Mon-Sieur, Ma-Dame, Étoile, Mardi (à suivre)#15

Mon-Sieur, 

Je reprends le fil de ton message, et je le fait après m’être caressé à lire et relire ton message, reprendre le récit pour le poursuivre de Ma-Dame qui se fait ainsi Tienne, tout autant que par choix, tu te fais Sien, de ta bouche, de ton Âme, de tes Mains sur Elle…

Je gémis, mon coeur va et bat si vite et si fort, d’être autant et tellement ému, Mon-Sieur. Je gémis et crie par moments à être autant enflammé, embrasé et dur, gorgé, tendu à t’écrire comme l’est ton sexe, là, pour Ma-Dame, ton visage enfoui en ses chairs…ton visage inondé et noyé de ses Eaux, de ses Sources qui emplissent son Bassin, de Votre Union Charnelle déjà Sacrée….

C’est bouleversant Mon-Sieur, 

Et je te l’ai dit, ce récit prend sa Source dans une Confidence de Ma-Dame., une Confie-Danse à propos d’un fait bien réel!:

Tout à la Tâche d’étancher ta Soif de ses Eaux abondantes et assouvir ta faim de sa Chair savoureuse et moelleuse, tu sembles sourd… D’autant que l’embrasement progressif semble déchaîner les Flammes qui accéléreraient la Fonte d’un immense Glacier, tout  comme ravager la raison de Ma-Dame. En effet des mouvements propres aux ivresses et aux vertiges semblent montrer des signes de déséquilibre pour les appuis de Ma-dame qui chancelle.

– Prenez-moi! Je vous en prie! Prenez-moi!

Toujours sourd à cette demande réitérée, malgré le retour du vouvoiement, tu sembles souhaiter consommer jusqu’à la dernière goutte tellement ton acte l’emporte, vous transporte dans une Volupté inouïe au vu de la Danse d’Amour qui se déroule devant moi… Cependant, tu sembles avoir perçu le message car une de tes mains quitte le contact ferme d’avec son corps pour venir, comme saisi d’un doute t’assurer de la présence de ton sexe…

Ta raison aussi a chancelé. Alors comme pour t’assurer de la réalité du moment, en ce Nirvana extatique, tu te masturbe de quelques gestes préparatoires à ce qui est annoncé et dont tu sembles ne pouvoir que suppléer à l’urgence de la demande, à l’impatience folle de Ma-Dame en poursuivant de ta bouche et de ta langue cette union de ton visage avec son Ventre!

Que vous êtes Beaux! Quelle Merveille!

Pourtant ta main revient sur elle, sans qu’un mouvement de ton corps ne laisse penser que tu daignes bouger pour obtempérer… Tu restes là, plaqué emboîté dans son sillon si largement ouvert, semblant même plus actif de ton visage, de ta bouche, de ta langues à sa Vulve-bouche et de tes mains pétrisseuses à ses chairs. La houle orgasmique  qui fait onduler, ondoyer Ma-Dame prend de l’ampleur, faisant penser à un tsunami en formation.

Je vois ta main glisser entre les branches du compas ouvert de ses jambes piliers du Temple Sacré et c’est un cri sortant de la poitrine de Ma-Dame qui me fait comprendre que tes doigts sont revenus là, où ils étaient encore quelques minutes plus tôt sur le Fauteuil.

– Ô que c’est Bon, Ô Mon-Sieur! Oui, prenez-Moi! Prenez-Moi!

Et c’est maintenant ton épaule et ton bras qui entre en mouvements dans une délicatesse de mécanique de précision. Ton mouvement semble d’adapter à l’Onde Harmonique qui fait chanter Ma-Dame de tout son Être… Un mélange de souffles, de gémissements et de halètements qui fait honneur à la Chair humaine tant la Beauté en émane, visuellement et acoustiquement. A ce chant vient s’ajouter le clapotis de tes doigts plongés dans sa Vulve qui la fouillent en provoquant de nouveaux mouvement créatifs pour trouver de vous deux l’Onde Vaginale la plus synchronisée possible.

(À Suivre!)

Voilà, cher Mon-Sieur,

Cette Union amoureuse vient d’une confidence de Ma-Dame qui un jour m’a raconté, qu’une après midi elle avait envisagé être prise avec force et désir par un homme qui l’inspire et qu’elle rencontre régulièrement à titre professionnel…

Au plaisir de t’en dire et t’en montrer davantage…

Bien à toi,

Henri

Merci à Filimages pour les quelques images détournées, de ci de là,

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s