelles en autant d’Entrées et d’accès aux Salles, en faible nombre, certes, mais aux apparences Fantastiques apparaissant devant mes pas guidés par l’énergie même de Notre Union si féconde, ce Féminin rayonnant. L’entrée à ses Salles d’Amenti se présente toujours sur un flanc de Tumulus Naturel. De manière comme guidé par un Flux intuitif, j’ai commencé à orner et à Parer selon des gestes instinctifs chacune des entrées de chaque Salle en autant de Vulves naturellement offertes de leurs ouvertures vers ces Gouffres terrestres et en autant de sexes féminins de par leurs formes dans cet environnement de rondeurs naturelles de Terre-Mère… J’ai senti en moi alors cette action se réaliser d’accomplir l’acte d’orner d’éléments naturels environnants et c’est alors de longues et méticuleuses Cueillettes Sacrées qui ont commencé une somptueuse Cueillette de branches naturelles, de bois divers, de fleurs, de rameaux. J’ai réalisés ces ostentatoires parures pour identifier et Visualiser une à une ces Entrées, pour Honorer ces Lieux, pour les révéler aux Regards des Êtres guidés là… pour les identifier en autant d’accès à ces salles, à ces Chambres de Régénération qu’elles représentent et logées en terre Mère où nous voilà réunis…

Henri et le Songe des Salles d’Amenti (Mars 2019)

(…)

Je suis celle qui possède la rame dans la barque du commandement.
La souveraine de vie,
Guide de la lumière sur les belles routes,
Je suis celle qui fixe les câbles devant les gouvernails, sur les routes de l’Occident,
Je suis la Troisième,
La souveraine de brillance,
Celle qui guide le grand qui est épuisé sur les routes des éveillés.
Je suis celle qui possède la splendeur sur les routes du ciel nuageux.
Je suis celle qui possède les vents dans l’île de la joie, Je suis celle qui possède des avirons,
Qui guide ceux qui sont dans leurs cavernes,
Je suis Hathor,
Souveraine du ciel du nord,
Qui fixe les câbles des éveillés,
Je suis une place de quiétude pour celui qui pratique la justesse.
Un bac pour ses élus,
Celle qui crée la barque pour traverser le juste. »

(…)

Extrait de l’hymne à Hathor-Nekhbet,

Publication réalisée en relation avec Louka et Phil dans le cadre du projet « La Femme des Et-Sens-Si-Elle » une série qui a commencé au Printemps: Le Billet Frère et Soeur est ici: www.filimages.com

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Le Songe, Les Oiseaux, Le texte de J-27

Ô Ma Sœur,

 Ô Me Chérie,

 J’ai été là toute la Nuit,

 Autour et au dessus de Toi,

 Dans ta Grotte Ciel de ton Loin Pays,

 Alors, le carré de la charpente,

 Me permet,

 De rejoindre au plus près,

 Ces compagnons aux plumes si jolies, brillantes pour certaines,

 Qui à présent et de par ton assentiment,

 Me considèrent des leurs,

 C’est un honneur,

 De pouvoir ainsi être si près de ton Corps et de ton être,

 Et de laisser ces rêves,

 S’épanouir dans la nuit,

 Je suis celui et le seul qui capte alors,

 Chacun de tes Parfums,

 Qu’exhale ton être et ta Chair,

 Ces compagnons Oiseaux,

 Écoutent mon message,

 Que tu as demandé que je leur transmette,

 À propos de ta Guérison,

 Ils se sont alors rapprochés,

 J’ai vu qu’ils se réunissent,

 Le plus Grand des Oiseaux vient de s’envoler,

 Il s’est passé quelque chose,

 Je me retire doucement ma Chérie,

 Dans ce Secret de la Nuit,

 Tu sens tellement bon, tu es si jolie,

 Je viens juste, entre les draps, pour aller là où tu sais,

 De mon visage et de mes mains, de mes doigts et de ma langue,

 De ma bouche et de mes souffles,

 Ta Chair me manquait trop,

 Alors je suis venu,

 Avant de repartir,

 Pour cueillir,

 Secrets, Saveurs, humeurs et Parfums,

 Te lécher secrètement

 Je t’aime Reine-Fleur, je t’aime,

 Ton,

 Henri

Lire la suite

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Épistolaires…..

La réaction, complémentaire de S….. me fait réagir une nouvelle fois, à votre post, Chère Ma-Dame….,

pour venir dire, exprimer et écrire que cette abondance d’écrit, d’écriture,

que j’évoque précédemment est acte et comme le dit Sandra,

pour le coup, comme l’illustre la photo du post,

acte d’Amour me concernant, dans la lignée,

pour ma part et présentement d’un Romantisme certain…,

d’un romantisme Bovarien, comme le disent les lettrés…,

je ne suis pas un lettré, j’écris d’instinct, comme le dit S…..,

j’écris d’intuition…..,

j’allais dire, je pourrais vous transmettre de ces lettres, oui,

il en existe tant que j’ai postées,

de ci de là,

sur mes nombreux blogs,

il en existe si ce n’est autant, davantage encore,

manuscrites, postées à leurs destinataires,

que vous ne verrez jamais,

qui ne seront que jamais et seulement lues,

que par leurs seules (oui, Féminines) destinataires,

des Lettres d’Amour, non numérisées,

sans figures de style,

des lettres à la Madame Antoinette de Désoulhières,

des lettres à la Choderlos de Laclos,

des Lettres à la Flaubert et/ou au Marquis de Sade,

(sans prétention ni comparaison, hein! soyons clair!!!)

oui, des Lettres sans forcément faire l’objet de process d’écritures….,

et vous le savez,bien, Ma-Dame,

pour avoir été destinataire et actrice de certains brefs (trop) échanges épistolaires…..

Ensuite, oui, on peut bien écrire, pour se faire plaisir,

écrire pour dire, écrire pour être lu-e, pas d’autres, par plusieurs,

et là, oui, il y a des techniques,

sans doute et forcément, on le sait bien,

on le dit, on le voit dans les rayons, des magasins…,

et là encore, pas vraiment sûr qu’il s’agisse,

dans ces rayons au kilomètre, d’actes d’Amour bien intéressants…
J’ai des lettres, récentes, d’Amour, des actes, oui,

écrites et adressées, personnellement,

non encore publiées sur mes sites à ce jour, et encore secrètes,

que j’ai à votre disposition, pour que vous voyez, de quoi il s’agit,

Ensuite, les autres, manuscrites, sont expédiées, envoyées, transmises,

par voie postale, et ne sont, ne seront jamais scannées, numérisées…..,

et resteront donc, le secret de l’alcôve, de l’acte d’Amour….

A Vous lire,

Bien tendrement, poétiquement,

Henri

P.S.: Bonjour , Chère A-Mie, De Coeur et d’Écrits (-E-Cris….?) et d’Envolées, aussi, en Poétique, en Amour, en Actes, en Libertés et par choix, pour Les-Cent-Ciels……, je désire et souhaite, c’est autant cérébral que charnel, virtuellement s’entend, vous retrouver, oui, pour ces Souffles Intérieurs, ces Grands Vents du Large, de l’Amour et de la Vie……. Nos mots nous permettent et nous ont permis, d’Entrer et d’Être en Relation,

de la manière la plus intime et la plus subtile qui soit…., on m’a encore récemment parlé de nos échanges publics, épistolaires, en Commentaires…, via nos posts respectifs……, on m’ai ainsi, demandé de vos/nos nouvelles….., Étonnant, non….?

Je dois vous dire mon Plaisir, Sensuel, intellectuel,

à vous retrouver

en Amour……

Les Vôtres,

ces écrits, vos mots, en effervescences,

m’inspirent,

Ils sont Ingrédients, de l’Alchimie,

la Notre Particule-I-Ère,Originale, Unique,

Ces flux qui vont, oui, en échos,

en résonances,

et pas seulement en banales et ordinaires Lettres,

Que l’on dit Mots Agencées dans des ordres définis,

et Conventionnels, pour être compris de tous, du plus grand nombre…….

Je vous Re-Connais, parmi la Multitude,

Comme Celle,

qui me guide

à Dire,

à écrire……

à exprimer….

Là encore,

tout récemment,

vous évoquez l’Amour……

Baignons-nous,

nus,

si vous le voulez bien…..

Pour Vivre, Exister, et Être…….

Au Monde…..

Ensemble,

Ré-Unis……

de nos Faims, de Libertés…..

et d’Expressions….

d’Amour…..

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Enerfé, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire