L’image des Cartons et de…

Comme je te l’ai dit,  j’engage l’écriture d’une lettre à ton attention.  Je commence cet acte en découvrant ces photos de ton projet de transition en cours. 

Je me masturbe et je désire te célébrer et t’honorer ainsi tout au long du jour, de cette masturbation, commencée comme je te l’ai dit ce matin par un orgasme masturbatoire dans l’image de cet acte candauliste quasi rituel de ton offrande à Mon-Sieur,

Offrande de ta sexualité intime à l’amant dans mon Regard, de tes chaleurs Femelle Parfumées, sa bouche et son visage sur toi,  toi dans ton entièreté Femelle dans ses regards et ses Souffles, ce moment choisi dans la fougue de vos baisers et caresses précises autant que volages, de ses mains sur Toi,  de ses doigts sous et dans tes vêtements, sur ta peau et tes rondeurs en Plénitudes,

Toi appuyée contre la Cheminée, comme pour souligner  cette Offrande Sacrée et Unique, exclusive de ton Feu Sauvage Intérieur et viscéral,  cérébral et amoureuse comme tu l’es si merveilleusement de cet Homme-Amant qui vient nourrir ton Foyer si Merveilleusement représenté en cette pièce de la Demeure-Donjon…

Une offrande si minutieusement préparée depuis l’aube pour sacraliser cette Union dans Notre Hiver. Une préparation rituelle à laquelle tu m’as si délicatement associé, convié, invité,  laissant tout le matin aller ma bouche et mes mains sur Toi et tes vêtements, en humant chaque moment de cette mise en oeuvre de ton Féminin si soigné,

Jusqu’au plug que tu glissera en Toi, en ton anus juste avant que ne tinte la sonnette,  pour plus tard me faire jouir alors que Mon-Sieur est profondément plongé de sa longueur amoureuse en Toi, te maintenant fermement de ses mains,  nos regards plongés l’un dans l’autre, ta main allant et venant sur ma longueur érigée,

J’ai alors joui dans des cris alors que tu jouissais, pénétrée et prise, 

J’en ai joui ce matin dans l’aube,

Je vais en jouir, là,

Ton,

Henri,

P.S.: J’adore la culotte abandonnée au milieu des affaires bien rangées et préparées au voyage prochain 

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’image des Cartons et de…

  1. Hédoné dit :

    C’est superbe!
    On est dans le sublime. C’est rare le sublime. Quand on le lit on est charmé. C’est d’une beauté comme neuve et fraiche, une beauté comme la rosée du matin. Un beauté qui se savoure.
    Je lis et relis vos mots…

    • etoile31 dit :

      Votre réaction, votre avis, votre commentaire, ce que vous exprimez de ce qui est reçu de cette situation est d’une rareté que je reçois en un cadeau comme il arrive rarement d’en Rece-Voir, très chère! Donc Gratitude attentionnée!
      C’est un vécu dont j’ai rendu compte là dans ce texte, par l’expression de ce que le Féminin seul peut féconder dans le Coeur d’un Homme, voire d’un, humain….,

      Ce billet est dans le prolongement d’un précédent billet où je relatais, justement la Fertilité de ces préparatifs féminins si particuliers en regard du Chant Féminin au Coeur de la Ronde de ses Amants souvent bien loin d’avoir conscience…: https://etoile31.wordpress.com/2019/06/09/les-mots-a-mon-sieur-a-propos-de-la-longueur-dor/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s