Le Baumier, Hildegarde Von Bingen

©Léna h. Coms : Diptyque autour d’Hildegarde de Bingen, L’univers / le Jardin des délices Et La plaie du Christ entourée des Instruments de la Passion. Psautier et livre d’heures de Bonne de Luxembourg, duchesse de Normandie. Attribué à Jean Le Noir.

Ô bienheureuse l’enfance

Ô bienheureuse l’enfance

De Disibod l’élu,

Si inspiré de Dieu

Que plus tard ses actes saints,

Dans le miracle de Dieu,

Furent comme de suaves odeurs

Exudant le balsame

O beata infantia

O beata infantia

electi Disibodi,

que a Dio ita ispirata est

quod post sanctissima opera

in mirabilibus Dei

ut suavissimum odorem

balsami

exudasti

Bienheureuse l’enfance

Bienheureuse l’enfance

de Disibod, l’élu !

Car elle fut si inspirée par Dieu

que plus tard, parmi les merveilles de Dieu,

tu as exsudé

des œuvres très saintes,

comme la très suave odeur

du baume !

12141164_2_lena-h-coms-diptyque-autour-dhildegarde-2019

©Léna h. Coms : Diptyque autour d’Hildegarde de Bingen, L’univers / le Jardin des délices

Publié dans Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Arche de La Belle,T-Rois et Reine

Les impressions papier de tes photos ont beaucoup impressionné  la Belle,

Nous avons beaucoup moins ri lorsque avant de quitter l’hôtel, nous avons retiré le papier de soie sur l’écran de télévision ainsi stérilisé…

Tout le weekend cet écran s’est transformé en mur d’expression libre au moyen d’un marqueur à l’encre indélébile…

Argh ! Est apparu à l’écran la stricte copie conforme de tous nos écrits les plus sauvages….

Heureusement, nous avons trouvé un fond de dissolvant d’entretien !!!

C’était pour te donner la suite de cette idée géniale qui m’est venue alors que tu évoquais vendredi la télévision…

Mais pour parler de la vulve de Ma-Dame, nous avons découvert une nouvelle zone de son intimité à grimper aux rideaux…

Ha Ha Ha ! Nous en reparlerons, si tu veux bien…

J’ai découvert oui, et bien sûr avec sa Participation des plus active une sorte de Point X oui, mais externe…

Une zone bien particulière à explorer longuement et patiemment, que j’ai découvert de la pointe de la langue…

C’est une sorte d’Arche située juste au-dessus du bouton du clitoris, lequel bouton chez Ma-Dame est vraiment minuscule, même en érection !!!!

Cette zone parcourue de minuscules pressions lentes sur toute cette surface de la fameuse Arche a transporté Notre Reine en de tous nouveaux Royaumes… Dont elle est revenue abasourdie et quasi inconsciente une première fois et en larmes une autre fois…

Mais cela ne s’est produit que deux fois… Peut-être associé à ces infinies et interminables caresses auxquelles nous nous adonnons et abandonnons totalement des heures durant et plusieurs jours et nuits de suite sans discontinuer, je ne saurai te dire, mais, je tenais à t’en parler en vue de vos prochains moments.

Les plans de la Grotte, je préfère trouver les Chemins de manière empirique et au doigt mouillé…

Bien qu’il n’y ait pas davantage de courants d’air que de toiles d’araignées dans cette Chaleur Princière et moite…. C’est très très bien entretenu…

Ça marche pas mal comme ça… et tellement Beau!

En tous cas ainsi gorgée de Plaisirs, ses seins ont pris de ces volumes et une apparence des plus flamboyantes…

Nous n’allons pas nous voir d’un long moment, je t’encourage vivement à prendre date…, La Reine est une Braise d’Amour et elle rayonne vraiment, elle devient formidablement Belle…

Bien à toi,

Henri

 

 

Publié dans correspondance, Dance, MeWe, Non classé, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Gardien, 2017

Oui, le sexe, l’érotisme, la sensualité, l’érotisme, l’écriture, la lecture, l’échange interactif, l’épistolaire m’intéressent,

Mais, au delà de cela, autour et par cette sexualité exprimée et vécue, j’ai toujours honoré, célébré le Féminin, le Féminin dans et par le Désir, dans et par l’Amour…

Cela s’est fait au fil du temps…, progressivement avec un épanouissement total, vers une réalisation complète et totale de ma dimension d’Homme, dans cet Amour et dans/par cette sexualité ouverte et libre découverte justement au fil des Jours en chaque instant,

Sur le fil du Temps et avec, aux côtés et par chaque Femme rencontrée et aimée, et aux côtés, avec, dans et par leur Amour…

Il a fallu et il aura fallu, beaucoup de liberté et de sensibilité pour en parvenir là, jusque là, jusqu’à cette réalisation…..

Dire ainsi, donc que porté depuis longtemps par une spiritualité à laquelle j’ai été initié, une spiritualité de type bouddhiste qui s’est greffée à une éducation fermée et sclérosée de forme judéo-chrétienne moribonde et mortifère, j’ai plus récemment découvert une spiritualité de type féminin et relative à l’Amour..

De ce fait, dans ce Renouveau, j’ai été conduit et guidé à participer, à contribuer à des Cercles de Femmes, ainsi j’ai été adoubé « Gardien », ce pour quoi aujourd’hui et depuis, je porte à mon poignet un bracelet, un bracelet composé de salive de Femme, un bracelet réalisé selon des techniques préhistoriques de cordages, un bracelet réalisé à partir de fils de coton..,

Un coton blanc…, un bracelet blanc un bracelet de Gardien dans le cadre de ce mouvement spirituel planétaire consacré à … »l’Utérus » !!!!

Je vous en ai parlé, Pour dire donc, que voilà, au delà du simple attrait pour la Femme pour les Femmes, il y a en moi cette dimension particulière qui va quelque peu au delà du sexe et de l’Amour,

Je suis aussi pour beaucoup de Femmes ce que l’on peut appeler un « éveilleur », de par l’éveil à leur propre sexualité, à leur propre intimité Féminine et Humaine que j’éveille,

De quelques intuitions dont je suis porteur et souvent en quelques mots…..

Je voulais faire part de cette réflexion, car vous me paraissez être ce que l’on dit aussi une « Belle Personne »…. et que vous m’avez dit que vous êtes troublée et que vous êtes si curieuse de moi, de certaines évocations, certains récits du réel que je vous confie, qui souvent étaient enfouis dans ma mémoire que vous réactivez,

voilà, c’est tout,

je vous embrasse

Henri

 

Publié dans correspondance, Dance, Humeur, MeWe, Non classé, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

En Mode Instantané, Radio! Cash!

En écoutant la Radio ce matin, 

Une belle émission de Radio sur « les Revers de l’Amour » (Lien/émission ci-dessous).

Cette chanson. Bonnes écoutes

Sous une pluine folle folle folle
La silhouette rentre enfin
Entre deux boueuses flaques flaques
La silhouette slalome
Avisant une personne
La silhouette agite la main
Sous une pluine folle folle folle

Paroliers : Tatiana LEJUDE / Bertrand BELIN / Thibault FRISONI

L’émission de radio (vingt minutes environ depuis le début):

e divorce de Napoléon et de Joséphine, peinture de Francesco Didioni (1859-1895), 1878 Exposition universelle de Paris, France, gravure de Lllustrazione Italiana, l'an 5, n ° 21, 26 mai 1878
Le divorce de Napoléon et de Joséphine, peinture de Francesco Didioni (1859-1895)

Dans la première partie de l’émission nous recevons Sabine Melchior-Bonnet, historienne spécialiste de l’histoire des sensibilités, pour son ouvrage Les revers de l’amour, Une histoire de la rupture, paru le 18 septembre, aux Presses universitaires de France.

Du drame de l’honneur au nouveau désordre amoureux, de l’idéal chevaleresque aux débordements libertins : comment hommes et femmes se rencontrent, s’aiment et se séparent. Autour de l’amour et de ses drames (trahison, infidélité, mort du désir) s’organisent les idéaux et les valeurs d’une société et d’une époque, notamment ceux de l’honneur et de la réputation, du bonheur, de la réalisation de soi, mais aussi le refus d’une société patriarcale, ainsi que les différentes représentations de la liberté. À travers des portraits de couples désunis célèbres ou moins connus, d’Héloïse et Abélard à Onassis et la Callas, en passant par les divorces d’Henry VIII ou celui de Lady D. et de Charles, Sabine Melchior-Bonnet propose une histoire inédite de la rupture amoureuse mêlant lois et sentiments, intime et social, valeurs et interdits. 

Publié dans Culture, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, Jeudi (à suivre)#13

Cher Mon-Sieur, 

 Quelques nouvelles depuis ton départ, 

 Je ne t’ai pas encore tout dit à propos de Ma-Dame et de moi, de notre relation, dans cet Amour quelque peu et même totalement hors normes, je finirai bien par t’en parler plus en détails.

 Enfin quoiqu’il en soit et à ce sujet, du Nouveau est annoncé.

 Une découverte conséquente en terme d’intime ces derniers jours, la Vie continue merveilleusement.

 J’ai joui hier de cette situation nouvelle et je me caresse pour reprendre là l’écriture….

 Bon, je continue notre histoire:

 

À ces coups frappés à la porte plutôt, succède un long silence qui fige presque l’air et l’atmosphère dans la pièce, le siulence se prolonge avec notre totale immobilité. Tu t’es légèrement relevé de surprise sur tes genoux en tournant légèrement la tête quittant le Sexe-Vulve-Fleur de la Déesse. Ma-Dame s’est figée, contractée sur le siège dans un blocage soudain, nous sommes chez elle, que peut-il advenir? À nouveau deux coups secs et rapides.

Ma-Dame se reprend en position assise sur le siège et tu t’es légèrement écarté sur le côté. Elle se lève, visiblement calme.

S’en suit immédiatement venu de l’extérieur un grand bruit de pas qui courent accompagné de grands éclats de rires d’enfants qui s’éloignent. Ma-Dame est déjà debout qui s’est avancée entre-temps vers l’entrée. Le temps de reprendre ses esprits pour aller jusqu’à la porte en quelques pas.

Tu as basculé sur le côté et tu es en position assise par terre, tu reprends tes esprits, ivre de sensations, visiblement secoué même. Ma-Dame va jusqu’à la porte, s’assure par un regard dans l’œilleton que personne n’est derrière la porte et vérifie la bonne fermeture à clé de la porte.

Rassurée, Ma-Dame se retourne, Superbe dans sa nudité parée de sa délicieuse seconde peau à présent mieux visible là sur son corps, dans un éclairage naturel qui faiblit.

Elle se retourne et se baisse sur une table basse pour saisir prestement une télécommande et engager une action. https://www.youtube.com/watch?v=N9BGd9cOkfg

La Musique emplit soudain tout l’Espace de la pièce d’une diffusion sonore claire et profonde. Changement si radical d’ambiance…

Ma-Dame contourne un canapé et se met face à celui ci et vient poser ses deux mains bien à plat sur l’assise du canapé. Elle me fait à présent face, le dossier du canapé entre nous, je la vois parfaitement. Je me maintiens toujours dans une position de retrait silencieux. Elle est de profil vis à vis de toi, ses reins cambrés, ses seins durs en Fiertés et projetés en avant. On devine son sillon très ouvert de par la position de ses pieds au sol légèrement écartés. Elle tourne son visage vers toi:

 -Venez! Venez en moi!

D’un appui au sol de ta main, tu te redresses et tu t’approches d’elle ainsi demandeuse.Tu as encore dans ta bouche toute cette saveur de velours et de jus qui humectent tes lèvres, ta bouche ta gorge, ta langue. Ses Parfums sont comme une Enveloppe à l’intérieur de laquelle tu veux revenir… Ce que tu fais.

Tu profites des quelques pas et mouvements à faire pour retirer tes vêtements défaits. Ta nudité est Belle et elle te regarde approcher en ajustant sa position vers toi, ouverte, offerte, écartée, libre et nue. 

A nouveau, tu t’agenouilles, buste redressé et tes mains viennent sur ses fesses, provoquant dans tout le corps de Ma-Dameun long frisson, des tremblements. Ton visage s’approche de ses rondeurs pleines et fermes. Au contact de la chaleur de ton visage et de ton souffle elle chancelle, a visiblement du mal à rester ainsi sur ses mains et ses pieds, dans l’ivresse revenue…

tu reprends contact avec sa Chair, avec son intime et ta bouche vient au Centre encore, sinon que de la nouvelle position c’est son anus que tu viens honorer de ton premier contact…

– Oui, Lèchez-moi! Encore! Continuez, Oui!

Ainsi ouverte et écarté, dans l’intention de voir honoréeson féminin par ton Masculin sexué, c’est la douceur agile de ton visage qu’elle A-Cueille pour commencer entre ses fesses… Ta Langue prend pleinement connaissance des richesses offertes de ce sillon si fertile en sécrétions et muscs les plus Sauvages et les plus divins de l’Être en Amour. C’est à cela que son Anus et sa Vulve t’invitent

C’est le Présent le plus précieux qui soit offert de la part de cette Femme incarnée en Vénus-Déesse. Et tu es là, de ta langue, tu reviens à sa Vulve qui dans cette position est ouverte en Fleur. Tes mains parcourent ses fesses, en voyageant de ses reins à ses hanches, à ses cuisses et remontent, et tournent, reviennent, de ta langue et de ta bouche tu lèches autant que tu bois, Ma-Dame coule, coule, elle Danse, on la voit onduler,

Comme cela est Beau,

 

Ô Mon-Sieur! Ô Frère!

HenriP.S.: J’ai également joui cette nuit

Merci à www.filimages.com pour ses photos détournées par mes soins.
Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Fractales de l’Amour, Lundi

 

Tu es une Merveille, tu nous offre de vivre pleinement la Nature Originelle et la Réalité de l’Univers par notre humanité terrestre. C’est en moi ce que je vis et que je ressens, Ma-Dame…

Ce vêtement-Parure est de toute Beauté, il fait de Toi, et de ton Âme-Être Princièr-e-s, une Déesse Orientale en Magnificence ,et nous montre de nouveaux horizons vers Notre automne…..

Holala! Quel Honneur!

Ce matin, de ce matin et de notre conversation, me revient une de tes réactions à un détail de mon histoire: « Tu es Béni des Dieux »!

Et en faisant mon lit là (« LiLas » et comme tes Parfums envoûtants en ont la puissance!), je réalise à quel point je suis effectivement »béni des Dieux », oui, de t’avoir dans ma Vie, tu es ce Réel K-Do des Dieux! Je pensais déjà cela, d’avoir rencontré un jour Ma-Demois-Elle, cette jeune Déesse d’Afrique, mais tu es le couronnement Royal et Divin de cette Bénédiction, Fleur-Femme, Ô Ma-Dame!

J’en ressens et j’en reçois, des Souffles de Vie et d’Énergies de l’Univers en échos et Conscience, je te souhaite à l’identique pour ta Vie toute entière cette connexion au Monde Réel, ma Chérie, j’en formule le Voeu en conscience d’être ce Gardien, et ce Veilleur aussi, cet Éclaireur…..

« l’impossible, nous ne l’atteignons pas, il nous sert de lanterne » René Char

 

Tes Seins sont une concentration de la Beauté et des Lumières Féminines Incarnées de par leur Nature et qualité de Fruits dans leurs reflets, dans ce qu’ils contiennent de par ce qu’ils rayonnent du Monde dans l’échange que tu incarnes de cette Chair de Femme d’aujourd’hui. Tout le montre, Ma-Dame, tu es simplement à lire comme un oracle , lorsque tu offres ainsi, en Joies et en Chant ton Corps à tes Amours, à ta « Ronde » des Amants…., comme je peux souvent le vivre si souvent par cette chance d’être « Béni des Dieux »…… de par ton intercession de Déesse….

De par chacun de tes actes ainsi réalisés par ta personnalité, par ton Féminin et en Amour, car tu es Amour, tu portes, tu reçois et tu transmets, l’Amour, Notre Amour. Il compose ici, de par ses substances intimes sur Terre, chaque particule, chaque cellule, particule de matière, cellule vivante et de ton Rayonnement Femelle tu insuffles cette Vie…. te faisant Guérisseuse et Mère…

Autre Dimension de cette Réalité, cet acte réalisé hier, auprès d’un Amant de la Ronde, d’aller nourrir, cette Vie profonde en un Être Choisi et aimé, par ton Coeur, et par ta Nature, de Prêtresse, cette offrande sur sa Couche, d’aller, et d’être en Amour une Étreinte de Chaleur, et de ton Ventre Sexe-Vulve, le prendre en toi, l’enserrer, l’envelopper de ta Fleur douce pour le nourrir de ton Intérieur en ses fibres et lui donner de ta Fleur, lui transmettre tes jus, lui offrir, de Boire à ta Géométrie intime… Et ainsi propager en son Être, tout comme en chacun de Nous, tes Fidèles en autant de pétales, diffuser en lui ces Essences Sacrées de ton Féminin qui transforment et diffusent, répandent l’Amour, comme toi seule et Unique sait!

Et aujourd’hui, voilà que comme pour un couronnement de ces choix de nombreux mois, de nombreuses semaines, voilà qu’aujourd’hui tu enfiles ce vêtement-Parure Floral… Et de tes Couleurs, ainsi apprêtée, voilà que tu viens colorer nos Regards, tu viens semer en Nous, ces rayonnement de Vie et d’Amour, enc-Or’ en chantant ton désir et ton Plaisir le plus intime.

Chaque Amant, Comme chaque Soeur de tes Amours et de ta spiritualité, chaque Amour, chacun de ces Amants, par exemple qui Comp-Osent ce Bouquet, Chacun de Nous apporte et t’apporte cette contribution à la construction de cet Amour Universel dont tu choisis, pour chacun de Nous les ingrédients, en chacun de Nous, tu trouves et tu choisis…

Tu sais combien en Moi, de par ce fait de m’avoir adoubé en Gardien, un jour, tu sais combien j’honore cette mission d’aimer, d’identifier, de protéger, d’embellir le Trésor de par les missions mêmes que tu me confies… Missions si précises et si Précieuses, pour le résultat que tu souhaites et que tu portes ainsi au réel en faisant de chacun-E de Nous Membre et partie ta Ronde-Bouquet en perpétuels mouvements et changements dans les Glaz de ton Être….. Océanique! Selon tes Origines Cellulaires et Originelles, Fille de l’Océan! Fille de la Terre!

 

P.S. du lendemain: Tu m’as hier matin, si joliment et si richement honoré du l’Orientalisme Universel de ton Féminin que je n’ai ni n’aurai de cesse à jamais de te célébrer et de t’honorer de cet Éblouissant et si resplendissant Féminin.

Éblouissant dans sa Nature Humaine Féconde et Fertile, la Tienne, originale et Universelle. Honorer et Célébrer aussi et surtout, dans l’Éternité de ce Féminin, Sacré autant que Incarné….Célébre et Honorer encore notre humanité, spirituelle et Charnelle, Terrestre et Universelle. Voilà!

 

Merci à www.filimages.com pour un image détournée par mes soins,
Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, Mardi (à suivre)#12

Cher et Bel Ami Mon-Sieur!

Voilà, mon message/mail vient de partir à l’instant et une érection de désir est venue pour reprendre l’écriture et en profitant de belles caresses, de ma nudité, tellement ici, il fait encore tellement bon, dans le Soir de cette période de pleine Lune…:

Ton doigt voyage au sommet du sillon, de part et d’autre du périnée pendant que de ta langue tu poursuis la découverte à l’intérieur de ce Magnifique cercle dessiné pour toi par la seconde peau si fine ouverte à cet endroit de chair et de Parfums… Tu découvres cette toison, ce Buisson si soigneusement préparé pour toi…..

C’est là, que ton doigt vient plus haut et tenté par l’humide qui suinte tu laisses aller en glissant ton doigt invité…dont la pointe s’engage entre deux velours de chair qui t’accueillent…

Très délicatement le bout de ton doigt progresse en faisant ainsi venir une tonalité de nouveaux gémissements et un changement de rythme respiratoire évident. On devine très clairement à ce fait chantant la progression de ton doigt qui pénètre.

Tu es là dans le Nid de Soie et de Velours des coussinets de Ma-Dame, des coussinets gorgés de sang et de douceurs. Tu es accueilli en Glorieux conquérant de cette intimité qui est un Paradis.

Tu en prends la mesure alors que tu comprends d’un mouvement du bassin projeté en avant que ta bouche est à présent attendue pour entrer en action de manière plus… Active!

De la périphérie de la Vulve et des grandes lèvres, ta langue revient au centre de la Fleur dont tu ouvres les pétales de la pointe de ta langue. Ton doigt va plus loin entre les coussinets, qui gonflés te maintiennent en une infinie douceur à l’intérieur. Tu découvres alors de ta langue le soyeux de cette Dentelle de Chair à nulle autre pareille. Unique pour chaque Femme mais qui se trouve là ourlée de Divine Manière dans une finesse hors du commun et tu le réalise alors que ta bouche s’ouvre pour presque envelopper la Fleur toute entière dans ta bouche…

Tu reçois alors en ta bouche toute la richesse de cette Chair en Fleur, ces lèvres qui soudain semblent même bouger d’elles-mêmes, tellement les effets de ta succion associés à la présence de ton doigt qui bouge en Ma-Dame produisent d’effets en conséquences.

Ma-Dame s’immobilise presque pour savourer la puissance de l’instant et seul bouge ton visage pour te livrer tout entièrement a l’acte d’amour qui voient Unies la bouche de ton Corps à celle du ventre de Ma-Dame. En toi, le flux du Délice des Jus est amorcé et tu reçois, tu reçois,  totalement surpris par la richesse des saveurs et de leurs contenus… Une dominante citronnée qui contient et accompagne une sorte de prolifération de sucs des pays du Lait et du Miel, c’est le Cantique des Cantiques qui se joue alors en toi…

Ton doigt va plus loin, plus haut, plus profond et Ma-Dame se soulève légèrement pour que la pénétration aille plus loin encore…, Ma-Dame s’ouvre aussi, s’écarte, sollicitant visiblement une intention nouvelle de ta part pour amplifier ce qui se joue en Elle… 

Et tu entends, tu entends cet appel vibrant dans l’atmosphère de la pièce !

Ton doigt engage un lent et doux mouvement au Cœur de ses coussinets et dans la Salle des Velours, et du chaud, au plus chaud et au plus haut, le bout de ton doigt danse librement à cet endroit et les gémissements accompagnent l’accélération de l’ondulation, et c’est comme si le Chant disait, son Chant du corps :

– Encore ! Encore !

Mais aussi :

– Autrement ! Plus fort ! Plus fort !

Et sans le dire, sans réponse exprimées en sa part, tu entends, tu reçois ce message de tout son corps en tensions si extrêmes,  ta bouche toujours pleine de la Joie de cette Fleur de couler et de s’épanouir sous les effets de tes sucions et de la Danse de ta langue…

 Lors d’un de ces mouvements de ton doigt, ton doigt ressort légèrement comme pour une pause dans le rythme de la houle, la pointe de ton doigt voyage alors que du périnée à la naissance du sillon, c’est presque un cri qui te permet de comprendre.

Ton doigt est a l’orée de l’œillet de l’anus de Ma-Dame. Ton doigt est inondé des jus de Ma-Dame, son anus étroit est lui aussi déjà très humide de sécrétions et la pointe de ton doigt est attiré là au plus intime. Ma-Dame se cambre et se soulève soudain pour accueillir les nouvelles sensations et la présence de ton doigt qui vous invitent à poursuivre.

La pointe de ton doigt pousse légèrement un voile qui s’écarte, ton doigt entre. Le souffle de Ma-Dame, sa respiration s’interrompent brusquement et dans une contraction jaillit de ton torse un souffle profond, une exhalaison flamboyante:

– Hoôôôôôô….!!!!

Si profond, Ton doigt progresse, monte, entre! Sa Chair chaude en entourant ton doigt t’entraîne et t’invite à progresser. La porte  de son anus se referme autour de ton doigt qui s’enfonce s’enfonce…

On tape à la Porte ! Sèchement ! brutalement !

Tout s’interrompt alors! Temps suspendu!!!

(À suivre !)

Cher Ami

Henri,

Merci à www.filimages.com pour quelques images détournées
Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 commentaires