La demande faite à Ma-Dame – Les Seins,la Poitrine #2 (À suivre!)

 

 

Très Cher Mon-Sieur,

(Chère Ma-Dame – en copie)

Je reprends et je poursuis la rédaction de cette lettre à propos des seins et de la poitrine d’une femme… Dans le prolongement ce que tu as demandé à Ma-Dame, par mon intermédiaire.

Suite à tes différents envois me proposant et me demandant même de lui transmettre tes écrits intimes et personnels et tous ces échanges épistolaires relatifs à notre complicité d’hommes, Ma-Dame m’a dit ce matin t’avoir écrit.  Elle m’a dit t’avoir écrit en me précisant qu’elle ne me transmettrait pas ces courriers relatifs à votre intimité à tous les deux  qui concernent donc votre complicité naissante qu’elle souhaite voir évoluer et enrichir de contenus personnels comme elle a dû commencer à t’en transmettre,

Cela me bouleverse comme cela m’a bouleversé, ce matin en commençant à t’écrire en la mettant en copie de ce récit de ce que j’aime et de ce que je vis de la poitrine et des seins de Ma-Dame, de son corps de femme. Ta demande à son égard m’a inspirée… Et ce matin, après vous avoir écrit en me masturbant j’ai longuement et intensément joui,

Tu sais combien j’aime Ma-Dame, tu sais combien j’aime cette femme, tu sais combien et comment j’aime cette personne. Je suis fier de ce que vous ressentez l’un pour l’autre dans le cadre d’une relation respectueuse comme je sais aussi que tu la désires et que tu le souhaite. Comme j’ai compris que tu y aspires avec cette profondeur du secret associée à tout ce qui te fait homme, de ton corps et de ton âme, de ton être tout entier. et comme en prolongement naturel avec cette histoire depuis l’enfance. Cette histoire ancienne que tu commences à peine à raconter et que tu vas continuer à vivre ainsi de par ta mémoire qui émerge au présent en t’adressant à nous deux… C’est très riche, c’est très beau, et cela parle vraiment à nos propres histoires en écho, c’est évident.

Fais comme tu le souhaites et comme tu le désires avec ta sensibilité comme nous l’apprécions tous les deux. Cher Mon-Sieur, c’est un plaisir pour Ma-Dame et moi, par delà le temps, depuis que nous correspondons toi et moi et que je lui parle de toi, touchée qu’elle a été un jour par tes commentaires à son sujet.

Je poursuis donc:

Je veux continuer oui à décrire et à te décrire cette union intime et sacrée, cette Union charnelle sexuelle à cette femme qui est un Trésor, cette femme qui s’offre ainsi, écartée et ouverte, qui m’offre par choix et en actes de Mille manières également son ventre et ses seins de Reine et de Déesse, parce que je suis à elle, Homme incarné comme j’aime à l’être par-dessus tout…, Puisqu’il en est également ainsi pour moi, d’offrir et de m’offrir également par choix et en actes…

Oui, je dois ajouter à la description que j’ai commencé de ma position perpendiculaire à la sienne sur cette couche de femelle et de courtisane, que ainsi installé de mon visage à sa Source, ainsi placé entre ses cuisses. Je suis donc allongé perpendiculaire à son corps, sur son côté gauche et pour ma part allongé sur mon flanc gauche lui faisant ainsi face de mon ventre offert, offert de mes cuisses et de mon sexe à portée de sa main et dans son regard.

Ajouter également que ses jambes ouvertes et écartées sont pliées et enjambent donc mon torse, pour l’une d’entre elle notamment, à savoir sa jambe gauche.

C’est tellement important car de Ma-Dame il n’y a pas une seule parcelle de son corps que je ne caresse ou que je ne lèche ou bien que je ne hume… Et si j’évoque ce détail qui n’en n’est pas un, c’est pour parler de ses pieds, c’est pour parler de chacun de ses pieds. Car lorsque je suis à sa vulve de ma bouche de ma langue et de mon visage, il est très fréquent et même permanent que mon visage, ma bouche et ma langue, aille de sa fleur vulvaire, de l’ourlet de chacune de ses lèvres de velours inondées et juteuses jusqu’à la pointe de chaque orteil… Je voyage ainsi de son intime vers chaque pied en passant par l’intérieur de chaque cuisse, de chaque genou, de chaque mollet, de chaque cheville, de chaque talon, de chaque orteil,

(À Suivre!)

Il me semblait important de préciser cela, avant de poursuivre le voyage,

Bien à toi, cher Ami,

Bien des choses depuis mon lieu de villégiature,

Henri

 

 

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Dance, Féminin Sacré, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La demande faite à Ma-Dame – Les Seins,la Poitrine #2 (À suivre!)

  1. And again a beautiful series of photos with female beauty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s