Les Lettres, initiées par Inanna #2

Bien chère Ma-Dame,

Adorable Reine-Fleur-Coeur-Soeur,

J’ai bien lu ta suite donnée à mon message ce midi en rentrant des courses où je me suis rendu un peu en avance par rapport à mon rendez-vous habituel. Habituel en ce qui concerne les courses que je fais généralement depuis le début du confinement tous les vendredis, jour de Vénus, également jour de shabbat.

Tout s’est bien passé sinon que je n’ai pas supporté du du tout les gestes barrières, le port du masque, et cette ambiance de merde qui consiste à rester à 1 mètre les uns des autres et à se méfier de tout ce qu’on touche, j’ai trouvé ça vraiment insupportable et horrible. J’en ai senti le vent glacial de la mort,  vraiment, c’est morbide la dictature.

Ce constat me conduit à penser que dans ces conditions de vie en état policier, je vais continuer à me maintenir confiné durant quelques mois supplémentaires plutôt que d’avoir à supporter de telles conditions de vie.

Il n’empêche Ma-Dame,  je suis animé par le souhait de venir faire ta connaissance et de te rencontrer réellement en présence. Il se trouve que tu vis à plus de 6 fois la distance autorisée, mais ce n’est pas une limite suffisante pour ma détermination, 🤗🌿Ha 🤪 Ha 🤪 Ha🌿 🤗

Peu après avoir lu ta référence à la fête de Beltane dont j’entends parler depuis quelques jours à droite et à gauche effectivement du fait de son approche cyclique,

Je suis familier de la célébration de ce genre de Fêtes ancestrales sur un plan intime et profond dans ma relation à la Nature et au Cosmos,

Est-ce que le fait de l’evocation de cet événement? Du lien que j’en fait avec ces circonstances actuelles…? Quoiqu’il en soit, après avoir lu ton message, je me suis trouvé dans la situation de recevoir un flux important d’énergies, un de ces flux Akashique qui me parviennent de manière régulière et toujours imprévisible.

Un de ces Flux d’énergies qui me remplissent de bien-être des plus profonds et d’amour plus grand encore à intervalles réguliers…

Je tiens à t’en faire part en partage et également pour t’en offrir les effets pour ta propre Force actuelle,

Ici aussi le temps est très tourmenté,

Je t’aime,

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 16 commentaires

Lettera Amorosa

Lettera amorosa

tumblr_mztrnqSX0m1r3yixdo1_500.jpg

« (…)* Je voudrais me glisser dans une forêt où les plantes se refermeraient et s’étreindraient derrière nous, forêt nombre de fois centenaire, mais elle reste à semer. C’est un chagrin d’avoir, dans sa courte vie, passé à côté du feu avec des mains de pêcheur d’éponges. « Deux étincelles, tes aïeules », raille l’alto du temps, sans compassion.
L’automne ! Le parc compte ses arbres bien distincts. Celui-ci est roux traditionnellement ; cet autre, fermant le chemin, est une bouillie d’épines. Le rouge-gorge est arrivé, le gentil luthier des campagnes. Les gouttes de son chant s’égrainent sur le carreau de la fenêtre. Dans l’herbe de la pelouse grelottent de magiques assassinats d’insectes. Ecoute, mais n’entends pas.
Mon éloge tournoie sur les boucles de ton front, comme un épervier à bec droit.
Parfois j’imagine qu’il serait bon de se noyer à la surface d’un étang où nulle barque ne s’aventurerait. Ensuite, ressusciter dans le courant d’un vrai torrent où tes couleurs bouillonneraient.
L’air que je sens toujours prêt à manquer à la plupart des êtres, s’il te traverse, a une profusion et des loisirs étincelants.
Il faut que craque ce qui enserre cette ville où tu te trouves retenue. Vent, vent, vent autour des troncs et sur les chaumes.
J’ai levé les yeux sur la fenêtre de ta chambre. As-tu tout emporté ? Ce n’est qu’un flocon qui fond sur ma paupière. Laide saison, où l’on croit regretter, où l’on projette, alors qu’on s’aveulit. (…)

(extrait en continu)
René Char (Oeuvres complètes / René Char. – Gallimard, 1988 – recueil « La parole en archipel »)

 

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Les Lettres, initiées par Inanna #1

Bonjour Ma-Dame,, 

Mes premières pensées, en prolongements de notre échange d’hier, mes premières pensées pour venir vous écrire.

Je m’installe donc, et j’allume les Bougies pour vous retrouver…

Venir vers vous de par ce rituel de célébration de chaque Aube, de chaque jour qui se lève….

Célébration de la conscience, célébration par le Corps, célébration des Sacrés de notre incarnation, la Mienne donc et les Bougies à présent de la Reliance,

Inanna ( Sumerian: Inanna; Akkadian: Ištar) was the Sumerian ...

Et à présent j’y suis, là, avec Vous et par choix.

Vous m’avez beaucoup dit, hier soir, vous m’aviez déjà tellement écrit, déjà, et j’y suis et j’y ai été si sensible., si attentif…

J’ai aussi à dire et à vous dire, , j’ai rapidement résumé qui je suis et ce qui me donne vie…, ce par quoi et en quoi je vis, par choix, en actes et en pensées, en réalité de mon incarnation et spiritualité.

Tout d’abord et j’y ai fait allusion hier, revenir sur comment je vis et ai vécu de ce fait et en particulier d’être ainsi en relation avec vous au Présent et dans l’actualité concrète de nos vies…

C’était, c’est, il y a 48 heures, le jour du 24 mars. Un jour de cycle lunaire qui nous conduit donc vers une Lune Croissante,Une Lune avec son « cortège » de propriétés bien particulières.

Ce jour là, j’en ai senti l’énergie dans le prolongement de l’équinoxe et la venue du cycle en cours.

Le matin, dès l’aube, j’ai engagé un processus méditatif…, s’en est suivi la visualisation d’une image concrète d’un Sigil dessiné sur le bras d’une personne, une amie qui porte de nombreux tatouages, et dans le même temps la manifestation d’une entité qui se manifeste en moi de temps à autre, une personne disparue, un artiste: Daniel Darc.

Cela m’a beaucoup troublé, et animé dès le matin par les forces de toutes les profondeurs de mon être, j’ai ressenti une énergie propice et favorable à la réalisation d’un acte de Magie pour mettre également en harmonie cette période exceptionnelle de paix humaine, sociale, etc.

J’ai donc réalisé les Cercles de « Protection » et de « Confinement » (sic), trouvé une intention et réalisé le Sigil. C’est précisément durant la réalisation des Cercles et la formulation de l’intention que vous avez réagi de votre Féminin et humanité à la publication relative à Innana. Le Sigil m’accompagne depuis et pour ce cycle de Lune Croissante où tout est ouvert…

fb_img_1590557638028

Vous connaissez la suite.

Je reviendrai écrire, vous écrire, 

Peut-être parlerons nous entre temps… Si vous préférez l’écriture au téléphone pour échanger en mode instantané et éviter les ondes hertziennes, nous pouvons échanger via messenger, hangout, etc.

Bien à Vous vers cette journée,

Henri

Elégie 

Moi pauvre qui n’est rien que rêve
Je les ai ouvert sous tes pas
Vas doucement car sur mes rêves, tu vas.

Mille et mille années
Si toutes étaient comptées
Longues heures de la nuit
Aux perles de rosée

Vieilles, vieilles et gaies
Oh si vieilles
Mille et mille années
Si toutes étaient comptées

Moi pauvre qui n’est rien que rêve
Je les ai ouvert sous tes pas

Vas doucement car sur mes rêves, tu vas.

par Daniel Darc

Publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Le Songe du Scribe

Le Songe du Scribe

Bonjour Ma-Dame,

Bonjour Reine-Belle,

Bonjour Soeur-Frère-Reine,

Meilleurs Voeux à ta journée,

Voeux renouvelés depuis mon envoi texto.

Je viens d’allumer les Bougies pour me laisser aller à l’écriture,

C’est une transposition d’un Rêve du matin, dans cet état de conscience bien particulier où j’ai d’expérience des messages qui me sont transmis en Flux, et en informations.

C’est toujours rêvé, donc, et avec une appropriation extrêmement profonde et forte de ce qui est reçu.

Cela se situe avant l’aube et pendant l’Aube, l’extinction de la nuit, le lever du jour.

Mon corps est palpitant,

Ma Chair est en effervescence et je reçois cette « Matière-Énergie-Essence », cellulaire qui fusionne avec ma propre « Matière-Chair-Sang-Eau »

Ce flux qui envahit mon corps, jusqu’à le mettre en mouvements, en une sorte de houle-ondulation une dynamique qui se traduit en fait par un message à transcrire, à transposer par l’écrit, par l’écriture.

Aucun texte concret, juste cette « Matière-Énergie-Essence » qui de par le transfert-passage par mon corps en constitue le message Unique et Immense, Fantastique.

À la réception du phénomène, mon corps est bien entre veille et sommeil, pas encore dans l’éveil,

Dans cette « inconscience » je sens alors tout mon réseau sanguin imprégné et empli de cette information messagère. Ta présence se manifeste ainsi, dans cette émulsion qui rayonne autant qu’elle baigne mon corps, puisque c’est bien de mon corps qu’il s’agit. Ta présence s’affirme et se confirme, se manifeste, ce sont des messages issus de Nous qui fusionnent et s’harmonisent en une incarnation, une matérialisation sans codification immédiatement traduisible.

Et c’est alors que progressivement je sens et ressens l’érection de mon sexe, empli et gorgé comme toutes les parties de mon être de ce message Nouveau de cette Nature originale « Matière-Énergie-Essence ». Comme si mon sexe-Anthère et c’est ainsi que cela se traduit, par ce sexe-stylet-bâton de Magie par lequel est porté au réel le message ensemenceur, germinal, pollinisateur.

La phase d’éveil s’est poursuivie, le phénomène s’est dissipé, les oiseaux chantaient déjà .

Il y avait bien longtemps que je n’avais reçu tel Songe…

Je t’embrasse Reine-Fleur-Soeur,

Bonne journée, Ma-Dame,

Et Amour,

Henri

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Kon-Noeuds et la « délégation »

Bonjour Madame La Députée,

Bonjour Mesdames et Messieurs les assistant-e-s,

Madame Marie Christine V…..r-J…..s,

Il m’arrive de découvrir régulièrement  vos interventions ou de prendre connaissance de vos déclarations dans l’espace public au titre de votre mandat de députée.

J’ai passé l’intégralité de ma vie dans des engagements publics de différentes natures: ouvrier dans l’industrie, employé dans les services, responsable dans le domaine des arts et culture, employeur, acteur-représentant dans les domaines de la santé et du droit, etc. 

Pierre votre époux (P….e V…..r) pourra vous en donner quelques éléments de preuves de par ce fait que nous avons été bien souvent en interactions dans le champ de l’économie, du social, de la cultureet du tourisme: Tarn Infos, Cabinet Président de Région,  Assistant parlementaire de député, Maison de la Région, etc.

Bref, j’ai donc directement depuis le terrain, assisté à votre soudaine apparition dans l’espace politique en tant que candidate et par cet opportunisme qui caractérise tant de vos collègues députés « En Marche »…Opportunisme qui vous caractérise tant, tout comme votre suppléant actuel.

Ce message pour vous dire qu’au regard de l’engagement citoyen de tant de contribuables et acteurs de la vie sociale et économique, politique du pays, de la région du département, au regard de cette citoyenneté, vos prises de paroles et interventions dans l’espace public sont d’une inconséquence inouïe…, d’une irresponsabilité totale.

C’est affligeant, aussi, ce matin et après avoir écouté une nouvelle interview (LCI) vous concernant, il me semble responsable en tant que citoyen de vous demander, de  ne plus prendre part au débat public par vos communiqués, déclarations et interviews.

Merci de bien vouloir ne plus prendre la parole et ce au nom de la délégation (mandat) qui vous est attribuée par le fait de ce que vous osez encore appeler la démocratie (simulacre d’élections). Quand on voit ce qu’il en est concrètement des effets de cette délégation par des exemples précis : Barrage dit de « Sivens », Distribution de tracts/marchés de Rabastens, réforme ferroviaire, réforme des retraites, état d’urgence sanitaire, etc.

Dixit: « Je crois que, quand même, de toute façons, je veux dire, arrêtons! » Wouaouh! Je cite extrait de votre propre interview…

Il vous est tout à fait permis de prendre la parole avec vos amis, avec votre famille en buvant des coups, ou bien au bistrot du coin(quand ils ré-ouvriront). Peut-être utilisez-vous Skype, zoom, etc. Mais allez-y avec des personnes de votre choix, mais s’il vous plait, plus de manière publique! Ou bien parlez au soleil et au vent!

Mais par pitié, et en attendant que des changements interviennent vous excluant définitivement de toute représentation des (soi-disant) électeurs, ne prenez plus la parole.

Vous dire que de par chacun de vos actes depuis votre élection en participant à cette grande farce de l’élection de ce président actuel, vous nuisez à la vie sociale de ce pays.

Que vous faut-il donc comme preuves, comme exemples, pour que vous entendiez et pour que vous compreniez?

Vous ridiculisez la vie politique, vous ridiculisez la vie même de votre région, de votre département, vous ridiculisez bien évidemment le pays tout entier de par ce fait de votre mandat local qui est aussi national.

Vous faites honte à des générations toutes entières qui contribuent et ont contribué à la vie humaine et sociale de ce département, de la région et du pays. (je pense là au milieu associatif auquel vous aimez tant faire référence pour vous justifier sans cesse!) 

 Quelle honte!

Ce qui est plus grave, et beaucoup plus inconséquent et irresponsable de votre part c’est que vous souteniez cette action destructrice et malveillante à l’égard de gens qui souffrent, de personnes vulnérables, de personnes faibles (économiquement). Vous agissez ainsi tout en favorisant des castes et des privilégiés par ce simple fait de participer et de contribuer comme vous le faites au sein de cette institution parlementaire gouvernementale. Cela est d’une vulgarité sans nom!

Si je vous écris ainsi et sans manquer de porter cette lettre dans l’espace public c’est parceque je considère qu’il est important que vous sachiez que souffrir ainsi de voir détruit de la sorte tout ce qui est à peu près supportable de la vie en société(droits, subsistance, libertés) est devenu inacceptable. Il est de toute évidence que vous en êtes totalement inconsciente… Sachant que ce que vous soutenez actuellement et depuis la « prise » de votre mandat est clairement ignoble à tous points de vue.

je ne peux vous saluer, c’est au dessus de mes forces!

Henri

Publié dans correspondance, Enerfé, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 13 commentaires

La Peau-Lisse (Au Kul)

La Police!

Ce billet m’a déplu! Oui, je déteste la Police. Bien sûr je déteste ce système putride bien plus au-delà de la seule Police. Ces pauvres gens les policiers, ces pauvres gens ne sont très concrètement que des pantins, des objets aisément manipulables, et dans le choix d’être policier, il y a un choix de contribuer à la vie de la société en renonçant à son libre arbitre à la liberté de penser, d’être et d’exister, c’est clair. L’objet même du policier c’est d’assurer le bon fonctionnement du système en tant qu’objet manipulable à loisir.

Tout individu connait le système, il suffit de l’observer pour savoir qu’il y a des dérives. et le système est organisé pour profiter à ceux qui l’organisent. On appelle cela le pouvoir. La Police et les policiers servent le système, servent le pouvoir. Pour des questions pratiques, les organisateurs de ce système ont créé l’État. Et pour diriger l’état, ceux qui l’ont créé organisent son fonctionnement.

Pour gérer cet « État », il y a un gouvernement et toute une cohorte de « corps intermédiaires » (associations, partis, médias, syndicats, services publics, élus, assemblées, etc.). Celui qui est en place au gouvernement donne donc des ordres aux policiers, comme aux « serviteurs » de l’État à la seule fin de faire perdurer le système.

Ce sont ces gens là, les policiers et autres serviteurs serviles qui organisent par exemple la mise en oeuvre de regroupements et de la surveillance de certaines personnes, leur embastillement. On peut leur demander à ces « policiers » et autres « serviteurs » d’identifier, de sélectionner, selon certains critères, puis ensuite de regrouper certaines de ces personnes, généralement par la force et sous contraintes, etc.

On connait la suite, le passé et l’actualité d’aujourd’hui regorgent d’exemples plus horribles les uns que les autres (rafles, délation, torture, milices, etc.)… Il se trouve que certains policiers et/ou autres serviteurs disent non: https://www.chalets-roquelaine.fr/le-quartier/son-histoire/jean-philippe-commissaire/https://www.chalets-roquelaine.fr/le-quartier/son-histoire/jean-philippe-commissaire/ (dans mon quartier, précisément).

Voilà ce que je pense de la Police, la Gendarmerie, les militaires, etc.

La parole en rouge:

Publié dans correspondance, Culture, Enerfé, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Rézos | Tagué , , , , , , , , , | 16 commentaires

Le Songe des Mots sous la Peau

Chérie, 

Ô Fleur de Soleil de mon Coeur!

Ô Fleur de Mille Parfums,

Ô Fleur de pétales Virginales si Douces en Moi,

C’est en gémissant que j’engage l’écriture de ce Songe dont je t’ai déjà parlé ce Matin,

Dans l’aube et alors que,sans que je ne le sache, tu t’éveillais.

En ces moments synchrones de l’Aube, en moi, 

Se jouait un puissant phénomène ,

J’ai passé cette Nuit un long moment dans le spectacle offert par la Lune, La Lune et les nuages comme tu peux le voir dans et par les photos, et je me suis rendormi imprégné de la Féerie du spectacle.

Dans le temps précédant l’aube, un événement à porté ma conscience à un éveil, un pré-éveil…

Sous ma peau, des profondeurs de ma chair, des particules de mes structures tant osseuses qu’aquatiques sont entrées en mouvement…

Dans mes fibres, un fourmillement, une effervescence,

Des ébullitions de toutes parts, comme un écoulement porté des profondeurs vers la surface et avant l’émergence et la transposition, la matérialisation est venue dans l’É-Vie-Dense…

Cet écoulement doucereux, pétillant, lumineux, a envahi chaque partie et toutes les parties de mon corps dans un flux ascendant, comme en un jaillissement en gerbes lumineuses intérieures se dispersant.

Au moment où s’est produit le plus intense du jaillissement, une nouvelle phase d’éveil s’est produite,

Et en accompagnement du jaillissement radieux, la matière s’est formalisée en autant de mots, autant de mots que de particules composant ce flux Extra-Ordinaire, chaque particule est un Univers dont la nature est « Je t’Aime ».

Précédant la phase d’éveil du corps, ces Myriades de mots inondent alors mon corps.

C’est donc une lave-Matière de ces Mots ‘Je t’aime » qui a envahi  en s’écoulant en moi comme en une éruption sans fin chaque partie et toutes les parties de mon Corps.

Je me suis alors réveillé et de mon sang, de ma chair et de par ma longueur gorgé, de mon sexe érigé, je t’ai honoré, célébrée…,

En Joie d’engager ainsi ce jour….

Et permettant à ce flux de prendre place en toutes parties de mon corps, emplissant toute mon incarnation,

Je t’aime Ma-Dame, je t’aime, 

Ton,

Henri

Publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires