Le Songe des Bouches Florales

Bonjour,

Éveillé cette nuit par une vision Merveilleuse de Bouches de Fleurs et de végétaux exotiques formant chacune autant de vulves innombrables m’apparaissant pour me délivrer chacune autant de messages d’amour. Bouches-Vulves-Fleurs me transmettant ainsi chaque message de leur Chair féminine palpitantes de jouissances profondes et Éternelles telles des Bouches de Volcans. Cette manifestation m’aparait dans un chatoiement de couleurs et de contacts veloutés et soyeux emplissant progressivement tout l’environnement dans lequel je me trouve jusqu’au moment de l’éveil ce qui me permet alors de prendre la pleine mesure du Cadeau reçu… Wouah!

Je sais que je suis sollicité depuis quelque temps par des âmes anciennes dans différents environnements qui m’invitent et me guident la où je vais me rendre aujourd’hui, jour de Vénus, dans une Montagne et une Nature Isolée et Sauvage ou se trouvent des Mégalithes en nombre notamment sur des sites de présences humaines très anciens…

L’invitation s’est manifestée étrangement sur un écran électronique lors d’une exposition sur un ancien site de sacrifices d’animaux, cette exposition très troublante avait pour objet et thème la Folie et la Création humaine. L’invitation évoquait la Magie et les Fées et la présence dans cette chaine de Montagnes de ces Minéraux Sacrés sculptés et érigés porteu-ses-rs de messages,

Les Vulves-Bouches Florales et Végétales m’ont porté à l’éveil, par d’étranges manifestations de démangeaisons sur la peau de mes pieds… alors que je sais que ce matin je vais marcher d’une Mégalithe à une autre, dans l’inconnu et dans les Fantastiques Couleurs du changement de saison

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 16 commentaires

Matière à Tantrisme

Hello!

Oui,  j’ai déjà utilisé ces accessoires commandés à distance et en toutes situations, c’était intéressant,  surtout lorsque les regards se croisent et que le visage s’empourpre en allant vers l’orgasme, 

Mais nous faisions toujours bien mieux avec des situations originales  et la richesse inouïe et infinie de notre création personnelle…

Mais tu évoques des notions de techniques et de comment cela est venu…

Comme je te l’ai dit,  cela remonte au temps du Minitel,  années 80 donc, et justement ta remarque me fait me souvenir de comment tout a commencé et comment j’ai découvert ce Trésor de l’intime féminin autant que le mien par le fait de l’amour et de la sexualité profondément intime et personnelle en l’absence de la relation sexuelle concrète en tant que rapport sexuel physique et en présence  ou non du ou de la partenaire….

Par le fait de la correspondance que je pratiquais déjà depuis l’enfance,  j’étais déjà très au fait de l’expression des émotions,  des ressentis,  du Désir,  des plaisirs relatifs à la sexualité de par les échanges de lettres postales avec de multiples partenaires lointaines  qui exprimaient également par écrits leurs émotions,  leurs ressentis et leurs pratiques intimes et féminines. Je pratiquais aussi en lien avec des lectures et ou des accessoires originaux des caresses intimes et sexuelles très riches et ce même avant la puberté, certainement par le fait d’une hypersensibilité au contact permanent de la Nature et de ses éléments, Air, Eau, Soleil, froid, chaud, , minéral, etc.

C’est ainsi qu’avec les premiers échanges par messagerie Minitel, et avec quelques personnes très expressives,  les échanges sont vite devenus très intenses et interactifs. Et cette nouveauté nous a rapidement offert  de vivre des plaisirs hors du communs très ardents, très sexuels, très sentimentaux et très constructifs dans la durée puisque cela durera plus de vingt ans et que certaines relations durent encore. Il arrivait lors de certains échanges de vivre l’impression de perdre la raison, tellement les ivresses et vertiges des émotions et sensations étaient puissants… Puis une personne en particulier a initié quelques explorations intimes hors du commun.

Elle travaillait pour le ministère de la défense entre deux bases,  une en France,  une en Allemagne et parcourait de longs trajets seule en voiture chaque jour. Chaque jour,  elle me faisait part de ses émotions et de ses pensées, de ses toilettes intimes, de ses choix de dessous, de ses vêtements, bijoux, parfums, etc. et de ses actes intimes de la journée et nous nous ele soir en direct pour préparer les journées suivantes et nous expérimentions toutes les nuits des situations intimes très particulières avec des objets,  des positions et des situations, toujours nouvelles… Par descriptions, je connaissais tout de chez elle, de chaque pièce, de chacune de ses sorties : danse, visites, soirées, etc.

Je découvrais à cette époque-là de nouvelles potentialités de mon corps par le fait de nouvelles techniques de kinésithérapie basées sur le souffle et les postures corporelles et cela m’apportais beaucoup de bienfaits et de sensations très profondes. Cette pratique thérapeutique entrait pleinement en cohérence avec une initiation de type bouddhiste reçue dans ma jeunesse…. je transposais donc cela à la sexualité en guidant cette personne à prendre des positions, à utiliser certtains accessoires et objets, à vivre certaines positions dans différents endroits de la maison. Elle me faisait part en retour des effets vécus et ressentis sexuels, émotionnels et corporels par sa féminité exacerbée et exaltée… Callait très loin,  elle en perdait parfois connaissance tant cela devenait puissant.  Je me souviens que tous les mercredis sa soeur venait la voir et après son départ c’est souvent que nous voyions se lever le soleil dans avoir réalisé que nous avions fait l’amour toute la nuit. 

Je lui envoyais régulièrement des objets, des accessoires intimes et des dessous, des parfums en cadeaux par La Poste et elle m’envoyait des photos qu’elle faisait développer à l’étranger pour me les envoyer en retour, 

Et c’est ainsi que j’ai découvert et expérimenté tout cela,  tel que je t’en fait part aujourd’hui.

Je me souviens qu’elle me rapportait le vécu de ses trajets en voiture passés à tremper de cyprine des serviettes de toilette posées sur le siège de sa voiture par les effets des objets logés en elle comme nous en convenions ensemble chaque nuit, effets de Fontaines associés aux postures et aux mouvements également préparés ensemble dans la nuit. 

Elle avait parlé de tout cela avec sa sœur et nous avions commencé à échanger avec sa sœur également ultrasensible sexuellement également, 

Puis il y a eu la rencontre avec Céleste,  et là l’évolution a été importante et très rapide. Compte tenu de cette expérience acquise de mon côté et de la très grande sensibilité de Céleste associée à une curiosité insatiable d’intime, nous avons très vite mis en pratiques une foule de situations pour des assimilations intuitives enrichies constamment par chacune de nouvelles découvertes conséquentes en termes de jouissances et d’émotions intenses. 

En effet avec Céleste, tout a basculé le jour où après qu’elle ait fait l’acquisition de boules chinoises (j’en ai encore une toujours une des deux avec moi et elle l’autre), je lui ai proposé de sortir un jour en ville avec les deux sphères musicales logées en elle. Non seulement elle est sortie mais elle les a gardé en elle guidée  à distance par textos, en ville,  dans des commerces,  en voiture, dans les transports en commun, à pieds, au bureau. 

Un autre jour,  au cours d’une de ses découvertes préparées,  elle a perdu connaissance en public lors d’un  vernissage en fin de journée à la mairie de Lyon au milieu des personnalités en plein discours (de Raymond Barre  je me souviens),  en semant la panique dans le public en raison de son effondrement brutal au milieu des personnalités… rapidement prise en charge par les Pompiers, elle a été incapable d’indiquer les raisons de sa perte de conscience craignant que l’on regarde son téléphone et le contenu de son sac dans lequel se trouvait une BD de Manara.

Un de nos complices lui avait demandé d’aller acheter cet ouvrage avec les sphères en elle en évitant les escalators des magasins et du métro pour sentir en elle dans chaque escalier (3 niveaux chez elle pour commencer !!!) les effets des vibrations hyper puissantes de ces Boules vibrantes… elle avait porté les sphères en elle toute la journée.  Je me souviens qu’elle me rapportait avoir remarqué que les gens semblaient s’interroger en la croisant de la provenance de ces sonorités bien particulières des musiques logées au plus intime  d’elle…

Nous ne nous étions pas encore rencontrés et c’est ainsi que j’ai commencé à multiplier les échanges avec de multiples autres partenaires de nos complices qui découvraient également la puissance de ces pratiques dans leur sexualité (shibari, attaches, etc.),  notamment par et pour les simples bienfaits corporels immédiats et profonds,  durables et sans aucun besoin relationnel présentiel…

Et c’est ensuite,  à partir de notre rencontre avec Céleste que nous avons commencé à nous documenter pour simplement découvrir ce que intuitivement nous maîtrisions déjà parfaitement….

On m’a souvent qualifié et même encore aujourd’hui,  de Magicien, d’Alchimiste,  de Devin, de Sorcier, alors que je me contente simplement d’être à l’écoute… et de proposer à partir de simples partages intimes,

Les découvertes continuent encore 

Bonne soirée, 

Henri

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 11 commentaires

La Fée du Lac – Le Lac Féerique

Bonjour Ma-Dame !

Nous avons ce matin évoquée la Fée du Lac, qui m’est apparue l’an passé et alors que nous dé-couvrions un Trésor…

Oui, Le « Lac Féérique », c’est à présent ainsi que je le nomme ! Mais ce sont aussi bien sûr, les cours d’eau, les lacs, les mares, les ruisseaux, qui fleurissent de tous temps de ces apparitions légendaires

Je m’étais déjà intéressé au phénomène par le fait de lectures d’un auteur de ma région et par le travail d’un de mes amis ethnomusicologue et qui fait des recherches et du collectage avec d’autres ami-e-s  sur les musiques, récits, contes et légendes de la Région, notamment autour d’un cours d’eau (Le Viaur) de par chez moi à propos duquel le poète « Joan Bodon » a beaucoup écrit. ce Ruisseau dont la racine lexicale contient le mot « Or – Aurifère », la Voie Aurifère : le « Viaur ».

C’est une rivière de mon pays, un de ces cours d’eau, connu justement pour être de toujours et avoir été habité par les Fées. Ces ami-e-s collecteurs de paroles, d’oralités et autres contes et légendes en rapportent des paniers entiers au retour de leurs balades dans la Vallée.

Alors que j’étais comme la nuit dernière au bord de ce Lac (Lac de Geignes), quelle n’a pas été ma surprise un matin de septembre dernier (en 2020), de tout d’abord distinguer une vague apparition pour être rapidement mis en présence et comme déposée là, auprès de l’eau ensoleillée par le matin, me retrouver en présence d’une de ces Dames aux grands cheveux… : Une Fée !

Nous étions en pleine sortie du portail énergétique de septembre et c’est en que je passais alors toutes les nuits en plein air pour dormir en différents lieux de mes Terres d’origine, Plaines du Lauragais, Forêts et Lacs de la Montagne Noire, etc. Bref, des Nuits en Pleine Nature et dans les étoiles dans cette Unification Chair-Terre/Cérébral-Charnel/Cosmos-Cellule comme j’aime à le vivre.

La veille alors que je m’étais douché, que j’avais installé ma tente, un petit utilitaire est venu se positionner à bonne distance du point où je me trouvais. J’ai vu une fine silhouette aller et venir dans les arbres au bord du lac entre le lac et le véhicule mais sans y prêter grand intérêt. J’étais incapable vu la distance d’identifier de qui il pouvait s’agir car la silhouette au loin semblait plutôt masculine et les longs cheveux ne semblait pas modifier cette impression…

Comme à mon habitude je me suis levé plusieurs fois dans la nuit notamment pour sortir et apprécier justement le Portail énergétique et Cosmique par le fait d’une Voie Lacté parfaitement visible… Je sentais alors clairement de puissants flux me traverser, m’emplir et après un bon sommeil, je me suis éveillé avant l’aube pour là aussi sortir et vivre ces moments pour un Hommage charnel et corporel au Soleil dans les Feux du Désir et du Corps dans l’air frais de ces moment-là….

J’ai engagé ainsi une promenade autour du Lac désert comme à l’accoutumé. Le Soleil s’est levé, je me suis baigné nu dans ses premiers rayons et les caresses qui les accompagnent. Les Couleurs sont alors Uniques dans cet automne naissant qui s’annonce.

De retour près de la tente-voiture, j’ai commencé à tout ranger, puis me suis lavé-douché et me suis installé pour un petit déjeuner assis sur un rocher avant le départ.

J’ai perçu un mouvement autour du véhicule, toujours sans savoir qui était là : pêcheur, voyageur ? Femme ? Homme ?

Alors que j’étais occupé à mes affaires du petit déjeuner, j’ai entendu un bruissement sur le sol et en levant la tête j’ai aperçu alors à quelques mètre cette silhouette féminine aux très longs cheveux qui se dirigeait semble-t-il comme je l’avais fait vers le tour du lac… Il s’agissait donc bien d’une silhouette à la réalité pleinement féminine.

Nos regards se croisent et nous échangeons un Bonjour et quelques mots supplémentaires à propos de nos nuits respectives et de la Magie-Beauté du lever du Soleil. Tout en me disant qu’elle partait faire le tour du Lac, la voilà qui s’assoit instantanément devant moi en tailleur et qu’une conversation des plus profondes sur le sens de la Vie et de la Réalité s’engage immédiatement…. Un choc, nous en frissonnions tous les deux submergés par l’évènement.

J’ai alors été très profondément touché par cette originale rencontre telle l’effleurement divin et Cosmique! La conversation a duré, duré…

Je retiens de ce moment féerique des domaines, des dimensions d’échanges plus que riches, je dirais…

Nous avons évoqué chacun-e pour notre part, des aspects de la Vie qui font sens de par la mémoire de nos cellules, c’est L’É-Vie-Dense de par la vibration commune ressentie et partagée comme s’il y a eu là, devant nous deux et pour nous deux un Feu-Foyer rituel Part-Âgé… qui nous Ré-Unissait pour activer non pas un mais des Egrégores qui se manifestaient clairement durant notre échange impressionnant.

Je les ai perçus, j’en connais encore là, présentement, leurs présences. Je n’en perçois là aucune intention, aucune définition.

L’Énergie s’est manifestée. La Montagne, Les Lacs, le Fin ’Amor, Mère-Terre, le Soleil et la Voie Lactée se sont manifestés, c’est l’É-Vie-Danse.

Les suites sont encore à écrire, à exprimer, à évoquer, à vivre, à chanter, à décliner, à conjuguer, à construire,

Le Nid du Lac a ponctué en quelque sorte un Périple personnel de Pleine Nature en ces Uni-Vers où nous décidons de vivre et découvrir, tant de nous-mêmes que de Notre Monde,

Nous nous étions compris avec cette personne et le contact s’est totalement réalisé dans l’instant de ce moment.

Nous avions tous deux à faire et nos Routes se sont séparées quelques instants plus tard pour ne plus depuis s’être recroisées.

Pour illustrer mon propos à propos de cette rencontre, voilà une histoire, ci-dessous rapportée par mon ami ethnomusicologue qui est localement véhiculée dans cette Vallée aux nombreux Lacs de la « Vallée du Viaur » (rien à voir avec le Lac de Geignes où j’étais cette nuit et où cette Fée-Femme il y a un an m’est apparue :

Les Fées de Là-bas! 

Les soirs de pleine Lune, elles quittaient la vallée pour rejoindre les plateaux et danser jusqu’au bout de la nuit. Les « fachilièiras » aimaient se baigner dans les gourgs profonds du Viaur. Leur seule crainte que le Drac, ce démon tentaculaire de l’eau, ne vienne chatouiller leur virginité. Elles désertaient les bords de la rivière, univers trop restrictif, pour s’en aller quérir quelques onces de libertés. Du moins leur semblait-il, là-haut sur le Ségala, au pays des ventres noirs. Ainsi, du côté de Vabre-Tizac, la légende des « fachilièiras » a-t-elle traversé les générations. Les « fachilièiras », des fées qui, du côté de Vabre-Tizac, ont même une source en leur nom autour de laquelle elles dansaient jusqu’à n’en plus pouvoir et jusqu’à plus soif. 

Fées et farfadets 

Avant l’arrivée du christianisme, les habitants pensaient qu’une multitude de petites fées « clochettes » aidaient, sans que l’on s’en aperçoive, les paysans dans leurs tâches les plus rudes. Une fois que la nuit enveloppait l’espace, elles aimaient à se baigner dans les eaux dorées et froides du Viaur. On dit que lorsqu’elles peignaient leur chevelure d’or, elles arrachaient quelques cheveux qui donnaient alors à la rivière toute sa splendeur. Peut-être faut-il chercher dans ces vérités de la tradition orale la dénomination de la rivière sauvage. 

Mais comme toujours, l’imaginaire populaire en a pris un coup dans les gencives, lorsque les certitudes du christianisme, imposées par les prélats, tintinnabulèrent. Les fées et autres faidits auraient été chassées des chapelles et des monastères implantés sur les rives. Lasses de cette traque, elles quittèrent le Viaur et ses habitants. Et peu à peu, il perdit son or. 

Cependant, l’une d’entre elles, on dit qu’elle se prénommait Flavie, refusa de quitter les havres des gourgs. D’un coup de baguette magique, elle devint bergère. 

Le souffle de l’autan, qui en a vu d’autres, raconte encore qu’à la nuit tombée, elle courait retrouver les eaux sombres. Jusqu’à ce que les aléas de la vie aidant, elle convole avec le fils de la famille qui l’employait. 

Dès qu’elle eut prononcé le « oui » fatidique, tous ses pouvoirs se noyèrent dans les eaux vives. 

Il paraît que certains après-midis de fortes chaleurs, sous Laurélie, dans les courants frais, les goujons s’amassent en bancs et esquissent les formes de la plus belle des « fachilièiras ». 

Source : « La Dépêche du Midi »  

Votre,

Henri

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 commentaires

Le Musée (82)

Coucou Dame du Désir dans le Clos !

Bon ben je peux te faire le retour, sans problèmes.

Initialement, c’est ton envoi de l’information sur l’exposition du Château de Laréole (Emmanuel Bornstein)qui m’a fait penser à passer voir le Nouveau Musée Ingres-Bourdelle qui se trouvait sur ma route. J’avais entendu parler de cette nouvelle appellation du Musée et le connaissant, j’avais bien compris qu’il y avait eu du changement. 

Et puis l’intitulé de l’exposition de l’abbaye de Brou « Suzanne Valadon et les contemporaines » m’avait donné l’idée de revoir l’œuvre de Ingres en souvenir de cette fabuleuse exposition de « Ingres et les Modernes » que j’avais vue plusieurs fois, notamment avec toi, tellement elle m’avait apporté et impressionné.
Et puis en regardant les infos pratiques du Musée avant de m’y rendr

e, il y a eu cette découverte de la programmation de Georges Rousse Salle du Prince Noir du musée, Georges Rousse raté de peu au Château de Benisson en juin et découvert de manière surprenante à Toulouse à mon retour. 

Je me suis donc décidé pour un programme avec un profond Désir d’une nuit de bivouac en cette période de Pleine Lune et en Pleine Nature… et c’était parti !

Le Musée Ingres-Bourdelle à été fondamentalement repensé avec de nouveaux espaces comme tu l’as vu sur quelques photos transmises pendant ma visite puisque tu semblais si curieuse. Je me suis longuement attardé dans une exposition temporaire dont je ne pensais pas trouver grand intérêt, sinon que j’y ai découvert tout un pan de l’histoire royale et d’une période de l’histoire du pays et de Ingres lui-même.  Si l’on m’avait dit que je m’intéresserais un jour à ce genre d’exposition. …! Mais voilà, ce Nouveau Musée a eu ce premier effet sur moi, car l’accrochage est tellement bien fait et les salles de ce monument sont tellement belles…, du sol au plafond, fascinant !

L’expo temporaire:  https://museeingresbourdelle.com/ferdinand-philippe-d’orleans

J’y suis donc resté là quasiment deux heures…. et j’étais pratiquement seul. 
Du coup, la partie Ingres,  au delà de la mise en valeur actuelle, je la connais et j’y ai passé moins de temps. …, je préfère y revenir une autre fois par pure gourmandise au vu de la qualité de cette nouvelle muséographie. 

Bourdelle est magnifiquement mis en valeur dans des salles malheureusement trop basses pour le gigantisme de son travail et ce n’est pas le Délicieux Musée Bourdelle que nous connaissons du Montparnasse,

Au passage, je ne peux jamais penser à ce musée Bourdelle sans l’associer à ton papa et à son accident dans ce musée…

Là, dans ce Nouvel Espace, certains éléments de l’œuvre de Bourdelle pour le théâtre des Champs Élysées sont formidablement accrochés. 

Le personnel du Musée avec qui j’ai beaucoup discuté en arrivant et avant d’entrer m’avait indiqué comme étant à voir absolument les plafonds rénovés et restaurés de l’escalier monumental par lequel nous entrions jadis dans le Musée avant sa rénovation. 
Et c’est justement par cet escalier que l’on accède aux profondeurs souterraines et à demi enterrées dans lesquelles se trouve la « Salle du Prince Noir » et l’œuvre de Georges Rousse… Sacré histoire que celle de ce lieu. …: https://museeingresbourdelle.com/le-chateau-medieval

Formidable salle de par son gigantisme et au contenu composé de vestiges de différentes périodes médiévales dont d’impressionnants sarcophages et autres baptistères utilisés par l’artiste dans et par son œuvre surprenante. Du coup les cheminées monumentales de cette salle sont magnifiquement sublimées. 

Bon,  ben j’en avais terminé avec ce Magnifique Nouveau Musée, et ton indication de l’exposition de Emmanuel Bornstein pouvait être suivie de son effet de déplacement vers le sud-ouest de Montauban et vers le Haut Tolosan….

Quelques photos te parleront donc de ce Nouveau Musée, https://photos.app.goo.gl/CP8M9D9bp5gTkKuPA

254 new photos by Etoile Henriphotos.app.goo.gl

Je donnerai suites à ton long message séparément…

Hier en rentrant vers la suite de l’exposition d’Emmanuel Bornstein, j’ai écouté deux émissions de radio :

Passionnante émission sur un personnage emblématique: https://www.franceculture.fr/emissions/louise-michel-grandes-traversees

5. La fin des utopiesÀ la fin de la vie de Louise Michel, le refus des dominations, aussi multiples qu’elles soient, ne s’amenuise pas, au contraire…www.franceculture.fr

J’ai adoré différentes séries sur l’anniversaire de « La Commune de Paris » sur France Culture depuis le début de l’année, « Commune de Paris » dont Gustave Courbet a été un des acteurs lui aussi comme Louise Michel, lui aussi récupéré pour les besoins de l’Histoire du Parti Communiste…

 Et deuxième émission :

Découverte d’une artiste que tu connais peut-être: https://www.franceculture.fr/emissions/toute-une-vie/la-route-de-lhasa-1972-2010

La route de Lhasa (1972-2010)Rediffusion du 15.07.2017. Une musique qui ne me plaît pas est une musique ennemie, je la déteste, je la juge. Je me dis : elle essaie de me déprimer cette musique, elle veut me dire que la réalité est comme ça et qu’il n’y a pas de beauté dans ce monde.www.franceculture.fr

Une émission intéressante à propos du parcours d’une personnalité, notamment l’enfance et la famille…, toujours et encore les lignées !!!

Henri

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 commentaires

Le Serpent – The Snake

Je vous ai fait part de ces éveils et de mes pensées et émois nocturnes nous concernant ces jours précédents par ces puissantes énergies sexuelles dont nous avons commencé à parler qui se manifestent tout le jour et les nuits,  et comme vous avez fait allusion hier au tantrisme, je voulais savoir si vous avez déjà entendu parler de Kundalini… Parce-que c’est de cela dont il s’agit en moi lors de ces éveils par exemple et qui justement conduit à ce que je me réveille ainsi tout au long de la nuit par une luminescence intérieure de toute ma structure corporelle. Le Phénomène est insufflé par l’action de l’amour en Moi comme par un Soufflet de Forge sur les braises de chacun de mes chakras provoquant ainsi cette Onde et cette Houle, par le prolongement et la Source de l’Epée de mon sexe à la Racine même de ce Sacré du Corps dans une montée extatique très progressive que je vais tenter de décrire.

Vous dire encore que dans le Délice de cette nuit,  la montée de cette Kundalini se poursuit et se concrétise par un embrasement général de tout ce système cellulaire comme inondé,  submergé comme par une sorte de lave Lumineuse qui se répand dans tout mon être et bien au-delà de l’enveloppe corporelle,  sans possibilité alors de contenir quoi que ce soit dans les limites  de mon être devenu presque dérisoire, tellement l’image à  la fois de lave de Feu et d’inondation peuvent correspondre à des analogies naturelles et terrestres primitives, originelles des phénomènes de la création du Monde, ni plus ni moins lorsque se produite ce phénomène physique.

Nouvel éveil dans le lever de soleil et le phénomène corporel de l’onde et de la houle se reproduit,  animant à nouveau ce rayonnement hyper intense dans une sorte de danse de toute ma structure humaine, notamment osseuse. Là par le fait d’un mouvement ondulatoire très clairement centré depuis et par ces centres neurologiques des différentes parties de mon corps, de bas en haut,  je ressens dans ma chair la pression sanguine monter accompagnée de la montée d’une vague de chaleurs à l’image d’une vague qui se forme et vient se déployer en moi tout en percevant déjà la formation de la  vague suivante qui s’annonce presque « visiblement » en moi plus haute et plus volumineuse encore, plus puissante dans ses effets et conséquences.

Par moments, et comme dans un cycle qui commence, la base de mon corps se soulève ou s’enfonce qui laisse à penser qu’un événement s’annonce : la Kundalini…

S’ensuit progressivement la montée profonde et sourde vers mon buste en différentes étapes,  dans l’abdomen tout d’abord par un phénomène de déplacement de la respiration qui se fait respiration ventrale déplaçant de fait vers le haut la progression de l’onde dans la cage thoracique en se concentrant et se stabilisant un temps au niveau du diaphragme pour s’épanouir une première fois de manière solaire dans tout mon corps avec cet effet rayonnant de lave et d’inondation envahissant absolument toutes les fibres et parties de mon corps depuis ce noyau central du thorax.

Se produit alors une levée de contractions physiques qui soulève mon corps de manière ondulatoire depuis l’axe de mon bassin jusqu’à nuque faisant remonter encore plus haut cette Onde qui tout le long nourrit mon psychisme tout entier d’éclatements et d’explosions émotionnelles en provenance des profondeurs de mon être et de mes cellules,  je le ressens clairement,  comme pour signifier ma Nature humaine animale ainsi Incarnée,  les émotions se trouvent là déployées et décuplée. Différents éléments cérébraux, mentaux, issus d’expériences et de vécus s’agrègent s’assemblent dans une sorte de tourbillons vertigineux. Ma gorge se contracte faisant venir des gémissements et presque des cris de tout mon corps…alors que l’Onde monte, monte. Arrivée en mon cerveau et au sommet de mon Être et dans mon crâne l’explosion se produit alors dans une connexion instantanée fulgurante avec la base de mon corps au moment même où le tourbillon mental flamboie. C’est littéralement foudroyant et un cycle de vagues monte qui génère un enchaînement de palpitations sanguines qui deviennent pulsations en cohérence avec tout le réseau neurologique de mon organisme qui prend ainsi vie en diffusant une Lumière intérieure formidable et qui donne vie à un réseau de luminescences sous la peau et en mes chairs de manière éclatante et qui diffuse ensuite longuement lentement en harmonisant beaucoup du corps…

Et ce que je tiens à vous dire, c’est que ce sont les pensées de vous, votre présence en moi, et notre connexion intime profonde qui lors de chaque éveil active cet événement toutes les nuits et aussi en journée, et parfois de manière continue….

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dimanche & Lundi, Textualités…

Henri Toulouse

Lun 24/05/20.. 07:22

Dimanche & Lundi

Bonjour Belle Amour, 

Comme je vous l’ai indiqué ce matin alors que vous vous réveilliez, j’étais en train de commencer cette lettre, Je commençais cette lettre alors que je baissais et ouvrais mon vêtement de nuit pour me laisser aller pleinement d’une part à l’écriture de cette lettre et d’autre part du fait de ce désir, de ce désir amoureux qui nous réunit, Et c’est ainsi que je commence à vous écrire tout en me caressant tout en laissant aller mes doigts le long de cette colonne de chair érigée de ce désir amoureux et totalement charnel à votre attention…

De par ce que nous vivons chaque jour, vous me faites régulièrement part et très souvent de vos émotions et de vos ressentis sans pour autant les exprimer les définir et les détailler clairement, 

Je comprends parfaitement ce qui se passe en vous compte tenu de ce que ce que vous me transmettez et que je reçois de par l’ampleur et  la puissance de ces émotions et de ces ressentis à la manière justement donc vous me faites part de manière très expressive en revanche et très explicite par votre trouble si délicieusement offert,

Ce en quoi je suis très honoré par le fait de cette confiance confidente de femme, de femme sensible et attentive à la vie et à elle-même,

 Vous ressentez tellement bien cette relation que nous vivons ensemble, vous nourrissez chaque jour chacun de vos actes pour communiquer et communier ainsi par le biais de nos corps, nos sexualités et des innombrables émotions…

Alors que j’exprime et retranscris cela un orgasme s’invite en moi, une houle monte en moi et tout particulièrement en mon bassin, qui le fait onduler, ondoyer, entrer en mouvements…

Comme vous avez pu le constater ces jours derniers, ces ressentis, ces émotions nous conduisent à la jouissance, à l’orgasme, à  des Kundalini me concernant, 

Hier matin dimanche j’ai vécu de mon Corps au Monde un grand moment avec le Soleil et le vent en plein midi et ce matin lundi un autre grand moment avec l’eau et la pluie dans le lever du jour…

Je vous aime Ma-D’Âme,  je vous aime, 

Votre,

Henri

Et Textos

(…)

Cette rose qui me montre la fleur de votre Ventre découverte de le pulpe de mon doigt ce matin….. Ô Mad-Âme,  ma longueur digitale en vous et ces contractions douce le long de mon doigt,  Quel Cadeau!!!! Cette Rose illustre tellement notre Union intime douce imbriquée de Parfums et de Chair…

(…)

Au cœur de ce chantier et dans ma totale Nudité,  mon être exulte de Désir vers vous et de Jours de Nous. Je désire ma main et mes doigts dans vos vêtements et voyager ainsi de ces partages sensuels,  sécurisé,  érotiques, à Fleur de Peau,

Voyez comme je suis Votre,  en plénitude d’ardeurs charnelles de cette rondeur érigée logée en votre intime… découvrez moi ainsi présent en vous..

(…)

Alors recevez de moi cette Chaleur d’amour, si vous le voulez bien,

(…)                                                           

C’est dans un acte d’amour et par un acte charnel que je vous honore présentement…

Bonjour Amour…. je vous sens de cette pression si douce, tellement aimante, Bonjour Reine

(…)

Et je me glisse en vous,  dans votre velours… oui,  montrez moi,  que je m’enfonce doux en vous,  mon Amour

Ô Quel enchantement…., vous avez raison,  c’est une marée de sourires qui est montée à mon visage en vous pénétrant,  en étant accueilli en vous

Mon Amour,  Quelle Joie !

Ô! Je vous prends et je bouge en plongeant en vos reins offerts de mes mains qui vous maintiennent

De tant de douceurs

(…)

Je désire vous boire maintenant, et emplir ma Bouche de votre Jus

Donnez-moi cela Marie, de votre Chair,  de vos cuisses

Prenez mon visage

Faites-moi votre Enfant à votre Ventre,  de votre Féminin amoureux

Que je me déploie en Vous

(…)

Et prenez-moi de votre main et de vos doigts

Pour sentir cette Force et cette Vibration dans votre bras en me faisant Votre de cette Racine gorgée  de vous,  et pour Vous

Que je vous lèche et que je boive  en recevant votre Cyprine dans ma gorge et que je baigne mon visage dans votre Chair

Et que de mes doigts je commence à vous fouiller  de ma Joie immense de notre Amour

Oui,  sentez de votre main et de votre poignet ce qui monte en moi de cette Union đ’Amour

(…)

Et découvrez encore ce matin la Nature de ce Feu,  ses Sources et ce qu’il propage  en vous et où,  et bougez, bougez….

Je vous aime tellement,  et tant,  cet Océan en moi….

(…)

Faites-le couler en moi, abreuvez-moi, en Mère…

(…)

Nous prolongerons cela pour l’enrichir encore

(…)

De ma langue,  je suis cet animal et cet enfant de Vous  et je suis dans votre main, cher de ma longueur,  cet Homme de Vous

Et je vous lèche et je bois, mes doigts en vous,

(…)

C’est aussi une sensation d’ultime et d’extrême d’être porté si haut dans les vertiges de nous-mêmes… et ensemble, Qu’être comblé semble bien largement dépassé…

Venez encore,  bien ouverte,  écartée

En Femme Sauvage

Et prenez ce qui est Votre,  de ce Feu

Pour en faire Amour

Vous savez ce qui est en moi pour Vous,

(…)

Et c’e

(…)

Et c’est entièrement à vous pour vous emplir et vous chérir

(…)

Vous êtes en train de goûter à l’éternité et c’est parceque vous l’avez …

st entièrement à vous pour vous emplir et vous chérir

(…)

Vous êtes en train de goûter à l’éternité et c’est parceque vous l’avez en Vous …

(…)

Captez ces moments et identifiez bien en chacun d’eux ce qu’ils mettent en œuvre et en jeu en vous,  car lorsque cela se manifeste,  des messages vous sont délivrés en autant d’ingrédients pour vous permettre de réaliser pleinement votre Vie… et ce n’est pas un artifice,  c’est en votre Chair,  en vos cellules…

C’est aussi en cela que vous m’avez trouvé…

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Le Malentendu de l’article – Les Messages du Matin,

Reine-Fleur,

Ô Chérie des Coeurs,

Ô Précieuse de Vie,

Sainte Femme-Mère-d’Âmes…

Tu Nous protèges,

À ton Sein, tu nous portes et nous nourris….,

Nous voilà Réunis autour de Toi en Tes Terres,

Et en Toi,

Il fallait bien, qu’advienne ce Jour,

Sans qu’il en soit Fatalité,,

Mais bien plutôt Connivences et Conjonctions,

pour des Esprits et des Corps,

C’est d’un éveil « accidentel »de Célébrations et d’Honneurs Sacrés portés à l’événement

Avant l’Aube que s’est faite jour cette É-Vie-Danse de le transcrire…

Est-ce le Froid, est-ce la physiologie de notre incarnation,

Mais qu’importe c’est là le chant qui est venu, du Sacré des Énergies,

de cette spiritualité, Charnelle autant que Matéri-Elle,

PourLe Malentendu de l’article – Les Messages du Matin, venir te dire,

Par mon Inter-Médiaire…,

Comme il se doit, du Fond des Âges,

ces Âges dont les Messages, tant te parviennent, depuis, bien avant nos retrouvailles,

qui font ce qui se passe aujourd’hui,

comme cette Ré-Union d’Âmes, dont l’Idée s’est offerte hier soir à Nous deux dans l’Alchimie de la Parole,

sans laquelle tout jusqu’à Présent restait lettre Vide…

Il me revient de l’écrire et tu chantes…,

Ton Chant du dire, nourri d’Amour…

Abreuvé de chaque Jour de Notre Union,

si Puissant ce Nous et cette Union,

Qu’il advient qu’aujourd’hui, des faits et des rencontres,

du fait de ton Arrivée en Ces Terres fasse que, les messages viennent arrivent et se dé-posent,

à Notre Regard, de là où immuable, moi je me trouve pour transcrire,

à l’idéale distance pour que la triangulation,

Astrale opère….

Il ne s’agit pourtant que de nos Ventres, que de nos sexes, qui nous fassent agir,

de leurs Centres,

avec toujours un Nouvel Être qui est l’Ingrédient déclencheur…

C’est avec la Musique des cloches, que le Flux vient d’arriver…

Composition de Voix du Ciel, dont le titre est,

et cela ne s’invente pas « Fleur de la Fleur »…

interprété par « La Mandorle »

Que contient le message,

difficile à cerner, il est dans les Limbes,

et il s’agit de ton arrivée en ces Terres qui est le signe le plus parlant, du fait d’une connexion

aux Connivences et Conjonctions…

pour que il soit dit que tu as reçu le message.

Que ce qui se passe en Toi, depuis ces derniers jours soit l’exacte mesure de ce que tu vis.

Et pourtant tu sembles être dans une incompréhension.

Ou bien plutôt tu le dis, tu le verbalise ainsi.

Tu es arrivée c’est certain,

Et Enfin dans le Vrai, L’Océan t’a immédiatement parlé et tu as reçu

en écho des Arbres et de la Roche les vibrations, en ton Bassin et le Triangle de ton Torse….

Tu n’avais pas lu non plus cette Lettre,

où justement,

l’Être s’est manifesté…,

chez ces Personnes où tu guéris,

une sorte de Trinité,

Mère et Fils, encore la Géométrie….,

C’est ainsi que tu me l’as au sortir de l’Action du Soin,

c’est ainsi que tu me l’as rapporté pour que j’en fasse et produise quelque chose…

Alors ce matin, à réception du Flux, dans le Frais, de « l’Avant-Aube » ( La Nymphe des Bois!!!)

Je sois porté à réaliser la Lemniscate avec les Bougies,

dont une d’hier et de ton Fils et l’Autre en Étoile de la Vierge Noire…

Il s’est donc fait, que les Messages hier Nous sont parvenus,

et cela a été bien étrange,

car c’est hier que je me suis trouvé chez les Fées,

et que deux Hommes aient manifesté ce Désir de te Dire,

ce que en eux, vient à chanter,

Être ainsi, mis en relation!

Parce que en conséquence tu as eu cette idée de Rencontre Tribale,

à partager lecture à voix haute de tes propres écrits!

Comme le font exactement les Oracles par la Pythie,

Prêtresse des Prêtresses,

Sinon que ton souffle (Pneuma),

Et celui de l’Amour,

Universel autant qu’incarné et terrestre.

qui agit et opère en et par nos Ventres et nos substances,

apportant le limon des émotions,

faisant agir et réagir la Mémoire

de nos Cellules anciennes…,

et Humaines,

Je voulais et ne pouvais,

que durant ton Sommeil, proche de celui de ton Enfant endormie,

porter ces mots en préambule et préalable à tout ce que encore nous allons vivre et échanger,

 pour engendrer, enfanter et générer, de nos esprits et de nos Corps,

par l’opération Maïeutique de tes Fonctions de Prêtresse Terrestre,

Tout au long de nos vies,

Ainsi, l’Amour se manifeste,

à Toi qui dit que la Spi-Ritualité échapperait!!!!

Moment-Ta-Né-Ment

Je t’Aime Ma-Dame, je t’Aime,

Immensément et bien au-delà de tout ce qui est vivant!

Ton,

Henri

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Lettres et Parfums d’Éphémères – #4/5

Henri Toulouse

Ven 30/04/20.. 10:02

Jour de Vénus – Matin – Vers Beltane

Bonjour Ma-Dâme, 

Je sais que ce message sera lu lors d’un de vos rares temps de disponibilité,

Je l’écris en prenant « le temps »… Après avoir choisi de vous honorer sur le temps du petit-déjeuner comme vous avez pu ou bien comme vous pourrez le voir et constater…

Oui, cette Journée de Vénus, veille de Beltaine, Ô je demande à la vivre avec vous tout le jour, Amour ! Ô Reine ! Ô Amour, Ô Tendre Fleur !

Ô Reine-Cœur, de mon sexe, là, en préparation à cette célébration, s’écoulent des Perles ! Ô Coeur-Femme !

Oui, de ma pulsation sanguine, mon sexe s’est gorgé et se gorge encore de cette Vie pour honorer et célébrer, votre Féminin et ce Sacré, de par la Vie dont ce Féminin est abreuvé en vous ces temps-ci…, pour célébrer mieux encore cette palpitation du Sang en votre Ventre-Centre en cet Utérus-Rameau, en cet Utérus Racine qui vous offre cette Dimension d’Éternité par-delà les Temps terrestres, Ô Amour et en chaque cycle, comme celle-là, Dimension terrestre et astronomique de cette Fête de Beltaine…

En nous, se diffuse à présent, en chacun-e de Nous, se diffuse cette Inspiration-Essence Sacrée que nous contenons de toujours et qui se trouve libérée, il s’agit bien d’Amour, oui, de L’Amour, Ô Ma-Dâme ! Ô Soeur-Fleur !

Voilà la rencontre réalisée et il s’agit de Cueillir et d’À-Cueillir, en fêtes…. il nous suffit d’être attentifs, il ne s’agit plus que d’observer pour que le Monde et l’Univers nous transmette, Ô Coeur-Fleur !

Henri

Henri Toulouse

Mar 04/05/20.. 13:45

Correspon-Danses

Bien Chère Ma-Dâme!

Comme votre longue lettre est riche,

Riche de ce que durant cette si courte période de temps relationnel vous avez pu vivre et Être, Être vous-même avant tout, Être dans cette connexion, oui, à vous-même par un effet de Rêve-Elle-Ha-Si-On…, par un autre effet « miroir », vous Rêve-Élan ainsi, révélant ainsi qui vous êtes à vous-même et ce sans fard, et ce, sans faux-semblant social…

Votre lettre apporte et m’apporte, nous apporte tant et tellement de cet Éphémère (Effet-Mère… ? Et-Fée-Mère… ?) qui nous a vu Unis, pour un Éclat, pour un Brasier Amoureux Instant-À-Né, même si tout s’est préparé pour cet embrasement l’été dernier…, souvenez-vous… Ma-Dame !

L’idée de cette publication m’est venue cette nuit, suite à un rêve…, un Rêve dans lequel il y avait justement une situation de divulgation d’un Secret au Monde…, une divulgation par le biais d’une sorte de code dans une écriture… Un Secret pour changer le Monde, et un Secret d’une simplicité absolue…, et vous comprenez bien de quoi je parle, Mad-Âme…

Et ce rêve m’a fait réfléchir porteur encore en chaque instant de ce que nous ressentons encore si profondément, si intimement, chaque nuit, chaque jour…

La page se tourne, oui, et quand nous en sommes, ensemble, arrivés à  cette page partagée de notre vie, nous étions déjà en train de la tourner, c’est évident et c’est bien ce qui est si beau dans ce Livre-Chemin de Vie, Ô Mad-Âme…, en cet écrit de notre Histoire In-Finie,

Aussi, j’ai donc repris une à une les 4 ou 5 lettres que je vous ai écrite et leurs contenus ont créé une Onde en moi… Une Onde merveilleuse, et vous me dites pleurer, oui, comme et combien je vous comprends…

Sachez que de ce temps choisi de vivre ainsi ce temps de nos êtres Ré-Unis, sachez que de ce temps, et c’est illustré par certaines de ces lettres, comme par bien de mes textos, de ce temps et dans cet Espace de notre Union Sacrée, en mon Corps, en mon Être, en mes Dimensions incarnées, sachez que se sont déployées des Kundalinis qui ont fait au Travers de mes cellules et de mes structures charnelles et osseuses se Réunir Terre et Ciel, comme je l’ai souvent illustré par de nombreux et multiples envois à votre attention.

Je vous souhaite le Meilleur,

Bien à vous, en Amour

Votre,

Henri

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos, Trio | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 commentaires

Lettres et Parfums d’Éphémères – #3/5

Henri Toulouse

Dim 25/04/20.. 10:30

Dimanche

Ma-Dâme, 

Je suis totalement incapable de dire et d’expliquer ce fait de cet attrait réciproque l’un-e pour l’autre. Pour moi il s’agit d’une É-Vie-Danse, puisque l’évènement s’est produit et se réalise…. Il doit exister des explications, c’est bien possible et peut-être vont elles nous apparaître… Si vous voyez des signes, faites-m’en part, et que nous en parlions…. Je ferai de même. Mais cet échange de correspondance est aussi une manière de lire et de transcrire, d’exprimer ce que nous vivons.

Je prolonge l’émotion et l’intensité de ce que nous avons vécu et ressenti cette nuit et vous en parler fait se serrer ma gorge et changer de rythme ma respiration, par l’émotion…Et je vous écris donc en gémissant, d’une respiration modifiée, transformée avec tout ce que mon corps contient de plus intime pour vous être offert, offert à votre intime.., offert à votre féminin.

Vous me parlez beaucoup de ces prises de conscience qui viennent à vous et pourtant vous les transcrivez peu, vous les exprimez peu, au-delà de m’en faire part…. Mais l’essentiel est bien la réalité des fissures de votre carapace, des évolutions à l’image de la chrysalide et du papillon… Le processus, depuis cet été est engagé et c’est ce dont vous m’aviez immédiatement fait part initialement…, dès les premiers échanges.

Je ne peux m’empêcher de vous dire que je pense souvent et beaucoup à votre fille… Ce que vous m’en avez rapporté m’a comme affecté par ce fait de l’expression de la violence sociale à laquelle chacun-e de nous est confronté-e. Tout comme lorsque vous me parlez de ce que vous subissez au travail, Quelle horreur !

Cette nuit, j’ai compris que vous vous êtes connectée au Sacré de votre Être et dans ses dimensions corporelles, physiques, c’est aussi une voie, un autre chemin,  une Réalité fondamentale de cette réconciliation avec vous-même et de cette connaissance de soi, incontournable, un ingrédient central et fondateur, un élément de ce puzzle, un des multiples éléments épars que vous êtes en train de commencer à rassembler… Il s’agit réellement de vous de manière identitaire. Vous avez évoqué les termes d' »étrange », de « surprise agréable », d' »ardeur »…. Peut-être pourrez-vous en parler et en dire quelques éléments pour que nous poursuivions cette progression…Vous dites également que votre corps a reconnu cet évènement de manière suffisamment claire au point qu’il en « redemande »…

Nous avons encore beaucoup à vivre, partager, échanger et découvrir, explorer…

Je vous souhaite un bon Dimanche, 

Je vous aime, 

Votre,

Henri

Henri Toulouse

Jeu 29/04/20.. 04:12

Re: Le Rêve de Pleine Lune!

Ma-Dâme,

Je viens de me réveiller et mon Désir en mon Être masculin fait mon sexe énorme et dur et une ondulation du bassin vient,  comme une Danse de Vous,  pour Vous,

Et un Chant d’éternité,  une Clameur s’élève partout en moi,

D’amour,

Tout entier Votre,

Je vous aime Ma-Dâme,  je vous aime,

Votre,

Henri Toulouse

Jeu 29/04/20.. 14:18

Jeudi

Ma-Dâme, 

Ce matin, lors de mon éveil, et comme lors de chaque éveil, pour chaque réveil, mes premières pensées vont vers vous sont de vous, sont pour Vous, 

Et de cela me parvient une énergie bien particulière, c’est conjointement à l’éveil de mon corps à l’éveil de mes sens et le ressenti de votre présence en moi, car comme vous pouvez le constater durant toute la nuit, je m’éveille de par des pensées pour vous, des pensées vers vous….

De vous écrire, Ma-Dâme, un élan s’est invité, une Pulsation Profonde active en moi une émotion immense, Immense et Gigantesque, Fantastique, une vague puissante que Je ne peux contenir pour moi seul, 

Je viens de vous adresser un message audio, là,; il est 14H15 environ !!!

Mon sexe s’est gorgé, mon sexe est de Vous, de Nous, pour Vous et par Nous, mon sexe gorgé et devenu énorme et dur, et entre mes Doigts, un Chant est venu, une Onde s’est invitée, une Houle, Ô Belle Ange !

Je voulais que vous sachiez, ce qui si souvent il se passe ainsi en moi, de ce que nous vivons, vous et moi, et de ce qu’il en est vécu, si intensément….

Je reprendrai, là, je suis sous le choc, encore de cet impact émotif et émotionnel…

Bien à vous,

Henri

Merci à Filimages pour les photos de base détournées par mes soins

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 15 commentaires

Lettres et Parfums d’Éphémères – #2/5

Henri Toulouse

Ven 23/04/202.. 20:48

Jour de Vénus

Bonjour Ma-Dâme, 

Beaucoup de choses en moi pour vous et vous le savez, c’est ardent, c’est intense, c’est grand, c’est profond, c’est doux, c’est fort, c’est entier, c’est effervescent, c’est bouillonnant, c’est frais, c’est Amour, c’est simple, c’est complexe, c’est beaucoup, c’est Multiple, c’est varié, c’est coloré, c’est lumineux, c’est obscur, c’est chatoyant, c’est velouté, c’est soyeux, c’est intime, c’est délicat, c’est particulier, c’est nouveau, c’est original….

De tout cela et bien d’autres choses en vous et en moi, je suis souvent dans l’émotion Ma-Dâme, je suis souvent dans l’Ivresse et le Vertige…. La personne que vous êtes aujourd’hui est comme une partie de moi que je reconnais avec ce que vous contenez pour moi de votre être, de votre personnalité…

Natacha Calestremé en parle remarquablement à propos de ces flux d’énergies respectives dont nous sommes constitué-e-s et par le biais desquels nous savons échanger comme nous le faisons. Ces flux ne nous appartiennent absolument pas, ils nous constituent et une fois connectés à eux, autrement dit, une fois connectés à nous-mêmes, nous voilà spontanément en mesure de partager, d’échanger comme nous le faisons, par choix et librement, d’Âme à Âme…, de Corps à Corps…

Cela est forcément étonnant, cela est forcément surprenant… Il n’est pas « offert » à tout le monde d’être ouvert et sensible à l’invisible de ces Mondes là, à notre propre énergie cellulaire… Tout le monde, et chacun-e est libre de vivre et d’Être au Monde comme bon lui semble…

Vous le savez depuis le début, Ma-Dâme, cette rencontre est loin d’être anodine, au vu de ce qui est en mouvement en chacun-e de Nous depuis le début… Cela met en oeuvre chez moi, de par qui vous êtes, de par ce que je reçois de vous, une activité chimique et cellulaire d’une certaine manière alchimique…, Et cela se centre en moi sur différents chakras, du Chakra Racine au Chakra Couronne comme pour une Kundalini. Par le fait de ma personnalité et de mon incarnation masculine et sexuée, cela m’emplit d’une puissance inouïe dans et par le Désir. Cela se traduit par une activation Extra-Ordinaire de ma libido, de mon Centre Ventre-Sexe, par Vous, de Nous, Pour Vous, de Vous et c’est réellement Fantastique….

Bien à vous, 

Henri

Henri Toulouse

Sam 24/04/20.. 14:05

Samedi

Mad-Âme – D’Amour,

Oui, merci du compliment, 

Et ravi de votre sensibilité à cet écrit, qui comme vous le comprenez bien est la transposition écrite de ce que je ressens, de ce que je vis…, par ce fait de la Nature et de la Qualité de notre relation si subtile, si délicate…, si profondément charnelle.

C’est en moi, c’est en ma Réalité, c’est en mon sang, Ma-Dâme, tout autant que dans mes pensées, tout autant que dans mes énergies, il y a cette émulsion en moi de qui vous êtes, de ce que vous en faites naître et ressentir…, vibrer, chanter, 

Et dans ces effervescences, Ma-Dâme, qui sont donc tout autant corporelles que mentales, psychiques et physiques, dans ces effervescences émerge le Désir, affleure alors la sensualité de ce qu’il y a de plus vivant en moi, dans les fondements de mon Être, Ô Ma-Dâme ! Mad-Âme!

C’est en cela et en ce sens, viscéral que mon Désir s’exprime, avec cette émotion que vous pouvez ressentir, recevoir et entendre, c’est Fantastique en tous cas, me concernant,

Vous êtes Femme et ce qui se passe en vous active en moi ce qui me fait Homme en ce sens de m’unir à vous, de vibrer en Vous,

Ô Ma-Dâme

Henri

https://photos.app.goo.gl/XaQaW7K5SYKVB3Tr5
Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 commentaires