La Hutte – 2018, Mars

 

Nous arrivons à La Maison du Lac dans la Forêt vers 14H30 chez Racine de Soleil qui nous accueille avec Lumière d’Eau. Il nous offre un thé très épicé, poivré dit’-l puis Lionel arrive et nous attendons Feuille et Plume prévues d’arriver avec un peu de retard. Racine de Soleil explique que c’est un chamane Sioux LaKota qui a introduit le fait des huttes en Europe depuis la Suisse où il s’était installé dans les années 2000. Je fais le lien avec ce que j’en avais entendu dire du Sweatlodge dans ces années-là, justement par un complice Suisse.

 Après une brève présentation de la Hutte et du déroulement de la journée et soirée, nous allons vers la Hutte pour un premier contact avec le site et la Hutte placée sous un arbre. Nous participons à la remise en forme de la ceinture de pierres autour du foyer et autour de la hutte. Le sol est légèrement humide et sans trop. C’est à ce moment-là que Plume et Feuille arrivent et nous rejoignent. Racine de Soleil refait une présentation rapide de la journée et soirée puis nous allons vers une cabane distincte de la maison pour une session de tambours/danse qui dure environ trente minutes.

 Racine de Soleil nous conduit ensuite en groupe vers la forêt et au niveau d’un carrefour de différents chemins, pour nous présenter le programme, à savoir partir librement et chacun pour soi dans la forêt et sur les chemins offerts devant nous : un à droite vers les carrières, un à gauche vers les champs, un autre face à nous, les bois, etc., rendez-vous est donné à la maison pour dans une heure environ.

 J’emprunte immédiatement un chemin qui part à droite dans un petit vallon où s’écoule un abondant ruisseau alimenté par une réserve d’eau en amont. Je m’arrête longuement contre deux arbres puis longe le ruisseau bucolique et trouve un large champ de mousse luxuriante sur laquelle je m’allonge sur le dos pour ce contact direct avec la Terre et la Nature, tout en découvrant que je m’installe au cœur d’un triangle formé par deux branches mortes recouvertes de mousse abondante.

Je reste là un long moment à observer les dessins formés par les jeunes pousses des hauts arbres dans le ciel bleu et les nuages blancs qui passent. J’aperçois Feuille et Lionel sur une hauteur du côté des carrières. En regardant les branches hautes aux jeunes pousses dessinant les nuages, je sens une énergie venant du Ciel descendre dans les branches puis les troncs pour rayonner dans le sol et plus profondément encore. Après un long moment ainsi allongé je vais vers le ruisseau avec une envie forte de traverser pour rejoindre le chemin du haut du petit vallon. Je traverse le ruisseau en l’enjambant d’un seul saut avec beaucoup de Joie et de Fierté en retrouvant des plaisirs physiques d’enfant. J’aperçois alors Soeur de Coeur sur le chemin en me dirigeant vers un énorme roncier incontournable barrant le flanc du vallon. Puis je reviens vers le Lac alimentant le ruisseau.

Je réalise alors ne pas pouvoir aller plus loin, en m’enfonçant dans la boue, je fais demi-tour et observe une tribu de ragondins avant d’aller m’asseoir près d’un magnifique chêne au pied duquel je ramasserais de curieux glands roses. Plume passera sur le chemin du retour puis Fleur de Chair arrive et s’assied avec moi alors que Lionel et Feuille arrivent séparément presque en même temps pour rentrer.

 Fleur de Chair et moi rejoignent le groupe déjà affairé à préparer la hutte en la couvrant de couvertures. Une fois fait, il s’agit de positionner et de placer les pierres sur le feu dans un rituel qui consiste aussi à ce que chaque pierre passe entre les mains de chaque participant.

 Puis nous participons à recouvrir de bois les pierres ainsi positionnées en coupant du bois et en le positionnant autour du foyer; Racine de Soleil alimente ainsi le tas de bois transmis par chaque membre du groupe qui le dépose au sol autour du foyer sur la limite circulaire marquée au sol par les pierres.

 Ensuite nous formons un cercle autour du foyer et Racine de Soleil nous embaume rituellement et individuellement d’un bouquet de Sauge embrasée. Racine de Soleil allume alors le feu et nous revenons vers la maison.

 Dans la salle de séjour de la maison, autour de la table en cercle nous réalisons des tobaccos, sous formes de sachets de couleurs empli d’herbes sèches le long d’une cordelette, de deux types différents, un bouquet individuel qui rejoindra une couronne collective pour la hutte composés d’intentions au Monde et l’autre bouquet individuel pour notre poignet composé d’intentions personnelles. Nous buvons le thé très fort (Gingembre et poivre) et des jus de fruits apportés par les membres du groupe.

 Puis le temps est venu de nous préparer pour aller vers la hutte. Nous nous déshabillons et préparons de quoi nous couvrir pour après la hutte pour celles et ceux qui veulent. Nous déposons alors les offrandes sur un petit autel de pierres en cercles prévu à cet effet. Fleur de Chair y dépose ses cueillettes de la forêt ainsi que ses boucles d’oreilles en plumes et moi mon Quartz et mes petites chainettes métalliques.

 Nous entrons alors rituellement dans la hutte après en avoir fait le tour en passant avec une intention devant chaque point cardinal représenté par une pierre. Dans l’ordre entrent  Lumière d’eau, Lionel, Feuille, Plume, Fleur de Chair, moi et Soeur de Coeur.

 Et la Hutte se déroulera d’environ 18H30 à 22H.

 A peine entrés dans la hutte, la concentration collective et individuelle s’invite et c’est dans une demi-obscurité que quelques dernières paroles soufflées plus que prononcées s’échangent. Le jour est encore là, mais c’est l’ardente lumière du feuestérieur qui diffuse une lueur orangée dans la hutte qui accentue le désir de recueillement sacré.

 Je remarque le magnifique rougeoiement du feu qui face à la Hutte ce qui fait revenir à l’esprit le geste de Racine de Soleil dans l’après-midi qui représentait le Lien entre Ciel et Terre dans un temps, Du Ciel au Feu dans un autre temps, du Feu dans la Hutte et pour terminer de la Hutte au Centre de la Terre par le biais du Creux dans le sol prévi pour accueillir les Pierres.

 Les premières pierres arrivent, rituellement transmises par Racine de Soleil sur une Fourche juste dans l’Entrée de la Hutte et déposées dans le Centre de Notre Cercle par Lumière d’Eau/assistante de circonstance et présentée initialement comme telle. Lumière d’Eau vient alors déposer des herbes sur les Premières Pierres rougeoyantes annonçant la suite du rituel d’arrivée des Pierres qui suivront.

Instantanément, accompagnant le crépitement sec de l’embrasement des herbes, les Parfums vont emplir l’atmosphère de la Hutte et nous imprégner ainsi par le Souffle qui se trouve modifié, nos respirations, une respiration en un souffle amplifié de par la diffusion de la chaleur et de sa pénétration dans nos corps réunis. Puis Racine de Soleil nous rejoint en Maître de Cérémonie et entame la présentation de la Première Porte et alors que la chaleur des Pierres commence à se faire sentir.

Racine de Soleil ferme la Porte de la Hutte nous plongeant dans un noir complet qui se prolongera jusqu’au terme de cette Première Porte ; Le Maître de cérémonie est alors là pour nous présenter en quelques mots brefs. Justement le sens de cette Première Porte. Puis le tambour viendra rapidement dès la Première Porte avec le premier chant lié à cette séquence.

Un Premier chant rituel auquel viendra se joindre une expression propre à chacun et progressivement…, souffles, mots, psalmodies viendront. Lionel et Soeur de Coeur se distingueront par leurs psalmodies textuelles. Pour ma part, le Corps a immédiatement parlé, par le Souffle, la respiration, par une onde charnelle et vibratoire. Je me suis laissé prendre et emporter par le phénomène auquel je suis familier de par une très ancienne et longue pratique du Sauna, du hammam et de la Pleine Nature…

L’énergie est rapidement montée du sol avec l’esprit de la situation vécue l’après-midi dans et par le recueillement entre Terre et Ciel… J’ai alors senti Mon Corps recevoir cette énergie Céleste, Cosmique qui rayonnant depuis les Pierres et les Parfums d’herbes/essences, ont empli les fibres de mon corps au fur et à mesure des respirations, créant un lien qui durera tout au long de la séance entre l’air ambiant partagé de la hutte et mon être, mon corps conscients de son enveloppe autant que des contenus charnels, osseux, épidermiques, un effet puissant et profond caractéristique du sauna à haute température.

La Peau a alors rapidement commencé à constituer ce transmetteur entre Chair et environnement et la chaleur s’est amplifiée avec l’apport successif des Pierres à chaque Porte. Une sensation si douce, caressante de chaleurs et de bien-être instillés, distillés, exprimés en d‘incessants échanges entre intérieurs et extérieurs charnels, corporels, cérébraux, visibles et invisibles…

Ma Peau s’est faite liquides en Surfaces, le souffle a trouvé un rythme inhabituel, peu commun de par son Ampleur, sa Richesse oxygénante et musculaire en assouplissant progressivement ma cage thoracique, notamment au niveau du diaphragme en écho au vécu récent de l’effet Chrysalide (séance de thérapie cranio-sacrée).

Assez vite, aux Premières Pierres, une onde profonde, comme une houle tellurique est montée depuis mon bassin posé au sol, un son venu des entrailles du Bassin, de mes hanches ouvertes, cette onde silencieuse est venue, en progressant verticalement rejoindre mon souffle et son rythme, une onde exhalée, une onde exultée.

Le rythme du tambour est progressivement venu se joindre à l’onde en caressant la superficie de mon corps, tout en la pénétrant de par le chant des cordes vocales de Racine de Soleil se joignant aux expressions diverses des membres du Cercle. Peu familier de ces communions collectives, j’ai ouvert alors l’ensemble de mon être au rythme du tambour, à la pulsation de nos âmes jointes au sein de ce Cercle, à l’incandescence de la pulsation de la chaleur envahissante et pénétrante, à la pulsation du chant, à la pulsation de mon Corps en écho…

L’onde du Sol, l’Onde de la Terre rejoignant alors la chaleur du Ventre de la Hutte au travers de mon Corps, cette rencontre a fait naître en mon ventre, en mon bassin un son, un son de chair, un son de Corps, un son d’Âme, un son des profondeurs de l’Être. Difficile d’identifier exactement d’où vient ce Chant du Corps, c’est de chaque particule, de chaque fibre de l’être que cela vient et monte vers le haut du Corps, dans l’abdomen, dans la gorge.

Les chakras s’ouvrent et rayonnent, naturellement. Le son profond est venu en lien étroit avec le Souffle, et comme le son d’un Souffle de Forge, de par son rythme, de par son ondulation presque frénétique dans sa vibration… une vibration jaillissant de mon Corps posé par sur le-la chakra Racine-membrane Terrestre fraiche et vers le Centre du Ventre chaud de Notre Cercle-Foyer rayonnant autour des Pierres…

 Dans le flux palpitant du cycle des Portes, de l’apport successif des Pierres, viennent des mots, des paroles, des bruits de corps audibles, et autant de gestes, de mouvements, inaperçus, à peine perceptibles dans l’air humide du Ventre-Mère.  J’aurai alors entendu des rires, des pleurs, des soupirs, des chants, des phrases, des mots, des intentions, des chuchotements, des psalmodies et toujours dans différentes palpitations rythmiques, autant reliées au tambour qu’au rythme de nos Êtres palpitants en pulsations charnelles dans le bouillonnement créé par la Chaleur du Feu.

 Les Portes constituent un marquage du cycle de par une expérience visuelle exceptionnelle qui se reproduira trois fois et qu’il ne me semblait pouvoir vivre que dans des Songes et des Rêves sous cette forme-là. En effet, l’ouverture à chaque Porte de la tente pour le passage des Pierres est un événement visuel et spirituel. A l’ouverture de la Porte, au moment choisi, un changement d’atmosphère s’opère dans la Hutte, et c’est un Fantastique halo de clarté mystérieuse autant Sombre que Lumineux qui jaillit de l’obscurité extérieure.

Un halo d’une Puissante pâleur lumineuse sous forme de nuage Blanc éclatant mouvant et dansant dans les courants d’air, halo teinté de Noirs, de Blancs et de Bleus, halo qui danse par l’effet des échanges entre le Ventre de la Hutte et le Ciel, dans le rayonnement du Feu silencieux qui semble alors lointain, hors de Notre Cellule Amniotique.

Cette Lumineuse blancheur bleutée sombre et Lumineuse à la fois est alors Fantastique d’autant qu’elle précède l’introduction, la pénétration de Nouvelles Pierres de Feu posées et transmises au Cœur de Notre Centre humain de Chair; Pierres rougeoyantes posées sur la Fourche de métal qui pourrait faire penser à celle du Prince arrivant tout droit du Monde des Ténèbres compte tenu de la présence de ce Fantastique et Merveilleux halo ; l’opérateur/transmetteur des Pierres de Feu est alors invisible…

 J’entendrai et j’écouterai pleurer et chanter les membres du Cercle qui formuleront des phrases et des choses personnelles dont l’essentiel et à bon escient s’est dilué dans ma mémoire, comme les mots et déclamations des autres membres, dilué autant en moi que dans Notre Ventre-Mère-Amniotique pour en constituer un magma qui est déjà enfoui dans les Profondeurs de Mère-Terre bien loin d’un oubli pour nos consciences et nos Êtres, le travail de la Hutte se diffuse lentement encore en chacun de Nous, comme en la Terre…

 La chaleur est à ce point intense en cycles vécus par l’organisme que je me sens attiré par la fraîcheur dans la partie basse de la Hutte près du sol et de la Terre, une bouteille d’eau circulera à laquelle je m’abreuverai peu mais que j’utiliserai plutôt pour faire couler sur moi, sur ma tête et le haut de mon corps un liquide étranger à mon organisme et rafraîchissant: de l’eau.

C’est ainsi que dans un besoin de changer de position pour éviter l’engourdissement des membres inférieurs je m’allongerai, jambes dépliées alternativement derrière Soeur de Coeur ou Fleur de Chair et je découvrirai surtout les multiples bienfaits de m’agenouiller au sol pour porter mon visage à Fleur de Terre et d’herbe et emplir mes poumons de ces Odeurs et Parfums de Nature-Mère-Terre. Nourri de ces ingrédients nouveaux, mon Corps chantera cette Onde trouvée de par la position de prosternation qui irradiera mon bassin, mes cuisses, mes hanches en me balançant doucement dans le Chant collectif de nos Corps et de nos expressions personnelles, différentes, variées, diverses, multiples, originales, originelles.

 Notre Chant se prolongera ainsi jusqu’au terme de la dernière Porte dans une Chaleur bienfaisante. Curieusement et sans le savoir, vers la fin de la Quatrième Porte, nous nous retrouverons simultanément et de manière opposée avec Fleur de Chair en position fœtale et parfaitement emboîtés tête-bêche comme des gémeaux et comme des jumeaux dans une poche amniotique. C’est à ce moment-là que se terminera la Quatrième Porte, bien étonnamment !

 Nous sortirons pour nous retrouver en nudités autour du Foyer en Cercle et tous baignés de Lumières chaudes et orangés. Nous brûlerons ensemble le cercle des intentions collectives et nous brûlerons nos bracelets d’intentions personnelles.

 Nous reviendrons vers la maison où nous nous doucherons à tour de rôle et ceux qui auront terminé iront ranger les couvertures de la hutte, Je serai le dernier à me doucher alors que le groupe reviendra une fois le rangement terminé.

 Nous passerons ensuite à table pour partager un repas composé de la participation de chacun, sans viande ni alcool tout en échangeant sur l’expérience. Et vers 23H30 Racine de Soleil clôturera la session.

 O Mitakuye Oyasin

 Merci à Filimages pour ses bases/photos détournées par mes soins

                                                                                                                        

A propos etoile31

Exister, Être, Vivre, Devenir, Prop-Oser, Réaliser, Enrichir, Aimer, Désirer, Échanger, Correspondre, Dialoguer, Choix, Libertés
Cet article, publié dans correspondance, Culture, Dance, Féminin Sacré, Humeur, lutte, MeWe, Multiple, Non classé, Poésie, Rézos, Trio, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s